Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Articles avec #archives congres ps tag

Parti Socialiste : deux poids, deux mesures...

29 Juillet 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS

 

Depuis maintenant quelques années, je l’avoue, le Parti Socialiste ne parvient plus à me surprendre. Le dernier épisode en date n’est donc au fond que la énième péripétie d’une organisation en déliquescence.

 

Après l’épisode Lang et même si certains estiment qu’il y a eu lynchage, je me permets juste de rappeler ce passage tiré de son livre « Changer » : « Personne ne leur demandait leurs convictions mais ils avaient le devoir de se plier à la règle de la majorité…Le collectif, dans un parti, est tout". A cela s’ajoute n’en déplaisent aux esprits chagrins, la contribution de Martine Aubry qui sur la nature collective de la décision, est on ne peut plus claire (pour rappel, il a signé ce texte). En lieu et place d’un lynchage, il y a tout simplement le rappel au fonctionnement d’un parti qui s’applique à tous.

 

Or ce « tous » a été mis à mal au cours de ces derniers jours par la direction socialiste et semble pour le moins à géométrie variable selon que « tu sois fort ou faible » à l’interne.

 

Donc, manifestement l’ancien ministre de la culture perpétuelle s’est vu mollement reproché son attitude avec cette antienne du « il s’est exclu lui-même du mouvement », j’avoue qu’en militant de base voire basique j’attendais autre de chose. Jusqu’à preuve du contraire, nous n’avons pas demandé à ce qu’il remette son mandat, simplement que soient tirées les conséquences de son vote et de son attitude des derniers mois et dernières semaines… C’est tout.

 

A contrario, mon coté stalinien pavlovien sans doute, je suis proprement stupéfait qu’on ait retiré les fonctions de Vice Président du groupe socialiste à Gaëtan Gorce à suite à sa tribune dans le Monde.

 

Et ce alors que je ne partage en rien son analyse néanmoins elle fait partie d’une pièce livrée au débat. En l’espèce, nos 4 députés ont juste fait valoir un point de vue et votés conformément à la décision prise par le Parti Socialiste.

 

A quelques mois d’un congrès important, j’y vois là un signe particulièrement négatif envoyé aux militants où manifestement la limite du débat, à défaut d’un projet cohérent et novateur, ne doit pas au-delà du seuil fixé par nos dirigeants les plus haut dans la hiérarchie, sans que l’on sache d’ailleurs comment « ce seuil de tolérance » est arrêté… et pour qui.

 

Alors oui, cet épisode de conservatisme constitutionnel laisse des traces au sein du PS mais après tout à qui la faute ? A un aucun moment, il n’a été jugé opportun de proposer une alternative claire au texte imposé par Nicolas Sarkozy. ¨La responsabilité de ce désastre mediatico-politique revient en premier lieu à deux personnes : François Hollande et Jean-Marc Ayrault. Et qu’on ne vienne pas me parler de dénonciation, ils ont voulu des responsabilités, ils les ont, la moindre des choses qu’on puisse leurs demander c’est simplement de les assumer.

 

Ici, ailleurs, des militants depuis des mois ont tiré la sonnette d’alarme sur cette révision avec des propositions… comme sur d’autres sujets… avec comme seul résultat, la vision d’un bateau poursuivant sa route dans le mur annoncé.

Aussi, sommes nous en droit d’attendre d’un parti qu’il ose enfin sortir de ce marasme qui risque de nous condamner pour de longues, très longues années si nous continuons sur cette voie des synthèses molles… Et aujourd’hui le risque est grand de se retrouver dans une telle situation.

 

PS : sur les contributions, notre groupe continue son travail de synthèse avec le document admirable de Jon sur la thématique de la recherche et de l’enseignement supérieur.

Votez pour
cet article :
 

 

 

Lire la suite

Quizz Socialiste.

24 Juillet 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS


On ne va pas y passer la nuit, un petit jeu suite à notre initiative suite à l’attitude de Jack Lang.

