Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Conseil Municipal tragique…

29 Septembre 2006 , Rédigé par Marco Publié dans #Petites et Grandes choses

Rassurez vous, je ne vais pas vous égrener la palpitante liste des délibérations du style  remise gracieuse, tableau des effectifs et autres… Nan, juste tenter de vous décrire l’ambiance d’une telle assemblée… je le fais d’autant plus facilement que j’ai pas mal de recul sur la chose… « putain, deux ans… ».

Donc, déjà faut poser le cadre… salle hyper intimiste genre hall de gare d’inspiration réalisme socialiste ; sur une estrade le maire entouré de ses adjoints, en bas l’élu de base comme moi, sur le coté une foule en liesse… Ca c’est le truc qui m’étonne le plus… y a du public… Parce que franchement assister à une telle séance, à moins d’y être obligé, faut… soit être dépressif à tendance suicidaire, soit n’avoir rien d’autre à foutre de sa vie. A choisir entre ça et une émission de pêche dans la nuit sur France 2… ben je choisis la pêche…

A la vérité, c’est aussi enthousiasmant qu’un hamburger en attente de client depuis 3 heures… c’est dire. Grosso modo pour les élus, y a ceux qui passent une délibération… ils ont de la veine… ils ont droit à 30 secondes d’ennui sur les 4 heures d’ennui mortel… Les autres, ils attendent… quoi… ben la fin et le buffet. Attention c’est pas caviar à gogo, champagne et hôtesses dévêtues… ça encore… non c’est bière ou pinard qui te retourne l’estomac, sandwichs… moins glamour.

Bon pourquoi tragique… alors hier.. y a eut un incident… enfin avant, faut tout de même que je parle des interventions impressionnantes d’intelligence du style « oui, euhh… pourquoi il n’y a que 5 livraisons de bois dans la semaine pour la chaudière »… moi j’aurai bien dit « parce que le week-end, on ne chauffe pas les pauvres » (oui ça concernait une chaudière collective d’habitation) mais bon je ne suis pas le maire… et je ne sais pas si le second degré est admis dans ce haut lieu de la démocratie.

Bon je reviens sur l’incident, que dis-je le drame !!! Donc au tiers du conseil… une bonne heure et demie… je n’en pouvais déjà plus… l’incident… non le maire ne veut pas redonner la parole à l’opposition… elle n’avait pas, au départ, souhaité s’exprimer… donc hop… tout de suite grande envolée lyrique « Nous ne sommes pas en démocratie, vous faites de l’autoritarisme » et dans la foulée… le leader de l’opposition remballe ses affaires et s’en va… haaa que c’était beau… bon le plus cocasse c’est que ses colistiers ont mis un peu de temps à le suivre… ils se regardaient pour connaître la suite des évènements.

Y a pas à dire… les échéances se rapprochent… comme il n’y avait rien dans le conseil… on prend ce qu’on peut pour faire parler de soi. En fait dès le début… on sentait qu’il allait se passer un truc. Plus tôt… il avait fait une remarque  sur le thème « On bourre les urnes comme dans les années 70 » sur un vote à bulletin secret pour l’élection d’une adjointe… et je lui avais renvoyé du tac au tac « pas la peine d’aller si loin… les années 90 à Paris suffiront »… ambiance…

Enfin… ça c’est pour l’opposition… sans jeu de mots… ce n’est pas non plus tout rose coté majorité… On voit s’agiter ceux qui ont peur de perdre leur place… ceux qui attendent de prendre la même place… ayant déjà participé à ce genre d’amusements… je peux vous dire que ça vole vraiment, vraiment pas haut… avec quelques uns on pourrait faire un « beau » bouquin sur les us et coutumes du monde politique… Un jour peut être

Voilà on a les soirées qu’on peut… pendant ce temps… Gabriel courrait partout, Ivan avait faim et Marianne gérait les deux… j’aurais préféré être à la maison… deux ans, je vous dit.

Lire la suite

Mea Culpa… Lionel

28 Septembre 2006 , Rédigé par Marco Publié dans #Archives- Présidentielles 2007 -

Bon, bon je me suis trompé. Alors que de coutume je suis plutôt, hop une petite pelletée  de fleurs, pas mauvais en matière d’analyse et psychologie politique, Lionel a déjoué mon pronostic…

 

Entre la poire et le café, il n’a pas voulu fragiliser le PS… quelle grandeur… quelle perte. Bah il pourra être Président de l’Ile de Ré. 

