Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Petit clin d'oeil

31 Janvier 2008 , Rédigé par Marco Publié dans #Petites et Grandes choses

Par Mag.

Pendant que certains s'éclatent sur les pistes, en espérant que cela ne soit qu'au figuré.
Galères de la semaine.

Essayer de convertir 5 milliards d’euros en années de Smic, ne pas y arriver faute de savoir aligner le nombre de zéros qu’il faut pour écrire milliards.
Découvrir à Lille Flandres qu’il n’y a pas de bus Place des Buisses pour cause de grève des taxis, essayer mentalement de compter combien Sarkozy a mis de catégories sociales dans la rue depuis qu’il est là, ne pas y arriver.

Comportements  coupables de la semaine
Sentiment irrépressible, spontané, mais heureusement fugace, de connivence envers Jacques Attali lorsqu’il évoque la république des imbéciles. Punition : s’infliger mentalement d’établir une liste des mots pouvant commencer aussi par conn…
Avoir eu l’œil qui frise et l’oreille charmée et en entendant De Villepin aux Guignols, songer qu’il a de l’allure, de la culture et manie bien la langue française, se dire qu’on est tombée bien bas, s’obliger à taper De Villepin + CPE sur gougleu et relire les dix premières entrées.

Le warf de la semaine

Consulter le blog d’Yves Smague sur VDN, lire le billet Le pire d’Internet, en rester sur le cul, se consoler avec les réactions, se jurer de ne plus y poster même pour dire du mal des journalistes.

L’Eurêka nul de la semaine

Apprendre que les députés socialistes ont chanté « Tout va bien Madame la Marquise » à Christine Lagarde le 23 janvier, y voir un lien de cause à effet direct avec la phénoménale drache qui a accueilli la manif des fonctionnaires du 24 du même mois.
 
 
Lire la suite

Municipales 2008 : rappel sur la Métropole lilloise.

30 Janvier 2008 , Rédigé par Marco Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

 
undefinedJ’ai fait quelques billets relatifs aux élections municipales sur la Métropole Lilloise aussi un petit retour en arrière me parait intéressant à quelques semaines du premier tour.
 
Bon, méa-culpa… je n’ai pas encore fait Lille et l’enjeu métropolitain. 

Sur Lille, la raison est relativement… même si cela concerne la capitale des Flandres, depuis l’annonce de la candidature UMP de Sébastien Huygheil n’y a plus d’enjeu… Martine Aubry, assise sur un bilan plutôt positif, ne risque pas d’être battu… je reste persuadé que ce non-choix ou ce choix complètement assumé par l’UMP est le résultat d’un calcul simple… Lille est difficilement prenable… et l’essentiel du pouvoir se situe à la communauté urbaine. Mais en rentrant, je fais un état des lieux pour Lille.
 
Sinon, j’ai traité Roubaix, Tourcoing et mon ancienne ville Villeneuve d’Ascq, ici aussi (où nous sommes encore élus pour quelques semaines… oufff , enfin… !!!!).
 
Sur la carte électorale de la métropole lilloise et de l’analyse que j’en fais, c’est là.
 
Et aussi quelques réflexions sur les alliances… à hue et à dia… du Parti Socialiste… (et l'article est de la même eau...)

Tout ces articles seront réactusalisés dans les prochaines semaines.
Lire la suite

