Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Articles avec #renovation progressiste tag

Ségolène Royal est chiante mais...

1 Novembre 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Rénovation Progressiste

Elle reste la seule à avoir un discours cohérent et ce même si je ne suis pas d'accord sur tout avec elle.

Elle est la seule à être en capacité à avoir un projet qui ramasse du centre à la gauche de la gauche, c'est dommage qu'elle semble s'enferme dans une tour d'ivoire comme l'Autre...

Enfin, Aubry et son pote DSK... merci, ça ira...

Son itw dans le Parisien.

Vous ne vous êtes pas réjouie du renvoi de Jacques Chirac devant le tribunal correctionnel…
Ségolène Royal.

Il est dommage que la justice n’ait pas eu les moyens d’être rendue plus tôt. L’exemplarité doit être la première valeur d’un dirigeant politique. Mais le temps a passé et, pour ne pas altérer l’image de la France ni celle de la fonction présidentielle, je pense que la tranquillité doit être accordée à Jacques Chirac. Cette affaire vient de démontrer l’utilité du juge d’instruction pour que la justice soit la même pour tous.


Vous avez dit être favorable au débat sur l’identité nationale lancé par Eric Besson. Etes-vous prête à y participer ?

C’est un débat dont j’ai repris l’initiative en 2006, comme le prouvent les textes de mes discours qu’on peut lire sur le site Désirs d’avenir. Je n’ai donc pas attendu aujourd’hui pour donner ma vision de cette question centrale.


Pendant la présidentielle de 2007, vous aviez parlé du drapeau tricolore, chanté « la Marseillaise » dans les meetings. Pour vous, l’identité nationale passe par ces symboles forts ?
Il y a beaucoup de choses dans la nation : l’histoire, les valeurs, les symboles, mais aussi l’avenir. L’identité nationale ne se forge pas uniquement dans la fascination du passé. Je n’ai pas cette approche très conservatrice. Mais je crois que l’identité nationale française se réfère essentiellement à la Révolution française, c’est-à-dire la lutte contre les privilèges, la question des libertés, des solidarités, de la fraternité. Ce débat, je ne le crains pas. Car il peut mettre en valeur les clivages entre l’instrumentalisation d’une identité nationale définie de manière restrictive, qui se confondrait avec une forme de nationalisme, et une identité nationale qui, elle, est bien ancrée sur les valeurs républicaines : liberté, égalité, fraternité.


Est-ce une mise en cause de la politique de Sarkozy ?
Bien sûr. Quand une politique creuse les inégalités, cela porte atteinte au ciment de la nation. Ce qui met en cause l’identité nationale, c’est cette politique et sa succession de scandales qui dégradent l’image de la France à l’étranger. Ce sont les conséquences d’une politique au service des privilèges, du népotisme, de politiques fiscales injustes… Garantir l’égalité réelle, voilà le premier fondement de l’identité nationale.


Etes-vous d’accord pour sanctionner les atteintes au drapeau tricolore et à « la Marseillaise » ?
Il faut reconquérir les symboles de la nation. C’est pourquoi j’ai souhaité faire chanter « la Marseillaise » dans mes meetings, revendiquer le drapeau tricolore qui appartient à tous, pas seulement à la droite. Les socialistes étaient gênés, c’est un comble ! La nation est à l’origine un concept de gauche. Mais je le répète, il est aussi grave et même plus grave de porter atteinte à l’égalité entre les Français que de porter atteinte au drapeau ou à l’hymne national, parfois d’ailleurs parce qu’on est déçu que la nation ne tienne pas sa promesse républicaine. Si M. Sarkozy veut encore faire une loi, je lui propose un vrai sujet : l’égalité entre tous les Français.


La gauche devrait-elle s’emparer de ce débat ?
Le moment choisi par la droite pour lancer ce débat montre que c’est une opération de diversion pour sortir d’une mauvaise passe, alors que les élections régionales se profilent. C’est aussi une tentative de récupérer un certain électorat. Ce qui est condamnable, c’est le moment et la façon dont le débat est lancé. En revanche, la gauche ne doit pas rejeter ce débat, et encore moins le craindre.


