Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Discours de Royal.

31 Août 2007 , Rédigé par Marco Publié dans #Résistance Politique

Avec un peu de retard, je vous livre quelques passages et commentaires de son discours de Melle.
Qu’il n’y ait pas d’ambiguïtés, il ne s’agit pas de dire que nous sommes à un tournant de la pensée socialiste mais plus simplement que le propos vaut bien mieux que le procès en règle dont il a fait l’objet et il a le mérite de mettre cartes sur tables les enjeux du PS pour le prochain congrès

L’économie de marché.

« Le marché nous est aussi naturel que l’air que l’on respire ou que l’eau que l’on boit. Il s’agit là d’un jeu d’enfoncement de portes ouvertes. Mais l’eau peut être polluée et l’air vicié et c’est là que le débat politique trouve sa pertinence. »

« Nous inscrivons bien évidement notre action dans le cadre des économies de marché et s’il faut l’écrire, écrivons-le une fois pour toutes. Mais nous ne faisons pas confiance au marché pour assurer la justice sociale et la cohésion démocratique des sociétés, et s’il faut le dire disons-le. »

Il fallait le dire et le réaffirmer sans réserve quitte à entendre les cris d’orfraie de certains au PS… bon pour les effets de tribune, c’est très moyen… mais on sait maintenant, pas pour tout le monde, qu’une fois au pouvoir on doit tenir compte de l’économie de marché.

L’individu 

«Nous, socialistes, ne serions pas au clair quant à la place de l’individu. Je suis assez sidérée que nous ayons peur de l’affirmation de l’individu qui est dans nos textes juridiques fondateurs celle de la personne humaine. Depuis l’Habeas corpus, la déclaration des droits de l’homme et du citoyen, la convention européenne des droits de l’homme, la liberté de conscience et d’expression de chaque être humain, et je n’oublie pas les droits de la femme et de l’enfant, tout le progrès de la civilisation fut d’attribuer des droits nouveaux à chaque humain : le droit à un travail, à une famille à un logement, au savoir, à la santé. Le rôle éminent de l’individu a commencé là et soyons en fiers d’y avoir contribué. »

«La confusion réside ailleurs. Cette charge contre l’individualisme révèle notre difficulté à élaborer des formes nouvelles et adaptées de délibération collective.»

«La gauche est suspectée de faire du collectif la mesure de toute chose. Accusée de faire des situations individuelles le seul résultat d’inerties sociales, de reproductions».»

 «Suspectée de déresponsabiliser nos concitoyens, aussi, et de ne parler que de droits, quand il faudrait parler de devoirs et de contreparties.»

Je dois dire que ce passage sur l’individu me plait particulièrement et s’il demande a être approfondi, il est rare d’y consacré autant de place dans un discours socialiste… et je reste persuadé qu’une des raisons de fond de nos défaites réside dans l’absence de réflexion sur l’articulation individu/société pendant trop longtemps.

La situation économique. 

«Quelle est la réalité de notre situation économique? Nous sommes lourdement endettés: plus de 20 000€ par Français. Et en même temps nous devrions investir dans l'avenir, justement pour générer la croissance qui nous permettra entre autre de rétablir l'équilibre de nos comptes.»

«Ensuite, la France doit investir dans les réformes structurelles : ouvrir les professions fermées, libéraliser le secteur de la distribution, établir un véritable « Small business act » pour les PME, mettre en place une véritable flexsécurité à la française avec un service de l'emploi efficace disposant des moyens nécessaires en matière de formation professionnelle: ces réformes sont coûteuses dans le court terme, on le sait, et pourtant indispensables pour générer une croissance forte et durable.»

«Surtout, on le sait, il faut affecter l'intégralité des ressources à ce qui relance la croissance en dynamisant tous les secteurs de l'économie. Croissance par l'investissement dans l'enseignement supérieur, la formation professionnelle, la recherche et l'innovation. Pour préparer les salariés et les nouvelles générations à relever les défis de la mondialisation, je veux que les salariés français soient les mieux formés et les plus productifs du monde. Et pour cela il faut tenir au pays un discours de vérité».

