Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Sans voix

30 Avril 2007 , Rédigé par MarcoV Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

Ce matin, j'ai un gôut amer dans la bouche.... et depuis les images et le son du meeting du prédicateur... je suis sans voix. Je passe sur notre ministre des armées qui a fait preuve d'une grande intelligence dans ses propos.... non il ne faut pas prendre cela pour de la politique de canivreau et de l'insulte... c'est être contre notre gourou d'oser penser cela.
Je suis sans voix... ce matin je me demande dans quelle France vivons nous.... manifestement, loin de rassembler les Français, Sarkozy stigmatise au moins 48% d'entre nous... cela faisait pas mal de temps que je n'avais pas entendu de propos aussi démagogique, populiste et haineux de la part de la droite.
Tous les clichés y sont passés... mai 68, les syndicats, les fainéants de gauche, la liste des faits divers du mois, les intelletuels... oui, c'était nauséabond .
Je suis heureux que le peuple se reconnaisse dans Alain Prost, Arnaud Lagardère et Arthur...  comme notre Nicolas, ils sont au fait de la France Laborieuse.
Oui, ce matin, j'ai peur.... d'une France corsetée, vérouillée, fracturée... oui risque d'avoir la droite la plus réactionnaire qu'on ait jamais vu depuis... depuis... je ne trouve même pas de référence.... et dire que dans 5 ans, il y aura bien 5% de chomeurs... c'est tendanciel... Dans son discours... ce n'est plus de la revanche... sur quoi d'ailleurs... sur 50 ans, on aura eu 15 ans de gourvernement de gauche... oui ça fait drôle d'être responsable de la "décadence" de la France à l'aune du temps gouvernée...
Oui, Malakine (l'auteur d'"Horizons"), je crains qu'on nous prépare une France au pas... je n'ai ni le temps, ni la force d'analyser son discours de Bercy... pour ça je vous conseille le blog de Guy Birenbaum, longue explication de texte.... de Gaulle savait parler aux Francais, Mitterand à la France... avec Sarkozy, tout cela se rétrécit.... les peurs et l'affrontement sont pour moi les ressorts profonds de son discours... merci au 11 septembre au passage... rien qu'en cela, es fascistes verts ont réussi leur coup... ici,et ailleurs... Maudit XXI ème siècle...mal commencé, mal engagé.... le siècles des lumières s'estompe, l'horizon s'obscurçit ... il faut rentrer, il va faire tard longtemps...

Lire la suite

Convergence d'opinions

29 Avril 2007 , Rédigé par Marco Publié dans #Archives- Présidentielles 2007 -

Pour des raisons domestiques, je n'ai pas pu suivre l'intégralité du dialogue entre Ségolène et François. D'après Toine, c'était de grande qualité; cet avis semble être partagé par beaucoup aussi je vous invite à parcourir quelques blogs qui ont suivi cet Evènement majeur. Sur les fameuses divergences économiques... mouais, sur le papier il y en a...

celui de Guy Birembaum , celui de mon ami Denis, Bob (Boris Roman) bien sur  et enfin celui de Quitery Delmas figure éminente de la blogosphère UDF.

Pour la semaine prochaine, j'espère mais bon.... je suis un peu dans le même état d'esprit que Bob.


Lire la suite

Rostro est mort...

27 Avril 2007 , Rédigé par MarcoV Publié dans #Bouquin-Musique

L'immsense Mstislav Rostropovitch s'en va... les monumentales Suites Pour violoncellesde Bach... me paraissent fort à propos...
Lire la suite

Embêté, ce matin, je suis…

27 Avril 2007 , Rédigé par Marco Publié dans #Archives- Présidentielles 2007 -

Oui, j’ai du mal a trouvé un titre ce matin. La faute à qui ?
A Ségolène et à François…
Embêté car ces deux là ont réussi à mettre mon petit cerveau dans un état de fébrilité pour la chose politique que je ne me savais plus possible.