La burqa menace-t-elle l’identité nationale ?
La burqa ne doit pas être acceptée sur le territoire français. Faut-il pour autant faire une loi ? Je ne le pense pas. Cela risquerait de susciter un effet provocateur et de multiplier le port de la burqa. Il faut faire attention à ne pas instrumentaliser cela.


Le gouvernement gère-t-il bien le dossier de la souffrance au travail ?

A-t-on déjà vu dans le passé des suicides dus au travail d’une telle ampleur ? Où est la valeur travail prônée par Nicolas Sarkozy ? Il y a une montée dramatique de la précarité dans le monde du travail, une intensification des dégâts du libéralisme et de formes brutales de management, des mutations forcées parce que le dialogue social n’a pas été facilité. On pourrait imaginer un système de bonus-malus pour encourager à investir dans la qualité du travail et du dialogue social. Les entreprises qui investissent dans l’amélioration des conditions de travail pourraient bénéficier de bonus. En fonction du nombre d’accidents du travail ou de maladies professionnelles, d’autres au contraire pourraient avoir un malus. Le système actuel n’est pas assez efficace et incitatif. On pourrait aussi rendre facilement accessibles à tous les rapports des inspecteurs du travail. Et, surtout, faire un plan d’urgence pour la médecine du travail.


Des familles de soldats français tués en Afghanistan en août 2008 portent plainte. Qu’en pensez-vous ?
Il faut avoir le courage de dire qu’il n’y a, hélas ! pas de guerre sans victime. Ce risque est la grandeur et la servitude du métier militaire. Ceux qui s’engagent dans l’armée savent qu’ils risquent leur vie. Mais je comprends le désarroi des familles qui ont perdu un proche.


Comment expliquer que le PS ne soit pas plus haut dans l’opinion, avec le contexte que vous décrivez ?
Il faut le demander aux actuels dirigeants du PS. Ils ont voulu la direction, ils l’ont. C’est donc à eux de faire en sorte que le PS soit beaucoup plus présent dans le débat public, plus à l’offensive sur la défense des valeurs et des propositions.


François Bayrou a révélé cette semaine que vous vous étiez rencontrés pour discuter. Etes-vous prêts à travailler ensemble ?
Je trouve normal que les dirigeants politiques puissent se parler. On a échangé, il m’a fait part de son projet de parlement de l’alternance et je suis bien sûr tout à fait disponible pour travailler avec lui comme avec d’autres.


Vous seriez prête aussi à rencontrer Dominique de Villepin qui appelle à une « alternative républicaine » ?
Je ne veux pas réduire ma démarche politique à des rencontres individuelles même si je suis attentive à tous ceux qui se dressent contre les dérives d’une droite dure.


On a parlé de votre solitude, des rangs qui s’éclaircissent autour de vous…
Il ne faut pas confondre solitude et liberté. Ceux qui disent cela n’ont pas compris que la politique évoluait. Je suis une femme bien ancrée dans sa famille politique mais en même temps une femme libre qui a la capacité de fédérer autour d’elle des hommes et des femmes qui viennent débattre sur des sujets de fond et travailler sur des propositions pour la France. Quel autre leader politique a une équipe capable d’animer toutes les trois semaines des universités populaires qui rassemblent plusieurs centaines de personnes, comme nous le faisons avec Désirs d’avenir ? C’est ma façon de faire de la politique, en plus de mes responsabilités d’élue à la tête de la région Poitou-Charentes pour en faire une région exemplaire dans le domaine de l’excellence environnementale et de la création d’entreprises, sans augmenter les impôts.
Lire la suite

Nicolas Sarkozy perdrait 20% de son électorat...

26 Octobre 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Rénovation Progressiste

Donc un sondage du Nouvel Observateur indiquerait que Nicolas Sarkozy perdrait près de 20% de son électorat du 1er tour des présidentielles de 2007..

Bon, si ce type de sondage est complètement con... je ne doute pas un instant qu'il va aiguiser les appétits dans les différents États-majors des partis de l'opposition car ils ne manqueront pas de supputer sur l'éventuel bénéficiaire de ce rejet.

Sans vouloir refroidir les ardeurs de certains et de certaines, il y a cependant trois préalables avant que cela se traduise en réalité votante.