«En revanche, et comme nous l’avions proposé, le renforcement du crédit d’impôt recherche annoncé hier va dans la bonne direction».

Certains y verront un tissu de lieux communs moi j’y trouve une cohérence avec le premier point et une sortie de la seule logique d’opposant niant-niant… ou d’opposition frontale… D’autre part, ce discours est un discours de rentrée qui vise à poser quelques axes pas un discours programmatique. Si on veut reprocher ça à Ségolène Royal, l’honnêteté intellectuelle oblige à le faire pour les autres.

Le parti socialiste.

«Le Parti Socialiste du 21ème siècle doit être à la fois un lieu de connaissance, un lieu de délibération, d’élaboration, enfin un outil de combat collectif. Il ne peut l’être que s’il vit en osmose avec les citoyens dont il est une des représentations.»

 «Ses réunions doivent être ouvertes, les mouvements de société doivent lui être associés, les forums doivent nourrir ses propositions en amont, l’usage d’Internet doivent lui permettre d’être en contact quotidien avec ses millions d’électeurs.»

« Le parti socialiste est à la fois un lieu de connaissance, de délibération, un laboratoire d’idées, enfin un outil de combats collectifs. Il le sera complètement s’il vit en osmose avec les citoyens dont il procède. Ses réunions doivent être ouvertes, les mouvements de société doivent être associés aux solutions qu’il élabore, les débats doivent nourrir ses propositions en amont, l’usage d’internet doivent lui permettre d’être au contact quotidien avec des millions de citoyens, pour faire partager son travail et ses valeurs. La participation massive de jeunes citoyens à l’élection présidentielle ou d’électeurs qui s’en étaient détournés constitue une injonction à changer à laquelle nous ne pouvons plus dorénavant nous dérober. C’est par centaines de milliers que ces électeurs qui ont partagé notre espérance doivent nous rejoindre car nous avons besoin d’eux pour accomplir la transformation nécessaire ».

« Nous avons vocation par la dynamique des débats au service des problèmes des gens que nous impulseront à favoriser les convergences de toute la gauche, des communistes, des radicaux, des écologistes et, s’il le souhaite, avec le Modem. »

La rénovation du Parti Socialiste est le cœur de son discours avec ce dernier qui doit redevenir un lieu de débats ouvert… c’est le moins qu’on puisse faire, il ne l’est plus depuis quelques décennies. Et à lire et à entendre certains dirigeants, je ne suis pas sûr que cette volonté est partagée par tous… enfin si ils veulent bien du débat mais sur leur base et avec leurs conclusions…

Voilà ce que j’ai retenu de son discours, ridicule pour les uns, intéressant pour moi car il a le mérite d’affirmer quelques principes et de proposer des axes de réflexion…oui il y a des oublis comme l’environnement mais le texte est relativement court… et je doute pas que cette question est centrale pour Ségolène Royal…  après… je n’en sais encore rien… je lui donne crédit de sa volonté de faire bouger les choses sur des bases claires… à suivre..

Lire la suite

Parti Socialiste : Désopilattitude…

30 Août 2007 , Rédigé par Marco Publié dans #Résistance Politique

Désolé pour cet affreux néologisme… mais ne trouvant plus de mot pour qualifier l’état de mon parti… j’ai trouvé ça suite aux réactions de « personnalités » du PS suite à la participation de Michel Rocard à une commission sur les enseignants initiée par Xavier Darcos.