J’attends juste de lui, qu’il se désiste pour mon investiture de Président.

C’est vrai, mon coté esprit taquin ou mauvais, c’est selon, pense que c’est davantage la désespérante attente d’un éventuel frémissement de l’électorat socialiste qui a fait long feu de son désir d’avenir… (je sais, elle était facile…) . Une chose étant somme toute intéressante… je vais pourvoir sortir de mon apnée… J’étais devenu tout bleu tant l’attente était difficile.

Y a plus qu’à attendre « celle qu’on doit retenir sinon elle fait un malheur » (Martine A. mairesse de Lille pour combien de temps encore… ça me rappelle une chanson de Stéphane Eicher … enfin je peux me tromper) . Enfin y doivent plus être très nombreux à la retenir… déjà que pour faire un dernier carré faut être 4… PDS (le premier adjoint) ça ne fait qu’un cercle… un bon diamètre… mais cercle malgré tout.

(Je tiens à préciser, étant lu dans l’univers et ses environs, le béotien doit pouvoir comprendre.)

Ce midi, je suis d’humeur badine, aussi j’apprécie à sa juste valeur ce qui se passe au PC… tout fout le camp mon camarade… bien la peine d’avoir écrit des dizaines de bouquins sur la théorie du centralisme démocratique pour en arriver là… 4 candidats… tout ça pour se disputer 3% de l’électorat… Chacun étant, comme il se doit, le mieux placé pour être le candidat unique de la Vraie Gauche.

Dernière interrogation, les Verts (nan… pas ceux de la grande épopée de 76…) , ils sont où ? Déjà, je ne me souviens plus si ils ont réussi à recompter… (bon le palme de la drôlerie dans ce domaine revenant tout de même à Attac… ça, j’avoue, chapeau en terme de discrédit… ils ont fait très fort… quoique… avec Nikonov…).  Et là sur le flexfuel…. Rien d’audible… déjà je suis perdu…on sort un carburant vert mais qui a un bilan écologique négatif… si j’ai bien compris.

Drôle de gauche, drôle de monde… on vit une époque formidable.

PS : j’ai envoyé un mail il y a 15 jours pour ma vraie/fausse adhésion au PS qui remonte à deux ans… même pas d’accusé de réception… le temps réseau ne doit pas être le même partout…

Lire la suite

Entre ici André Breton !!!

27 Septembre 2006 , Rédigé par Marco Publié dans #Bouquin-Musique

40 ans que Breton est mort… et alors ? Pour moi et pour quelques autres de ma génération, je pense que le surréalisme représente encore … .

Je ne suis ni un historien, ni un expert du surréalisme, je n’en connais que très peu de choses d’ailleurs. Quelques noms, quelques tableaux, quelques écrits, c’est tout. Du peu que j’en connaisse, j’en ai retenu deux « concepts » : Liberté et  perception.

Dans un contexte oppressant, ces « agitateurs de cerveau » ont malgré tout réussi à s’en extraire sans pourtant sombrer dans un attitude cynique au regard des évènements de la période traversée. Je crois que c’est cela qui reste dans mon imaginaire.

Oui, A. Breton a excommunié, oui il a été sentencieux… et alors… on parlera d’excès… peut on pour autant les mettre sur le même plan que les abominations de l’époque…

Hasard du Calendrier, aujourd’hui sort un film titré « Le diable porte du Prada »… le surréalisme voulait s’échapper du réel, aujourd’hui on est condamné à ce dernier. « Prada » est une marque de fringues… C’est la deuxième mort de Breton et la victoire de Warhol… hélas  on le sait depuis longtemps. Seul le mot survit… à toutes les sauces on nous sert du surréalisme sans bien entendu qu’il y ait un quelconque rapport.

Merci pour tout André, merci à tous les surréalistes de nous avoir permis de découvrir d’autres mondes… Rien que pour ça je vous en suis reconnaissant dans mon nul part idéoformes.