Journée de Soldes

29 Janvier 2008 , Rédigé par Marco Publié dans #Petites et Grandes choses

undefinedEt ouais comme désormais les soldes ne sont plus réservés à la seule gente féminine, je peux en parler librement… donc moi aussi j’ai fait les soldes et Mercredi… à la dite date de cette nouvelle religion, opium dirait l’authentique marxiste… moi ne sachant plus très bien où je me situe… je préfère ne pas blasphémer la dialectique marxiste… je m’en tiens à ce terme.
Donc en quête des saints Graal, je me suis préparé physiquement et mentalement à cette frénésie consumériste, nouvel eldorado de notre société va qui trop bien pour passer à coté des choses importantes. 
Chaussures souples, déjeuner léger mais énergisant, itinéraire refait dans la tête, carte bleue à porté de main pour l’Affaire à saisir… bref toute la panoplie de l’athlète de très haut niveau, à en croire les médias, c’est comme çà qu’on doit faire et que j’ai fait… ça m’étonne qu’on ne vende pas encore du « coaching » pour optimiser ses soldes.
Ah j’ai oublié une chose importante, un bonne nuit est également cruciale surtout quand, comme moi, vous êtes à deux pas d’un hypermarché qui ouvre ses portes à 6h du mat pétante. Cette scène… où on ne dénombre pas encore de morts, ça devrait venir un jour… s’est transformée en une sorte de rite initiatique, point de passage obligé pour saisir le prix ultime d’une télévision plasma ou d’un lave linge 10.000 tours/minute.
Bien dans sa tête, bien dans son corps, la machine est prête pour dévorer les linéaires de pantalons, strings, pulls, dvd, ordinateur… les soldes ne sont que jouissance de l’âme, avec juste votre banquier, qu’en ce jour, vous aimeriez immoler parce qu’il est votre dernière entrave à la plénitude totale, à l’ultime nivarna matérialiste. 
Ingratitude fasse aux agios que vous allez générer et que vous rembourserez grâce à un crédit à la consommation à 17% d’intérêts (TEG compris). Consomme pour être qu’ils nous disent, consomme ces biens vendus à vil prix, pour toi même exister, pour en être à défaut d’être.
Donc j’ai bien tenté de mettre en appétence ma fibre consumériste… ben ça n’a pas marché… pourtant j’ai bien essayé quelques fruits défendus (FNAC, FURET…) tous ces lieux synonymes de débauches extatiques pour mes oreilles… en vain… l’œil aiguisé, à scruter les bacs depuis de nombreuses années, n’a rien trouvé, en avait il envie… je ne sais pas… quelques uns de ces objets ont bien éveillé en moi une pointe de désir, de pulsion salvatrice… déception… déjà à la maison.
Non rien cette année… sécheresse désespérante d’une crue en sommeil… ma Visa est restée à sa place… agonisant dans un désert de biens marchands… l’année prochaine peut être.

(article publié le 12 janvier 2007)
Lire la suite

Tout est politique

28 Janvier 2008 , Rédigé par Marco Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

Ce texte m'a été envoyé. Du fait de certaines circontances, elle n'a pas souhaité que son nom soit cité.

En fait cette phrase a été tronquée, la phrase complète étant :
« tout est politique , camarade, même l’esthétique !» et elle est extraite d’un document « une  histoire du spectacle militant … théatre et cinéma militant ».
Tout ça pour en venir aux élections municipales. Voyez ce que je veux dire.
 
Nicolas Sarkozy est passé en quelques semaines du statut de grand penseur suractif du siècle, sauveur de la France, au statut de sparadrap dont on ne veut pas qu’il vienne se taper l’inscruste comme disent les jeunes. Il a décidé de politiser la campagne municipale, c'est-à-dire d’en faire un combat droite gauche pur et dur. Le calcul étant, que, de toute façon, si la droite perd les élections, ce sera de sa faute, alors autant y aller – sorte de pari de Pascal – adapté aux joutes politiques modernes.
 
Voilà pour la stratégie. Maintenant la tactique : aller à la rencontre des Français et aider les candidats aux municipales par la grâce de sa seule présence, sauf que plusieurs têtes de liste UMP, font la fine bouche, traînent les pieds et renâclent ou s’opposent carrément.
Tout cela incite à l’humilité.
 
Pour les plus petites villes et villages, les citoyens ont tendance à faire plus confiance au candidat qu’à sa couleur politique, très souvent on ne la connaît d’ailleurs pas. Les qualités de dynamisme, d’honnêteté, de disponibilité comptent plus que tout.
 
