Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

UMP : Ca commence à bien faire !!!

29 Février 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique


UMPDernièr épisode en date de cette longue litanie d'insultes de l'UMP vis à vis de ceux qui osent s'opposer, un communiqué de presse de l'UMP extrait :
 
Frédéric Lefebvre, secrétaire national de l'UMP en charge de l'économie, a estimé vendredi 29 février que "le Parti socialiste devrait avoir honte de se féliciter bruyamment de la hausse du chômage au mois de janvier".
"On dirait des charognards affamés qui attendaient désespérément depuis des mois un morceau de viande à se mettre sous les crocs en prévision de la bataille des municipales", a affirmé Frédéric Lefebvre dans un communiqué. source tempsreel

Mais pour qui se prennent désormais ces représentants de l'UMP... pas un jour sans une insulte à l'encontre de la presse, de l'opposition.

Et qu'on ne vienne surtout pas me faire la leçon... Déjà durant sa campagne ce qui nous sert de président lors d'évènements tragiques et bien avant, lors de son long passage à l'intérieur, celui-ci n'avait de cesse de proférer sous tous les tons que la gauche, les socialistes étaient du coté des assassins, des violeurs et j'en passe...

Là... ici il ne s'agit pas bloggeurs,de polémistes mais d'hommes et de femmes politiques théoriquement responsables.

Il est bien beau de parler de respect, de moral quand déjà soi-même on est incapable d'accorder le moindre respect à ses opposants, à ceux qui osent interroger. 

Alors, messieurs et mesdames de l'UMP allez vous faire voir ailleurs !! et ayez un peu de respect pour la démocratie, pour la République...


Lire la suite

Municipales 2008 : Parti Socialiste, stratégie du tournis ?

29 Février 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

 
undefinedCes élections municipales à défaut de passionner les foules auront eu le mérite de donner du grain à moudre au citoyen intéressé à la vie politique et locale de notre pays.
 
On connaît depuis juin, la politique de soi-disant ouverture pratiquée par Nicolas Sarkozy… j’y reviendrai dans les prochains jours…
 
On connaît également la stratégie à géométrie variable du MoDem de François Bayrou (cf le monde). Mélange d’un certain principe de réalité pour tenter de faire passer le cap de la survie politique suite à cette échéance et également basée sur un certain pragmatisme local.
 
Le Parti Socialiste en a également choisi une… on pourrait être tenté de l’appeler la « stratégie du laisser faire » mais officiellement la ligne qui prévaut est de ne pas parler d’alliance avant le second tour… Mais… dans la vraie vie… on est loin du compte dans cet attentisme de bon aloi… en somme… c’est la stratégie du tournis…
 
Je passe sur les alliances du PS avec Lutte Ouvrière, elles semblent être assez minoritaire et pour moi ressemblent fort à une certaine forme d’anachronisme pour des raisons déjà évoquées dans ce billet.
 
Avec le Modem, le mur de l’interdit se lézarde toujours un peu plus et je m’en réjouis (Dijon, Roubaix, Grenoble cas encore plus compliqué, Lyon)… et quelle ne fut pas ma surprise de constater qu’aujourd’hui Martine Aubry (source tempsréel) se dit prête à passer des alliances avec le MoDem… si je note cette soudaine évolution avec intérêt… je m’interroge sur un point.
 
Il est tout de même incroyable qu’une fois encore, le militant socialiste soit en dehors du débat sur cette question essentielle pour l’avenir… une fois encore, il sera mis devant le fait accompli comme une simple évidence… le tout sera « justifié »… au mieux… lors du prochain congrès.
 
Et je n’oublie pas les cris d’orfraie de nos éléphants quand Cohen-Bendit avait lancé cette idée de dialogue avec François Bayrou, repris un peu tard par Ségolène Royal. Comme, je n’oublie pas non que certains députés socialistes ont été particulièrement heureux de trouver l’appoint de voix centristes pour leur élection.
 