Allez pour la route, Miro (Ahhh le musée Miro de Barcelone) et Magritte, avec un p’tit Coltrane et un Pauillac… ça peut le faire pour….

  

 

 

Lire la suite

J’ai peur.

26 Septembre 2006 , Rédigé par Marco Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

 (Après le nième rapport sur la politique de Bush, Après le vote xénophobe des suisses, après le show sécuritaire de Sarkozy).

Terrible le sentiment de vivre dans une peur permanente… enfin pas moi… mais ce qu’on nous assène tous les jours.

Castel, Rifkin ont élaboré quelques thèses intéressantes sur l’impact des technologies de l’information dans nos sociétés post-industriels. Contraction de l’espace, du temps et donc des perceptions… je pense qu’on peut ajouter la vitesse de propagation de la peur.

Car c’est bien ce qui prédomine aujourd’hui, la peur : peur du voisin, peur de l’autre, peur de l’étranger, peur de la mort, peur de la maladie, peur de Sarko (enfin là je flippe sévère), peur de perdre son boulot, peur de pisser, peur de baiser, peur de fumer, peur de boire, peur de prendre la voiture, peur d’être agresser, peur du terrorisme…

La liste n’est pas close, loin de là et chaque jour on nous en déverse des tombereaux… au cas où on oublie par inadvertance, par négligence d’avoir peur.

Le plus terrible dans tout ça… c’est que les politiques en rajoutent et même quand c’est démenti par les faits, et par une analyse… et bien ils continuent… et nous… enfin eux… on acquiesce… c’est vrai quoi on ne sait jamais dès fois qu’on pourrait vivre sans peur.

Sarkozy, Bush, Blair , des maîtres en la matière, les grands gourous de la peur … une même filiation… nul doute qu’au moment de l’inquisition ils auraient fait parti des premiers zélés de l’obscurantisme et du mensonge élevé en valeur morale.

Il paraît qu’on a les représentants qu’on mérite…

Dormons, dormez… ils veillent sur nos peurs.

Merci Monsieur Bayrou pour tenter de replacer le débat sur le terrain de l’intelligence, en voulant parler d’éducation. Vous faites honneur ce que devrait être le débat politique, cela fait déjà quelque temps…

Lire la suite

Des jours et des nuits

24 Septembre 2006 , Rédigé par Marco Publié dans #Petites et Grandes choses

ben oui, tu fais des nuits courtes... Ivan mange comme un ogre... déjà 5kg... en mois de trois semaines... la nuit ça le fait stresser.... pas beaucoup dormi... levé à 6h30... Gabriel a faim... recouché.... Moi non... réglé pour bosser... je suis crevé. La maman pas mieux... elle parvient malgré tout à redormir un peu.

Zombi mais Zombi heureux, c'est déjà ça.

Hier Papi et Mami sont venus... Pour le petit écureuil (Gabriel)... dès qu'il y a du monde c'est fête... on mange que le strict minimum et on galope sans arrêt... on dort peu aussi... faut pas perdre de temps... on ne sait jamais avec le sarko qui rode au dessus de nos têtes.... faut profiter de sa liberté.

Dans le décousu et sans rapport.... toujours aussi rigolo cette extrême gauche.... Candidature unique qu'ils hurlent.... mais bon uniquement si c'est soi... un bon début... moi je pensais que unique ça voulait dire un... oui oui bien sur mais comme chacun est le seul qui puisse bien représenter la Gauche... marrant ce syndrome du serpent.... "le gauchisme maladie infantile du...." on a les références qu'on peut.

Hop, 8h35... le petit écureuil se met en route.... avec un petit Sclavis "Napoli's Wall's"... pour les bobos jazzeux... en ce moment y a du ECM à 9,9€  (jarret, brahem, surman, molvaert, sclavis, Garbarek). pfoufff "Madar" à ce prix et d'autres ... on frise l'indécence.

Au chapitre du y a pas de mal à se faire du bien : j'avoue une petite satisfaction en regardant ma cave... pomerol 2001, Saint julien 2001, Haut Médoc 2000, vendanges tardives d'Ardèche (Excellent), Moulis (meci Cyrille),  saint estèphe 2002 et ce samedi j'ai rentré un saint emilion grand cru (2001) et... arfff mon pêché mignon... un Pauillac 2003 (le 2nd vin de Grand Puy Lacoste)... Avis aux copains

et hop, on commence la journée infos avec .... Gagné... Sarko... ras le bol !!! bon je termine, je vais jouer au ballon avec mon fils.