Pour les plus grandes villes, il me semble assez évident qu’une gestion de gauche, n’est pas la même qu’une gestion de droite. J’entends par gestion, orientation des budgets … et des politiques : habitat social, activité pour les jeunes, les aînés, politique sociale.
 
 Les politiques nationales ont toujours des répercussions sur la gestion locale du maire. Par exemple, si vous n’avez pas l’effectif complet de Police à Tourcoing, cela aura de plus grandes répercussions qu’à Bondues … au hasard.
 
Après le rêve, nous sommes revenus à la réalité, non, la hausse du pouvoir d’achat pour les petits revenus n’est pas au rendez vous. Oui, le coût de la vie a augmenté : produits de base, énergie, chauffage … Non les problèmes d’insécurité n’ont pas été résolus, même en bidouillant les statistiques. Nos concitoyens nous le disent dans nos porte à porte.
 
Je me souviens de cette phrase d’une militante de ma section, du temps de Raffarin, elle m’expliquait simplement comment elle devait gérer son bugdet à l’euro près, et avait conclu
en riant , «  je serais un bon ministre des finances.. ».
Alors oui, cette élection sera politique, et le bulletin de vote devra aussi servir à lancer un avertissement sévère à Nicolas Sarkozy, contre sa désinvolture, ses fanfaronnades, sa politique fiscale …et l’agravation des injustices.
 
Localement, je me demande si le député candidat se réjouirait de la venue de Nicolas Sarkozy. Je note qu’il affiche son appartenance à un groupement ... mais non pas d'intérêts! Je voulais dire UMP-CNI, qu’il soutient par ses votes à l’assemblée, mais que localement, il soutient le contraire et prend ses distances avec toute mesure impopulaire. On n'est jamais trop prudent!
Lire la suite

Pas de musique aujourd’hui.

27 Janvier 2008 , Rédigé par Marco Publié dans #Petites et Grandes choses

 
 
ski.jpgSur ce blog, Le dimanche est normalement dévolu à la musique mais affrontant les rigueurs d’un hiver imaginaire, ma petite famille et sommes partis quelques jours dans les vosges.
 
Pour celui qui veut un peu d’explication sur la playlist sur le coté… c’est ici. Et vous pouvez également fureter de ce coté… il y a des vidéos musicales qui trainent… Pat Metheny, Lou Reed, Romano/Sclavis/Texier… du tout bon, pour moi.
 
Sinon, aujourd’hui, je me sers de ma page comme d’un post-it des articles que je dois écrire prochainement :
 
Etre social-démocrate, est-ce pour autant renoncer ? Chouette question non ?
 
Peut-on encore être de gauche aujourd’hui ? C’est un peu différent de la première mais elle est tout aussi importante.
 
Fonctionnaire territorial… une tare ? Ben bon et j’assume…
 
Pour le PS, gagner une municipale déjà gagnée est ce bien raisonnable et utile? ....
 
Et j’ai encore à terminer mon papier sur les TIC et la politique municipale… faut que je me grouille.
 
Et Yvan, il me fait parvenir ses morceaux pour les mettre ici quand il veut…

Ah oui, il y aura des articles tous les jours.
Lire la suite

Revue de Presse du 26 janvier 2008.

26 Janvier 2008 , Rédigé par Marco Publié dans #Au gré des Liens

 
undefinedCette revue de presse sera un peu plus courte que d’habitude… j’ai des sacs à préparer pour demain… mes skis, mes moonboots (très jolis par ailleurs), bonnet, gants, écharpe, femme, enfants…
 
Sinon semaine placée sous le signe de l’économie… en même temps, il y avait de la matière entre un minikrack, le rapport Attali et pour couronner cette folle semaine du libéralisme triomphant… les petites pertes solides (sacré Nicolas Sarkozy toujours le petit mot pour faire rire) de 7 milliards d’euros de la Société Générale…
 
Mais avant toute chose... et avant d'aller plus loin... cette "
petite fable" de Dorham sur le bonheur capitaliste... c'est assez génial.
Sur la chute des places boursières, je vous invite à lire l’analyse de Raphael Anglade, en compétant avec le blog de Rickyny.
 
