Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Ici c'est fini... pour la politique.

8 Novembre 2009 , Rédigé par Marc





Voilà, this is the end sur Overblog, la suite c'est par là :

Lire la suite

bug sur les commentaires...

5 Novembre 2009 , Rédigé par Marc

Merci Overblog... encore obligé de faire un faux article pour permttre de voir les commentaires sur les derniers articles...
Lire la suite

Vers un web 3.0... Marc Vasseur quitte OverBlog.

5 Novembre 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

Oui depuis le début de la semaine, j'ai été particulièrement silencieux non par manque d'inspiration, ni par lassitude... même si on passe par des hauts et des bas mais pour mon cas c'est davantage des raisons autre que personnel.

Cependant, je n'ai pas chômé durant ces quelques jours. Souvent évoqué, mon changement de plateforme sera officiel dans les prochaines heures. Un Marc Vasseur 3.0 va ouvrir avec son lot de nouveautés sans pour autant, je vous désèspère, changer sur le fond.

Bien entendu la migration totale des articles prendra certainement un peu de temps puisque Oberblog ne facilite pas la tâche... de titan avec dans mon cas avec plus de 1.500 articles.

En attendant, l'officialisation du transfert, une petite photo de mon futur lieu. Il apparaîtra un peu sérieux, austère qui se marre mais cela correspond aussi à certaines orientations que je compte prendre dans les prochaines semaines.

Ici... il y aura peut-être encore quelques billets plus intimes. Enfin on verra.

Lire la suite

Un couvre feu ciblé contre la connerie ?

4 Novembre 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

Dernière idée à la con d'un Brice Hortefeux qui porte bien le costume, la mise en place d'un couvre feu ciblé sur les délinquants mineurs.

Ouhhh que ça fleure bon, la mesure démagogique, populiste crassié...

C'est désormais une évidence, l'UMP fera tout pour ramener l'électorat frontiste à lui. D'ici mars 2010, on peut même espérer un débat sur la peine de mort et même si c'est incompatible avec l'Union Européenne, tant que ça peut faire facho, on ne va pas s'en priver.

Sinon, j'ai une question d'ordre pratique pour ce fameux couvre feu ciblé ? Les délinquant mineurs, ils portent un signe distinctif ? Une étoile noire par exemple ?

Ou alors une capuche et une peau mate suffiront pour être dans cette catégorie mais il est vrai que Brice Hortefeux aime bien les blagues auvergnates...

Vous trouverez certaines de longues pages qui se saisiront du "débat" pourtant je suis persuadé que c'est la seule question qui vaille.
Lire la suite

Y a des jours comme ça...

3 Novembre 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

Journée de merde mais qui correspond aussi à un certain état d'esprit assez récurrent depuis quelques semaines.

Donc envie de ne  voir personne, ce qui fait qu'Antoine a annulé une soirée twitter lilloise, nul n'est irremplaçable l'ami.

Journée de vacances avec les enfants et Marianne qui ont eu à supporter mon vague à l'âme.

Pas mal de sujets sur lesquels j'ai envie d'écrire mais à quoi bon final... tout le monde où presque s'en fout...

Parait que les quadras du PS ont déjà fait une croix sur 2012... L'inutile Claude Bartolone proteste. Entre nous, ça fait déjà un bail que ça circule du coté de Solférino avant même Martine Aubry. Comme de toutes les façons, ce parti est en mode après moi le déluge avec certains qui espèrent DSK en Noé...

Ce soir, j'apprends que Paul Jorion, éconoanthropologue iconoclaste, rejoint Corinne Lepage et sa Terre Démocrate. J'avoue que cette idée me plaît assez même si j'ai regretté le pas de deux la Députée Européenne avec sa vraie fausse sortie du Modem. Coupez les ponts, merde, essayez de faire en sorte que les cadres actuels soient violentés...

Tiens, ça me rappelle que je dois faire un papier sur les relations Verts/Europe Ecologie... Enfin pareil... c'est inutile. à  quoi bon dire que les premiers sont pour une certaine ouverture dans la mesure où elle se fait vers des individus et non des groupes un peu structurés (Cap21, Nouvelle Gauche...). C'est certain que pour imposer un rapport de force, c'est plus simple.

Bon sinon, je travaille à mon nouveau blog, une V2 qui ne sera plus propulsé par Overblog (pour ce week-end,  si si). Parallèlement, j'essaye d'avancer sur mon projet de petit entrepreneur, j'ai pris un peu de retard, je vais essayer d'accélérer les choses, en espérant que l'ami avec qui je veux faire ça, sera bien avec moi.