En vrac :

Claude Bartolone n'est « plus surpris de ce que peut dire ou faire Michel Rocard". "Il est sur une autre planète »
Pour Mehdi Ouraoui, délégué national « certains d'entre nous ne reconnaissent plus leur droite de leur gauche et Michel Rocard est manifestement désorienté ».
Un autre responsable socialiste a estimé sous couvert d'anonymat que « l'ouverture, ça devient ridicule et qu'un ex-Premier ministre, fondateur du PSU et figure historique de la deuxième gauche et du parti, méritait mieux que de finir comme membre d'une commission Darcos ».
Laurent Fabius a déclaré « Les Français ne veulent pas de guerre civile, mais ne veulent pas de confusion idéologique, de méli-mélo (...) Du côté du pouvoir, c'est fait habilement mais il ne faudrait pas que l'ensemble des responsables socialistes tombe dans cette confusion »… sa nouvelle sagesse fait plaisir à lire…

Ouais les gars vous avez raison… vous devriez peut être même demander une autocritique avant la purge… tiens, une bonne purge, ça me paraît être une très bonne idée

Manifestement, ces gars auraient dû écouter France Inter hier midi la mise au point de Rocard sur cette participation… mais comme il le dit lui-même « la France est un pays bavard et chahuteur, où la confusion mentale est fréquente et où l'on a tendance à tout mélanger »…

Je n’ose même pas imaginer les réactions de la direction si un militant ose dire que la prochaine augmentation du crédit d’impôt en faveur des investissements dans la recherche va dans le bon sens… doit on immoler l’inconscient(e) coupable d’ouverture ?

Le pire serait peut être sur les propositions de Parisot sur le retraites (progressivement à 62 ans)… j’imagine le dangereux droitier prononcer un truc du genre…. « Pourquoi pas si on introduit la notion de pénibilité et des possibilités de reclassement pour certains fonctionnaires comme les enseignants… »…  j’en tremble d’avance…

Je ne doute pas de l’ambiance chaleureuse et fraternelle qui risque de dominer les « débats » de La Rochelle… et que les mauvaises langues cessent de dire qu’à ce jour il n’y a que 3 inscrits… c’est honteux.

Lire la suite

Rentrée Littéraire…

30 Août 2007 , Rédigé par Marco Publié dans #Bouquin-Musique

Rassurez vous, je ne vais pas m’étendre sur le millier d’ouvrages qui vont sortir dans le mois.

Une chose est certaine, chacun devrait y trouver son bonheur…

Grâce au Nouvel Obs, je me vois épargné la lecture de l’hagiographie consacrée à Sarkozy par je ne sais qui… Yasmina Reza que je ne connaissais pas et qui manifestement ne trouvera pas place dans ma petite mémoire déjà bien encombrée…

Déjà n’étant pas un fou des bio sur des personnes aussi… merde, je ne trouve pas le mot… enfin qui ne révolutionnent pas la pensée de manière profonde ; quoiqu’en matière de bon sens populaire… il atteint des sommets ; cet hebdo à épluchures m’a donné les « incontournables »… soit je n’ai pas bien saisi la portée de l’œuvre, soit manifestement c’est d’une réelle médiocrité… 

Sinon, je suis tombé par hasard (toujours en tête de gondole au Furet… rentré littéraire ou pas… je ne sais) sur le bouquin du Claude « bluffé par Sarkozy » Allègre… à ne pas confondre avec le serial killer… enfin d’un certain point de vue, ça peut se discuter… donc son dernier « meurtre » s’appelle « Ma vérité sur la Planète »… à la vérité, le truc réellement bluffant c’est l’absence de source en fin de livre… en matière de rigueur scientifique… c’est du lourd… Enfin dans le même temps, sa caution est sur la page de couverture « Claude Allègre de l’Académie des Sciences »… cela devrait suffire non pour appuyer une démonstration, une vérité… je suis comme ça, un peu formaté et donc déjà pour moi… c’est une dramatique faiblesse… limite « florilèges de chez Maurice entre bières et tiercé, un œil sur le jaune »… a moins qu’il se soit lui-même ébloui par sa propre pensée…

Sinon, tranquillement, j’attends le dernier Potter… ben oui, j’aime bien… en me contentant de Cent ans de solitude de Gabriel Garcia Marquez… je n’avance pas vite… le travail tue… mais chaque soir, j’attends avec impatience de le retrouver au pied de mon lit... fascinant, déroutant, envoûtant… nul doute qu’il s’agit là d’un monument au même titre que Guerre et Paix, Voyage au bout de la nuit… Et pour le métro du retour (le matin, j’ai mon 20 minutes), j’ai jeté mon dévolu sur « le meilleur des mondes »… à mon age… impair impardonnable…