Sur le rapport Attali… outre mon bel article voire excellent… vous pouvez néanmoins lire aussi celui de Poliblog… je crois pouvoir dire sans me tromper que c’est encore plus saignant que moi…
 
Maintenant, je sais… nous n’avons pas évoqué les 316 propositions qui forme un tout insécable… c’est d’ailleurs ce que je lui reproche… au-delà des proposions… bref passons… et bien si… certains bloggeurs ont commencé à décortiquer les mesures… mais nous ne sommes pas 40 et pas payés pour non plus…
 
Concernant ces fameuses injonctions :
 
Sur les mesures fiscales.
Sur le logement.
 
Ce n'est qu'un début. Vous pouvez également vous rendre sur le site de la Forge qui a publié un contre rapport… les grincheux diront sans aucun doute… ben il n’y a que 16 pages… ben oui ils n’ont pas eu les moyens de l’Etat Sarkoziziste ni plusieurs mois pour le faire… juste une journée…
 
Et désolé, à cette heure de rédaction, peu de blogs qui se rangent du coté du rapport…
 
Je signale aussi cet article de Malakine sur le retour de DSK… esprits curieux et iconoclastes c’est pour vous… et son article également sur Attali plutot sympa.
 
Bon maintenant, tout schuss vers les pistes.
 
A demain… c’est chouette la technologie même si je ne suis pas équipé 3G…
Lire la suite

Jerome Kerviel et la Société Générale.

25 Janvier 2008 , Rédigé par Marco Publié dans #Petites et Grandes choses

 
 
daniel_bouton.jpgIl me paraissait nécessaire de rappeler une chose…
 
Et je veux le dire au nom de l’ensemble de mes collègues  fonctionnaires - fainéants, incompétents, trop payés – je dois en oublier…
 
Les 7 milliards évaporés de la Société Générale… Ce n’est pas NOUS !!!
 
Il est important de le préciser…

La "vérité" m'a été donnée par Fanette avec la complicité d'un forum de boursorama  (au moins les boursicoteurs savent se marrer). Bon au final la source initiale semble venir de ce nouveau Blog.

Ce n'est ni nous, ni la faute seule de Jérôme Kerviel !!
 
LA VRAI HISTOIRE DE JK :

Comité de direction d'hier
"- Bon, les gars, on déconne, on déconne, mais on s'éloigne des vrais problèmes. Qui veut un calva ? J'ai du 80 ans d'âge que je fais venir directement de la ferme. Une rareté.
- Qui a pris les cigares ? Jean-Eudes, faites pas le rat, renvoyez les havanes par ici.
- Messieurs ! Quand vous aurez fini de vous torcher, on en reviendra au sujet du jour. Où est Roger ?
- Aux toilettes, monsieur le président, il a du mal à digérer la purée de céleri.
- Bon, puisque notre directeur financier est malade, je vais moi-même rentrer dans le sujet. Peuf... Peuf... (il allume un cigare). Messieurs, comme je le disais, l'heure est grave. Merci pour le calva, Pierre-Henri. Les calculs faits par ma stagiaire cette nuit montrent que nous avons perdu entre 5 et 9 milliards par la faute de ces gros ploucs d'amerloques.
- Font chier, ces yankees. On ne peut plus faire confiance à personne !
- Silence, Charles-Edouard ! Il est trop tard pour nous lancer dans une analyse de risques approfondie. La question du jour est : qui va porter le chapeau ?

Silence général. Tout le monde se regarde bizarrement.