Je passe sur les péripéties de ce débat qu’ils veulent mais qui visiblement ne peut se faire pour cause de bon fonctionnement démocratique et respect de la constitution… cherchez l’erreur… et aussi au nom de je ne sais quelle logique footballistique dans la vie de cité… comparaison sur laquelle, je ne veux pas m’étendre mais qui traduit pour moi une certaine désinvolture vis-à-vis du citoyen… enfin en même, pas la peine phosphorer longtemps pour comprendre que le citoyen doit se cantonner au rôle de spectateur… c’est tellement plus simple et tellement plus confortable.
Embêté aussi car en quelques jours, les lignes ont considérablement  bougé. Encore ce matin… alors que le Figaro s’échine à parler d’un impossible programme commun entre le PS et le futur Parti Démocrate. Au passage, j’adore ce clin d’œil éculé à 1981… il ne manque plus que les chars de l’armée rouge sur Les Champs Élysée… arfff, je dérive. Donc encore ce matin, j’entendais un économiste proche de Bayrou expliquait, le plus tranquillement du monde, qu’au contraire il y avait des lignes de convergences sur les programmes économiques, en tout cas rien d’insurmontable.
Embêté car visiblement François Bayrou fait un pari osé sur l’avenir tant d’un point de vue personnel que du point de vue du devenir de son nouveau parti. A ce propos, quand on entend certaines parlaient de son ambition démesurée… y a vraiment de quoi se marrer…
Embêté car si Ségolène gagne son audacieux pari tout ira bien dans le meilleur des monde mais si au soir du 6 mai, en cas de défaite… nul doute qu’on trouvera un nombre conséquent de bien-pensants au PS. Je ne suis rien, je veux juste dire que je n’en serais pas bien au contraire… j’attends les prochains mois de pieds fermes,  Ségolène a fixé un nouvel horizon pour le PS, il appartiendra aux militants de trancher dans le vif… si il le faut… et même en cas de victoire… le PS ne pourra se passer d’une rénovation profonde… bon c’est vrai, ça sera la énième fois mais jusqu’alors les termes du débat n’avaient jamais été mis sur la table de façon aussi limpides.
Embêté car au fond je reste un idéaliste, un rêveur qui espère qu’enfin on va sortir d’une certaine médiocrité où les enjeux stratégiques ont toujours été surexposés par rapport au fond des choses. Le jugement est probablement trop violent mais très honnêtement… et même si on a assisté à un regain de civisme… pour « accrocher » le citoyen… les partis doivent se remettre en cause… si certains on commençait à le faire à travers leur leader, les appareils ne peuvent se contenter de regarder passer le train… vous aurez compris que ce message est destiné au Parti Socialiste… mon parti.

Lire la suite

Bonne route au Parti démocrate.

26 Avril 2007 , Rédigé par Marco Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

Hier, j'ai écouté attentivement la conférence de presse de François Bayrou (merci le 80%) et je dois dire que sa posture ne m'étonne, je l'a trouve même logique. Le contraire eut été étonnant, voire détonnant, de l'écouter annoncer un vote Royal sans autre forme d'explication.
Par contre, je pense que l'annonce de la création d'un Parit Démocrate bouleverse la vie politique française. Ce 1er tour a consacré l'émergence d'un nouvel espace politique qui semble vouloir se tenir à équidsitance entre la gauche et la droite, pour ma part, je ne trouve pas cela aberrant, bien au contraire. De facto, il bouscule les tenants d'une bipolarisation à l'américaine or comment pourrait il en être autrement quand près de 85% du corps électoral se rend aux urnes... au nom de quelle logique, il faudrait qu'un électeur se range d'un côté ou de l'autre... l'affrontement droite/gauche avec quelques nuances était une donnée de la 5ème dasns un monde, ne l'oublions bipolaire, le monde d'aujourd'hui ne l'est plus.... et surtout, l'histoire ne s'est pas arrêtée avec la chute du mur... « pire » dans bien des domaines, elle s'est complexifée, obligeant par là même à remettre en cause certaines grilles de lecture confortables.
Je suis un homme de gauche, socialiste, et je souhaite bonne route au Parti Démocate, non par opportunisme (je n'ai rien à défendre ou gagner) simplment parce qu'il doit permettre l'emergence d'un débat constructif dépassant les seuls cadres du prêt à penser. Au fond, certains peuvent se demander ce qu'il a de plus par rapport à un parti social démocrate. Deux choses qui font déjà sa spécificité : son histoire et sa génèse et d'autre part une inclinaison «moins sociale» ou pour le moins différente qu'un parti social démocrate plus traditonnel. Je m'excuse par avance pour cette description un peu lapidaire, mais dans tous les cas, il est et il est l'émanation d'une bonne partie des 7 millions d'électeurs qui ont choisi de faire confiance à François Bayrou.
Une autre source d'espoir, c'est la possibilité de construire des majorités plus en rapport avec les exigences d'une société plus mouvante.
Au demeurant, je crois que cela serait dangereux de voir dans ce parti un nouvel allié traditionnel pour la sociale démocratie. D'une part parce que de facto, mes dirigeants seraient forcément tentés par des pulsions hégémoniques... et que d'autre part, je crois que ce n'est pas la volonté du nouveau président mais aussi de ses futurs adhérents.
Si Bayrou votait à titre personnel pour Ségolène, il ne faudrait pas, à mon avis, y voir là la signature d'un bail ad vitam eternam avec «nous».
Comme je l'ai déjà dit, j'y vois l'espoir d'une démocratie rénovée mais ce chemin est encore long mais l'essntiel n'est-il de rebatir une France réconciliée et apaisée avec elle même.
Lire la suite