Plus sérieusement, j’ai bien envie de me laisser tenter par deux bouquins à forte connotation jazzy… comme quoi, ça peut toujours servir l’Obs… Pannonica de Pauline Guéna et surtout New Thing du collectif italien Wu Ming… ce dernier est proche des thèses de Toni Negri et surtout leur univers est plus proche du Free Jazz que des yéyés… désolé monsieur le Président. A signaler que New Thing est disponible en  format Pdf sur le site de l’éditeur Métailié… initiative intéressante mais qui ne dispense pas d’acheter le livre.

je valide l’inscription de ce blog au service Paperblog sous le pseudo MarcV
Lire la suite

Rentrée non Fumeur…

29 Août 2007 , Rédigé par Marco Publié dans #Petites et Grandes choses

Bon, j’avais pratiquement bouclé mon post sur la rentrée littéraire… mais j’ai oublié de la mettre sur ma clef usb… donc demain.
 
Ouais…. Je sais les titres font preuve d’une originalité certaine… j’assume et même si cela n’amuse que moi… Donc je suis tombé par hasard sur cette dépêche sur le site Orange… j’ai écourté un peu mais franchement faut la lire… elle témoigne de l’état de nos sociétés… enfin cela n’engage que moi… en espérant que ma voisine ne porte pas plainte… oui j’ose encore bravé la société, je vais cloper dans mon jardin… de ville… ce qui constitue un danger plus grand car plus petit.
 
Une Suédoise obligée de créer une zone non-fumeur dans son propre jardin
 
Un tribunal suédois a contraint une femme à délimiter une zone non-fumeur dans la plus grande partie de son propre jardin, à la suite de la plainte d'un voisin avocat qui se disait gravement incommodé par la fumée, a rapporté jeudi le journal Sydsvenskan.

Le tribunal chargé des affaires d'environnement à Vaxjö dans le sud de la Suède a pris sa décision lundi dernier après que le voisin, un avocat, eut porté plainte, affirmant qu'il était parfois forcé de porter un masque dans son jardin tellement la fumée le gênait.

Le voisin anti-tabac demandait une interdiction de fumer. Le tribunal qui s'est déplacé sur les lieux dans la commune de Aakarp a rendu un jugement de Salomon, en délimitant une zone interdite mais en laissant une autre zone, plus réduite, où la propriétaire pourra allumer une cigarette en plein air.
 
Décidément… il y a des choses qui me dépassent…

Ajout au post
Il y aussi une rentrée numérique.  : je peux enfin écouter le peu que je peux télécharger sur Neuf Music, j'ai dû trouver un Windows Média Player 10... pour la petite histoire la version 11 fait un petit tour sur la validité de votre OS...

PS : je n'oublie pas le discours de Melle Malakine....

Lire la suite

Test de machins et de trucs

29 Août 2007 , Rédigé par Marco Publié dans #Informatique....pfoufff

Bon quelques ajouts que je teste depuis hier... des machins pour les uns, des widgets pour le gars branché que je suis... bon j'explique pour les bouses en informatique... 

Un widget c'est un bout de code informatique qui permet d'ajouter des fonctionnalités développées par d'autres... genre je vous mets le temps qu'il fait sur le blog ou encore plus utile... l'heure et la date sous une forme sympa... géant je trouve...

Plus sérieusement, si je puis dire, j'ai ajouté le module musical Deezer qui permet de vous faire découvrir mon univers musical, c'est assez sympa on peut ajouter modifier sa playlist à partir du catalogue ou même en uploader quand il n'y pas ce qu'on cherche. 

Un autre est davantage orientié vers le blog lui même, pas vraiment utile mais qui j'espère vous permettra de découvrir des bloggeurs de talent... il n'en manque pas...

Prochain post dans la journée... sur la rentrée littéraire....