- Non, ne vous inquiétez pas, on n'en est pas encore à foutre des cadres dirigeants à la porte. Le plan social, on le fera sur les guichetiers, faut pas que déconner. Non, mais sérieusement, faut trouver un cIampin à faire dégager rapido. De préférence, un qu'aucun d'entre nous ne connaît, histoire de dire qu'on n'était pas au courant.
- Oui, monsieur le président, mais qui ?
- Je sais pas moi, je suis pas là pout tout faire, non plus. Y'a personne que vous voulez virer ? Un trou de balle, un minüs, mais avec une bonne gueuIe de psychopathe, qu'on pourrait montrer à la télé en disant "tout est de sa faute" ?
- Oui, comme les anciens hébreux chargeaient un bouc de leurs péchés avant de l'envoyer dans le désert...
- Charles-Hubert, vous nous les pétez menu avec vos histoires de cüreton. C'est pas parce que vous avez passé 15 ans chez les jèzes qu'il faut la ramener à chaque codir. La dernière fois, c'était Saint-Paul à Damas pour illustrer le moment où Bernanke a compris qu'il était dans la mërde, et la prochaine fois, vous nous faites quoi ? Sodo.me et Gomorrhe ? Le Déluge ? Allez, on y va, on me donne un nom.
- Mais, président, on ne les connaît pas, les noms des collaborateurs. On leur parle à peine, et encore, seulement pour les engueuIer.
- Bon, OK, je vois, c'est encore moi qui vais tout faire. Pierre-Matthieu, passez-moi votre portable. Le trombi de la boîte, il est où ?
- Ici, monsieur le président.
- Pu.tain, ces tronches de tärés qu'ils ont ! Eh, aux RH, vous avez jamais pensé à donner des consignes, genre "éviter d'embauchés des demeurés" ? Bon, on va pas s'en sortir, je clique au hasard... Tiens, celui-là, Bernard Hurningh, vos en dites quoi ?
- Il est conseiller clientèle à Dôle, monsieur, personne ne croira jamais qu'on a perdu 5 milliards à cause de lui.
- Même en magouiIIant avec la Suisse ?
- C'est plus ce que c'était, monsieur, la Suisse. Le secret bancaire n'est même plus garanti, ils seraient foutus de nous prouver qu'on raconte des craques.
- Mouais, va falloir taper dans le lourd. Celui-là, Marc Brice, à votre avis ?
- Directeur financier d'une sous-filiale de spécialisée dans le prêt agricole, monsieur. C'est la bourse qui craque, pas le marché du pürin.
- Faites le malin, Jean-Edourad, foutez-vous de ma gueuIe. Bon, celui-là, il a une vraie tronche de vainqueur. C'est mon dernier mot, vous vous sortez les doigts du cuI et vous me le mouillez à mort. Jean-Gui, en tant qu'ancien membre du cabinet de l'Elysée sous Mitterrand, les barbouzeries, ça vous connaît, non ?
- Oui, on peut magouiIIer un peu le système informatique, histoire de faire croire qu'il nous a truandés. Faites voir le nom ?
- Kerviel, Jérôme Kerviel. Encore un de ces petits mërdeux qui croient qu'ils vont devenir riches parce qu'ils passent des ordres de bourse toute la journée sur leur écran. On dirait des hamsters sous acides, ces branIeurs. Allez, celui-là paiera pour les autres.
- Mais, monsieur, 5 milliards sur le dos de ce trou de balle, personne n'y croira jamais !
- Je vous signale, mon petit Charles-Edouard, 80% des français se sont déplacés il y a un peu plus de six mois pour départager une di.nde hystérique, et un velléitaire complexé par sa taille, alors vous savez, le sens critique de ces gIandus... Bon, on y va. Plan média, bidönnage informatique, communiqué de presse, plan social en backup, je veux tout ça sur mon bureau demain matin. Et vous me supprimerez le coupon de cette année, ça fera les pieds à ces co.nnards d'actionnaires. Quelqu'un reveut du champ', on va se saouler la gueuIe pour fêter ça ?"

Lire la suite

Survol de l’actualité planétaire.

