Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Manifeste d'ambiance...

31 Janvier 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

 

Merci à Gaël pour ce très chouette montage sur la manifestation de Paris... Bon, il aurait pû faire un effort pour quelques agitateurs bien connus afin de faciliter le travail de la police en précisant les adresses.... Messieurs, je suis prêt à coopérer... le gars nu sur l'abri-bus... j'hésite... Embruns peut-être ?


Lire la suite
Lire la suite

Que faire de 2 millions ?

30 Janvier 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

link 

 

Malgré la traditionnelle bataille d’épiciers, cette journée de mobilisation fut une réelle réussite. Cependant, vu la manière dont Sarkozy traite ceux qui n’arrivent pas à juguler les manifestants, on peut imaginer que les services du ministère de l’intérieur n’ont eu de cesse de tartouiller les chiffres pour minimiser l’affront fait à notre sainteté (ce n’est certainement pas le préfet limogé qui me démentira)

 

Mais au-delà des chiffres, 1 millions, 2 millions ou plus, une seule question se pose ce matin, que faire de cette marée humaine, quelles perspectives peuvent-elles être donnés pour faire face à l’ampleur de cette angoisse sociale ?

 

Une évidence, Sarkozy n’entend rien et promet, par la voix de ses pantins,  au contraire de continuer ses réformes ; tout juste si il ne dit pas qu’il va accélérer leur rythme… c’est à ça aussi qu’on reconnaît l’homme de droite borné.

 

Hélas en face de cet autisme destructeur, quelles sont à ce jour les réponses apportées et par qui ? Si le mouvement social d’hier fut dense et compacte, ces réceptacles syndicaux et politiques offrent à l’inverse un émiettement et des rangs pour le moins clairsemés.

 

La division syndicale n’est pas nouvelle, cependant qu’on le veuille ou non, celle-ci est un avantage non négligeable pour l’exécutif en place, lui offrant toute latitude pour accentuer encore cette fragmentation à travers une volonté de négocier pour le moins douteuse et des accords tout aussi boiteux… Et même si l’unité était de mise hier, il y a fort à parier que ce front ne résistera pas longtemps tant les différentes centrales continuent à se regarder, en forçant le trait, en chiens de faïence.

 

A cette faiblesse structurelle et historique du syndicalisme français, s’ajoute désormais une offre politique (à gauche) pour le moins troublée et inaudible. Une présence résiduelle du PCF, un Parti Socialiste fort de ses baronnies et de ses élus mais manquant cruellement de militants et pour couronner le tout, une constellation de partis et rassemblements embryonnaires où chacun entend réunir sous sa bannière la gauche de la gauche.

 

La conjonction de ces deux phénomènes accentue encore davantage cette impression de vide. Aucun projet de société cohérent et crédible ne parvient à émerger… et ce n’est pas faire œuvre de mauvais socialiste que de dire que son plan de relance, du seul parti en mesure de représenter une alternance, n’a eu qu’un très faible écho auprès des citoyens.

 

Alors que faire ?

 

Peut-être appartient-il aux syndicats de se grandir un peu et oser des rapprochements structurels révolutionnaires pour offrir à ce mouvement social un espace de débats et de combats. Pour enfin négocier d’égal à égal avec le gouvernement et le Medef.

 

Sur la question des partis politiques… je n’ai rien à dire de particulier à la gauche de la gauche mais il me revient en tête ces mots de Lénine « le gauchisme, maladie infantile du communisme »… il y a quelque chose comme ça dans l’époque actuelle. Pour le PS, ma famille et même si certains en doutent, je crois qu’il est plus que temps de se remettre au travail. Pour l’heure, je ne suis pas certain qu’une motion de censure et un plan sans conséquence (nous ne sommes pas au pouvoir) ou faire feu de tout bois dans les manifs (c'est le minimun syndical non ?) soit à la hauteur des enjeux de demain et de la société. Hors de propos, quoique, y a-t-il un afflux d’adhérents ?

 

Alors ce matin, je suis dans l’expectative voire dans le doute et ce malgré une belle journée.


Sous les pavés, la plage mais la mer est encore loin... 

Lire la suite

Défendons le Planning Famillial

29 Janvier 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique





Hier, je vous avais parlé des coupes sombresopérées par Sarkozy sur le budget du Planning en vous annonçant la mise en ligne d'une pétition, c'est chose faite et c'est ici.