PS : la musique ne passe pas chez moi... pas le son... ahhh putain l'informatique ça me gave !!
Lire la suite

Drame à 7h30…

28 Août 2007 , Rédigé par Marco Publié dans #Petites et Grandes choses

Oui il y a des évènements qui marquent une vie… c’est mon cas ce matin à 7h30 précisément… je sais c’est tôt… mais pour des raisons de contingences familiales, j’ai changé mes horaires… enfin, bref, vous voyez quoi avec un grand de deux ans, il faut s’adapter…
 
Je dois dire ces derniers jours ont été marqués par d’incroyables bouleversements avec déjà le départ de Guy Roux comme entraîneur de Lens… il y a un mois c’était une affaire nationale car il ne pouvait plus prétendre à être exercer sur les pelouses des « boyaux rouges »… règlement initié par lui-même, soit dit en passant, et foulé au pied par sa seigneurie en personne. Nicolas Sarkozy, Roseline Bachelot étaient montés au front pour dénoncer cette effroyable injustice… 5 matchs plus tard, aucun gagné, 1 but marqué, avant dernier… gros, très gros bilan pour une équipe jouant le haut du tableau… à l’envers … il renonce… c’est cocasse tout ce foin et cet émoi national pour une fin en queue de poisson… d’un entraîneur qui après 40 ans de service n’a pas un palmarès dès plus chargé… enfin… c’était Guy Roux l’Eternel…
 
Je m’égare, je m’égare… donc revenons à ce qu’il faut bien appeler un tournant dans ma vie… vous pensez probablement que j’exagère… point du tout… cela constitue un élément essentiel de mon intégrité intellectuelle et mentale.
 
Donc cette journée avait commencé normalement dans une douce quiétude, garantissant une efficacité maximale dans mon travail… à 80%, je le rappelle car point trop n’en faut… les affaires des enfants prêtes, Marianne belle comme une fleur sous une fine rosée, moi dynamique comme une moule au réveil… un monde idéal… digne du sarkoland… et dans les minutes qui suivent… The Drame… le rappel de la réalité environnante, d’un président de la République omniprésent, d’une opposition à la Rochelle (enfin pas tous si j’en crois Libération et qui confirme mon propos d’hier)…
 
Voilà, le dénouement est proche, le suspense insoutenable pour vous… je monte dans ma voiture, met le contact, tend mon bras vers le bouton on/off de l’autoradio pour écouter les sirènes sarkoziennes d’un pays en pleine bourre… stupeur… il n’est plus là !!! Pas de France Culture pour m’accompagner jusqu’au Métro… Un con de délinquant s’est fait mon autoradio… mon sang n’a fait qu’un tour… mon rythme cardiaque a du bondir de 70 à… pfouff au moins 71… comme les bonnes opinions de Sarkozy… c’est vrai un pédophile, juger les fous… rien de tel pour entretenir le bon citoyen qui sommeille en chacun de nous… Donc je dis con parce que cette autoradio doit avoir une valeur résiduelle de -30€… il est à cassette… une antiquité en somme… la dernière K7 a d’ailleurs été détruite il y a peu par le lecteur… d’une marque exotique… bref ce naze a volé une relique du siècle dernier… je vous jure faut vraiment pas être futé pour faire ça…
 
Voilà… c’est fait avec en prime un cruel dilemme… je porte plainte ou pas… je passe une ½ journée au commissariat pour m’entendre dire… « une main courante, ça vous va ? vous n’allez pas porter plainte pour une autoradio pourri tout de même »… Ouais ç’est vrai pour les statistiques officielles « faut pas gâcher » comme dirait Guy Roux… en tout cas… ma vie est toute tourneboulée
Lire la suite

La rentrée des cadors.

27 Août 2007 , Rédigé par Marco Publié dans #Résistance Politique

Comme c’est parti, on se demande qui va participer à l’université du PS de La Rochelle ou en étant un rien désobligeant, on peut pousser le ridicule payer des figurants… car force est de reconnaître que la présence était indispensable à Fourras ou à Melle, sur le bord de mer cela me semble plus aléatoire… moins par l’intensité des discours… que par les absences déjà programmées pour la semaine prochaine.
 