Claude Lévi-Strauss est mort aujourd'hui. On ne va se mentir, je n'ai pas lu Tristes Tropiques mais si la disparition d'une grande figure est toujours triste... à 101 ans, faut relativiser les choses... Le Parti Socialiste a très vite réagi... j'attends toujours sa réaction sur les propos du patron du FMI relatives aux hausses de salaire en Ukraine.
Lire la suite

Ma contribution à Eric Besson sur l'identité nationale.

2 Novembre 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

Eric Besson, bien dans ses baskets de la droite extrême, c'est souvent le lot des néoconvertis, a donc imaginé à la hâte un pseudo débat avec le peuple sur cette fameuse question de l'identité nationale.

N'étant pas un responsable politique, je pense que le fait d'être Français c'est justement de boycotter cette instrumentalisation politicienne dont le seul but est de récupérer de récupérer une frange de l'électorat UMP tentée de retourner vers ses premiers amours frontistes.

Lire la suite

Ségolène Royal est chiante mais...

1 Novembre 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Rénovation Progressiste

Elle reste la seule à avoir un discours cohérent et ce même si je ne suis pas d'accord sur tout avec elle.

Elle est la seule à être en capacité à avoir un projet qui ramasse du centre à la gauche de la gauche, c'est dommage qu'elle semble s'enferme dans une tour d'ivoire comme l'Autre...

Enfin, Aubry et son pote DSK... merci, ça ira...

Son itw dans le Parisien.

Vous ne vous êtes pas réjouie du renvoi de Jacques Chirac devant le tribunal correctionnel…
Ségolène Royal.

Il est dommage que la justice n’ait pas eu les moyens d’être rendue plus tôt. L’exemplarité doit être la première valeur d’un dirigeant politique. Mais le temps a passé et, pour ne pas altérer l’image de la France ni celle de la fonction présidentielle, je pense que la tranquillité doit être accordée à Jacques Chirac. Cette affaire vient de démontrer l’utilité du juge d’instruction pour que la justice soit la même pour tous.


Vous avez dit être favorable au débat sur l’identité nationale lancé par Eric Besson. Etes-vous prête à y participer ?

C’est un débat dont j’ai repris l’initiative en 2006, comme le prouvent les textes de mes discours qu’on peut lire sur le site Désirs d’avenir. Je n’ai donc pas attendu aujourd’hui pour donner ma vision de cette question centrale.


Pendant la présidentielle de 2007, vous aviez parlé du drapeau tricolore, chanté « la Marseillaise » dans les meetings. Pour vous, l’identité nationale passe par ces symboles forts ?
Il y a beaucoup de choses dans la nation : l’histoire, les valeurs, les symboles, mais aussi l’avenir. L’identité nationale ne se forge pas uniquement dans la fascination du passé. Je n’ai pas cette approche très conservatrice. Mais je crois que l’identité nationale française se réfère essentiellement à la Révolution française, c’est-à-dire la lutte contre les privilèges, la question des libertés, des solidarités, de la fraternité. Ce débat, je ne le crains pas. Car il peut mettre en valeur les clivages entre l’instrumentalisation d’une identité nationale définie de manière restrictive, qui se confondrait avec une forme de nationalisme, et une identité nationale qui, elle, est bien ancrée sur les valeurs républicaines : liberté, égalité, fraternité.


Est-ce une mise en cause de la politique de Sarkozy ?
Bien sûr. Quand une politique creuse les inégalités, cela porte atteinte au ciment de la nation. Ce qui met en cause l’identité nationale, c’est cette politique et sa succession de scandales qui dégradent l’image de la France à l’étranger. Ce sont les conséquences d’une politique au service des privilèges, du népotisme, de politiques fiscales injustes… Garantir l’égalité réelle, voilà le premier fondement de l’identité nationale.


Etes-vous d’accord pour sanctionner les atteintes au drapeau tricolore et à « la Marseillaise » ?
Il faut reconquérir les symboles de la nation. C’est pourquoi j’ai souhaité faire chanter « la Marseillaise » dans mes meetings, revendiquer le drapeau tricolore qui appartient à tous, pas seulement à la droite. Les socialistes étaient gênés, c’est un comble ! La nation est à l’origine un concept de gauche. Mais je le répète, il est aussi grave et même plus grave de porter atteinte à l’égalité entre les Français que de porter atteinte au drapeau ou à l’hymne national, parfois d’ailleurs parce qu’on est déçu que la nation ne tienne pas sa promesse républicaine. Si M. Sarkozy veut encore faire une loi, je lui propose un vrai sujet : l’égalité entre tous les Français.


