Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Articles avec #petites et grandes choses tag

Vers un web 3.0... Marc Vasseur quitte OverBlog.

5 Novembre 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

Oui depuis le début de la semaine, j'ai été particulièrement silencieux non par manque d'inspiration, ni par lassitude... même si on passe par des hauts et des bas mais pour mon cas c'est davantage des raisons autre que personnel.

Cependant, je n'ai pas chômé durant ces quelques jours. Souvent évoqué, mon changement de plateforme sera officiel dans les prochaines heures. Un Marc Vasseur 3.0 va ouvrir avec son lot de nouveautés sans pour autant, je vous désèspère, changer sur le fond.

Bien entendu la migration totale des articles prendra certainement un peu de temps puisque Oberblog ne facilite pas la tâche... de titan avec dans mon cas avec plus de 1.500 articles.

En attendant, l'officialisation du transfert, une petite photo de mon futur lieu. Il apparaîtra un peu sérieux, austère qui se marre mais cela correspond aussi à certaines orientations que je compte prendre dans les prochaines semaines.

Ici... il y aura peut-être encore quelques billets plus intimes. Enfin on verra.

Lire la suite

Y a des jours comme ça...

3 Novembre 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

Journée de merde mais qui correspond aussi à un certain état d'esprit assez récurrent depuis quelques semaines.

Donc envie de ne  voir personne, ce qui fait qu'Antoine a annulé une soirée twitter lilloise, nul n'est irremplaçable l'ami.

Journée de vacances avec les enfants et Marianne qui ont eu à supporter mon vague à l'âme.

Pas mal de sujets sur lesquels j'ai envie d'écrire mais à quoi bon final... tout le monde où presque s'en fout...

Parait que les quadras du PS ont déjà fait une croix sur 2012... L'inutile Claude Bartolone proteste. Entre nous, ça fait déjà un bail que ça circule du coté de Solférino avant même Martine Aubry. Comme de toutes les façons, ce parti est en mode après moi le déluge avec certains qui espèrent DSK en Noé...

Ce soir, j'apprends que Paul Jorion, éconoanthropologue iconoclaste, rejoint Corinne Lepage et sa Terre Démocrate. J'avoue que cette idée me plaît assez même si j'ai regretté le pas de deux la Députée Européenne avec sa vraie fausse sortie du Modem. Coupez les ponts, merde, essayez de faire en sorte que les cadres actuels soient violentés...

Tiens, ça me rappelle que je dois faire un papier sur les relations Verts/Europe Ecologie... Enfin pareil... c'est inutile. à  quoi bon dire que les premiers sont pour une certaine ouverture dans la mesure où elle se fait vers des individus et non des groupes un peu structurés (Cap21, Nouvelle Gauche...). C'est certain que pour imposer un rapport de force, c'est plus simple.

Bon sinon, je travaille à mon nouveau blog, une V2 qui ne sera plus propulsé par Overblog (pour ce week-end,  si si). Parallèlement, j'essaye d'avancer sur mon projet de petit entrepreneur, j'ai pris un peu de retard, je vais essayer d'accélérer les choses, en espérant que l'ami avec qui je veux faire ça, sera bien avec moi.

Claude Lévi-Strauss est mort aujourd'hui. On ne va se mentir, je n'ai pas lu Tristes Tropiques mais si la disparition d'une grande figure est toujours triste... à 101 ans, faut relativiser les choses... Le Parti Socialiste a très vite réagi... j'attends toujours sa réaction sur les propos du patron du FMI relatives aux hausses de salaire en Ukraine.
Lire la suite

Qui se cache derrière ce blog ?

1 Novembre 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses



En fait, c'est Colin !
Lire la suite

Le rapport singulier de Sarkozy à la réalité...

28 Octobre 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

Ce matin grosse polémique sur les propos d'un Nicolas Sarkozy en roue libre... donc la France entretiendrait un rapport singulier à la terre... Comme son fils Jean Jean, il semble que le Président devait rarement se rendre en cours, ç'est fort dommage, ça lui aurait permis de faire un peu de démographie...

Nico, faut arrêter avec le mythe de la France rurale... sans même parler de la paysannerie... c'est loin tout ça... Belle plongée dans le passé... Un petit graphe de la documentation française pour rafraîchir la mémoire.