25 Janvier 2008 , Rédigé par Marco Publié dans #Petites et Grandes choses

 
 
carla-bruni-nue.jpgJe ne sais pas pour vous mais moi j’ai vraiment vécu une bien belle semaine.
 
Et au final le minikrach des places boursières de ce début de semaine était une sorte de mise en bouche. Pour ma part je retiens deux trois petites infos assez anodines. Oui, je me sentais obligé de mettre cette belle photo de notre future Première Dame de France, certes après le buzz mais elle colle aux basques de Sarkozy comme un vieux chewing-gum… dans le monde entier… en même temps par rapport à sa précédente vieille peau … on y gagne…
 
Allez sans transition, mon best of de la semaine.
 
7 milliars d’euros… c’est le double effet kisscool de la Société Générale… l’un pour nous faire croire qu’un galopin peut jouer tout seul dans sa chambre avec 50 milliards d’euros… faudrait arrêter de nous faire prendre des vessies pour des lanternes… et d’en perdre 5 milliards… le deuxième effet… ça cache les deux milliards engloutis dans les subprimes… ça permet de dire que notre système bancaire reste sain… d’après notre lumineuse ministre de l’économie Christine Lagarde… chouette papier de NicolasJ ce matin…. Gauchiste va…
 
Trop classe… avec la chute de Prodi en Italie, Berlusconi va revenir… au moins Nicolas Sarkozy se sentira moins seul au royaume du kitch et de la vulgarité, ça fait un super copain de jeu… on peut espérer qu’un des deux parvienne à séduire Clara Morgane, star d’un certain cinéma… ne me remerciez surtout pas pour le lien… c’est cadeau.
 
Notre président à mi-temps… j’ai compris pourquoi on voit souvent s’agiter notre président, ben oui… comme ça, on a moins l’impression qu’il passe le plus claire de son temps en vacances ou en week-end. Après si ça indispose le deuxième pays le plus peuplé de la planète… visite de seulement 36 heures en Inde… franchement qui peut en vouloir à quelqu’un de passer son dimanche au plumard avec sa chérie… pas moi.
 
Rapport Attali… encore… ben oui… pour rappel aux gens qui trouve mon propos d’hier un peu dur… Jacques nous dit c’est tout ou c’est rien… j’en ai pris acte… ce qui me rassure c’est que certains éditorialistes sont aussi sur ce terrain visiblement glissant voire anti-pensée unique... le truc mal en somme. Mon papier m’a valu une certaine mise en garde des Royalistes sur Le Post… je n’étais pas sur la ligne officielle… Attali, c’est un copain de Ségolène... zut.. je l'ai dit...
 
Pic de pollution à Lille….ce matin, en prenant ma voiture, je ne me doutais pas que j’allais pouvoir mesurer l’impact d’une des mesures du rapport Attali… ben oui , après 12 heurs de ciel dégagé… avertissement sur l’autoroute… « Pic de pollution, ralentissez de 20 km/h »… j’ai compris la multiplication des compagnies aériennes low-costs doit aider à réduire la pollution surtout si on conjugue ça à la hausse des taxis disponibles en ville… on roulera moins vite donc on polluera moins… merde, j’en viens à regretter mes papiers d’hier sur son éminence pensante et absolue… undefined

Merde, j’ai failli oublier…Tennis, si on veut  ….la victoire de Tsonga sur Nadal…sérieux, j'ai davantage l'impression de regarder un combat d'orgues de Staline qu'un match de tennis... Ils sont où mes héros de l’adolescence… les  Connors, McEnroe, Chris Evert, Edberg…

 



Voter pour cet article

Lire la suite

Rapport Attali… retour vers le XIXième siècle (Part two).