 

Lire la suite

77% de Gros Cons

22 Septembre 2006 , Rédigé par Marco Publié dans #Archives- Présidentielles 2007 -

Le Président est en colère... en rentrant de son boulot.... il se branche sur Inter... et là le choc : 77% des français pensent que la justice n'est pas assez sévère... bref sarko-qui-marche-sur-l'eau a raison.... On aura tout vu, tout entendu... plus de violences sous son règne, moins de flics dans les quartiers qui en ont besoin (préservons la quiétude des centres et des dortoirs pour vieux cons)... mais notre bon français se fout de la réalité... faut qu'il est peur pour exister comme le ricain de base.

Allons, allons pourquoi ne pas carrément couper la main pour un vol de scooter ;  au lieu de faire des tests génétiques à la naissance pour savoir si votre joli bébé est potentiellement à risques, on prend la carte scolaire et tous les gamins qui doivent se tapper l'école de leur coin qui tombe en ruine... hop en tôle... statistiquement ils n'ont aucun possibilbilté de s'en sortir.... Et pour terminer une bonne vieille peine de mort.... comme les ricains et les intégristes

Après on s'étonne qu'on ait eu 40 millions de pétainistes... logique en fait...

Mais le même gros con qu'il ne s'étonne pas quand le sarko  lui annoncera la bouche en coeur qu'il ira se faire pour ses 35h au choix sans augmentation de salaire parce qu'on est déjà trop payé par rapport au petit chinois.

De même, quand il ira à l'hosto, il filera sa carte bleue (si il n'est pas en interdit bancaire) son remboursement, il pourra toujours l'attendre... trop cher la sécu mon brave.

S'sil il vient se plaindre... c'est ma main dans sa gueule... pareil pour les gauchos... 2002 une fois pas deux... (je ne fais aucun méa culpa pour 2002.... Jospin me le confirme chaque jour)

Enfin l'essentiel n'est il pas que le sarko puisse se faire son petit Etat à sa main.... Allez les gros cons vous pouvez dormir et matter Pergnaut et TF1 peinard... 

Ouais le Président est très colère.

Lire la suite

Journée type du gars qui écrit ce blog

21 Septembre 2006 , Rédigé par Marco Publié dans #Petites et Grandes choses

Je sais, vous vous dites déjà que le gars en question n’avait rien d’intéressant à écrire, son moteur de 103 SP est déjà à sec. Et bien détrompez vous, il me paraît nécessaire de vous décrire ma journée type afin que vous appréhendiez mieux le profil psychotique de l’auteur… c’est important.

Aparté pour les jeun’s :, la 103 SP à pot double détente, c’était notre Harley… le rêve (ben oui fonction du caractère rétrograde des parents) pour sillonner les grandes étendues sauvages de notre patelin et alentours .

6h00-6h15 : « ouh  ouh , taratata, taratata»… notre radio réveil se met en route… pas très précis mais fiable… par contre cher à l’entretien… et parfois il fait met des bruits de ressorts de lit…

6h15-6h45 : on enfile les chaussons qui courent vite (au réveil)… je fait le café, le bib, allume Inter. .. le tout en 30 seconde… Moman descend avec le futur réveil (enfin là, le réglage n’est pas encore optimal.. toutes les 2 heures)… c’est bien la stéréo. Hop café, biberon, un neurone se recolle pour la première rubrique économique… je piaffe déjà d’entendre Le Jean-Marc Sylvestre (Vivement le Grand Soir après piscine… on sera quelques uns à vouloir le lyncher agonisant le long d’un caniveau ou dans entre deux lignes de chemin de fer désaffectées par une nuit de pleine lune… sympa comme atmosphère).

6h45-7h30 : le réveil aîné après son bib nous fait un petit coup de fatigue… préparation des sacs et des gamelles… douche… enfin Le Jean-Marc !!!