Enfin, je n’ai aucun doute qu’Hollande trouvera un déambulateur compatissant du coté du MJS… souvenir rocardien de l’autonomie, poil à gratter du PS et aujourd’hui porteur d’eau (très claire) d’un Premier Secrétaire à l’agonie…
 
Apparté : En parlant de souvenir rocardien, durant ces vacances, un de mes amis me rappelait qu’un certain JMB (oui le sous strapontin de la Francophonie) n’avait pas de mots assez durs pour fustiger les dérives droitières de certains… en l’occurrence des rocardiens… à l’époque il apparaissait comme l’un des bras armés du CERES ou CRS… (pour les ignorants des arcanes du parti d’Epinay, c’était le courant de Chevènement)… je trouve ça assez cocasse et savoureux.
 
Donc, nos lions et notre « leadeuse » putative ont voulu marquer la fin des congés sans solde du Parti Socialiste…
 
D’un coté un collectif autour des Montebourg, Valls et Gorce qui ont pour ambition de partir sur les bases d’un machin hors chapelle, dans le jargon on appelle ça des transcourants… ce n’est pas le premier… et hélas ça n’a jamais rien transcender… en faisant appel à ma mémoire défaillante, je crois que Hollande avait déjà tenter la chose… c’est vous dire. En passant, surfez vite sur le blog de Malakine pour lire son analyse sans concession sur le PS faisant route vers l’UMP… un œil extérieur est toujours très intéressant… ça aide à la réflexion interne… mes camarades…
 
Je l’ai déjà écrit, je regarde avec attention ce qu’ils disent et si sur la forme je partage le fait que notre parti est dans une agonie idéologique avérée, sur le fond… je reste sur ma faim… et les propos de Valls demandent un approfondissement certain voire un certain approfondissement…
 
Concernant, Ségolène Royal, j’ai poussé le vice jusqu’à lire son discours… et… par rapport à ses hésitations de juin, je trouve que son contenu est plutôt encourageant
Pour ma part, j’y ai trouvé quelques fondamentaux qui si ils demandent à être creusés tracent les contours d’une rénovation à laquelle je ne peux qu’adhérer. Individu, évaluation des politiques publiques, droits et devoirs, marché, mondialisation, démocratie rénovée, dette... Modem… le ton me plait, reste à regarder comme cela va se mettre en place au niveau national… au niveau local.
 
Très sincèrement, je craignais qu’après juin, Ségo allait se réduire à un « accident »… avec Melle, je suis convaincu qu’elle est en mesure de devenir incontournable et… souhaitable pour l’implosion/rénovation du Parti Socialiste…
 
N’en déplaise à certains… et aussi bizarrement pour eux… depuis deux mois c’est la seule qui ouvre des perspectives réels de débats et d’échanges … Merci Ségolène.
Lire la suite

Il y aussi une rentrée numérique.

25 Août 2007 , Rédigé par Marco Publié dans #Informatique....pfoufff

La rentrée politique ne constitue pas le seul évènement de la semaine… Melle, Fouras, La Rochelle… Mars, Pluton… bref, il y a désormais une rentrée pour les fournisseurs d’accès internet… les fameux FAI.
 
Le mien Neuf Télecom pour ne pas le nommer m’offre deux nouveaux services dans ma vie d’internaute : partager mon wifi et télécharger de la musique gratuitement via neuf music Universal Music.
 
Petit aparté à propos de la musique : « On n’écoute plus tartempion » non « on écoute sur son Ipod trucmuche »… noter ce glissement qui résume l’état de la création musicale… c’est l’Ipod qui « fait » la musique, l’artiste de moins en moins…
 
Mais revenons à nos moutons… le partage de ma connexion internet. Ma box est désormais inscrite sur le réseau communautaire Fon cela implique qu’elle est ouverte pour ses membres et vice versa je peux me connecter sur le net en d’autres lieux si il y un membre foneros dans le coin… bref on multiplie les points d’accès. J’aime assez ce principe.
 