Premièrement, réussir à se mettre d'accord sur un nom... oui ça peut paraître naïf mais dans un système présidentiel c'est mieux. Quant à ceux qui ne manqueront pas de me rappeler qu'il faut faire le projet, la majorité d'entre eux auront avaliser des têtes de listes les régionales sans connaître un quelconque projet.

Donc, le préalable c'est bien des primaires ouvertes et vite (désignation pour fin 2010, début 2011), sans attendre le calendrier d'attente pondu par le Parti Socialiste dans l'hypothèse du retour de l'enfant prodige... enfin pour quelques uns.

Deuxièmement, que les partis qui auront accepté le principe de primaire ouverte se mettent enfin autour d'une table pour élaborer un projet alternatif, cohérent et crédible sous la houlette de la personne désignée par les primaires décrites ci-dessus. Un an pour préparer cela ne me paraît pas déraisonnable surtout dans l'état actuel d'une opposition inaudible d'où la nécessité de faire rapidement des primaires.

Troisièmement, et ce n'est pas la moindre ; penser que Nicolas Sarkozy sera battu par la seule force du rejet c'est se tromper très lourdement. En 2002 Lionel Jospin a perdu car il n'a mis en avant que son bilan et cru en la force du rejet vis à vis de Jacques Chirac... bilan... on le connaît. Une Présidentielle se gagne sur un PROJET... qu'on le veuille ou non, Nicolas Sarkozy l'avait bien intégré en 2007.
Lire la suite

Régionales : Majdouline Sbaï… nouvelle tête Verte dans le Nord.

26 Octobre 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Rénovation Progressiste

Force est de constater que les Verts ou Europe Ecologie ou Nord Pas de Calais… au choix… osent prendre des risques car si leur tête de liste régionale reste Jean François Caron ; dans le Nord, les électeurs auront droit à une quasi inconnue du grand public avec Majdouline Sbaï. Qui plus est en affichant une parité que je trouve pour le moins naturel.

Si on sait qu’elle a été can
didate aux dernières municipales à Roubaix, il est difficile de trouver, malgré une recherche approfondie sur Google, beaucoup d’information la concernant.

Tout juste arrive-t-on à apprendre qu’elle a été responsable du groupe Verts de Roubaix mais surtout et c’est peut être le plus intéressant qu’elle est directrice de l’Université Populaire et Citoyenne de Roubaix (lieu de débats très actif par ailleurs).


Je profite également de ce billet pour vous signaler également une démarche que je trouve intéressante dans la perspective de mars 2010, les forums mis en place par les Verts… beaucoup devraient s’en inspirer…


Si mon dernier billet était un peu sévère, pour certains,  c’est peut aussi parce je suis avec intérêt la démarche d’Europe Ecologie… elle est encore jeune mais cela ne doit pas empécher d’être exigeant ; c’est à ce prix qu’une véritable alternative pourra émerger face à l’omniprésence du pouvoir sarkozien.

 

 

Lire la suite

Chacun pour soi et Sarkozy pour tous.

25 Octobre 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Rénovation Progressiste

C'est mon coup de gueule du week-end, en regardant d'un air navré les jeux puérils de l'opposition.

En gros, tous les partis veulent bien discuter mais chacun dans son coin avec bien sur à des dégrès divers de belles déclarations d'intentions qui ne portent jamais sur un contenu programmatique, on ne sait jamais, il pourrait y avoir des points de convergence.

Ne croyez surtout pas à un dimanche oecuménique de ma part, en rêvant d'un arc politique qui aille du NPA au Modem... Non, non car  dans tous les cas le parti de Besancenot n'a aucune envie de s'allier à qui que se soit et à la vérité, je crois que moi non plus d'ailleurs.

Donc chacun ira la fleur fanée au fusil sous ses seules couleurs... et fatalement, on aura droit à des accords d'appareils au 2nd, comme d'habitude sauf que l'habitude finit par lasser le citoyen progressiste le plus endurci.

Mention spéciale à Corinne Lepage... qui lance un machin il y a une semaine qui sent bon la volonté de casser un certain prêt à penser politique (comme l'atteste son dernier livre et sa rencontre avec Pierre Larrouturou)  et qui canne au dernier moment...