 

Qui a écrit ça : "La liberté de débat au sein du Parti a pour corollaire le respect des décisions lorsqu'elles sont prises. Lorsque nous avons adopté une ligne, le Parti socialiste doit parler d'une seule voix. Sans cela, il n'y a pas de parti."

 

Un indice, c’est extrait des contributions.

 

Mon nouveau statut de stalinien vous donnera la réponse demain.

C'est tiré de la contribution de Martine Aubry avec dJack comme signataire.

Lire la suite

Nouvelle Gauche et les contributions socialistes.

16 Juillet 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS

 

 


Enfin mon facteur a déchargé le bottin de mes vacances, les fameuses 260 pages de contribution, exercice obligé avant l’ultime étape des motions.

 

Arff, premier réflexe, je regarde où se trouve « ma » contribution « Urgence Sociale », avant dernière… seconde étape, en vieux renard dépoilus (je ne suis pas le seul)  des coutumes politiques… les signataires… ben oui, c’est tout de même un sport typiquement socialiste.

 

Forcément, de ch’nord, je me précipite sur la contrib’ « Bienvenu chez les chtis socialistes » de Martine Aubry. Je ne suis pas déçu, le banc et l’arrière banc des caciques du Nord et du Pas de Calais sont alignés en rang d’oignons même si il y a bien quelques intrus. A ce stade, j’avoue ma réticence à voir ériger le socialisme municipal en un socialisme régional. Je n’ai jamais particulièrement goûté aux pratiques du premier pour apprécier les futurs charmes du second. Tout cela me laisse un arrière-goût d’un socialisme de l’entre soi et qui ne présage rien de bien réjouissant dans la réelle volonté de transformer ce parti.

 

D’autre part, je retrouve dans les signataires, quelques figures notoires de la fabiusie… pour ces derniers, je suis tout aussi rassuré dans leur désir de changer les comportements, les pratiques, les idées… au moins, je suis conforté sur un point ; le poids de leurs convictions est inversement proportionnel à la grandeur de leurs ambitions, récemment contrariées par quelques revers électoraux… oui les carrières tiennent à bien peu de choses.

 

Dernier point, retrouver Jack Lang m’insupporte grandement. Ces dernières déclarations dégueulasses sur royal et en parallèle celles-ci, bien plus doucereuses, vis-à-vis de Sarkozy m’incitent à me demander si ce dernier a encore sa place au PS…

 

Alors maintenant, je n’ai rien contre Aubry, ni pour d’ailleurs… mais si c’est pour partir aussi mal accompagné (il y a aussi Mellick)… franchement. il aurait mieux valu qu’elle parte seul

 

Pour rappel, il y a quelques temps, j’avais fait un article aussi dubitatif sur des personnes qui avaient signé un premier texte pour Royal (pas la peine de remonter en 2006... Janvier 2008 suffira)… curieusement on les retrouve chez Martine aujourd’hui…

 

Sinon, c’est fort pratique, je vais enfin pouvoir me mettre à lecture comparative des contributions… pas tout (je ne suis pas maso)… au sein, des Left Blogs, on s’est réparti la tâche avec un document synthétique pour la fin juillet.

 

Pour finir, un petit mot sur Nouvelle Gauche, tout doucement (les moyens ne sont pas les mêmes), on s’organise et j’espère pouvoir organiser une réunion dans le Nord pour la rentrée avec les militants intéressés par la démarche.

 

PS : oui, c’est une photo d’Ivan…. Oui c’est un peu vacances sur le blog.


Votez pour
cet article :
 

Lire la suite

Congrès du Renouveau, Tour du Renouveau

4 Juillet 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS

 

 

Je continue dans mes métaphores sportives… après le foot, voici le temps du cyclisme… et franchement ça s’y prête vraiment bien avec la même sensation du déjà vu.