24 Janvier 2008 , Rédigé par Marco Publié dans #Résistance Politique

 
undefinedCinquième Constat : entretenir l’illusion d’une histoire finie. Dans la lignée de l’historien Fukuyama, Jacques Attali veut, du fait sa supériorité naturelle, nous asséner une autre évidence… la politique n’est plus une question de choix mais uniquement fondée sur l’expertise, réservée cela va de soi à quelques uns. En ce sens, il est significatif la première phrase de ce rapport « Ceci n’est ni un rapport, ni une étude, mais un mode d’emploi pour des réformes urgentes et fondatrices. Il n’est ni partisan,ni bipartisan : il est non partisan.». Bref, l’histoire est finie et les clivages appartiennent à cette vieille histoire.
 
Sixième constat : au bonheur de la fluidité. En néoconverti à l’économie mondialisé, des flux de données à l’être humain, rien ne peut désormais plus être pensé sans le prisme de cette fameuse fluidité. Dans son monde parfait, Jacques Attali fluidifie tout et partout… et le résultat ne peut être que bénéfique pour la sacro-sainte croissance… des taxis, au marché de l’emploi en passant par les individus… l’homme sédentaire est donc désormais un frein, un conservateur… il ne participe pas à ce fameux chapitre sur « la croissance, l’affaire de tous ».
 
Septième constat : la nature… elle s’adaptera.  Alors  même que Bush commence à s’interroger sur les questions environnementales et sur le réchauffement climatique ; Attali et sa horde d’experts ne se soucie pas ce problème. Au fond notre environnement naturel, notre biosphère si elle n’est en mesure de s’adapter, est, malgré tout, sommée de s’adapter à notre ambition « fluidificatrice ». Même si cette dernière est particulièrement coûteuse en matière de bilan environnemental… développer les taxis, les compagnies aériennes low-cost ne semblent pourtant pas aller dans le sens de l’histoire de la gouvernance…
 
Huitième constat : dialogue social si et seulement si. Grand Jacques, dans une infinie bonté, veut bien dans son rapport accorder une certaine place au dialogue social et donc à ses représentants syndicaux. Seulement, il y a comme une légère injonction qui flotte dans l’air ; oui il faut au préalable être en adéquation TOTALE  avec ses mesures… n’oublions pas que  son n’est pas « un inventaire dans lequel un gouvernement pourrait picorer à sa guise, et moins encore un concours d’idées originales condamnées à rester marginales. C’est un ensemble cohérent, dont chaque pièce est articulée avec les autres, dont chaque élément constitue la clé de la réussite du tout ». On prend ou on prend… ça laisse au final peu de place au dialogue social.
 
Neuvième constat : Sarkozy n’a déjà pas tout compris. Aux dernières nouvelles, notre président Sarkozy partage 313 des 316 propositions… Halte là… la cohérence de son éminence rapporteuse est déjà mise à mal… La France ne mérite pas décidemment pas Jacques Attali.
 
Dixième constat : Certains lecteurs seront probablement dubitatifs sur la sonorité globale de cet article et de son caractère subjectif.. Hélas non, adoubé par notre sainteté présidentielle, son arrogance a déjà commencé à se déverser dans les médias… petit extrait ici.
 
NDLR : ok ça peut sembler facile de dézinguer ce rapport sans entrer dans le détail des propositions… ben oui, pour écrire ces deux A4, je suis tout seul dans un temps limité (1h30). Ah oui… mes deux A4 correspondent à 4 pages au format rapport Attali… ça ne nous fait plus un 240 pages mais… 120/130…  Enfin entre bloggeurs (ok ceux de gauche) nous avons commencé à nous répartir la tache pour commenter l’ensemble des propositions… ça demande un peu de temps.
 
Sur les départements, Franssoit s’occupe du titre et torpille le principe con du « tout ou rien ». Donatien, quant à lui, le repousse en blog. Gaël s’est chargé de la partie « traitement des fonctionnaires ». Dagrouik travaille actuellement sur la partie « Logement Social », également évoquée par Christie. Dominique évoque l'éducation. Kesjendi donne son point de vue sur les logiciels libres. Ou encore chez Pire Racaille.
 