Vous avez, à raison, l’impression de m’entendre rabâcher les mêmes choses sur le Parti Socialiste mais tant que nos instances dirigeantes n’auront toujours pas compris l’ampleur de la crise qui nous traverse depuis plus de 10 ans… Nous, militants socialistes, devons continuer à les mettre devant leur responsabilité. Et je ne parle pas de ces "mauvais" socialistes à 20 €... déserteurs (Rue89)...
 
Gagner une élection par défaut ce n’est certainement pas la meilleur chose pour préparer l’avenir… cette « maxime », c’est le passé récent qui nous l’enseigne.
 
Lire la suite

Gaël se prépare au triomphe dans Wikio !

29 Février 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

 
Sans aucune vergogne, j'ai piqué cet article chez monsieur Quicoulol... j'actionne le buzz...

 Voici une vidéo de chez Gaël, le célèbre blogueur nu du célèbre blog "De Tout De Rien, Surtout De Rien D'Ailleurs". Si je mets le nom interminable de son blog en entier, c'est que, vraiment, sa vidéo de Quicoulol est tellement bien qu'on dirait une vidéo de sexe gratuit nu, c'est dire.

Apprêtons-nous donc, avec Mam'zelle Agnès de
Wikio, à célébrer le triomphe de Gaël, le blogueur le plus influent du cosmos ! 



 
 
Lire la suite

Municipales 2008 : Roubaix, le programme de l’UMP.

29 Février 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

  
undefinedSurtout ne pensez pas une minute que je vais vous faire des tableaux comparatifs sur les différents programmes pour Roubaix et sur… tant qu’on y est… les 86 communes de la Métropole lilloise…
 
Dommage mais quand on sait le poids que pèse un programme dans la victoire de l’un ou de l’autre… l’énergie à consacrer à ce genre de travail titanesque me parait un peu démesurée…
 
Non, là je veux juste vous faire profiter des perles du candidat UMP… Max-André Pick… Ah oui comme de saison… le petit logo UMP ou sa bobine serrant la pogne de notre timonier sont absent de la brochure… ben ça alors… mais je ne veux surtout pas faire de mauvais esprit sur ce coup… c’est au final un enjeu strictement local.
 
Bon comme de bien entendu… c’est une sélection, un best of…. Enfin les trucs qui m’ont bien fait rire ou rire jaune…
 
Favoriser une scolarisation des enfants à partir de 2 ans. Monsieur Pick… il faudrait juste expliquer à vos amis que ce n’est pas en supprimant des milliers de postes dans l’Education nationale qu’on pourra mettre en place cette politique que je partage… mais bon…
 
Aider et réimplanter des commerces de proximité. Ce couplet ne manque pas de piquant alors que le gouvernement Fillon n’a désormais plus qu’un mot en bouche « concurrence » ce qui de facto va porter un coup rude à ces mêmes commerces.
 
Créer des visites culturelles et commerciales de la ville pour les seniors.Cette proposition est au chapitre développement économique non que je remette en cause le dynamisme des seniors, juste que je ne vois pas bien le sens de la proposition et… jusqu’à preuve du contraire les entreprises ont un peu de mal avec les seniors… un chiffre, une vingtaine de CDD senior signée et un taux d’emploi de 40%...
 
Construire des bâtiments à vocation économique pour profiter de l’effet zone franche. En quoi est ce une compétence communale directe (par une SEM ok…) sinon c’est bien connu, de tels bâtiments attirent l’activité… ou alors c’est pour prévoir l’éventuel retour d’une croissance à deux chiffres en France…
 
Initier une politique ambitieuse de développement durable…. Yes !! si c’est comme pour l’action du Grand Ministère du Grand disparu Jean Louis Borloo… ça va le faire
 
Augmenter les effectifs avec 30 policiers supplémentaires pour mettre en place une police de proximité. Ben mince, je pensais que la police de proximité n’avait aucun intérêt… je ne comprends pas tout…
 