7h30-8h00 : on habille tout le monde… direction la Porsche (ben oui faut romancer un peu), dépose chez nounou (pas le papa… le réveil).

Aparté qui précise le contexte : j’ai déjà ouvert/fermé 200 fois la porte qui donne dans le jardin pour nos chats… 

8h00-8h30 : je gare le bolide, prends mon « 20 minutes »… je sais, c’est pas bien… mais au moins avec ce canard je ne risque pas le claquage neuronal… c’est comme pour les sportifs faut un réveil musculaire en douceur… Notez ici une quasi sacralisation du rituel : 20mn le matin… pour le retour un bouquin, de préférence un polard. Et le mercredi, c’est le sacro saint « Canard Enchainé ».

8h30-18h00 : là ben… c’est le long tunnel… je pisse du code avec entre midi : la pause pour écrire ce que vous lisez à l’instant. Ah si… pour résumer l’ambiance conviviale du lieu… la semaine dernière , on nous a demandé de mettre dans une enveloppe (fermée ben oui tant qu’à faire) le mot de passe de notre micro, cette dernière sera placée dans un coffre…. pourquoi…ben on ne sait pas…

18h00-18h30 : cf 8h00-8h30 en sens inverse…

18h30-20h30 : jardin, bain, biberon… bêtises rigolotes... préparation du repas pour Maman ou Papa… là c’est au feeling… On nourrit le réveil… œil distrait sur les infos (j’ai dû mal avec les chaînes gouvernementales… dixit F. Bayrou)… et là pour moi… très lourde confession…elle viendra un jour…

20h30-22h00 :  … on se pose… au choix : télé si y a un truc sympa… et là souvent, Marianne faisant toujours 14 trucs en même temps et non parce qu’elle est blonde, « qu’est ce qui s’est passé… j’ai pas compris » ; bouquin, musique, mail, forums au look gauchiste rigoriste voire jospinien.

22h00-23h00 : direction lit et encore bouquin.

23h00 : DODO !!!… vive demain !!

Lire la suite

A deux copains.

20 Septembre 2006 , Rédigé par Marco Publié dans #Petites et Grandes choses

Il y a des jours comme ça… où on prend le temps de se dire qu’on ne pense jamais à ceux qui nous sont proches. 

 

Fragilité du temps, des corps ; réalité des douleurs et des angoisses.

 

A Bernard, à Olivier ; l’un qui y séjourne depuis trop longtemps, l’autre qui y fera, on en est sûr, un court passage… dans ses murs blancs comme pour y conjurer de noires pensées.

 

Sourire, en me disant qu’une fois de plus… il s’agit de deux personnages où la demi-mesure n’est pas possible… on n’aime ou on n’aime pas. Deux caractères et pourtant, je crois une même sensibilité.

 

Amitiés à vous deux.

Lire la suite

Un Week End de Gôche

19 Septembre 2006 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

Chouette week end pour la petite famille avec pour Gabriel une ballade en vélo d'une bonne heure. Il ne pédale pas encore... ce qui pour les mollets de poulet du père n'est parfois pas une mince affaire... ça tire dans les montées....

Ensuite, le midi son cousin est venu à la maison... et de voir que Monsieur intègre déjà la notion de propriété... et semble déjà vouloir donner des directives (tout sa mère on vous dit). Bon maintenant qu'il maîtrise la marche... il passe à la vitesse supérieure...et se met dans la tête de courir... plus pratique pour suivre les grands.

Ensuite il a terminé son après-midi chez son parrain (un bon potentiel bobo... :-) ... pfoufff on en a pas mal dans notre entourage... alors que nous...) et Ferdinand (3 ans), Gabriel ne l'a pas lâché d'une semelle et bien évidemment, il a tenté de suivre  toutes ses recommandations ... bref un super week-end.

Pour Yvan... pas de doute, il mange bien (4,6kg à la pesée) ... par contre ses nuits sont toujours plus longues que nos jours... au grand d'âme de maman... qui fatigue un peu.

Sinon, quelques évolutions intéressantes chez Gabriel outre la notion de propriété qui semble se développer, la "bouderie"  devient aussi un moyen d'expression. Au chapitre des étonnements... un enfant comprend tout... «Gabriel, va voir Maman à la cuisine, elle va te donner à manger » et il fait... Le papa que je suis en est resté stupéfait.