Concernant le téléchargement, vous vous dites probablement que je dois être tout fou à l’idée d’avoir un accès illimité à la musique… de prime abord oui !!! À l’essai, bof et ce pour plusieurs raisons.
 
D’abord, le choix est bien limité… si tu ne prends pas l’abonnement à 5 €, tu dois choisir un style ad vitam æternam… moi j’ai pris Jazz et là pfoufff…
Quelle déception… au hasard, j’ai tapé Don Cherry sur le moteur de recherche… résultat un album… dans ma cdthèque ringarde non « Ipodisée »… j’en dénombre pas moins de 11 et il m’en manque quelques uns… c’est dire… heureusement, je ne l’ai pas.
Je le télécharge… c’est rapide… hummm…. Grosse compression dans l’air… gagné… du wma à 192…. Ça pourrait pire mais bon question dynamique, il va y avoir de la perte (mon coté audio/idiophile).
Troisième soucis… DRM… donc à priori adieu ton serveur de musique via une borne wifi connectée à ton ampli Thule… bon je fais abstraction en me disant si c’est vraiment bon, t’achètes le CD… ah le bonheur du cello qu’on déchire en sortant de la FNAC… incomparable… .
Quatrième soucis… cette foutue licence… « Erreur 404 »… bref… je ne peux pas écouter… retour à Emule…
 
C’est chouette les rentrées numériques… c’est un peu comme au PS… on est dans l’improbable…
Lire la suite

Cent jours… sans rien.

24 Août 2007 , Rédigé par Marco Publié dans #Résistance Politique

La période symbolique des cents jours s’achève pour Nicolas Sarkozy et les premières désillusions semblent poindre pour une bonne partie de ceux qui pensaient qu’il avait réellement fait sa mue, rencontrer la France.
 
Certains osent même penser qu’il n’entend rien à l’économie, en cette période de crise financière, de croissance française atone, c’est un peu bêta de se rendre compte d’une réalité qui n’a rien d’une nouveauté… les deux passages au ministère de l’économie de notre Président laisseront une trace non pour son action salvatrice mais bien plus pour une dette qui a explosé de lors du premier et pour le deuxième… les archéologues sont à la recherche du moindre signe d’activité qui aurait pu se produire.
 
D’autres s’emploient à de vaines circonvolutions sur le thème du « une belle plume ce Gaino »… c’est un fait…. Mais il ne résiste pas à l’épreuve de la réalité. Les appels à Blum, Moquet et dans ce même élan, la volonté hypothétique d’ouverture politique à travers quelques débauchages individuels ne peuvent masquer une politique… osons le mot… de classe et plus particulièrement des hyper privilégiés… le coût du paquet fiscal et des répartitions internes montre sans far cette vérité… ohhh bien sûr… on ne manquera pas d’évoquer cette bonne veille dame de l’île de Ré avec son minimum vieillesse et son ISF… mais 7 milliards sur les 15 ce pschitt fiscal pour venir d’une aberration somme toute marginale, on est en pleine crise d’incompétence caractérisée… pour le reste et dans ce seul domaine économique… rien.
 
A trop vouloir noircir le tableau, j’en oublie cette réforme sur l’autonomie des universités… nécessaire… mais sans moyens ou si peu… des sous, des sous… seul leitmotiv du gauchiste que je dois être… et bien disons que les dépenses pour un étudiant français ne bougeront pas d’un iota, il restera le pauvre au regard de ces congénères européens. L’autonomie sans moyen, c’est un peu comme donner une seconde jambe à un unijambiste sans l’opéré… désolé pour l’image… pour le reste rien… ah si 11.000 postes supprimés dans l’éducation nationale… il est vrai que 35 à 40 élèves par classe c’est bien par rapport au début du XXième siècle (70 à 80)…après tout si l’enjeu est l’éducation, il n’a pas été précisé si il s’agissait de l’Education Nationale…
 