Au XXIème siècle, on semble bien loin de ce rapport singulier à la terre et ça fait près d'un demi siècle...

Bon, petit gars, si on revenait à des trucs un peu plus terre à terre... chômage, précarité, pouvoir d'achat, environnement... Non parce que tes machins à la con pour te refaire l'électorat frontiste, c'est un peu gros voire carrément attendu... du prévisible en somme.


Cadeau après un rappel à l'ordre salutaire de Ronald... le discours de l'Autre.

Lire la suite

Mon portrait par une journaliste.

23 Octobre 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

Mon blog m’a permis de rencontrer beaucoup de gens intéressants, de me faire de vrais amis (en tout cas que je considère comme tels… j’espère qu’ils se reconnaitront, on a encore quelques projets dans les cartons…) et aussi des journalistes. Il y a quelques temps, j’avais rencontré une jeune journaliste qui termine l’ESJ et dans ce cadre, elle m’a sollicité pour un exercice… faire un portrait.

 

Avec son aimable autorisation, je le publie ici. Merci à toi Chloé.

 

Pour être tout à fait honnête, j’ai enlevé quatre mots avec son accord.

 

Marc.vasseur.over-blog.com. Une adresse web bien connue des barons du PS du Nord Pas de Calais. Après douze ans au sein du parti, Marc Vasseur a décidé de prendre la plume, et de dénoncer dans un blog les travers de ses anciens amis socialistes. Mais derrière le personnage, pas peu fier de donner un grand coup dans la fourmilière du PS, se cache un homme écoeuré par la machine politique.

 

 « J’aime bien me revendiquer comme guevaro-mendésiste. D’un côté la rigueur gestionnaire, la morale politique, et de l’autre la dimension de l’homme révolté. » Un grand sourire éclaire son visage. Marc Vasseur n’est pas peu fier de sa formule. Assis au fond d’un café du centre de Lille, collé contre un radiateur désespérément froid en cette glaciale matinée d’octobre, le blogueur ne paye pas de mine. Grand, le visage émacié, la calvitie naissante, un petit air de monsieur tout le monde … Difficile à première vue d’imaginer que la prose de cet informaticien de 39 ans est lue avec attention par le cabinet de Martine Aubry, ou la présidence PS du Conseil Régional du Nord Pas de Calais. Impression balayée quand on lui parle politique. « Je ne crois pas à la rénovation. Le PS est incapable de produire quelque chose. Si c’est pour faire une synthèse à la con, il ne fallait pas changer Hollande ! » Le regard enflammé, l’homme devient soudainement charismatique. Et captivant.

 

Marc Vasseur ne mâche pas ses mots. Sur son blog, il dézingue son ancien parti, avec une affection particulière pour la Fédération du Nord. Dans un billet sur la consultation des militants, il ironise : « le militant va se prononcer contre le cumul… fort bien… et dans le même temps, il adoubera le Sénateur Daniel Percheron comme premier des socialistes pour la région ». Mais le blogueur ne se contente pas de dénoncer derrière le clavier de son Mac Book. Depuis que son blog est devenu influent, il recueille de nombreuses informations. «  Je ne suis pas dupe, il y a aussi de la manipulation. Des gens se confient car ils savent que ça risque de se retrouver sur mon blog. Mes lecteurs restent des décideurs politiques. Et en période de constitution de liste, mon site est sensible. Ceux qui vont décider ont peur que des infos arrivent chez moi. » Avant de souffler, mi-rigolard mi-amer : « paradoxalement, j’ai plus d’impact aujourd’hui en tant que militant blogueur que quand j’étais au sommet de mon parcours politique. »

 