Par contre, nous essuyons depuis mercredi, une colère quotidienne... attention là... pas la colèrette... non, non... celle qui t'oblige à débrancher le baby phone du rez-de-chaussée alors qu'il est au 2ème... et ce pendant 20 minutes.... Hier soir, rebelotte... Marianne a refusé qu'il prenne son téléphone portable...  après un quart d'heure d'hurlement... direction le réduit situé entre la cuisine et l'arrière cuisine... encore 10mn avec en plus des coups de poing dans la porte...

Nous essayons de comprendre. Avec Yvan, il est adorable et attentif ; peut être nous fait il payer à nous son arrivée et veut montrer qu'il a toute sa place. Bon un truc bête pour Gabriel... il a beau être têtu...il a de qui tenir... ses parents le sont tout autant.

Aahhhhhhhh... j'allais oublié l'essentiel.... Un Discours bien, à fond, top, trop ? à Gauche de Lolo... promis, le week end prochain je fais 101 fois Solutré à genoux en psalmodiant « je suis de Gôche, je suis de Gôche »... je monte un bus, Boris tu viens ?

Lire la suite

Céline, Vargas, Werber, Battisti...

17 Septembre 2006 , Rédigé par Marc Publié dans #Bouquin-Musique

Bon, allez je vais m'y tenir avec certainement moins de talent que Boris mais je vais faire part de mes sentiments après lecture…. Pas de tentation de critique littéraire, simplement partager et aussi me faire partager…

Donc ces dernières semaines :

Deux Batisti - Les habits d'ombre - Jamais plus sans fusil - : Bon, j'avoue je me suis lancé dans ses romans policiers  par rapport à son passé... Le premier mouais pas top, décousu dans le récit,  l'idée de départ avec des exilés politiques italiens excellente mais peu de ressort au final. Le deuxième, mieux construit, épilogue mieux amené, des types se font couper la... avec une "psychanalyse
" en toile de fond ; pas mal sans plus. 

Fred Vargas
- Un homme parmi les loups - : on en parle tellement, incontournable que j'avais néanmoins contourné jusque là. Très chouette, ça se situe dans le Mercantour, bien ficelé, style alerte. Du bon polard.

Bernard Werber -  Les thanatonautes - Les Fourmies -
: Le premier traître des explorateurs de la mort avec un tas de références sur l'appréhension de celle-ci par différentes civilisations. Globalement pas mal, ça donne envie de lire le Morin sur "l'Homme et la mort". Le Deuxième, bof, pas épais mais bon j'ai mis un mois pour le finir. Au final, et d'avance désolé pour le jugement lapidaire et carrément présomptueux : il me fait penser au sort que j’ai réservé à la série des Ramsès de C. Jack ; super pour la plage quand vous faites une étude des seins nus* (ça c'est pour Marianne). A voir sur le net son arbre des Possibles ...

Céline -Nord- : c'est Céline donc je ne suis pas partial, c'est génial, un style jubilatoire. Il narre son exode dans l’Allemagne nazie en pleine déroute…. Pour contrebalancer, un Primo Lévi ça recadre les choses.


Gérard Mordillat -
Les Vivants et les Morts - : Marianne et pas mal d'amis m'en avaient dit du bien. J'ai été déçu, une fresque à la Zola en Lorraine à notre époque. Je n'ai pas accroché en même temps ce n'est pas le genre qui me passionne ; et le style, comment dire, il ne m'a pas marqué. Au final, malgré son poids, je l’ai fini … par conscience de classe.

Lakhdar Belaïd - Sérail killers - : des meurtres avec en arrière plan la rivalité entre Harkis et ancien Militant FLN. Un polard sans prétention, sympa à lire surtout quand on vit à Roubaix et qu'on aime sa vie foisonnante et cosmopolite… J’ai trouvé ça meilleur que les deux Batisti. 

Au programme dans les prochaines semaines : Bleu de chauffe de Nan Aurousseau, La montage blanche de Jorge Semprun, avancer sur l’infini dans la paume de la main

* Corps de femmes, regards d’hommes par Jean Claude Kauffman

Lire la suite
1 2 3 4 > >>