Supprimer les politiques de discrimination positives car on ne peut lutter contre une inégalité en en créant une autre.  Tiens… je pensais que notre Président était plutôt favorable à cela…
 
Promouvoir l’accès à l’informatique et Internet haut débit pour tous. Arfff… le bonne vieille tarte à la crème… le problème n’est plus vraiment là… bon ok… j’ai été particulièrement fainéant… Un article là-dessus pour la semaine prochaine
 
Créer des liens nouveaux… Ca, je dois le dire j’adore…
 
Bon, d’accord, je me moque un peu mais ce genre d’exercice est toujours difficile… Mais ce programme du candidat UMP outre ces grandes envolées me parait particulièrement contradictoire avec la politique initiée par Nicolas Sarkozy et le Gouvernement Fillon.
 
Monsieur le Maire… je pense que vous êtes bien parti pour un nouveau mandat… et j’en suis heureux.
 
Lire la suite

François Léotard... ben oui mais bon... on savait non ?

28 Février 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses


Francois_Leotard.jpgJe sais, vous allez vous dire : "Ah le con... il ne s'est pas fait chier pour cet article"... ben oui, je vous le concède généreusement, d'autant moins que le lien vient d'un autre
gauchiste... 

En plus j'ai deux articles sur le feu : l'un sur le programme UMP à Roubaix... et l'autre la suite de mes interrogations sur l'après municipales et la restructuration du paysage politique... Ouais excusez du peu...

Mais en même temps qui aurait l'idée le 28 février 2008 de lire la prose de François Léotard... vous pouvez me le dire ?... c'est dommage car pour le coup c'est intéressant comme point de vue.

François Léotard : "Depuis que tu es à l’Elysée je suis inquiet"
 
Au cours de leur vie politique, les deux hommes se sont croisés et appréciés. Mais aujourd’hui François Léotard, qui publie chez Grasset un texte au titre sans équivoque "Ca va mal finir", dresse un réquisitoire impitoyable sur l’action du Chef de l’Etat.

Ca a débuté
comme ça. Une élection, une fête, du Champagne. Et du chiffre d'affaires au mètre carré. C'était pétillant. Je n'allais pas bouder mon plaisir puisque j'avais voté pour lui. [...] Naturellement mon cote gaulliste avait quelques regrets. La France prenait des allures de grande surface, et parmi les candidats mon produit était en tête de gondole. La publicité et les     promesses s'accompagnaient l'une l'autre comme deux petites voleuses qui font les sacs à main. Ensemble tout était possible. J'étais heureux qu'on soit ensemble. C'est étonnant comme on aime à croire ce qui n'est pas croyable.

Il a fallu plusieurs mois pour entendre parler de faillite. L'homme de Matignon, Mon le velouté, s'était laissé aller. Faillite ! C'est un mot que l'on aurait aimé entendre au mois de mars, avant l'élection... Au moment des giboulées. On s'y serait fait. Moi, je pensais à Churchill : "Je n'ai à vous offrir que de la sueur, des larmes et du sang." Et Londres bombardée tous les soirs. Nous, on allait très bien. Merci. La dette faisait à peu près l'équivalent du budget de l'Education nationale. Les intérêts seulement ! Pas le capital. Je me disais : ça va être bien. On pourra faire deux fois plus de lycées... Il suffira de rembourser ce que nous devons, de revenir à l'équilibre et le tour sera joué ! D'autres le font autour de nous. C'aurait été une promesse de grande qualité. Un millésime rare au rayon de l'œnologie politique. J'avais oublié que la dette, c'est comme la morphine : du bonheur immédiat ! On a donc choisi la béatitude. [...] Dès le lendemain on ne fut pas déçu : la retraite monastique bercée par le clair de lune sur un scénario de Fitzgerald, le clapotis des flots au large de Malte, puis aussitôt après le déferlement des milliardaires, la chasse aux nigauds baptisée modestement "ouverture", les infirmières bulgares, le drapeau tricolore relooké par Prada, les intermittences du cœur sous les ombrages de la Lanterne, un gouvernement tétanisé par les engueulades, les escapades à Saint-Tropez, enfin les bien-aimés du pouvoir, le gratin du Bottin mondial : Chavez, El-Assad, Kadhafi, Poutine... les cancres du passage en terminale de la démocratie. Je commençais, petit à petit, à bouffer mon bulletin de vote. [...] Sarkozy, c'est Glenn Gould en moins délicat. Il joue avec les mots sur son piano. Un artiste. Comme l'interprète canadien, il accompagne ses partitions de soupirs, de mouvements du visage qui donnent à la pièce jouée la permanente allure d'un chef-d'œuvre. Mais ce n'est pas du Bach.

