Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Martine Aubry… de la démocratie participative à la démocratie plébiscitaire.

31 Août 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Rénovation Progressiste

Je n’étais pas à la Rochelle mais j’ai néanmoins suivi de manière attentive le déroulement des universités du PS… au point que j’avoue m’être trompé royalement sur mon billet de vendredi consacré à DSK grâce au fait que Martine Aubry a enfin réussi à s’imposer en patronne. Aussi, mon premier billet sera consacré à la cuisine interne.

 

J’avoue l’espace d’une soirée, j’ai même cru à un nouveau départ pour le PS, un Parti Socialiste sur le retour. Cependant avec un peu de recul, je suis revenu à un certain optimisme sceptique moyennant le vieil adage qui veut que c’est dans les détails que se cache le « diable ».

 

En effet, son discours de vendredi fut intéressant sur les propositions relatives à notre fonctionnement interne : lutte contre le cumul des mandats, primaires ouvertes, parité réelle, mise en réseau des sympathisants et militants via le web, convention sur la rénovation. En somme tout ce que j’ai pu défendre ici depuis de longues années (et oui, 3ème anniversaire de ce blog dans quelques jours).

 

Mais déjà à ce stade, une chose me chagrinait… Personne, hormis un cercle très restreint, n’était au courant de ses intentions. Quand on ambitionne de travailler collectivement, c’est un peu étonnant comme façon de faire et d’autre part ça nous aurait épargné quelques poussées d’urticaire assez légitimes durant ces trois derniers mois.

 

Et dès le lendemain, quelques mises au point furent données notamment sur la limitation du cumul des mandats… déjà annoncée, en vain, pour les européennes…  et une fois encore reportée… A quand ? A après les Régionales mais encore ?

 

Concrètement cela veut dire que le 1er octobre nous allons voter contre le cumul des mandats et investir des cumulards (exemple dans le Nord Pas de Calais avec Daniel Percheron Sénateur et Président du Conseil Régional mais la liste est loin d’être close et n'épargne aucune motion). On est loin, très des pratiques mises en place par la fédération du Finistère. Quant à la parité au niveau des têtes de liste pour les régionales, sans faire de procès d’intention, ça me semble mal parti.

 

Autre interrogation, les primaires ouvertes déjà refermées puisqu’on est parti du principe que nos « partenaires » s’y résoudraient sans le début d’une discussion tant sur le fond ou que sur la forme (verts, Modem, PC disent non)... . Donc la question qui va nous être posé sera de savoir si les militants sont pour un vote de désignation de notre candidat… Je crois qu’on fait ça depuis quelques temps déjà… c’est d’ailleurs inscrit dans nos statuts.

 

Au final, ces deux points qui seront soumis au vote le 1er octobre donnent l’impression d’une pratique plébiscitaire dont le seul objet est de re-légitimer la Première Secrétaire dans ses fonctions. On est loin de la démocratie participative mais plus proche d’une démocratie plébiscitaire qu’on a longtemps et à juste titre fustigée quand elle était pratiquée par certains surtout qu’il y a un réel consensus militant sur ces deux questions.

 

Les deux autres annonces importantes sont plus intéressantes avec néanmoins un bémol pour chacune.

 

Sur l’annonce de la convention portant sur la rénovation de nos statuts et de nos pratiques, on ne peut qu’y souscrire. Cependant, n’aurait-il pas été plus opportun de la tenir avant la convention sur l’économie afin de pouvoir mettre en application de nouvelles règles qui ne manqueront pas d’apparaître à l’occasion de cette convention rénovation.

 

Enfin, inlassable militant du net (quoique…), j’attends avec une certaine impatience la concrétisation du réseau militants/sympathisants qui devrait voir le jour prochainement sous la houlette de Benoit Thieulin et Valério Motta. Deux vrais spécialistes de l’internet politique et militants de surcroit, ce qui ne gâche rien au contraire. On peut espérer qu’au moins ça bouge dans ce domaine. On peut juste regretter que cette annonce de la Coop-Pol se fasse alors que rien n’est encore disponible en ligne.

 

Au final, on se demande pourquoi avoir attendu 9 mois pour des éléments et propositions inscrits dans toutes les motions ou presque dès le congrès de Reims… j’avoue ne pas comprendre.

 

Ce soir, un billet sur le discours de politique générale… plus positif… prononcé par Martine Aubry.