Journée de vote « peu ordinaire ».

25 Avril 2007 , Rédigé par Marco Publié dans #Petites et Grandes choses

Avec un peu de retard. 

Journée d’affluence dans mon bureau de vote, comme partout. Seul élément qui différait… une équipe de documentaristes qui réalisaient un reportage sur le thème « jeunes des banlieues et citoyenneté ».
Ca m’a permis de discuter et d’écouter les propos de Mourad (nom d’emprunt) qui passe un bac ES, il s’est inscrit sur les listes électoral cette année… après l’électrochoc de Novembre 2005…
Du banal quoi… oui et non… car à l’écouter et sans que jamais il ne lâche un nom, je pouvais deviner en creux que son vote se porterait sur Bayrou.
Une chose m’a frappé ; ses propos sont calmes, mesurés et détachés sur les politiques… réalistes… il ne demande pas tout aux politiques, juste que ces derniers les aident à pouvoir exister…. Bref, bien loin du « sous les pavés, la plage ».
En discutant avec le producteur et son équipe et après plusieurs mois de tournage avec d’autre jeunes dans ce cas ; il me disent que ce qu’il y a de plus « dérangeant » c’est que ces « mômes » ont appris à ne plus rêverle vote de ces jeunes n’est pas, n’est plus, un acquis de gauche… alors qu’on le pense encore…
Tout fout le camp ? Non… ces jeunes ont grandi avec le sida, le chômage, avec des parents qui ont espéré au soir du 10 mai 1981… et rien ou si peu a changé et pas forcément en mieux dans leur quotidien…
Il n’est pas aigri, il se veut juste conscient par rapport au choix qu’il a fait aujourd’hui, sans haine... sauf peut être vis-à-vis de Lepen.
Mourad ne représente que lui-même, il le revendique… nul doute qu’il y a eu beaucoup de Mourad dans les bureaux de vote ce 22 avril 2007.
Tard le soir, je repensais à Mourad… normalement je le revois le 6 mai.

Lire la suite

ENFIN !!!

24 Avril 2007 , Rédigé par MarcoV Publié dans #Archives- Présidentielles 2007 -

Enfin, Ségolène a osé s’affranchir de nos sacro-saintes alliances « naturelles ». Plus qu’un appel aux électeurs centristes, elle lance une démarche claire en direction de François Bayrou.
Certes, on peut espérer que cette discussion dépasse le seul cadre d’un Etat impartial mais l’essentiel est fait. Je ne veux présager de la réaction de Bayrou, et de toutes les façons, il importe désormais de se projeter dans un après, victorieux ou non.
Oui, je crois qu’on peut reconnaître au leader centriste et à une grosse majorité de électeurs d’avoir fait bouger les lignes au moment opportun.
On doit également reconnaître à Ségolène Royal de sortir de la logique dangereuse du Tout Sauf Sarkozy dans laquelle certains voulaient nous enfermer.

