Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Embêté, ce matin, je suis…

27 Avril 2007 , Rédigé par Marco Publié dans #Archives- Présidentielles 2007 -

Oui, j’ai du mal a trouvé un titre ce matin. La faute à qui ?
A Ségolène et à François…
Embêté car ces deux là ont réussi à mettre mon petit cerveau dans un état de fébrilité pour la chose politique que je ne me savais plus possible.

Je passe sur les péripéties de ce débat qu’ils veulent mais qui visiblement ne peut se faire pour cause de bon fonctionnement démocratique et respect de la constitution… cherchez l’erreur… et aussi au nom de je ne sais quelle logique footballistique dans la vie de cité… comparaison sur laquelle, je ne veux pas m’étendre mais qui traduit pour moi une certaine désinvolture vis-à-vis du citoyen… enfin en même, pas la peine phosphorer longtemps pour comprendre que le citoyen doit se cantonner au rôle de spectateur… c’est tellement plus simple et tellement plus confortable.
Embêté aussi car en quelques jours, les lignes ont considérablement  bougé. Encore ce matin… alors que le Figaro s’échine à parler d’un impossible programme commun entre le PS et le futur Parti Démocrate. Au passage, j’adore ce clin d’œil éculé à 1981… il ne manque plus que les chars de l’armée rouge sur Les Champs Élysée… arfff, je dérive. Donc encore ce matin, j’entendais un économiste proche de Bayrou expliquait, le plus tranquillement du monde, qu’au contraire il y avait des lignes de convergences sur les programmes économiques, en tout cas rien d’insurmontable.
Embêté car visiblement François Bayrou fait un pari osé sur l’avenir tant d’un point de vue personnel que du point de vue du devenir de son nouveau parti. A ce propos, quand on entend certaines parlaient de son ambition démesurée… y a vraiment de quoi se marrer…
Embêté car si Ségolène gagne son audacieux pari tout ira bien dans le meilleur des monde mais si au soir du 6 mai, en cas de défaite… nul doute qu’on trouvera un nombre conséquent de bien-pensants au PS. Je ne suis rien, je veux juste dire que je n’en serais pas bien au contraire… j’attends les prochains mois de pieds fermes,  Ségolène a fixé un nouvel horizon pour le PS, il appartiendra aux militants de trancher dans le vif… si il le faut… et même en cas de victoire… le PS ne pourra se passer d’une rénovation profonde… bon c’est vrai, ça sera la énième fois mais jusqu’alors les termes du débat n’avaient jamais été mis sur la table de façon aussi limpides.
Embêté car au fond je reste un idéaliste, un rêveur qui espère qu’enfin on va sortir d’une certaine médiocrité où les enjeux stratégiques ont toujours été surexposés par rapport au fond des choses. Le jugement est probablement trop violent mais très honnêtement… et même si on a assisté à un regain de civisme… pour « accrocher » le citoyen… les partis doivent se remettre en cause… si certains on commençait à le faire à travers leur leader, les appareils ne peuvent se contenter de regarder passer le train… vous aurez compris que ce message est destiné au Parti Socialiste… mon parti.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Denis Vinckier 27/04/2007 20:09

les choses avancent mon ami...