Surtout messieurs, mesdames les politiques de l'opposition continuaient comme ça... façon puzzle... il n'y en à  qu'un que cela satisfait grandement qui pourra en toute quiétude continuer à son oeuvre néonconservatrice... Nicolas Sarkozy.

Rien à faire de savoir qui sera Président en 2012, je veux juste virer Sarkozy et sa bande de prédateurs.

Merci à Vous et bon dimanche.




Lire la suite

Les Verts veulent-ils tuer toute alternative ?

24 Octobre 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Rénovation Progressiste

Le titre est un peu rude mais à lire chez l'ami Denis de Voie militante depuis quelques jours, j'ai cette furieuse impression que les Verts passent plus de temps à flinguer Europe Ecologie qu'à construire un mouvement politique qui puisse demain jouer un rôle majeur.

Je ne pense pas être le seul citoyen progressiste, le mot n'est pas anodin, à espérer une recomposition politique majeure suite aux Régionales, il serait d'ailleurs bon qu'une telle dynamique s'enclenche avant ces élections.

Aussi force est de constater que les Verts ne sont pas presser de s'inscrire dans un tel processus, bien au contraire. On a un peu le sentiment que ces derniers, au moins pour une partie d'entre eux,  pensent davantage à ses intérèts de boutiquiers et de conserver quelques places de notables.

Alors oui, en ancien gauchiste, j'ai ce drôle de goût aussi de vieux maos, trotskistes et d'anciens socialistes qui se sont recasés chez les Verts et qui surtout n'ont pas envie de lâcher leur maigre butin (Voynet combien déjà en 2007 ?).

Loin de moi, l'idée de faire d'Europe Ecologie un modèle de pratiques politiques, la démocratie interne semblant s'apparenter davantage à une démocratie de la cooptation qu'à une démocratie participative et citoyenne. Cependant, j'accorde à EE d'avoir bousculer les lignes et de permettre que le choc des résultats de juin force un peu à la recomposition.


Même certains au PCF estiment qu'ils faut ouvir le débat avec Europe Ecologie...
c'est dire...

Forcément, on m'opposera aussi le flou entretenu en matière de politique économique et sociale hélas je ne vois guère de cohérence ailleurs et certainement pas chez les Verts.

Bon,  d'ailleurs je ne vais pas y aller par quatre chemins, en mars si c'est pour votez pour le faux nez du PS dans le Nord Pas de Calais  avec celles et ceux qui pour l'heure se contente d'un immobilisme de bon aloi pour ne pas déplaire à certaine socialiste, je pense que le vote blanc sera ma seule issue.

C'est fort dommage car je trouve vraiment intéressant les forums proposés par Europe Ecologie Nord Pas de Calais mais comme pour les autres après les discours, il y a le temps des actes... et pour l'heure, il n'y en a guère.

Lire la suite

Eric Loiselet... l'hémorragie continue au Parti Socialiste.

20 Octobre 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Rénovation Progressiste

C'est officiel, Eric Loiselet, Premier Fédéral de Haute Marne et animateur du Pole Ecologie, annonce son départ du PS pour rejoindre Europe Ecologie.

Certes, il sera probablement en bonne place pour les régionales en Champagne Ardennes mais il serait trop simple d'y voir cette seule raison pour décrédibiliser cette décision. De nombreux militants comme moi ont opéré ce choix non par arrivisme mais sur des questions de fond et de perspectives.

A mes yeux, le PS est dans un lent processus d'agonie avec désormais moins de 100.000 militants mais surtout l'absence totale de volonté de refonder sa pensée comme le dit fort justement Eric Loiselet, il est incapable de rompre avec l'idéologie productiviste.

Aux défis de civilisation, il répond croissance verte comme si cela suffisait, comme si cela le dispenait de toute réflexion ; et pour s'éviter le débat de trop qui n'a pas été tranché lors du Congrès de Reims, Martine Aubry a repoussé la convention économique et sociale à l'après régionales comme pour signifier que l'essentiel de la fonction dévolue au PS était de "faire" des élus.