La gauche devrait-elle s’emparer de ce débat ?
Le moment choisi par la droite pour lancer ce débat montre que c’est une opération de diversion pour sortir d’une mauvaise passe, alors que les élections régionales se profilent. C’est aussi une tentative de récupérer un certain électorat. Ce qui est condamnable, c’est le moment et la façon dont le débat est lancé. En revanche, la gauche ne doit pas rejeter ce débat, et encore moins le craindre.


La burqa menace-t-elle l’identité nationale ?
La burqa ne doit pas être acceptée sur le territoire français. Faut-il pour autant faire une loi ? Je ne le pense pas. Cela risquerait de susciter un effet provocateur et de multiplier le port de la burqa. Il faut faire attention à ne pas instrumentaliser cela.


Le gouvernement gère-t-il bien le dossier de la souffrance au travail ?

A-t-on déjà vu dans le passé des suicides dus au travail d’une telle ampleur ? Où est la valeur travail prônée par Nicolas Sarkozy ? Il y a une montée dramatique de la précarité dans le monde du travail, une intensification des dégâts du libéralisme et de formes brutales de management, des mutations forcées parce que le dialogue social n’a pas été facilité. On pourrait imaginer un système de bonus-malus pour encourager à investir dans la qualité du travail et du dialogue social. Les entreprises qui investissent dans l’amélioration des conditions de travail pourraient bénéficier de bonus. En fonction du nombre d’accidents du travail ou de maladies professionnelles, d’autres au contraire pourraient avoir un malus. Le système actuel n’est pas assez efficace et incitatif. On pourrait aussi rendre facilement accessibles à tous les rapports des inspecteurs du travail. Et, surtout, faire un plan d’urgence pour la médecine du travail.


Des familles de soldats français tués en Afghanistan en août 2008 portent plainte. Qu’en pensez-vous ?
Il faut avoir le courage de dire qu’il n’y a, hélas ! pas de guerre sans victime. Ce risque est la grandeur et la servitude du métier militaire. Ceux qui s’engagent dans l’armée savent qu’ils risquent leur vie. Mais je comprends le désarroi des familles qui ont perdu un proche.


Comment expliquer que le PS ne soit pas plus haut dans l’opinion, avec le contexte que vous décrivez ?
Il faut le demander aux actuels dirigeants du PS. Ils ont voulu la direction, ils l’ont. C’est donc à eux de faire en sorte que le PS soit beaucoup plus présent dans le débat public, plus à l’offensive sur la défense des valeurs et des propositions.


François Bayrou a révélé cette semaine que vous vous étiez rencontrés pour discuter. Etes-vous prêts à travailler ensemble ?
Je trouve normal que les dirigeants politiques puissent se parler. On a échangé, il m’a fait part de son projet de parlement de l’alternance et je suis bien sûr tout à fait disponible pour travailler avec lui comme avec d’autres.


Vous seriez prête aussi à rencontrer Dominique de Villepin qui appelle à une « alternative républicaine » ?
Je ne veux pas réduire ma démarche politique à des rencontres individuelles même si je suis attentive à tous ceux qui se dressent contre les dérives d’une droite dure.


On a parlé de votre solitude, des rangs qui s’éclaircissent autour de vous…
Il ne faut pas confondre solitude et liberté. Ceux qui disent cela n’ont pas compris que la politique évoluait. Je suis une femme bien ancrée dans sa famille politique mais en même temps une femme libre qui a la capacité de fédérer autour d’elle des hommes et des femmes qui viennent débattre sur des sujets de fond et travailler sur des propositions pour la France. Quel autre leader politique a une équipe capable d’animer toutes les trois semaines des universités populaires qui rassemblent plusieurs centaines de personnes, comme nous le faisons avec Désirs d’avenir ? C’est ma façon de faire de la politique, en plus de mes responsabilités d’élue à la tête de la région Poitou-Charentes pour en faire une région exemplaire dans le domaine de l’excellence environnementale et de la création d’entreprises, sans augmenter les impôts.
Lire la suite

Qui se cache derrière ce blog ?

1 Novembre 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses



En fait, c'est Colin !
Lire la suite