 

Depuis l’affaire Festina et son cortège de seringues montées sur un vélo, chaque année depuis, on nous annonce un tour propre avec le même résultat à l’arrivée… il y a une ou plusieurs affaires durant les trois semaines de course et un vainqueur dont la probabilité de rouler à « l’eau claire » est aussi mince que de trouver 1 euro sur Mars.

 

Et bien au Parti Socialiste, c’est un peu la même chose… depuis le congrès de Rennes, on nous explique que c’est le congrès du Renouveau où le fond prédominera sur la forme. Avec une variante cette année, on a un Premier Secrétaire, François Hollande, en partance mais qui s’entête a vouloir garder la haute main et donc contribue encore davantage à alimenter un débat d’arrière cuisine peu ragoûtant. Le pire dans tout ça, c’est qu’il contribue à affaiblir le débat par un positionnement uniquement tactique,  c’est qu’il a manifestement la volonté de « fédérer un courant majoritaire ». Franchement à lire nos différents leaders qui ne cessent de déplorer les errements de la direction depuis quelques années… cet autisme dépasse l’entendement ! En même temps… il n’est pas le seul… d’ailleurs c’est assez « rigolo » d’entendre un Fabius se plaindre du climat interne, alors que celui se veut le pivot d’un mécano directionnel regroupant Hamon, Aubry, Delanoë… mais je ne doute pas un instant qu’il voit un avantage pour les prochaines années. Il y a fort à parier qu’un tel attelage soit difficile à manœuvrer et en prenant la position du sage, il lui sera plus aisé de redescendre le moment venu et tenter d’apparaître comme le plus petit dénominateur commun… beau début pour gagner une présidentielle, non ?

 

Sinon, on connaît les 21 contributions… maintenant vient le temps du « kikalaplusgrosse »… alors pour se faire on compte et recompte les signataires… A ce jeu… je dois avouer que les 6.000 signatures de Ségolène Royal me laisse sans voix… En même temps, j’avais moi-même fait un pointage 24 heures après la diffusion de sa contribution sur Internet… rien de bien sorcier, un copié/collé de la liste des signataires dans Excel… t’as le nombre de lignes… et dans ce laps de temps, il y en avait déjà plus de 2500 …

 

Donc 6000 à comparer aux 1100 de Bertrand après 5 semaines.  Un petit mot de Nouvelle Gauche qui sans avoir les moyens de Martine Aubry parvient à faire jeu égal, avec 480 signatures contre 500… il est vrai nous n’avons pas eu le renfort des multi cumulards des fédération du Nord et du Pas de Calais… on me dira ce qu’on veut mais dans cette contribution, sans parler aujourd’hui du fond, il y a un parfum entêtant de mollétisme (tiens Jack Lang dénonçait ça il y a peu…) où les élus prévalaient sur les militants. Derniers chiffres Hamon serait autour de 2000 et le pôle écologique autour de 250.

 

Donc, je ne suis pas mécontent de notre « score » plus qu’honorable et dans les conditions qu’on connaît. Et merci aux deux premiers fédéraux, ainsi qu’aux trois parlementaires qui ont apposé leur signature chez nous ?

 

Pour la route je vous donne ceci, à magner avec prudence, c’est issu d’un forum de Libération. Intox ou pas, je n’en sais rien.:

"SEGOLENE ROYAL EN TETE DANS LE NORD !
Selon une enquête interne dans la fédération du Nord, soit la deuxième fédération socialiste en adhérents : Si on propose trois têtes qui déterminent trois motions, - Delanoë/Aubry - 31 % - Royal - 43 % - Hamon - 21 % (et blanc ou nul - 5% ).

PS : Suite à mon article d’hier sur les journalistes, Ronald avait embrayé sur le même thème en mettant les liens vers les articles concernés. Il a eu un appel de 20 minutes où le journaliste s’excusait… l’article en question a par ailleurs été retiré du site...  

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Signez Nouvelle Gauche !!