A cette heure, je peux simplement vous dire qu'Eric Loiselet ne sera pas le dernier à faire cette démarche...

Pour ma part, j'espère que les prochains mois et surtout l'après Régionales permettra de voir émerger une récomposition de paysage politique au sein des oppositions même si celle-ci doit passer par un affaiblisement des socialises dans les exécutifs régionaux.




Lire la suite

Régionales 2010… l’impossible renouvellement du Parti Socialiste.

13 Octobre 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Rénovation Progressiste

Je sais… vous allez vous dire… ayé Vasseur va encore éclater le PS façon puzzle. Petit préalable, ce post ne vaut au moins au niveau des noms que pour la constitution de la liste socialiste dans le Nord. On peut néanmoins avancer qu’on retrouvera peu ou proue la même façon de faire ailleurs. Deuxième petit point préalable… depuis quelques jours, je reçois des mails de militants venant de différents secteurs du département pour me faire part de leur écœurement et le souhait que j’en parle ici. Voilà.


Avant tout chose, il faut bien garder à l’esprit que tout ce qui va suivre découle de la peur d’un résultat médiocre du fait d’une concurrence sérieuse de la part d’Europe Ecologie. Si dans le Nord Pas de Calais (En Ile de France, manifestement beaucoup s’accordent pour dire que c’est plié… Huchon va perdre) il est illusoire de penser que EE sera devant le PS, les dirigeants ont gardé en mémoire l’épisode 1992 et la prise du Conseil Régional par les Verts malgré un score assez modeste.


Cependant, on n’est pas à l’abri d’une audace de la part d’Europe Ecologie et du Modem avec une alliance de ces deux là. En même temps, je doute qu’Olivier Henno (Modem) et Eric Quiquet (Verts) l’aient, leur dépendance à l’égard de Martine Aubry au sein de la communauté urbaine étant trop importante. Enfin, si une telle éventualité devait se produire, la partie n’en serait que plus « amusante » et incertaine surtout que le PS local ne semble pas se mettre dans une dynamique particulièrement porteuse.


Première difficulté pour Gilles Pargneaux (ah oui, c’est lui qui va décider de tout…  ou presque, traditionnellement la commission chargée de ça se fait en essayant de respectera les formes en associant au maximum les courants ou motion. Pour cette fois c’est au poids respectif des motions… 6 postes pour les aubryistes, les 3 autres pour Delanoë, « Royal » et Hamon) doit réussi à faire d’incarner le renouvellement à cette futur liste. L’exercice est d’autant plus difficile qu’en 2004, il y a avait eu, pour le coup, un très fort renouvellement (60/70%).


Bien entendu, on imagine assez mal nos grands élus (Maire/Vice Président au CR) laisser leur place sur l’autel de la rénovation votée par les militants, par conséquent ce renouvellement se fera sur le dos des conseillers régionaux entrés en 2004… des noms… oui, j’ai… (Marie Laurence Davoine,  Brigitte Parat qui elle est en plus proche de Bernard Roman, peut être Olfa Laforce, elle a peut être une petite chance d’y échapper au nom de la diversité et comme le maire de Villeneuve d’Ascq n’est plus sur les rangs).


Et paradoxalement, si on parle renouvellement, il ne faut croire forcément nouvelle tête… Le nom du Sénateur Paul Raoult est avancé parce que vous comprenez son siège de sénateur risque de faire les frais de la réforme des collectivités… ça serait ballot de se retrouver sans rien. On parle de Delphine Bataille déjà conseillère générale mais dont le canton est également menacé.


Une autre volonté est de faire de la place à la diversité, à hauteur de 20%. si tel est le cas au moins sur ce point, on ne pourra être que satisfait même si certains craignent qu’avec un PS en mal de militants (seuls 45% se sont déplacés dans le nord pour la rénovation), on privilégie le casting au détriment du fond.


Enfin… pour ne pas laisser l’image d’un liste de professionnels de la politique, il faudra aussi laisser des places pour la fameuse société civile. Et aussi aux motions issues du congrès, ce qui n’est pas sans poser de problèmes notamment aux sortants proches de Benoit Hamon… A cette heure, Jeanine Marquaille (ex Hamon si j’ai bien compris…) n’est pas assurée d’être reconduite. Oups... plus les alliés historiques avec le MRC de Françoise Dal et les radicaux de gauche.