 

Lire la suite

Ségolène Royal sur la taxe carbone...

31 Août 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

Bon comme d'habitude, certains n'ont pas tout compris au positionnement de Ségolène Royal sur la taxe carbo-bobo... Elle n'a jamais dit qu'elle était contre toute fiscalité écologique au contraire mais certainement pas dans les conditions proposées actuellement par le gouvernement...

En complètement, vous pouvez lire la réaction de SarkoFrance... authentifié ségo-écolo.

Pour rappel, j'avais évoqué cette taxe carbone dans ma contribution à Médiapart et son caractère inéquitable et injuste socialement... enfin comme ma contribution était nulle...

Tiens c'est marrant, j'ai des points de convergence avec les propositions de Martine Aubry... celles de vendredi, non celles de samedi... Cumul des mandats, "vraie" parité...




Lire la suite

Régionales 2010 en Nord Pas de Calais.

30 Août 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

Rapidement avant de reprendre une activité plus normale... Pour vous annoncer l'ouverture d'un blog pour suivre d'un certain regard (plus citoyen que militant) les prochaines régionales dans le Nord/Pas de Calais : Régionales Nord/Pas de Calais 2010.

Au programmes des interviews de conseillers régionaux sortants, de spécialistes, de militants investis dans la campagne, des rencontres citoyennes sur les problématiques régionales....


Demain, deux papiers sur "mon" bilan de La Rochelle, il y a du mieux mais cela reste mitigé à mon sens.
Lire la suite

L’ombre de DSK planera-t-elle sur La Rochelle ?

28 Août 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Présidentielles 2012

C’est entendu, il y aura théoriquement des primaires ouvertes mais les modalités et les conditions sont loin d’être acquises et on peut parier qu’il faudra attendre encore de longs mois pour en connaître les modalités exactes… Histoire de noyer le bébé ?


Tous les prétendants virtuels ont désormais accepté cette idée sauf Un et ce n’est pas le moindre d’entre eux puisqu’il s’agit de Dominique Strauss-Kahn, le patron du Board comme on dit aussi.


Récemment encore, il disait clairement son aversion à toute méthode démocratique pour la désignation du candidat socialiste en vue des présidentielles de 2012. Pour rappel, il convient de se remémorer les propos du président du FMI : « Si l'on me demande de quitter Washington pour devenir président, je prends ; si c'est pour être investi par le PS, je viens aussi ; mais si c'est pour disputer une primaire, non merci, j'ai déjà donné.» (Source Le point -11 juin 2009-).


Dans ces conditions, on peut se demander si cette question des primaires judicieusement tranchée dans le plus grand flou à quelques heures de l’université d’été du PS, ne permet pas à l’ombre de DSK de planer sur La Rochelle tout au long du week-end.


D’autant plus que ses amis disposent d’arguments imparables… les derniers sondages comme celui commandé par le Nouvel Observateur, un modèle du genre.


En effet outre qu’on est en droit de s’interroger sur la partialité de cet hebdomadaire dirigé par un ami de « gauche » de Nicolas Sarkozy, une lecture attentive de ce sondage révèle de jolies surprises. Si, le titre ne souffrait d’aucune discussion genre « DSK, le préféré des Français pour le PS en 2012 », cette bien belle consécration montre également qu’il est avant tout le préféré de l’électorat UMPiste (58%). Dans ces conditions, on peut se demander si le panel observé est représentatif de quelque chose.


Nul besoin de revenir par ailleurs sur ces mêmes instituts « sondagiers » qui donnaient une victoire écrasante de Bertrand Delanoë au congrès du PS de novembre dernier.


Au fond, personne n’est dupe, La Rochelle sera bel et bien un théâtre d’ombres avec comme unique perspective QUI ?

Certains auront beau jeu de venir parler de projet, de programme… ceux sont les mêmes qui ont définitivement validé la présidentialisation définitive (en l’état) de la Vème République bien avant Nicolas Sarkozy avec l’inversion de calendrier (législatives après les présidentielles).


Qu’on s’en félicite, qu’on le regrette (j’en suis), la personnalisation du scrutin prime sur tout le reste.


Cette grand messe socialiste a-t-elle au final encore un intérêt, tout candidat socialiste ou pas devra de toute évidence compter avec d’autres si il veut l’emporter en 2012 face au Président sortant.