2 Juillet 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS

 

Chers amis, chers camarades, nous sommes à quelques heures de la fin de la première phase du congrès de Reims. Le temps n’est pas encore venu de voter pour telle ou telle motion. Il s’agit simplement de peser sur des propositions, de faire en sorte que nous, militants de base, soyons un peu plus écoutés par nos leaders.

 

Chacun à son niveau constate les carences, les disfonctionnements du Parti Socialiste et… une certaine forme d’autisme. A ce jour, une seule contribution a précisément détaillé quel parti  nous voulons, pour bâtir une grande formation de gauche réformiste, ouverte sur le monde, ouverte sur la société, où chacun est en mesure d’apporter ses idées.

 

Aujourd’hui, la contribution Nouvelle Gauche a recueilli quelques 400 signatures, c’est encore modeste, cependant après seulement quelques semaines d’existence, c’est un résultat encourageant. Cela l’est encore davantage quand on sait les difficultés rencontrées par les « petits » dans la préparation de ce congrès.

 

Aussi, pour faire en sorte que notre parole soit mieux prise en compte dans les années à venir, je t’invite, si tu ne l’as pas encore fait, à signer et à faire signer la contribution de Nouvelle Gauche  autour de Pierre Larrouturou !!

 

Nos propositions en matière de démocratie interne :

 

Pour favoriser l’oxygénation du débat et le renouvellement de notre personnel politique, nous proposons :

- L’instauration du mandat unique pour les élus nationaux et les présidents d’exécutif

(Maire, président de conseil régionaux, …). D’ici dix ans cette règle du mandat unique

doit s’imposer à tous les mandats.

- La limitation à 3 mandats successifs sur un même poste.

- La limitation à 2 du nombre de présidences fonctionnelles (HLM, syndicat mixte…)

- L’instauration de la parité dans tous les exécutifs dès les prochaines échéances.

- La définition et le vote d’un vrai statut de l’élu notamment pour les élus issus du secteur privé et les élus des petites communes.

- D’avoir des instances de débat et de décision plus conformes à la diversité de la société, en limitant à 30 % le poids des élus dans les différents échelons de représentation du parti (national, fédéral…).

- La composition des BN, CN, CF doit être issue du congrès sur la base du score des motions : la motion arrivée en tête recueille la majorité + 1 des sièges (ce qui garantit une majorité d’action). La moitié restante est répartie entre toutes les motions ayant obtenu plus de 5 %.

- Le Premier secrétaire, les premiers fédéraux, les secrétaires de section continuent d’être élus par les militants.

- Toutes les motions qui franchissent les 5 % des suffrages exprimés bénéficient d’une tribune régulière dans les outils de communication du parti.

- Elles ont un droit inaliénable de se réunir à tous les échelons du parti.

- Elles sont dotées d’un budget de fonctionnement.

- Elles sont régies par les statuts du parti (cumul, parité…)

- Les motions ont un droit de regard régulier sur les finances du Parti.

- Elles ont également accès au fichier des adhérents.

- de mettre en place sur Internet des sections thématiques, transversales aux territoires.

- de mettre en en place d’une Fédération Internet, au niveau national et au niveau fédéral.

- de consulter plus régulièrement les militants par ce biais.

- que tout adhérent du PS soit de facto adhérent de cette fédération.

- Internet favorisant une certaine horizontalité de l’information, la gestion de celle-ci doit se faire sur un mode collégial.

- de lancer une réflexion avec des sociologues, des citoyens, des experts pour mieux appréhender ces nouveaux modes de vie.

- nous demandons que soit organisées chaque année deux conventions thématiques au niveau du parti. Ce point est déjà inscrit dans nos statuts mais n’a pas été respecté depuis une dizaine d’années ce qui explique sans doute la pauvreté de notre projet en 2007.

- Durant ces Conventions, nous devons travailler avec l’ensemble des syndicats et avec les associations et les intellectuels qui peuvent nourrir notre réflexion. Ainsi le projet du PS ne sera pas seulement le projet des 10 ou 15 qu’on voit à la télé mais le projet construit par des milliers d’hommes et de femmes qui croient encore que la justice sociale est possible.