Alors pour faire passer tout ça, Gilles Pargneaux a inventé son truc à lui. Il ne faut pas se faire d’illusion la liste pour les 30 premiers est déjà arrêtée (les éligibles), les ajustement se feront à la marge, donc son machin c’est les bassins de vie  qui permettent des découpages audacieux afin de faire rentrer nos candidats dans les cases qui vont bien.


On le voit, l’établissement de cette liste est particulièrement complexe mais comme un malheur n’arrive jamais seul… il y a la question du numéro 2 derrière Daniel Percheron.


3 candidats… Pierre de Saintignon (proche de Aubry), Bernard Roman (actuellement 1er VP et dont il se dit que Aubry veut sa peau) et Catherine Génisson (pour la parité) mais qui a l’inconvénient d’être déjà députée, VP de la région, 1er Fédéral (ouais c’est tout) et du 62… Le 1er et la 2ème issues du Pas de Calais… en terme électoral, ça peut être un petit handicap.


Et Bernard Roman ne va pas se laisser faire et semble parti pour aller au bout de ce dernier combat en proposant une liste alternative à celle proposée par cette fameuse commission. Les militants seront peut être amenés à trancher une nouvelle fois.


Au final, tout cela promet de jolies déchirements, une liste où le renouvellement sera minimale et avec une bonne poignée de cumulards en haut de liste (les 10/15)… mais promis après ils travaillent le programme

Lire la suite

Votation socialiste, ça tourne à la farce dans le Nord/Pas de Calais…

30 Septembre 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Rénovation Progressiste

Petit préalable : copain socialiste (je reprends la terminologie de La CooPol) si tu n’es pas content de ce billet, tu peux changer de blog.


Donc demain, les socialistes vont participer à un referendum plébiscitaire où si j’en crois certains de mes amis, il faut voter oui.


Ne me considérant plus comme adhérent de ce parti depuis peu, je me demande néanmoins au nom de quel principe, il faut participer à ce qui constitue une farce indigne de ces militants.


Et le pire c’est que dans la bonne région de Martine Aubry, tous les symboles de celle-ci y sont réunis.


Donc d’après le questionnaire, le militant va se prononcer contre le cumul… fort bien… et dans le même temps, il adoubera le Sénateur Daniel Percheron comme premier des socialistes pour la région. Et ce sans même compter que les principaux grands élus qui seront également dans ce cas (le Maire de Roubaix, le Maire de Villeneuve d’Ascq… oui oui le principe est acquis, le 1er adjoint de Lille qui est aussi 1 VP de la Communauté, Bernard Roman ...)… bref, il y a loin de la coupe aux lèvres.


Ce matin, j’écoutais le laïus de Martine Aubry sur Inter, elle s’exprimée sur la nécessite d’approfondir la parité et tout le tremblement… les militants vont dire Oui ! Sur les deux départements de la Région aucune ne verra aucune femme tête de liste…


L’exemplarité de la terre d’élection de la première secrétaire ne s’arrête pas là… non car ce serait comme ailleurs…


Ici, il y petit plus qui touche… bien entendu aux adhérents… étonnant non ? Petite remarque qui n’a absolument rien à voir à un bouquin récent. Donc, le PS a nettoyé son fichier et alors qu’en France on compte 48.000 exclus, dans le Pas de Calais on en dénombre 28 … 28 alors que c’est la première fédération de France… Plus que la culture de la reprise, il semble y avoir un climat propice à prendre les vessies pour des lanternes et un gros foutage de gueule.


Après tout ça, j’avoue mon admiration devant tant d’abnégation pour les camarades qui vont se déplacer…

 

PS : merci à la nouvelle campagne de pub de la Voix du Nord pour l’illustration…

Lire la suite

Message aux socialistes... de toutes obédiences.

26 Septembre 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Rénovation Progressiste


" Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire ; c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho, de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques ."

Jean Jaurès.