Prenons l'exemple de ses rapports avec la police. Ils ont séduit une droite qui ne plaisante pas avec ces choses-là, ils ont alimenté ses nombreux discours, et sans doute, comme pour tous les enfants, marqué son parcours. Voilà une institution qu'il aime. Il s'y plaît. [...] Sarkozy ne parle pas de la police. Il est la police. Il est l'ordre. L'ordre seulement, mais l'ordre complètement. Sa doctrine est faite : les loubards des banlieues n'ont pas de problèmes sociaux, ni de logement, ni de culture, ni d'emploi. Les pédophiles n'entrent pas dans la catégorie de l'acquis mais dans celle de l'inné, les récidivistes que la prison a largement amochés doivent y retourner le plus vite possible. Ils ont été jugés ? Aucune importance. Pour le même délit, déjà purgé, on va inventer 'un suivi' en milieu fermé, c'est-à-dire une deuxième prison qui s'ajoute à la première, mais sans jugement. A quoi bon ? C'est l'Etat qui doit décider, c'est-à-dire l'exécutif, c'est-à dire la police. Il semble que notre président n'ait lu ni Tocqueville, ni Montesquieu, ni Benjamin Constant, il semble que la séparation des pouvoirs lui soit une énigme. Si l'on rend la justice Place-Beauvau, ce sera plus rapide. Et surtout plus près de l'Elysée. [...] On se souvient qu'il répétait volontiers qu'on ne faisait appel à lui que dans les moments désespérés. Alors il arrivait, soulevait le RPR et l'exaltait en quelques jours, redressait le budget de la nation, rendait à la police la confiance qui lui manquait. [...]

C'est vrai, on aurait dû se méfier. Dans le monde sauvage des animaux politiques, il ne faut pas être sur le passage d'un prédateur. Je le sais, j'ai traversé imprudemment la savane. Chirac était un carnassier débonnaire. Avec lui, on était mort, mais c'était sans rancune. Chacune de ses victimes, antilope déchiquetée et consentante, devenait digne d'une amitié nouvelle définitivement inoffensive. Avec Sarko, c'était différent. Le fauve avait - si l'on peut dire - une mémoire d'éléphant. Un jour, me parlant justement de Chirac, il m'avait dit : "François, n'oublie jamais ceci : je suis fidèle à mes ennemis." J'en ai encore froid dans le dos. L'ouverture n'a rien changé à cela. Elle donne à la victime un côté comestible qui la fait s'aplatir avec une docilité déconcertante. La douceur de Jack Lang dans ses approches concentriques du pouvoir fait penser aux roucoulements des pigeons qui ne voient pas, dans la casserole, les olives dont ils seront bientôt entourés. [...] Et je crains que la belle histoire qui nous est racontée du haut de l'Elysée ne se termine mal. Parfois je ne peux empêcher un certain malaise de venir en moi. J'essaie de le chasser et il revient. Je prends un livre et ça revient de plus belle. [...] Depuis que tu es à l'Elysée je suis inquiet. Qu'est-ce qui t'a pris exactement ? Je lis dans un journal que désormais la police française arrête des enfants... J'ai suivi avec consternation le morceau de Grand-Guignol qui t'a mis dans les bras de Kadhafi... J'apprends que tu as une «plume» qui te fait dire des bêtises... Il paraît que tu n'écoutes plus ceux qui t'entourent... Tu aurais même traité mon ami Martinon d"'imbécile"... Et ce pauvre Mon avec ses beaux yeux de labrador... C'est pas bien tout ça, Nicolas. Je te le dis parce que nous avons grandi ensemble. [...] Et puis ces histoires d'ADN pour le regroupement familial, ce n'est pas toi ! Tu t'es fait déborder par quelques malades de l'UMP Des frénétiques... [...]