 

Et si nous sommes des milliers à travailler sur le projet, ancrés dans la vie quotidienne, le projet sera sans doute à la hauteur des attentes de nos concitoyens. Et si nous sommes des milliers à travailler sur le projet, nous serons des milliers ensuite à le faire connaître.

Lire la suite

Jean-Louis Bianco : NPA, Cumul des mandats, abstention…

1 Juillet 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS

 

 

Bien que n’ayant pu assister à cet entretien, Nicolas Cadène s’est un instant glissé dans mon cerveau (ce qui n’est pas forcément un cadeau…) pour poser à Jean-Louis Bianco les questions que je lui avais préalablement transmis. L’inconvénient de cette technique, c’est que Nicolas n’est pas moi, ce qui est un peu plus génant pour rebondir  sur un point, approfondir tel ou tel propos.

 

Donc, vous trouverez ci-dessous une retranscription manuscrite, la plus fidèle possible et les bandes sons relatives à mes questions.

 

Marc Vasseur : Dans sa contribution, Ségolène Royal insiste sur la mise en place du mandat unique pour les parlementaires. Est-ce que cette mesure doit attendre un dispositif législatif s’appliquant à tous ou est ce que le Parti Socialiste doit se l’appliquer au plus vite, d’autant que cette question revient régulièrement dans le cadre des congrès ?

 

Jean-Louis Bianco : C’est un peu comme les marronniers dans la presse écrite. Deux grands classiques au PS, ça et le vote des étrangers aux élections locales… c’est vrai ça ne fait pas très sérieux…A l’Assemblée Natiopnale, ce n’est pas forcément les élus comme moi (Président d’un CG et Député) qui sont les moins présents…. Cela dit, c’est nécessaire… je pense qu’il faut que le PS se l’applique au plus vite…. Probablement, je garderai mon mandat de Président de Conseil Général…. On a une majorité qui est la plus chienne que j’ai jamais vu… on se fait pourrir à toutes les séances de questions, elle ne reprend pratiquement jamais nos amendements, par sur les petites entreprises par rapport à la grande distribution… tant que c’est comme ça, je choisirai le mandat local. (Partie 1).

MV
 : Votre contribution dans le cadre de son fonctionnement interne met en avant la nécessité d’une discipline de parti dès lors qu’une décision est prise par les instances du Parti. On peut comprendre cette démarche mais n’implique-t-elle pas au préalable des mécanismes qui permettent aux différentes sensibilités de s’exprimer ?

 

Jean-Louis Bianco : la question de la discipline s’est posée à deux reprises. Sur le référendum constitutionnel..  à quoi ça sert d’avoir une démarche de vote si après on s’assoit quelque soit l’issue du vote des citoyens. Je considère qu’une fois une décision prise … J’entends une forte demande des militants sur un minimum de discipline,  notamment sur les enjeux stratégiques, par exemple sur la réforme en cours sur les institutions. Si actuellement le groupe semble s’orienter vers un non, François Hollande avait, un temps, l’impression de la liberté de vote. Je suis monté au créneau comme d’autres qu’on devait avoir une position commune sur un sujet aussi important sinon on est complètement ridicule. (Partie 1).

 

MV : Une chose m’a étonné dans cette contribution car si vous aborder la nécessaire redynamisation de notre espace démocratique, le mot « abstention » n’est pas mentionné alors même que celle-ci est devenu un élément marquant depuis ces 20 dernières années notamment dans les classes « populaires », à la notable exception de la présidentielles de 2007. Est-ce que cela signifie pour vous faux problème ? 

Jean-Louis Bianco : tout cela est vrai, c’est à relier à la crise de confiance avec la politique de manière générale, la démocratie. C’est un manque tout comme la reconnaissance du vote blanc, Fabius avait déposé une proposition de loi. (Partie 1).