Signez et relayez !!
Lire la suite

Blogueurs en grève !

29 Janvier 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses


Hier, c’état la résurrection de la République des Blogs de Lille et force est de constater que cette excellente initiative de
René a du faire face à une grève des blogueurs.

 

Nous n’étions que six mais Rome ne s’est pas bâtie en 1 jours aussi il a été décidé une nouvelle date, le mercredi 18 mars. Par contre, pour cette seconde édition, un thème sera défini pour la soirée.

 

Cependant, cette soirée m’aura permis de connaître notre eolas lillois en la personne de Pascal Cobert avec qui nous avons pu échangé sur de sympathiques édiles métropolitaine… A l’image de son blog, il ne manie pas la langue de bois. Bref une rencontre sympa.

 

Sinon, honte à moi, je n’ai pas pris l’adresse de Patrick, blogueur à Marcq et fort sympathique… René, désolé de t’avoir soulé avec les histoires du PS…

 

Il y avait un jeun’s en la personne de Aymeric Pontier et j’ai également eu le plaisir de retrouver un journaliste qui m’avait interviewé durant ma campagne de 1er Fédéral.

 

Nous avons évoqué le cas de l’hebdomadaire Vendredi qui semble condamné à plus ou moins brève échéance (la reprise plus systématique de blogeurs par Marianne2 me semble un signe). A l’évidence, nous pensons que le model initial n’est pas viable : pourquoi lire des blogueurs sur papier alors qu’Internet existe.

 

Une blogueuse nous a également rejoint mais pareil… je n’ai pas pris l’adresse…

 

Sinon, je vous donne rendez-vous cet après midi à 14h30 Boulevard Louis XIV à Lille pour manifester. Et vie la grève !

 

PS : ce magnifique logo est l’ouvre de CC.

Lire la suite

Mort programmée du Planning Familial ?

28 Janvier 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

 

Pour ce gouvernement et son Président, a chaque jour suffit sa peine pour démolir consciencieuse tout ce qui pourrait être perçu comme faisant référence à une politique progressiste.

 

Le « nouveau gagnant » de ce travail de sape sera pour l’année 2009, le Planning Familial qui verra ses dotations de l’Etat diminuer de près de 42%, avec un résultat relativement, la fermeture de près d’un tiers des associations départementales qui lui sont rattachées.

 

Alors bien sur, certains ne manqueront pas de se réjouir de cette nouvelle, tant le Planning apparaît à leurs yeux comme le synonyme de la liberté sexuelle et de l’IVG. En somme, la résurgence soixante-huitarde de tous les maux de la société et par conséquent comme nous l’avait signifié Nicolas Sarkozy, il faut liquider tout ce qui a trait à mai 68.

 

Sauf que… sauf que les Planning sont nés d’une loi votée en 1967 et présenté par Lucien Neuwirth, on est donc bien loin de « l’esprit amoral » de mai…

 

Et ses missions sont pourtant fort simples comme nous le rappel le communiqué de presse de l’association : « l’information, l’accueil, l’écoute, l’éducation à la sexualité restent des missions d’utilité publique dans une société où les relations filles-garçons se tendent, où les campagnes nationales de prévention et d’information nationales ont besoin des relais locaux pour être efficaces ! ».

 

Pour moi, cette baisse de crédit n’a comme souci une quelconque économie pour le budget de l’Etat mais tout simplement et plus dangereusement, une saillie idéologique par un gouvernement néoconservateur coutumier du fait.

 

D’autre part, il va de soi qu’une fois encore les principales « victimes » de ces coupes sombres seront les publics les plus fragilisés et de ça aussi, nous savons que Fillon et sa bande ne ménagent pas leur peine pour accentuer encore un peu plus les clivages sociaux.

 

Le Planning Familial mettra une pétition en ligne, le 29 janvier, soyons nombreux à la signer. Je ne manquerai pas de vous donner l’adresse.

 

Dernier mot, Sarkozy préfère-t-il que les relations sexuelles soient enseignées par les seuls films pornographiques ? La question mérite d'être posée clairement.

Lire la suite

Le Parti Socialiste a-il encore toute sa raison ?