Avant le blog, il y avait la carrière politique. Douze ans au PS, dont deux mandats à la mairie de Villeneuve d’Ascq. La sensibilité de gauche de Marc Vasseur s’est réveillée alors qu’il était encore lycéen, avec la loi Devaquet, qui prévoit la sélection à l’entrée de l’université. L’ancien chiraquien devient un des leaders de la révolte dans son lycée. Une fois son bac d’électrotechnicien en poche, le jeune homme se tourne vers le syndicat Unef-ID, à l’époque tenu par l’extrême gauche, à la faculté d’histoire de Lille. Il en devient président deux ans, siège au conseil d’administration de Lille 3. Se rapproche de la LCR, avant de s’en faire exclure pour « guevarisme romantique ». « C’est mon titre de gloire, j’en suis assez fier », rigole-t-il. Même s’il reconnaît, avec moult anecdotes, avoir rencontré « des gens graves chez les trotskos », Marc Vasseur se détourne rapidement de l’extrême-gauche. « La notion de dictature du prolétariat, j’y ai jamais adhéré. Le Grand Soir, j’y crois pas. A partir de là … » Désormais, il sera socialiste, et rocardien.


Traîtrise, haines, jalousie. Les premiers pas de Marc Vasseur sont difficiles.  Il grimpe vite – conseiller municipal à 25 ans, assistant parlementaire européen à 27. Mais son profil ne plaît pas. Trop jeune, trop à droite du parti. « J’avais un pedigree connoté, rocardien dans la Fédération du Nord ce n’est jamais très bien vu. En plus j’étais jeune, donc pour certains j’étais perçu comme un ennemi potentiel. » La cassure intervient en 2000. Un tournant dans la vie du militant. Près de dix ans plus tard, Marc Vasseur en parle encore avec une certaine émotion. Jusque là décontracté, le ton devient plus sérieux, plus sombre. La campagne municipale de 2000 pour la mairie de Villeneuve d’Ascq est difficile. Deux candidats socialistes se déchirent. Tous les coups bas sont permis. Le jeune conseiller découvre un système de fausses cartes. Menaces, courriers anonymes, coups de téléphone en pleine nuit. Après l’élection, Marc Dolez, premier secrétaire de la Fédération du Nord, tient une assemblée générale pour rassurer les militants : les fausses cartes n’existent pas. « J’ai hurlé « Marc Dolez tu n’es qu’un menteur ». Ca a sonné le glas de toute carrière politique. »


La rupture est faite. Le jeune élu a vu trop de choses dans lesquelles il ne se reconnaît pas. « Je m’étais dit « c’est pas pour moi », quand ca tombe si bas ... Dans ma tête, c’était clair qu’il fallait que je passe à autre chose ». Marc Vasseur accepte de conserver son siège au conseil municipal « pour ne pas laisser la place à des crapules. » Mais voit son avenir ailleurs. Va pour une reconversion dans l’informatique. Il travaille désormais comme informaticien au service départemental des incendies et secours. Après les législatives de 2002, il se fait exclure du parti pour ne pas avoir fait campagne pour son candidat. A l’initiative : Marc Dolez.


Cette campagne difficile manque de torpiller son couple. Au même moment, Marc Vasseur perd son ami d’enfance. Rupture d’anévrisme. « Ca a été une période douloureuse », confie Marianne Pladys, sa compagne. Les deux jeunes gens se croisent sur les bancs de la fac, avant de se retrouver quelques années plus tard lors d’une réunion sur le féminisme. Le militantisme les lie. Marianne Pladys siège également au conseil municipal de Villeneuve d’Ascq, avant de quitter, déçue et amère, le Parti Socialiste. « Elle n’arrive pas à surpasser ce qu’il s’est passé … il a des choses qu’elle n’arrive pas à avaler », explique Marc Vasseur. Quand il évoque sa compagne, son visage s’illumine. Le sourire moqueur laisse place à des traits doux et amoureux. Quinze ans ensemble, trois petits garçons, de 4 ans à 18 mois. Marc Vasseur n’hésite pas à prendre un congé paternité pour s’en occuper. Il travaille à 80%. « Ca m’a paru naturel, Marianne est cadre, moi pas. J’aime bien être avec mes enfants, on trouve notre équilibre comme ça, c’est le prolongement de mes convictions. C’est vrai qu’on forme un couple atypique. »

 