Je crois que tant que vous n'aurez pas compris cela, vous n'aurez aucune chance de retrouvez une quelconque crédibilité pour diriger autres choses que des pouvoir locaux.

PS : je vous laisse ici la faute monstrueuse... "aubédience"... je l'ai corrigée sans même lire les tombereaux d'injures et vous avez raison...
Lire la suite

Fin de "Parti"… Socialiste.

17 Septembre 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Rénovation Progressiste

Ma première carte du Parti Socialiste date de 1993… Après 16 ans… cette année, à l’occasion du vote plébiscitaire du 1er Octobre, je ne la renouvellerai pas.

 

Les raisons de mon départ, au fond, rejoignent celles de mon engagement en 1993 quand Michel Rocard est arrivé à la tête du PS. Avec lui j’espérai que le PS revienne à une cohérence politique, à un débat de fond, à des pratiques démocratiques dignes d’un parti politique de Gauche… je le répète la droite et l’UMP fait ce qu’elle veut, elle pourrait désigner ses chefs par des combats de boue, c’est son problème.

 

Et aujourd’hui je pars car rien n’a changé, bien au contraire… les choses se sont encore dégradées.

 

Je ne parle même pas de l’opposition optimiste pour reprendre l’expression de Martine Aubry à sa sortie après sa rencontre avec Nicolas  Sarkozy sur la Taxe Carbone. Non, je parle d’une opposition qui offre une autre alternative que la croissance… verte (cf Moscovici à la Rochelle et chargé de la convention économie). On est loin, très loin d’une quelconque redéfinition d’un modèle de civilisation. Pourtant, c’est bien de ça dont il est question et pas seulement depuis Juin 2009. Je n’ose évoquer des opposants comme  Lang (encore énorme ce matin sur Inter…) ou Cambadélis qui soutiennent leur ami Brice Hortefeux après des propos tout simplement scandaleux.

 

Mais tout cela ce n’est rien si le fonctionnement interne du Parti Socialiste n’était pas autant vicié. Car qu’elle est la légitimité du PS pour dénoncer une République bananière quand celui-ci est un Parti Bananier où on s’accommode sans trop de difficultés de manquements graves en matière de démocratie.

 

Dans ce domaine, une fraude est une fraude, il n’y a pas de demi-mesure, pas de comparaison à faire avec les autres. Je me suis probablement fourvoyé en entrant au PS en espérant que celui-ci puisse renouer avec l’éthique et la morale politique cependant j’ai la faiblesse de penser que ces valeurs sont consubstantielles à mon engagement social-démocrate. Salengro, Blum, Mendes-France, Rocard (même si ce dernier, s'est perdu ces derniers mois).

 

Alors quand je vois mes anciens camarades s’accommodaient de ces « erreurs » comme ils les appellent pudiquement, c’est que nous ne partageons plus les mêmes valeurs… et il est donc temps pour moi de partir.

 

Certains camarades de bonne foi me diront mais ça change, le questionnaire… Ah oui, ce machin arrivant d’un cénacle chargé de dispenser la bonne parole au sot militant que j’étais. Où on me demande de me prononcer pour le non-cumul (pour un jour…) en élisant dans un même élan des premiers régionaux souvent cumulard et où pour couronner le tout, on pourra compter sur une main amputée de trois doigts, les femmes… en votant par ailleurs pour une vraie parité sur ce fameux questionnaire…

 

Pour moi… c’est définitivement trop.

 

Pour aller où ?

 

Nulle part… juste continuer à suivre Nouvelle Gauche et Pierre Larrouturou. Je rejoins la masse des citoyens de gauche un peu désemparés et n’attendant hélas plus rien de ces appareils, de ces personnes qu’on voit maintenant depuis près de 30 ans malgré les naufrages successifs…  

 

Dernière chose, pour les primaires même si Ségolène Royal en est… je ne me déplacerai pas.

 

Et pour les élections, le PS sans changements de ses têtes, des ses pratiques… c’est terminé…

 

Dans le Nord et malgré mon désaccord sur la taxe carbone… Ca sera un vote Verts…

PS : Si certains pensent être rassurés en espérant une fermeture du blog... il n'en est rien avec moins de choses sur le PS...

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 > >>