27 Janvier 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

 

 

 

 

Hier, j’ai eu choc en lisant les nouveaux tarifs du Parti Socialiste… En essayant de recouper les différences sources… j’ai hélas dû me ranger à cette réalité, soit la nouvelle direction a perdu pied avec la réalité, soit il y a manifestement une volonté de fermer le parti  et de rester entre « vrais militants »…

 

Pour ce faire, rien de mieux que des augmentations substantielles…

 

Je vous laisse ce joli tableau… alors certes, on s’arrange dans les sections mais que dire de nos hauts dignitaires. On remarque au passage qu’il y a une diminution du nombre de tranches mais surtout, les augmentations font preuve d’un sens aigue de l’équité… et que dire de la grande rénovation annoncée… Ou alors c'est le retour de l'avant-garde du prolétariat éclairé...

 

Pour ma part… je le dis dès maintenant, je renouvellerai ma cotisation sur la deuxième tranche… il ne faudrait pas déconner non plus.

Bien entendu, je suis preneur si toute personne peut infirmer ces nouveaux tarifs .

Edit: je ne pensais pas susciter autant de réaction avec ce billet qui est venu à la suite d'une remontée d'un militant. Pour certains, ce billet n'est que poujadisme... soit.

Plus sérieusement, à travers les réactions engendrées, et même si je reste attaché à une progressivité équitable de la cotisation néanmoins je me pose une question : ce système est-il encore adapté aux nouvelles militances ?

 Alors, on peut évacuer le débat facilement sur le distinguo "bon militant" est celui qui paye beaucoup, "mauvais militant" est celui qui paye moins voire juste fan... il n'en demeure pas moins que la question et encore plus quand on se penche sur la "mécanique Obama" qui n'est pas le fruit de gros contributeurs... loin de là.

A travers cette problématique, une seconde se pose, celui des "réseaux" sociaux"... Le PS veut-il rester à l'écart de ce mouvement de fond qui ne vient pas de Royal ou de Obama mais davantage de la campagne de 2005 des "NON". 
 

 

2008

2009

Variation

sans revenu, -25 ans

20

20

 

1000

40

60

+50%

1000-1200 euros

40

75

+86,25%

1200-1400

90

102

+12,78%

1400-1500

90

139

+53,89%

1500-1600

135

139

+2,59%

1600-1900

135

185

+36,67%

1900-2000

135

230

+70%

2000-2200

200

230

+14,75%

2200-2700

200

277

+38,25%

2700-3000

200

322

+60,75

3000-3200

350

322

-8,14%

3200

350

367

+4,71%

 

Lire la suite

Eric Besson… de la trahison à la conversion.

26 Janvier 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

Il y a encore un temps, Eric Besson passait pour le félon de service. Celui qui sans aucun scrupule s’est donné à Nicolas Sarkozy, quelques mois après avoir écrit un pamphlet contre ce même Nicolas Sarkozy.

 

Jusqu’à sa nomination comme ministre des rafles en remplacement de Brice Hortefeux, on pouvait encore le considérer comme tel, un simple traite mu par la seule soif du pouvoir où tous les moyens justifient ce seul but.

 

Depuis cette date, il ne s’agit plus d’une trahison mais bien d’une conversion complète sans états d’âme.

 

A ce titre, sa nomination à ce poste de Ministre d’Etat est le signe tangible de cette nouvelle réalité de cet homme politique de droite. Nouvelle preuve, son intégration dans la clique UMP par acclamation.

 

Ce n’est donc plus une prise de guerre, juste la normalisation d’un cheminement politique mais aussi la fin d’une période, celle de l’ouverture, ce que je qualifie moins gentiment, de débauchage voulue par le président de l’Etat UMP.

 

Enfin et c’est peut être encore plus inquiétant, la première bavure de Besson n’a pas attendu longtemps… elle date du 25 janvier au micro de RTL, je cite : « la France a été et est toujours une terre d'immigration. C'est vrai des temps anciens, tout le monde le sait, des grandes invasions. C'est vrai du XIXème et du XXème siècle, avec les Italiens, les Polonais, d'autres qui se sont intégrés. Ensuite, il y a eu à la fois une invasion... euh, une immigration de provenance d'Afrique et du Maghreb ».

 

Ce personnage était déjà triste, il est désormais sinistre.