Pendant cinq ans, Marc Vasseur se détourne de la politique, et se concentre sur sa reconversion professionnelle. Il effectue « un travail de deuil ». « Même si c’est un acte volontaire de dire stop, il faut du temps pour se reconstruire. Cela faisait douze ans que je faisais de la politique à haute dose, j’en vivais, j’avais un mandat, je m’investissais !» Jusqu’à 2006, et la campagne PS pour l’investiture à la présidentielle. Une campagne qu’il désigne comme « dégueulasse, insensée, hallucinante. » Alors l’ancien élu ouvre un blog pour dire ce qu’il a sur le cœur. Au départ très modeste, mêlant politique et récit de sa vie de famille. Une cinquantaine de visites tout au plus, surtout des amis. Qu’importe, le blog l’aide à panser les plaies toujours vives de 2001. « J’en avais besoin pour finir une thérapie. Le militantisme reste là, c’est un virus, c’est une drogue … » Quand on lui demande à partir de quand son site a commencé à prendre de l’ampleur, Marc Vasseur hésite. « Environ deux mois après l’ouverture du blog, je reçois un sms d’un ami pour me dire « eh, ils ont parlé de toi dans France Europe Express ! » Mais ça ne m’a pas apporté une visite, faut pas croire ! C’est quand on m’a cité dans Le Monde lors de la présidentielle que je me suis dit « tiens, bizarre». Ca a un peu été le tournant. »

 

La machine s’emballe. Plusieurs apparitions dans le Contre-Journal de Libération, des publications de billets dans Vendredi ou Le Post, une collaboration chez Courrier International. Il devient l’interlocuteur privilégié des journalistes qui travaillent sur le PS local. Une liberté de ton qui dérange les barons socialistes. « Ses détracteurs disent qu’il agit par vengeance. C’est faux », affirme sa compagne. « Je sais comment marche l’appareil, si je voulais, je pourrais l’utiliser … Je pourrais revenir dans le jeu, mais ça ne m’intéresse pas. Je le connais trop », se justifie de son côté Marc Vasseur. Marianne Pladys reste malgré tout inquiète. « On a des ennemis. Quand Gilles Pargneaux [Premier secrétaire de la Fédération du Nord] vous appelle en personne à la maison … On dérange. Marc a le mérite de faire ce que d’autres n’osent pas, mais ça peut être nuisible pour lui comme pour nous », déplore-t-elle.

 

Ce mois-ci, Marc Vasseur a décidé de ne plus reprendre sa carte du PS. Partira-t-il ailleurs ? Il évoque un soutien à Pierre Larrouturrou, dont il est proche… Affirme être dragué par Cap 21. Mais rien qui ne semble très enthousiaste. « Je ne mets rien dans la vie politique, j’attends rien, je m’en fous. Je n’ai pas envie de tout sacrifier. »  Une vie politique qui le débecte. Mais dont il ne peut pas vraiment s’éloigner.

Lire la suite

Facebook, c'est quoi ?

22 Octobre 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

Je ne suis pas un gros utilisateur de FaceBook, j'y suis sasns y être, les groupes à Dudul n'ont qu'une existence éphémère... un groupe, c'est un mort né.

Depuis que j'y suis inscrit, je me suis toujours posé la question de son utilité... Ce matin, mon ami d'enfance m'a fait part de sa réflexion concernant ce réseau social...pour lui FaceBook c'est " l'occasion de croire que l'on pouvait réécrire une histoire que l'on avait laissé en suspend des dizaines d'années auparavant. Dans ce monde d'hyper communication, nous en sommes maintenant à tourner les pages du passé pour tenter de poursuivre dans le présent une histoire sans futur."

J'espère qu'il ne m'en voudra pas de réproduire son propos... il a su mettre en mots mon impression... C'est peut être ça ma réticence à FaceBook..

Merci à toi mon ami.
Lire la suite

Frédéric Mitterrand ou l'indignation sélective... avec Morsay

19 Octobre 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

Bon... le Frédo Mitterrand est à nouveau au centre d'une nouvelle polémique, rien de grave si ce n'est son aptitude au ridicule.

Cette fois, notre ineffable ministre de la culture s'en prend à un chanteur de Rap du nom de Morsay, le poète a commis une œuvre monumentale avec un refrain de la mort qui tue... "J'ai 40 meufs et j'ai toujours la dalle, c'est Morsay j'nique la police municipale"...