Dans cette optique, plus qu’un programme (dont on sait comment il finit en général  une fois au pouvoir), l’opposition républicaine a besoin d’un cadre, d’une plateforme respectant les sensibilités de chacun.


Pour l’heure, c’est le plus important et tous doivent faire un pas dans cette direction  parallèlement à la mise en place des primaires.


Nicolas Sarkozy veut étouffer la démocratie… aux oppositions de la faire revivre sans exclusive, sans diktat et d'en donner les moyens. On aura le temps pour décerner les brevets de vraie gauche...

Lire la suite

Primaires : Martine Aubry sous la contrainte ?

27 Août 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Rénovation Progressiste

On le sait depuis ce matin, dans une tribune à paraître dans la journée sur le site du Monde,  la Première Secrétaire du PS accepte l’idée de primaires ouvertes pour les présidentielles de 2012.


Si je me réjouis de cette décision, je m’interroge néanmoins sur le timing choisi pour l’annoncer, en bout de course alors que les principaux ténors du PS se sont exprimés sur le sujet bien avant elle. Cela donne l’impression que Martine Aubry acculée ne peut plus faire autrement que d’accepter ce principe,  en matière de restauration d’autorité déjà chancelante, on fait mieux.


Et au final, paradoxalement, je suis assez sceptique sur ce processus d’autant plus qu’est déjà donné le sentiment que celui si sera décidé par le PS en dehors de toute discussion préalable avec les différentes composantes d’un « rassemblement du progrès ». Rien de tel pour ressusciter les tentations hégémoniques latentes du Parti Socialiste.


Bref… pour une fois, je suis assez d’accord avec l’article de Bruno Roger Petit… surtout si les deux tontons flingueurs patentés (les Bartolone et Cambadélis) sont chargés de les mettre en musique.


Dans cette même tribune, Martine Aubry semble remettre le couvert sur la question du cumul, je suppose dans la perspective des Régionales. Très bien mais maintenant il serait temps de passer aux actes concrets au niveau des désignations des têtes de liste et des futurs candidats. Je n’oublie pas que ce couplet nous est régulièrement resservi dès que le PS traverse une crise. Alors oui Martine, il faut enfin le faire et dans ce domaine tu auras tout mon soutien. Tiens, ça me rappelle ma contribution à Médiapart quand Martine Aubry parle de « réinventer la démocratie, c'est changer profondément les pratiques et les règles politiques au sein de notre Parti »…


Par ailleurs, le Figaro nous apprend que l’idée des militants à 20 euros refait surface avec notamment la création d’un statut du sympathisant. J’avoue cette distinction au sein des adhérents ne me satisfait guère, j’ai un peu l’impression de voir une sorte de résurgence de certains partis d’extrême gauche. Je trouve assez gênant cette segmentation au sein d’une même organisation. Cependant, la mise en réseau de ces « adhérents » avec une prégnance moindre de la section est une idée intéressante. J’espère que cela préfigure une véritable réflexion sur la question de militance au XXIème sc.


Comme le note Rémi Lefebvre dans son entretien au Monde, il est temps que ce parti sorte de  « ce système endogamique qui fonctionne en vase clos, dans un milieu social fermé, entre personnes liées par des intérêts professionnels et politiques qui se confondent ».


Enfin, tout cela donne malgré tout la furieuse impression que neuf mois pour en arriver là… c’est long, très long… il ne manque que des accords avec le MoDem dès le premier tour des régionales pour se dire que les clivages du congrès n’étaient qu’une vaste fumisterie… personnellement, je le pensais déjà à cette époque.


Tiens, à ce propos, il paraît que Jean-Paul Huchon en pince pour Marielle de Sarnez en Ile de France… l’avenir nous le dira...

 

Lire la suite

Philippe de Villiers recycle un ancien du GUD...

26 Août 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

Si certains doutaient encore que Philippe de Villiiers est bel et bien un petit facho sous un costume emprunt de respectabilité, le recrutement d'un certain Benoît Fleury (ancien dirigeant du GUD) au conseil général de Vendée montre une nouvelle fois le vrai visage de cet homme.

Même certains responsables du parti radical valoisien sont effrayés par cette nomination... c'est dire...

On attend encore les réactions de Jean-Marie Bockel et Eric Besson... ben voui, ces deux sémillants "hommes de gauche" vont siéger dans la même instance que Villiers...