Tu as eu raison de citer Guy Môquet. Cette jeunesse-là, intacte et fervente, qui s'abat d'un seul coup, laissant derrière elle le grand silence du courage, cette jeunesse-là, elle est belle et sans doute plus belle que la nôtre... J'aurais aimé qu'à côté de Guy Môquet tu cites Aragon, celui de 'l'Affiche rouge'. Parce qu'il parle de Manouchian et que le poème d'Aragon est lové dans l'écriture de la dernière lettre du futur fusillé. Pourquoi dis-je cela ? Parce que ces étrangers "mais nos frères pourtant" ont davantage honoré la France que ces "bons Français" qui tranquillement la salissaient à Vichy. Parce que ce sont souvent des étrangers qui ont aimé notre pays plus que nous ne l'avons fait. Parce qu'ils portaient "des noms difficiles à prononcer", parce qu'ils considéraient que peut-être dans le mot France il y avait un désir de droit et - qui sait - une résistance cachée.

"Ca va mal finir", par François Léotard, Grasset, 138 pages, 10 euros. 
Source tempsréel.
Lire la suite

Malodore et Rama Yade : "Il faut tout tenter dans une ville"

28 Février 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique


Juste la vidéo... c'est suffisant...


 

Edit : la dame s'est mal exprimée... ah bon... donc elle a déclaré aujourd'hui à l'AFP di par l'AFP, "qu'il y avait un malentendu". "Evidemment que c'était une idée condamnable, malheureuse, que je condamne totalement", a-t-elle dit. "Le maire a essayé, il s'est trompé, il a retiré", a-t-elle expliqué, ajoutant: "l'idée n'a jamais été mise en oeuvre et c'était un débat d'il y a six mois qui a été condamné unanimement". Rama Yade a reconnu qu'elle s'était sans doute "mal exprimée". "Dans la rapidité, dans un couloir, je me suis peut-être très mal exprimée", a-t-elle dit. "Quand je disais 'il faut tout tenter', je voulais dire qu'il fallait répondre aux préoccupations des gens. Ca ne veut pas dire que ce qu'on propose c'est bien". "Je ne justifie rien du tout", a-t-elle assuré.
Lire la suite

Le vote sanction préventif ou chronique du citoyen schizophrène.

28 Février 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

 
tout-va-bien-madame-la-marquise.jpgNe voyez et ne vous attendez surtout pas à une critique acerbe et vacharde contre ce citoyen, cet électeur en puissance, ce étrange sujet qui ne sait pas ce qu’il veut, balayer aux seuls sons des médias.
 
Non, c’est davantage une interrogation sur la bonne santé de nos éditorialistes et chemin faisant sur cette méthode Coué qui veut que nous devons engager la France sur le terrain des réformes impérieuses, non idéologiques et objectives mais néanmoins toujours marquées de l’onction du toujours plus libérale…
 
Donc ce matin, nous apprenons que notre omniscient à la parole plus rapide que la pensée, Nicolas Sarkozy (cf les derniers rebondissements sur l’affaire du CM2 et de la shoah), n’en finit plus sa désescalade dans les sondages d’opinionDites 33% (source tempsreel)… « Ah ouais… c’est grave docteur ? ».
 