Bon, je ne comprends pas qu’on ne lui décerne le titre de poète engagé ; après tout, c’est de la même veine qu’un autre gugus (Orelsan) qui s’était vu adouber nouveau Rimbaud par notre tartuffe liberticide pour les autres mais pas pour lui…


Bon… j’avoue, ce n’est pas trop mon truc et pour ma part je fais une distinction entre s’en prendre à une institution et s’en prendre à un individu en particulier…


Je vous laisse juger. Au final, je trouve ça infiniment moins violent que « je vais t’avorter à l’opinel, sale pute… ». Tiens, Mrs Clooney, la femme de George a écrit un billet la-dessus aussi.




A la vérité, je préfère ça... le message me semble plus abouti... et ces énervés plus militants (je sais, j'ai un faible pour cette vidéo...).



Lire la suite

Bravo Florence Lecocq ou le retour d’une certaine idée de la politique ?

15 Octobre 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

Florence Lecocq est une élue régionale verte (Nord Pas de Calais) et adjointe au maire à Villeneuve d’Ascq. Mon parcours politique a fait que nous étions dans la même assemblée municipale  durant un mandat.


Aussi, j’ai lu avec attention son interview annonçant qu’elle ne briguerait pas un second mandat aux Régionales.


J’ai particulièrement apprécié ce passage « un engagement politique, ce n'est pas survoler ou faire des choses à moitié. Il faut savoir se renouveler. Un deuxième mandat de conseillère régionale de base ne serait intéressant ni pour moi ni pour la collectivité. Il faut se régénérer pour apporter des idées nouvelles ».


Il me semble que ce type de propos est suffisamment rare pour être souligné, et salué. En tout cas, il est peu de dire que je trouve la démarche très saine.


Bravo à toi Florence et qui sait peut-être aurons nous l’occasion de nous croiser pour échanger sur ces idées nouvelles.

Lire la suite

Lepage - Bayrou : divorce consommé...

14 Octobre 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

Qui suit un peu l'actualité politique ne sera pas étonné et on peut annoncer que Cap21 et Corinne Lepage s'éloignent encore un peu plus de François,  cette dernière dans mail adressé au militants du Modem explique qu'elle cesse sa fonction de responsable des commissions.

Les termes utilisés par madame Lepage sont sans ambiguîtés :
"Celui-ci (François Bayrou ndlr) a décidé de convoquer les animateurs pour les faire auditionner par le bureau exécutif sans aucune  coordination avec moi en amont sur la méthode. Il est, bien entendu tout à fait normal que le Président s’intéresse au travail des commissions  et nous ne pouvons que nous réjouir qu’il en soit enfin ainsi. En revanche, cet épisode, et de manière plus générale mes doutes sur la cohérence de ma vision du projet avec celle du Président, me conduisent à préférer mettre un terme à mes fonctions de responsable des commissions. J’en ai informé le Président et lui ai fait connaître mes raisons".

Un dernier lien assez ténu existe avec le MoDem en créant avec Christophe Ginisty , un club "Terres Démocrates", connaissant les relations orageuses de ce dernier avec le parti de François Bayrou.

Aussi, on peut légitimement penser que c'est la dernière station avant la sortie définitive de Cap21 du Modem.

D'autant que les contacts avec Europe Ecologie se multiplient...

François Bayrou commence une nouvelle traversée du désert ou plutôt continue celle-ci.

Je viens de lire un peu après la publication de ce post que Christophe Ginisty quittait le Modem (je n'avais pas encore cette info). Cap21
Lire la suite

Plus de Pub.

14 Octobre 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

Bon, petite nouveauté ce matin, j'ai décidé d'enlever les modules de publicité. Pour être franc, ce n'est pas tant par soucis d'esthétisme que de revenus.

Jusqu'à l'année dernière, avant une première refonte de leur truc, les pubs Overblog me ramenaient entre 30 et 40 euros, après s'est tombé à 20/25 euro salors que le trafic était en hausse. Et là, ils ont à nouveau changé la donne, ce qui fait qu'au mieux, je peux espérer 10/15 euros/mois... autant dire vraiment rien.

Donc plus de pub ici.

Vous serez certainement nombreux à vous en réjouir.
Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>