 

MV : Il y a quelques semaines Julien Dray à l’occasion du débat sur la révision constitutionnelle avait proposé de consulter les militants socialistes. Ne croyez vous pas que cette proposition devienne une règle interne au Parti Socialiste pour toute réforme qui touche à la constitution ?

 

Jean-Louis Bianco : ça peut s’envisager mais je suis un peu interrogatif de manière générale sur les référendums. Je suis partisan du référendum d’initiative populaire. Le problème c’est qu’on répond rarement à la question posée, on vote pour ou contre la gouvernement,  pour ou contre la direction. l y tout un travail de clarification des argument. . Ca ne me choque pas, mais je pense qu’il faut plutôt aller vers des questions encore plus importantes que la constitution. Je préfèrerais sur les OGM, sur une réforme des retraites. Pourquoi pas mais ce ne serai pas une priorité pour moi. (Partie 1). .

 

MV : Olivier Besancenot a lancé ce week-end le NPA. Pensez vous que la mise en place d’une commission anti-NPA par la direction du PS soit une réponse adaptée ?

 

Ce n’est pas une commission anti… Une cellule de veille. Ce n’est pas malin d’avoir fait ça. Ce n’est pas le sujet, ce n’est pas le moment. On a des cellules de veille sur la droite, sur l’extrême droite… ça oui. On le dit dans la contribution, on n’a aucune raison de ne refuser de discuter et d’agir avec la LCR, LO ou les autres. Moi je considère qu’on est dans le même camp. Ils ont bien le droit de dire « on ne veut pas gouverner ». Parlons, débattons, confrontons nos idées, agissons ensemble, on peut ensemble avoir des mobilisations fortes et utiles, par exemple le CPE.  Partenaires mais pas adversaires, le dialogue doit être sans concession, comment on bat la droite. Ils mettent le doigt sur la fait que la gauche a perdu la confiance des couches populaires, exact  mais la réponse n’est pas l’interdiction de licencier. Ils représentent quelque chose. Sur l’objectif de changer la répartition des richesses, sur les services publics même si je ne pense pas que la réponse soit 100% étatique, il y a des convergences. C’est sur la vision économique qu’il y des points de divergence, eux, me semble-t-il, sont plus sur une économie administrée. (Partie 2).


La suite ça va se passer chez
Olivier Bonnet, Intox2007 , Vogelsong (honte à moi, je l'avais oublié) et le ressenti de Jean Louis Bianco.

partie1


partie2
Lire la suite

Préambule aux contributions.

1 Juillet 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS

 

 

Vacances aidant, ce blog va aussi prendre ses quartiers d’été avec néanmoins quelques objectifs que le scribouillard s’assigne.

 

Tout d’abord, je compte faire quelques papiers sur les contributions en les passant à plusieurs bancs d’essai. Si certains estiment que les contributions ne doivent pas contenir de propositions, je pense qu’au contraire c’est bien le temps de celles-ci car elles permettent, théoriquement, d’amoindrir les distorsions liées aux stratégies de chacun en vue des motions.

 

Et quand j’entends propositions, je parle d’éléments tangibles et concrets, pas du verbiage qui veut tout dire et ne rien dire… du style… « Faut se mettre en réseau », « faut se mettre au travail »… pour moi, de tels propos doivent se décliner concrètement sinon ils n’ont aucun sens si ce n’est de gloser sur le sexe des anges. Mes wcs sont tapissés de vœux pieux issus des différents congrès.

 

Signataire de la contribution Nouvelle Gauche, mes comptes rendus de lectures seront forcément partiaux mais j’appuierai ceux-ci sur les textes mis à la disposition des militants.

 

Par contre, et il me paraît important de le préciser… je suis candidat à rien et ce pour de nombreuses années (à la retraite et encore)… la seule ambition que je nourris, c’est d’aider à populariser les idées de Nouvelle Gauche à mon niveau. A travers mon blog, en montant une réunion dans le département du Nord pour nous structurer à minima  (à la rentrée) et enfin aider des « jeunes » pousses à prendre un peu de cuir avec le peu d’expérience que j’ai dans ce domaine.