Mais… et ce Mais prend ici toute son importance… notre fantomatique Premier Ministre, François Fillon, accuse (le choix du terme n’est pas anodin…) une avance de 22% sur notre timonier à poil ras… et que par conséquent pour nos éditorialistes… cela veut dire que la politique du gouvernement est presque plébiscitée par ce même citoyen, ingrat avec le premier d’entre nous…
 
Enfin… c’est du moins l’extrapolation qui est faite de ces sondages d’opinion… oui, c’est là où je vois un certain paradoxe voire un paradoxe très certain et sur l’état de santé nos journalistes politiques… en même temps, à suivre notre Président… la fatigue psychique et intellectuelle est inévitable.
 
Globalement… cette action gouvernementale semble portée au pinacle, limite à être exportée chez nos voisins tant elle est bonne pour nous… Oui… sauf que… quand on rentre dans le détail… en précisant la nature de cette action salvatrice pour notre pays… cette appréciation unanime s’effiloche à mesure qu’on se rapproche du cœur du patient… c'est-à-dire son portefeuille… étonnant non ?
 
Pas du tout… moi aussi, éditorialiste à mes heures perdues, je peux vous dire les causes de ces écarts sondagiers… Le citoyen est un être doué de raison qui comprend qu’il faille faire des efforts pour nos exilés du Lichtenstein, nos derniers déciles en terme de revenus, ces salauds de malades... Par contre, l’individu qui sommeille en lui est un sale égoïste ne pensant qu’à son seul bien-être (cf le graphique sur le moral des ménages).
 
Et chers lecteurs, il faut que vous soyez conscient d’une chose au moment où vous allez glisser votre bulletin de vote des municipales… Au fond de vous-même, vous ne penserez pas un instant à sanctionner la politique gouvernementale…
 
Oh ! Grand jamais… d’ailleurs, il serait injuste de remettre sur le tapis les situations particulièrement précaires d’une majorité de candidats-ministres… j’en conviens sauf dans certains secteurs… ou de représentants officiels de l’UMP…
 
Alors… pour une fois… sortez de votre égoïsme obtus et redevenez citoyen… afin de redonner une petite santé à nos éditorialistes qui en ont grand besoin.
 
Enfin, je ne sais pas pour vous mais très franchement… j’en ai soupé de ces raisonnements particulièrement retors…
 
Alors messieurs les éditorialistes et autres analyseurs patentés de l’opinion publique… je vous donne un concept qui peut vous aider pour vos papiers : le vote sanction préventif … une bien belle formule dont je ne suis pas peu fier… si j’en suis l’auteur.
 
PS : dernier mot sur la dernière enquête du jour … je me suis bien marré… Nicolas Sarkozy garde une majorité positive : 65% (inchangé) considèrent qu'il "défend bien la France à l'étranger"… je pense qu’on devrait interdire définitivement le Courrier International… la réalité de cette bonne image pourrait être un peu écornée… pour rappel ici ou là (en VO avec un paquet de liens vers des quotidiens... étrangers sur cette "bonne" image).
 
Lire la suite

Vol au dessus d’un nid de tortues.

27 Février 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

 
sarkozy et carlaLe concours de tortues lancé par NicolasJ est inutile mais néanmoins indispensable
 
Sans lui, vous n’auriez certaines pas pu lire toutes ces bloggeurs émérites qui ont osé relever le défi et de quelle manière…
 
Et si  vous ne les avez pas encore lus… avant de vous coucher, pour sortir un peu de vos tourments causés par la découverte de vos comptes cachés au Lichtenstein, les adresses :
 
A la réflexion, je me dis que ce bloggeur influent aurait du imposer ce concours à la blogosphère … voire… le proposer au gouvernement pour faire office de permis de blog pour tenter de limiter ces bloggeurs terroristes…
 
PS : je suis content, mon article sur les doudous a fait le 20h de cozop de ce soir.
Lire la suite

Les doudous…

27 Février 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

 
C’est en lisant le billet d’un père en pleine détresse suite à la disparition du doudou de sa fille… peut être au Liechtenstein… qu’il met revenu qu'une semblable mésaventure nous était arrivée …
 
On ne le répétera jamais assez… quand on achète un doudou… ce n’est pas un mais dix qu’il faut en prendre… car ne pensez surtout pas que vous parviendrez à retrouver le MEME doudou à deux ans d’intervalle… c’est un leurre et même si c’est certifié par l’usine à doudou (en chine)… non.
 