Enfin, ce n'est certainement pas Nicolas Sarkozy qui pourra lui jeter la pierre en ayant dragué sans retenue les électeurs les plus nauséabonds du parti frontiste.

Ps : suite à une menace de poursuite de Benoit Fleury, j'ai modifié, le titre initial. et rajoute ce correctif.

Benoit Fleury a dénoncé son passé d'étudiant violent et membre d'une organisation d'extrême droite, affirmant qu'il s'agissait « d’engagements qui [...] relèvent définitivement du passé[8] » et d'« erreurs de jeunesse[13] ». Il a aussi estimé que son « parcours personnel doit constituer, pour les défenseurs des valeurs républicaines et humanistes, un signe d'espoir plutôt qu'un repoussoir : il est la preuve vivante que l'engagement dans le travail de recherche et d'enseignement libère des aveuglements et des préjugés[13]. »


Lire la suite

Appel citoyen pour une primaire populaire à gauche

26 Août 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

Je soutiens cet appel et vous invite à le signer.


Nous appelons à une primaire populaire, ouverte au vote des sympathisants, afin que les citoyens de gauche et de progrès puissent choisir leur candidat à l’élection présidentielle.

La primaire est d’abord un élément de la refondation de la gauche.

Elle est une réponse à l’une des crises qui paralysent le parti socialiste et la gauche : la crise de leadership. Sept ans après son départ, la succession de Lionel Jospin n’est toujours pas assurée. Cette vacance au sommet a progressivement déstructuré la gauche et menace son avenir. La primaire apporte une solution institutionnelle à une carence institutionnelle : l’absence de procédure adaptée pour désigner le leader.
En 2012, la gauche n’aura plus gagné l’élection présidentielle depuis vingt-quatre ans. Elle n’a fourni, sous la Ve République, qu’un seul président à la France, contre cinq pour les conservateurs. La primaire peut contribuer à sa reconquête. En associant des millions de citoyens – 4 millions en Italie pour Romano Prodi, 35 millions aux Etats-Unis pour Barack Obama – à sa désignation, elle offre au candidat une formidable dynamique électorale, militante, citoyenne.

Mais la primaire est avant tout porteuse d’un puissant élan de modernisation de notre vie démocratique nationale.

La démocratie actuelle permet aux citoyens de répondre à la question : « Qui sera élu ? ». La primaire permet un approfondissement démocratique en leur donnant la possibilité de répondre d’abord à la question : « Qui sera notre candidat ? ». Cette prise de pouvoir des citoyens sur le choix de leur représentant participe du nouvel âge démocratique qui s’annonce et d’une nouvelle construction de la légitimité politique.
La démocratisation engagée par la primaire ne s’arrête pas au choix du candidat à la présidentielle. Elle concerne aussi l’offre politique. Aujourd’hui, les projets sont décidés « en chambre ». Avec la primaire, le choix passe dans les mains des citoyens : ils y votent en effet, non seulement pour une personnalité, mais aussi pour la ligne politique qu’elle défend. A terme, le projet sera co-produit avec eux, dans le cadre de procédures de démocratie participative.

Au final, c’est la conception même des partis politiques que la primaire revisite. De boîtes noires, ils pourraient se transformer en moteurs d’une nouvelle révolution démocratique.

C’est pourquoi nous, citoyens de gauche, demandons au parti socialiste, ainsi qu’aux autres partis progressistes, d’adopter un système de primaire populaire pour désigner notre candidat à la présidentielle. Les propositions sont sur la table. Les modalités sont encore à discuter. Naturellement, le périmètre politique de la primaire ne pourra être arrêté qu’à l’issue d’un travail préalable sur le fond, permettant d’élaborer des fondements idéologiques communs. Mais le principe doit être arrêté dès maintenant, sereinement, et non dans l’urgence pré-électorale.

Il en va de l’avenir de la gauche et de notre démocratie.

 

Je signe ici.

 

Lire la suite

Ségolène Royal absente à Marseille… et alors ?

24 Août 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Rénovation Progressiste

Pas la peine de tourner autour du pot, le fait que Ségolène Royal ait séché les journées d’Espoir à Gauche n’est pas à mes yeux l’essentiel de ce week-end.


Le plus important est bel et bien de voir sur une même estrade : Robert Hue (bon ok ce n’est pas super sexy mais après tout Fabius était bien 1er ministre avant que Bob soit à la tête du PC… hein…), Daniel Cohn-Bendit, Christiane Tobira et Marielle de Sarnez.