 

Hélas, les Amara, Bockel, Hirsch, Kouchner n’ont toujours pas pris conscience du caractère totalisant violemment néo-conservatrice de la « pensée » sarkozyenne.

 

Il serait temps pour eux d’assumer pleinement leur choix… Besson l’a fait c’est déjà ça.

 

Vivement jeudi !

Lire la suite

Au delà des polémiques...

25 Janvier 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses


Deux trucs sympas à vous proposer, l'un à lire, l'autre à regarder.

Tout d'abord, un très bon article de deux parties de Laurent, intitulé : " qu'est ce que ça change ?" à propos du sarkozysme.

Et la l'interview de Benoit Thieulin suite à l'étude rendue par Terra Nova sur la campagne de Barack Obama et l'irruption d'Internet dans le débat public et partisan.

Tiens à ce propos, j'ai le sentiment que deux types de blogs sont entrain d'émerger dans le domaine politique : les premiers comme le mien, sorte de chroniqueurs du quotidien; les seconds moins prolixes mais davantage tournés vers l'analyse plus fouillée. L

L'un n'exlcut pas l'autre mais je crois qu'il est difficile de mener les deux de front quand bloguer reste hobby. Tiens, ça peut être une discussion de la Rdb Lilloise.


Lire la suite

Rachida Dati... les 3 L.

24 Janvier 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses


 
Léchée, Lachée, Lynchée.

 

Voilà ce qu’il en coûte en Sarkoland. On sait déjà que celle qui devait incarner la gouvernance moderne au moins au niveau de la communication, sera débarquée sans ménagement dans les prochaines semaines. Certes, elle retrouvera un strapontin confortable au Parlement Européen néanmoins sa chute symbolise aussi l’échec patent du sarkozysme « triomphant ».

 

Rachida Dati plus que quiconque est une sarkozyste décomplexée, tant au niveau du bling-bling que de l’idéologie. D’autre part, son accension  fulgurante n’a été possible que par la grâce d’un seul homme ; avant son arrivée au ministère de la justice, aucune ligne pour prétendre à une quelconque légitimité donné par le suffrage universel.

 

Sans vouloir lui porter ombrage, je doute qu’elle ait eu des marges d’expression propre, d’autant plus à ce niveau et au regard des conditions énoncées plus haut. Nul n’ignore que le résident du Palais de l’Elysée régit tout jusque dans les moindres détails de la machinerie UMP ; la liberté de Madame Dati n’était au fond qu’une liberté conditionnelle.

 

Ses décisions en qualité de Garde des seaux, ses propos récents (sur les mineurs, sur la condition d’interpellation d’un journaliste) n’étaient que la redite des mantras sarkoziens. Seule notable différence, la discordance des temps, nous sommes désormais loin de l’état de grâce « lévitationnel » promis à tout président en début de mandat.

 

Les adversaires déclarés de la ministre, jusque là tapis dans l’ombre, ont bien compris cette nouvelle réalité et de d’autant mieux qu’on la sait marquée par le sceau de la disgrâce par « le maître du monde ».

 

Dans ce contexte rampant et feutré du pouvoir, son accouchement rapide et son nouveau statut de mauvaise mère aura permis à d’autre de s’engouffrer dans la brèche. Plus un journaliste pour la défendre…

 

Léchée, lâchée, lynchée.

 

A propos de cet accouchement, j’avoue, avec retard, ma stupéfaction. Elle n’est restée que trois jours avec son nourrisson… Est-ce que cela fait d’elle une mauvaise mère, je n’en sais rien. Cependant, à n’en pas douter, elle se savait plus ou moins condamné, nul doute qu’il s’agissait pour elle d’obtenir un sursis avec ce petit coup médiatique.

 

D’autre part, sur ce point, je me permets d’ajouter un mot, et pour une fois à contre-pied de mes amies féministes qui lui ont tirée dessus à boulets rouges : ne pouvons nous pas poser la question sous un autre angle, à savoir qu’elle aurait la réaction quasi unanime si un nouveau père-ministre ne se serait pas rendu au chevet de sa femme pour l’aider dans ce moment ou tout au moins pour serrer dans ses bras son enfant ? Je n’ose même pas évoquer les 3 jours paternité et encore moins, les 11 jours prévus par la loi…

 

Au fait la prochaine sur la liste : Rama Yade ?

Lire la suite
1 2 3 4 5 > >>