J’en veux pour preuve ma propre expérience… j’ai toujours un doudou d’avance… sauf que le dernier n’est pas tout à fait identique à Son doudou… pour vous, oui… mais non en fait… la couleur est légèrement différente et le touché également, la faute à l’emploi d’un tissu autre bien que proche… or on ne trompe pas son enfant sur le doudou…
 
Nous avons dû inventer une histoire de doudou frère… pour qu’il l’adopte à minima… et encore… il fait sentir la différence à doudou et à doudou frère… ouais, je sais  c’est compliqué…
 
Donc en plus des dix doudous achetés, il vous faut prévoir une nouvelle machine à laver et un sèche linge… ben oui… de temps à autre, il faut bien le laver… donc les dix en même temps… pour pallier à la perte du Doudou… on le remplace par un doudou qui a un cycle de vie assez similaire… 

Vous me direz, on peut faire ça avec sa machine à laver pourrie, non ? Grossière erreur… votre machine doit avoir un cycle court et un puissant essorage… le doudou est un doudou à très haute disponibilité (les informaticiens me comprendront)… 1h30 est un maximum sans doudou…  Oui mais on en a 10… ben non… ils sont en cours de lavage (ralalalal… vous ne suivez pas).
 
Voilà mon petit cours accéléré sur les doudous.
 
Gaël et si on lançait le concours de doudous ?
Lire la suite

Bloggeurs inquiétés… la liste s’allonge.

27 Février 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

 
libert--d-expression.gifLa semaine dernière, je vous avais déjà causé de deux bloggeurs poursuivis par d’illustres inconnus locaux
… de préférence UMP… (ici et )…
 
Hélas pour ce genre d’affaire où il s’agit de tenter d’écraser la liberté d’expression, on est toujours certain qu’une fois le petit doigt pris dans l’engrenage, c’est tout le bras qui peut y passer…
 
Si on n’en est pas encore au bras, ce matin, la main semble déjà bien engagé… en effet, deux bloggeurs (Luc Mandret s’il vous plait et Florian de Ragzag) et   se sont vus assignés une mise en demeure par l’improbable candidate au steak haché … Sylvie Noachovitch… souvenez vous, elle s’était présentée contre DSK…
 
Le plus abracadabrantesque dans cette affaire, c’est qu’il s’agit d’un post datant de plus de 8 mois… Une autre bizarrrie est à noter… les deux collègues avaient repris un article du journaliste Claude Askolovitch et celui-ci n’a, semble-t-il, pas été inquiété…
 
Quel courage tout de même, mener un combat contre une hypothétique diffamation en portant le fer contre des « petits », des sans-grades… nul doute que cela honore notre candidate aux municipales de Villiers-le-Bel….
 
Décidément le slogan du « Tout est possible » de Nicolas Sarkozy n’en finit pas de m'étonner.
 
Décidément, chaque jour « ma démocratie » est de plus en plus douloureuse… et il va s’en dire que je suis inquiet pour les prochains mois et prochaines années…
 
Désormais pour l’UMP la notion de diffamation semble englober toute critique à l’égard de la politique menée par Nicolas Sarkozy et François Fillon… et je fais confiance à leur imagination pour nous pondre un permis de bloguer pour contraindre encore davantage la liberté d’expression….

A lecture de Rue89… j’ai comme une sale impression d’inpunité pour l’UMP… il souffle un vent très mauvais depuis quelques semaines dans notre pays…

Plus que jamais la vigilance s’impose !!
 

Edit : je ne doute pas un instant que certains trouveront l'expression "candidate au steak haché" la preuve d'une nouvelle diffamation...
Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 > >>