 

Donc le premier qui vient me parler d’arrivisme, de je ne sais quelle « aigritude », qu’il passe son chemin… depuis le temps que je suis dans le monde politique (20 ans), j’ai compris certaines choses… et plus particulièrement celle qui consiste à ne pas faire de vagues pour parvenir à se hisser, le tout étant de choisir des vents portants. A plusieurs reprises, j’ai fait des choix personnels où l’enjeu était celui d’une carrière politique ou pas, en toute connaissance de cause.

 

Je ne peux encore vous dire quel sera le timing de ces bancs d’essai, je peux juste dire que cela commencera dès aujourd’hui sur les propositions en matière de démocratie interne (le papier est pratiquement bouclé).

 

J’en profite pour remercier Nicolas Cadene, collaborateur de Jean-Louis Bianco, qui a bien voulu poser mes questions à ce dernier. L’entretien complet des collègues blogueurs avec monsieur Bianco sera bientôt disponible.

Lire la suite

Cinq questions à Jean-Louis Bianco.

30 Juin 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS


La semaine dernière, je vous avais annoncé que Jean-Louis Bianco avait sollicité quelques blogueurs pour une
rencontre informelle. Regrettant de ne pouvoir y participer (raisons d’ordre familiale et financière), j’ai néanmoins demandé si je pouvais poser mes questions par écrit.

 

C’est chose faite.

 

Question 1 : Dans sa contribution, Ségolène Royal insiste sur la mise en place du mandat unique pour les parlementaires. Est-ce que cette mesure doit attendre un dispositif législatif s’appliquant à tous ou est ce que le Parti Socialiste doit se l’appliquer au plus vite, d’autant que cette question revient régulièrement dans le cadre des congrès ?

 

Question 2 : Votre contribution dans le cadre de son fonctionnement interne met en avant la nécessité d’une discipline de parti dès lors qu’une décision est prise par les instances du Parti. On peut comprendre cette démarche mais n’implique-t-elle pas au préalable des mécanismes qui permettent aux différentes sensibilités de s’exprimer ?

 

Question 3 : Une chose m’a étonné dans cette contribution car si vous aborder la nécessaire redynamisation de notre espace démocratique, le mot « abstention » n’est pas mentionné alors même que celle-ci est devenu un élément marquant depuis ces 20 dernières années notamment dans les classes « populaires », à la notable exception de la présidentielles de 2007. Est-ce que cela signifie pour vous faux problème ?

 

Question 4 : Il y a quelques semaines Julien Dray à l’occasion du débat sur la révision constitutionnelle avait proposé de consulter les militants socialistes. Ne croyez vous pas que cette proposition devienne une règle interne au Parti Socialiste pour toute réforme qui touche à la constitution ?

 

Question 5 : Olivier Besancenot a lancé ce week-end le NPA. Pensez vous que la mise en place d’une commission anti-NPA par la direction du PS soit une réponse adaptée ?

Lire la suite

Nouvelle Gauche : la contribution

28 Juin 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS

Voilà... c'est tout chaud, la contribution est en ligne (56 pages), votre signature après lecture sera la bienvenue.

Deux Parties :

- La première sur l'urgence sociale (p1 à p20)
- Et la deuxième partie sur comment agir ? (p21 à 56) :

-
Question 1
: Convoquer un nouveau Bretton Woods p21.
- Question 2 :
Réguler la mondialisation ? p22.
- Question 3 :
Créer un impôt européen sur les bénéfices ? p25.
- Question 4 :
Négocier avec la Chine des montants compensatoires ? p27.
- Question 5 :
faut-il encore et toujours miser sur la croissance ? p30.
- Question 6 :
Indexer les salaires ? p32.
- Question 7 :
investir massivement dans le logement ? p33.
- Question 8 :
la productivité pour quoi faire ? p34.
- Question 9 :
Refonder l’Europe ? p45.
- Question 10 : de la démocratie interne au PS. p50.