Sans faire dans l’envolée lyrique à la Vincent Peillon et à défaut d’être à proprement parler historique, ce moment peut être porteur d’une réelle dynamique dans la perspective de 2012. Pour moi et n’en déplaisent aux partisans de la gauche pure, je veux voir Sarkozy quitté l’Elysée et pas en 2017 comme certains exégèses l’espèrent pour leur propre carrière de « Président ».


Nul doute également qu’on trouvera quelques abrutis nous rappeler qu’il n’y a pas de programme… ben oui, c’est vrai ça, en trois jours, ils auraient pu accoucher d’un machin clef en main, c’est tellement simple limite doigts dans le nez… quel parti en a ce jour ?


Alors oui, il était nécessaire qu’enfin on puisse esquisser les contours d’une nouvelle majorité progressiste non dans le cadre étroit et superficiel d’un accord de 2nd tour. Pour être en mesure de porter un projet alternatif, il faut débattre des convergences et divergences, sur un pied d’égalité, bien avant mai 2012, et devant les Français non dans les arrières salles vieillottes des partis politiques un peu dépassées.


Si c’est pour nous refaire un machin branlant sur le modèle du « je te prends un bout de ça si tu me prends ça mais ça c’est niet… », je ne suis pas certain que cela suffise.


Au fond à part des vieux relents de conservatisme, je ne vois pas bien ce qui effraie dans cette volonté de créer un tel espace de dialogues…


Ah si qui gagne à la fin ?… et bien les Primaires non ? Même Laurent Fabius semble s’y résoudre (pour le vote plus facile à … enfin plus difficile à une telle échelle) … c’est dire… Pour DSK, si une telle démarche « globale » venait à voir le jour, il serait difficile pour lui d’apparaître comme le sauveur de dernière minute.


Au fond, j’en viens à me demander si le PS ne va pas une fois encore (de trop ?) être l’acteur frein alors qu’il aurait probablement tout à gagner à être l’acteur moteur mais en a-t-il encore les moyens ?


Avant de faire votre Gérard Filoche de base sur les questions plus programmatiques… si on attendait un peu d’avoir des éléments sur les discussions qui se sont tenues dans les ateliers d’EAG.


Marianne de Sarnez à EAG (source  Jeune Garde 87): Ce qui nous rassemble est plus fort que ce qui nous oppose. Ceux qui n’ont pas renoncé à l’idéal républicain ont à faire ensemble“.


Et si on s’osait à essayer ?

Lire la suite

Espoir à Gauche... c'est par ici

24 Août 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Rénovation Progressiste

Avant de revenir ce soir où je vais tenter de faire un billet, je vous invite à lire le premier billet de Ronald sur les travaux d'EAG... bizarrement... enfin non... c'est plus complet que la plupart des articles pondus par les journalistes...

Sinon, il reste quelques mohicans qui jugent inutile de faire des primaires... mettant en avant le projet... certes... mais il y a juste un petit problème de rien du tout...

Dans une logique d'alternative et au regard de l'absence du PS depuis plusieurs années, pourquoi celui-ci aurait la primauté sur les autres partis... Le dialogue dans la perspective d'une programme de gouvernance doit se faire sur un pied d'égalité et sans à priori... bref y a du boulot...
Lire la suite

Espoir A Gauche est de droite... c'est une certitude.

23 Août 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Rénovation Progressiste

J'ai quelques copains qui ont participé à la rencontre EAG de Marseille. Cela va sans dire, nous avons à faire à un mouvement séparatiste du Parti Socialiste, d'ailleurs cette photo le prouve...

C'est honteux... Pas assez à gauche mon fils pourra-t-on lire chez certains fins analystes.

Pour ceux qui cherchent un peu plus que l'écume, je vous conseille de rester vigilant, il y a l'ami Ronald qui est revenu de là-bas avec un maximum de notes.

Il s'est probablement passé quelques choses ces derniers jours avec Europe Ecologie et EAG... et Delanoë qui se rallie à l'idée de Primaires...

Reste les Cambadélis et autre Bartolone englués dans leur partie de billard à 10 bandes, arcboutés sur un appareil...
La rentrée socialiste à la Rochelle sera intéressante...

Lire la suite
1 2 3 4 > >>