Heureusement, on a un pédophile et des salauds de clandestins… pauvres… et là… l’hyper activisme de notre Président s’y vautre sans retenue… sans recul aussi… et il est tellement compétent qu’on en oublierait presque qu’il en est déjà à la cinquième loi dans ce domaine en 5 ans… est-ce par opiniâtreté, incompétence, populisme ?…
 
Enfin… la politique étrangère et ce brillant succès avec les infirmières bulgares… grande leçon de réalisme et d’efficacité aux yeux du monde… pensez donc, céder au chantage avec en prime la technologie nucléaire… très honnêtement, c’est du gros, gros niveau… sans EPO s’il vous plait … applaudissons le maître et la maîtresse… et comme on nage un peu dans une sorte de monarchie surréaliste… cette dernière qui n’est rien, n’a a rendre compte en rien devant la représentation nationale… CQFD
 
Méa culpa, on  a une présidence d’un nouveau style… c’est vrai nous n’avons plus de premier ministre, de ministres… un seul homme, Ponce Sarkozy rend le bien, rudoie le mal pour le bonheur du plus petit nombre... les siens, ceux qui lui offrent des voyages somptuaires pour le soulager des maux de la France… merci à eux d’en prendre soin… 

PS
: le nouvel obs tente de me récupérer comme abonné... je lis l'édito du Jean Daniel et je tombe sur un "l'imagination bondissante" de sarko.... au passage faudrait m'expliquer où se situe celle-ci dans l'action présidentielle... ah oui... des procès pour les "irresponsables"... belle avancée démocratique....
Lire la suite

Démocratie morbide…

23 Août 2007 , Rédigé par Marco Publié dans #Résistance Politique

Par avance, je tiens à m’excuser pour le cynisme de ce post mais hélas je crois que notre président Nicolas de Sarkozy l’est tout autant… et probablement plus encore.
 
Donc, cette fin de période estivale est marquée par le pédophile Francis Evrard permettant pour le plus grand bonheur de notre apprenti roi de sauter comme un seul homme sur sa marotte sécuritaire et son bon sens de comptoir… une chose regrettable dans cette plénitude présidentielle… il n’est ni noir, ni clandestin… dommage pour lui, heureusement pour les derniers démocrates qui restent en France…
 
Le peu que j’ai entendu des délires de Sarkozy, je m’attendais après chaque virgule au rétablissement de la peine de mort… certains trouveront le propos scandaleusement outrancier… je reste persuadé que cette possibilité à traverser son éminent cerveau omniscient…
 
Une chose est cependant certaine, cette affaire arrange bien ses bidons de rentrée… entre une crise boursière évité par la grâce de l’onction publique sonnante et trébuchante, une croissance en berne, un été déprimant pour une bonne partie des français… le moins qu’on puisse dire pour celui dont-on-dit-qu’il-transforme-tout-en-or c’est qu’on est loin de l’effet bluffant… n’en déplaise à Claude Allègre… enfin comme celui là n’a toujours pas vu de réchauffement climatique – bon diou, t’as vu l’été pourri –
 
Et le Parti Socialiste dans tout cela… ben dans un joli nul part idéologique… j’ai bien vu Valls se démener pour exister depuis quelques jours mais si je partage son souhait de mener une profonde rénovation, son enfilage de perles et de lieux communs m’ennuie déjà… et surtout, je ne partage rien avec Sarkozy.
 
Je concède sans l’ombre d’une hésitation qu’en matière de communication c’est un vrai pro (quoique bien aidé par ses amis), pour le reste il reste un conservateur, dangereux et surtout incompétent… son inconsistance en matière économique vient une fois de plus de se révéler et en matière de politique étrangère,l’épisode fort chère de la Lybie et la fin de non recevoir du « gouvernement irakien » témoigne qu’on pèse, quoiqu’il en dise, fort peu en dépit des embrassades avec l’ex-président américain…
 
Ouais rentrée démocratique morbide… avec en prime un débat de haute tenue sur les bienfaits de la retouche photo… franchement c’est le cadet de mes soucis.
Lire la suite
1 2 > >>