Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

To Be Bobo or not To Be Bobo ?

7 Décembre 2006 , Rédigé par Marco Publié dans #Conseils Techniques pour soirées bobos

Oui ce matin je me suis posé cette grave question existentielle… et très rapidement j’en suis arrivé à la conclusion qu’au regard de la norme… je suis et j’évolue dans un environnement de bobos. Au il n’y a rien de dégradant car force est de constater qu’on est vite basculé de ce coté là. Déjà si tu ne regardes pas TF1… c’est mal parti… je le vois bien au boulot quand on me parle de telles ou telles émissions pourtant je fais des efforts… je regarde au moins 10 mn les concepts novateurs forts… star ac, bachelor ou autres musts. Ensuite si tu as le malheur de lire autre chose que ton programme télé et qu’en plus tu achètes régulièrement des bouquins… là tu es sur le chemin du non retour. Les choses à partir de là ne peuvent que s’aggraver… si en surplus t’as seule radio c’est inter ou franc info… il est statistiquement prouvé que tu passeras à coté des standards de la chanson actuelle (rater Pagny, Ségara c’est insensé…). Autant, le dire tout de suite c’est mon cas.

Après cette première approche, j’ai tenté de remonter le fil… pas le tout d’être un bobo mais quelle sorte ? Là j’ai fait le choix du bobo lisse ou du bobo saillant… c’est mon choix, bizarre il est vrai. J’entends par saillant, le bobo qui a une touche créatrice… j’en ai plein dans mon entourage… celui ou celle qui publie des bouquins ou en publiera… celui ou celle qui avec quatre punaises de couleurs et un peu de colle arrivera a en faire une œuvre d’art…

Alors j’ai bien cherché chez moi mon coté saillant… et… j’ai trouvé mon tarin… celui qui me donne un profil quasi césarien… ouais on se console comme on peu. Je dois dire que je les envie ces bobos saillants avec admiration… moi je suis un bobo lisse… un touche à tout… et c’est tout

Cette semaine que ça m’a explosé à la tronche… en cours au CNAM… ouais notre prof nous parlait de notre mémoire d’ingénieur… hum hum me dirait vous… ouais sauf qu’il a bien précisé qu’on ne nous demandait pas d’apporter un élément nouveau à la science… juste de bien appliquer ce qu’on a appris… tu parles d’une exaltation… déjà que je suis un informaticien par défaut…

Enfin, en même temps, et grâce à deux psychothérapies… entre 25 et 32 ans… j’ai non pas appris à vivre avec… simplement à m’accepter comme tel. Et quelque part, j’ai eu un peu de chance d’avoir pu rencontrer tous ces amis… et cette chance mine de rien se fut Devaquet… marrant et tragique en même temps… parce que jusqu’à ce moment… mon truc c’était plutôt le sport mais pareil lisse… en touche à tout.

Je ne sais pas ce qu’il adviendra de Gabriel et d’Ivan dans ce domaine… simplement qu’ils se sentent bien dans leur peau… et qui sait peut être auront ils cette touche de créativité comme leur maman, leur parrain, leur marraine ou des amis que nous voyons parfois trop peu.

Donc bobo lisse je suis, bobo de fait… parce qu’à y regarder de plus prêt la société marchande des bien pensants ne m’intéresse définitivement pas…

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article