 Nicolas J, j'ai repompé une partie de ton post sur les liens... désolé
 
 

Voter pour cet article

 
Lire la suite

Rapport Attali… retour vers le XIXième siècle (Part one).

24 Janvier 2008 , Rédigé par Marco Publié dans #Résistance Politique

 
 
attali.jpgBon, cela va vous faire un énième article sur le rapport Attali ou Attila… mais ce n’est pas grave… le mien est forcément bien meilleur que ceux de mes éminents collègues bloggeurs (vous aurez une liste de liens sur des thématiques spécifiques en fin de papier)… ben quoi… Je ne vais pas rentrer dans le détail de ce catalogue à la Prévert qu’à défaut de bond en avant, je qualifie avant tout de un grand bon en arrière.
 
Je préfère m’attacher à découvrir la philosophie générale qui sous-tend à cette bouse de suffisance, constellées d’affirmations gratuites.
 
Premier constatsi arriver à un point de croissance en plus d’ici 2012 constitue un objectif ambitieux… pour moi, je qualifie cela d’au mieux d’une montagne qui accouche d’une souris et au pire d’une baudruche vide jamais gonflée… pour rappel… Le gouvernement Jospin parvenait à une croissance supérieure à la moyenne européenne… d’accord, nous étions loin de la croissance chinoise…. Et je m’en félicite…  Ah oui… c’est vrai le contexte international s’y prêtait, y a t il eu une récession mondiale depuis que la droite est arrivée au pouvoir ?...
 
Deuxième constatsa suffisance Attali semble vouloir se substituer à toute légitimité démocratique… dans ces derniers opus, on sentait bien l’ancien sherpa de Mitterrand en proie à une certaine perplexité face aux manants que nous sommes… Là, il a tranché, son plan est excellent et non amendable car il EST Cohérence… et par conséquent, nul besoin des politiques et encore moins des citoyens.
 
Troisième constat : une affirmation vaut démonstration… de la suppression des départements, à la fin des professions réglementées, en passant par le haut débit, la destruction du petit commerce (autorisée la vente à perte plus l’ouverture des magasins le dimanche ça risque de donner ça), la fin du principe de précaution ; j’en passe et des meilleurs, tout cela doit donner de la croissance… enfin, ce fameux point en plus, nouveau graal de notre Penseur global, universel et… civilisateur. Pourquoi… ben c’est écrit. Pourquoi se justifier… Attali Est justification.
 
Quatrième constat : faire disparaître les classes moyennes. Depuis deux décennies, vous, moi, nous subissons de plein fouet une crise non inscrite dans les statistiques mais bien réelle. Quelque soit le continent, les classes moyennes payent un tribu important au veau d’or capitaliste… alors, certes les PIB ne cessent de progresser mais sans que jamais ces foutues classes moyenne n’en voient la couleur… ce qui est logique puisque la répartition travail/capital a vu son curseur se déplaçait au profit du second. Outre une hausse courante et régulière des biens de consommations, dans le même temps, les prestations héritées des « trente glorieuses » sont rognées un peu plus chaque année. A bien sur, c’est pour le bien de l’économie mais comme les dés sont pipés (cf répartition travail/capital), pas de danger que leur sort s’améliore…. Bien au contraire puisque papa Attali exige qu’on augmente encore la franchise médicale accompagné d’un déremboursement progressif de la sécu (ben oui ça veut dire ça l’arrêt de la progression des dépenses de santé et pour couronner le tout, il faut augmenter la TVA et la CSG… en un mot… appauvrir les classes moyennes afin qu’elles soient encore plus malléables à l’économie pour l’avenir… pour le plus grand bénéfice d’une poignée de privilégiés (c’est quoi la loi TEPA d’ailleurs…)…. Je crois qu’ils sont à Davos en ce moment… ils réfléchissent à notre bonheur…
 
(Fin de la 1er partie… la suite dans la journée)   
  

Voter pour cet article

 
Lire la suite
1 2 3 4 5 6 > >>