Vous pouvez la consulter sur le nouveau relookage du site (encore un peu austère qui se marre et amélirorer au niveau des fonctionnalités... ben oui... nous sommes des petits artisants).

A ceux qui trouvaient qu'ici, on ne proposait jamais... j'espère que cela vous conviendra. C'est chiant, c'est vrai... faut lire un peu.

Le nouveau site
c'est ici.

(j'en profite pour vous signaler le blog Nouvelle Gauche Nord qui ne traitrera que de l'actualité de Nouvelle Gauche et plus particulièremant dans la Fédé du Nord... à suivre avec de prochaines initiatives).



Lire la suite

Bertrand Delanoë à Lille.

20 Juin 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS

Donc hier le maire de Paris était à Lille pour présenter son nouveau livre « de l’audace », audace qui ne l’a pas poussée à rencontrer quelques militants et blogueurs pour discuter de la démocratie militante. Ok, j’entends bien la question du timing serré mais c’est tout de même dommage.

 

Bon, je remets mon idée dans la culotte mais elle reviendra dans les prochaines semaines… oui je suis un brin têtu.

 

Du coup, j’ai regardé le journal régional avec BD. Qu’en retenir… Au fond… je n’en sais rien… si ce n’est que quelques uns en sont à imaginer un ticket Delanoë à l’Elysée et Aubry à Matignon… Juste un petit bémol au passage… avant d’en arriver là, il faudrait peut être penser à gagner une élection nationale… et je dis bien gagner… chose qui n’est pas arrivée depuis belle lurette.

 

Sur le reste, et il faut bien avouer la pauvreté des questions du journaliste, rien… si ce n’est revendiquer un bon point de bonne gouvernance… si on pense reconquérir l’électorat avec ça… Bien sûr, on oublie pas de préciser qu’on pense aux plus pauvres mais que vaut cet argument quand on creuse un peu les résultats électoraux… pas grand et certainement pas de revendiquer l’électorat populaire qui a déserté les urnes… oui les chiffres sont obstinés et l’incantation n’est d’aucune aide dans ce domaine.

 

En parlant de ça… je revendique le bien fondé de ma démarche sur le fonctionnement interne du PS à l’avenir pour quémander un peu de temps à nos dirigeants…  La dernière consultation sur la déclaration de principes s’est fait en catimini avec… une participation ridiculement faible des militants… dans le Nord 33%... dans le Pas de Calais d’après ce blog ça n’a pas l’air mieux. Tout cela montre ce déficit et je ne suis pas certain que les propos tenus dans la presse redonne beaucoup d’espoir aux adhérents du PS.

 

Petites phrases, acrimonie, déclaration en amitié envers un tel ou une telle… alors oui c’est la presse…cependant, il faut bien aussi des gens qui parlent…

 

Autre signe pas vraiment réjouissant… Hollande a confié à Daniel Vaillant de mettre en place une commission pour contrer Olivier Besancenot… avec ce genre de machin, c’est clair on va aller loin.

 

Alors une fois n’est pas coutume, je vais saluer Marylise Lebranchu qui a sorti sa contribution… je me la procure et je la lis pour vous en dire tout ce que j’en pense.

 

Ah tiens… manifestement la Fédération du Nord suit désormais Martine Aubry, il y encore trois mois (un siècle en somme), Gilles Pargnaux signait un texte pour Ségolène Royal… Dans un papier de septembre (de mémoire), j’écrivais que le courage de la Fédération du Nord (ou tout au moins du 1er d’entre eux) penchera surtout en fonction de la majorité qui se dessinera… donc forcément… Martine Aubry/Bertrand Delanoë… les fidèles du jospinisme triomphant… et du Hollandisme… cette commission Théodule animée par Vaillant, si près du congrès, ne doit rien au hasard… on peut interpréter ça comme un appel du pied…

C’est bien parti cette fameuse rénovation....

 

 

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>