Nous sommes encore loin d’une maison commune à l’italienne cependant un pas important vient d’être franchi et il reviendra au Parti Socialiste, par la suite, de clarifier cette démarche lourde de sens.
Face à une UMP qui propose une sorte de plateforme conservatrice multipolaire hégémonique …cherchez l’erreur ; il importe qu’un pole puisse se constituer sur la base du respect de chacun et du dialogue permanent.
Au fond, est ce que cela ne constituerait pas la traduction des aspirations d’un certain nombre de citoyens qui ne veulent plus être considérés comme de simples électeurs mais bel et bien comme des acteurs à part entière d’une vie démocratique profondément renouvelée.
Des divergences demeurent entre le projet porté par Ségolène Royal et celui de François Bayrou et c’est tant mieux car c’est par le débat qu’on peut tirer des solutions qui permettent à la société de tirer vers le haut.
Loin d’être une bleusaille, je suis également conscient des réalités qui peuvent constituer des obstacles importants pour la « mise en œuvre » d’un tel pôle démocrate et humanistes. Cela implique de part et d’autre, pour les élus en premier lieu, pour les militants, une remise en question profonde des pratiques héritées de la Vième où la mise à mort du plus petit est une fin en soi.
Dans un monde multipolaire, complexe et instable, ce prédicat n’est plus viable d’une part parce qu’il simplifie jusqu’à la caricature les problématiques et les solutions à mettre en œuvre mais également parce qu’il tend à laisser le citoyen à la seule place de spectateur et au mieux d’arbitre.
Or de nombreux exemples témoignent du regain de vitalité d’une certaine « conscience citoyenne » vis-à-vis des défis qui se présentent à nous pour les prochaines décennies. C’est vrai en France où la participation du 22 avril en est un élément tangible mais c’est également vrai dans bon nombre de pays.
Emporté par un certain lyrisme, je serais tenté de penser que nous sommes à un tournant crucial de la vie démocratique : soit nous nous laissons gouverner par un conglomérat politico-économique ou par je ne sais quel(le) homme  ou femme providentiel(le) ; soit nous, citoyens, reprenons collectivement notre destin en main.
L’enjeu du second tour est également là !

Lire la suite

« Nouveaux electeurs »

23 Avril 2007 , Rédigé par Marco Publié dans #Archives- Présidentielles 2007 -

Bon, j’ai travaillé un peu sur les presque 8 millions d’électeurs de nouveaux électeurs.
Ma méthodologie est simple,  on compare 2002 à 2007, on fait les agrégations qui vont bien : Lepen+Mégret, Bayrou+Lepage et ainsi de suite. Ensuite on fait les soustractions vote utile, report d’une partie de l’électorat FN vers Sarko. Et ensuite on fait les divisions. Ca donne ça…

 

Variations :

 

Suff

+7 896 157

 

 

Lepen

-1 647 557

Sarko

+3 759 323

bayrou :

+4 264 912

Royal :

+2 613 447

ExtG :

-645 066

Verts :

-925 534

De Villiers :

+476 632

 

 

sarko-lepen :

2 111 766

sego-vote utile :

1 042 847

 

 

Proj. nouv electeurs

sarko :

26,74%

Ségo :

13,21%

Bayrou :

54,01%

de Villiers :

6,04%


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 
 C’est rudimentaire mais bon… moi ça m’interpelle malgré tout…
Lire la suite

Avis de décès.

23 Avril 2007 , Rédigé par Marco Publié dans #Archives- Présidentielles 2007 -

Ségolène a réussi à passer ce premier obstacle cependant à lecture du scrutin et sans en connaître encore tous les éléments, j’en viens à dresser quelques constats.

La gauche au sens de l’Union de la Gauche a vécu hier soir, on pourra tartouiller les chiffres dans tous les sens, sur les bases que nous connaissions, cette fameuse gauche est désormais introuvable : 35,5%… je ne parle même plus de la gauche de gouvernement… là… c’est Waterloo… 28,6%.
Bayrou a incontestablement réussi son pari, au regard de son score dans le nord, celui-ci a réussi à conquérir une partie de l’électorat des jeunes issus des quartiers populaires. Le Nord et le Pas de Calais, en première lecture, semblent attester ce sentiment. De ce résultat que peut on en tirer comme message… une aspiration claire au changement au niveau des pratiques politiques et un autre qui parait dire à la gauche « Nous ne voulons pas rêver, nous savons que le société est dure, aidez nous juste à vivre ».
A cette heure et avec le score de Sarkozy supérieur à 31%, je pense que le 2nd tour est déjà plié… j’espère me tromper mais ce qui me rend perplexe c’est que non seulement, il a réussi à braconner dans l’électorat frontiste mais aussi et surtout dans l’électorat populaire… il est en tête dans la région…
On aura le temps de décortiquer les chiffres, cependant s’ouvre pour le Parti Socialiste, une nouvelle ère… celle des remises en cause des certitudes.
Le 21 avril 2002 avait donné un coup de semonce au PS… avec comme seul résultat, de faire du neuf avec du vieux… ce matin, une certaine idée de la gauche est morte, et croire qu’il nous suffira d’hurler « à gauche, à gauche » pour qu’un jour nous retrouvions une capacité à gouverner serait pour moi une erreur suicidaire. Non Jean-Marc Hérault, penser que le 21 avril 2002 est effacé parce que Ségolène est au 2nd est, s’est une grossière analyse.
Les électeurs semblent nous demander un discours de vérité et non d’incantation de vieilles lunes
Plus que jamais, je crois à la convergence entre une sociale démocratie affirmée et un centre humaniste… sur un pied d’égalité. C’est pour moi la seule alternative à la logique conservatrice et sécuritaire qui prévaut à l’UMP.
Voilà en première lecture, ce que je pense après le verdict des urnes, je tenterai d’affiner dans les prochains jours mais surtout n’hésitez pas à faire part de vos sentiments.

PS : un petit mot sur Villeneuve d’Ascq. Mes amis, si Ségolène arrive en tête… la comparaison avec 2002 est cruelle si on s’en tient à l’ancienne grille… 43,77% contre 53,6%... on peut en discuter… mais à chaud, je suis persuadé que nos quartiers traditionnels « de gauche » on apporté pas mal de jeunes sur le vote Bayrou.
PS2 : on me dira que ce n’est pas le moment de dire ce genre de choses… mais ce n’est jamais le moment !

Lire la suite

Bon… c’est dimanche…

21 Avril 2007 , Rédigé par Marco Publié dans #Petites et Grandes choses

Il est 7h45, il fait beau, on ne pourra pas profiter des enfants…
Je suis dans mon bureau de vote en qualité de président, Marianne dans le sien.
Avec les assesseurs, nous avons préparé le bureau de vote, veillé au bon alignement des bulletins, regardé dans les isoloirs…
J’ai remis une des clefs de l’urne à un des assesseurs… ben oui comme des gros nazes, Villeneuve n’a pas encore cédé aux sirènes d’une pseudo modernité… et c’est tant mieux !!
Tout est prêt. Un dernier café avant l’ouverture, une dernière cigarette… dans un petit quart d’heure, le balai des citoyens va commencer. seul(e), en famille, avec les enfants qui demandent à glisser le bulletin dans l’urne et attendent en retour la ritournelle du jour, le fameux : « A voté ».
A 8h, on a le sportif qui fait son devoir avant de dépenser, celui qui va chercher son pain, ceux qui vont partir à la mer ou ailleurs. Sur une présidentielle, il y a toujours du monde avec bien sur le gros rush de 11h et de 16h.
Je n’ai pas mes habitudes dans ce bureau, peu de visages familiers avec qui on peut échanger de la pluie et du beau temps, pour faire passer le temps et un peu de stress.
Stress qui vient de l’attente des résultats mais aussi du dépouillement à venir… pour aller vite, et vérifier, re-vérifier… sur un bureau, le résultat n’a que peu de signification, si ce n’est de comparer avec des résultats antérieurs et envoyer la première centaine dans les meilleurs délais à de l’Hôtel de ville.
Pas le temps de lire non plus … ce qui n’est pas vrai pour tous les scrutins.
Il n’empêche, une journée dans un bureau c’est long… encore trois… et fini… pour un bout de temps… j’irai en simple citoyen et pour dépouiller car c’est un moment sympa et particulier et bon enfant… enfin dans les bureaux que j’ai déjà tenu.
Je pense, à cette heure, que Ségolène Royal va passer le 1 tour (je croise les doigts..), et je pose régulièrement cette question depuis quelques jours : François Bayrou osera-t-il, ce soir, élargir la brèche commencée par Michel Rocard et Cohn-Bendit… je change d’avis toutes les minutes…
Plus que 11heures avant les premières estimations, la fin du dépouillement ici.

Lire la suite
1 2 3 4 > >>