Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Ce dimanche, l’Allemagne va-t-elle achever le SPD ?

27 Septembre 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

Aujourd’hui l’Allemagne vote cependant le degré d’incertitude ne semble pas se porter sur la reconduction  de la chancelière sortant Angela Merkel, sorte d’antithèse sarkozienne, mais sur le nature de la prochaine alliance : sociaux-démocrates/chrétiens-démocrates ou Libéraux/chrétiens-démocrates.


Le véritable enjeu de ce scrutin porte plus certainement sur l’avenir de la social-démocratie allemande et du SPD. Il semble que sa ligne de survie se situe autour des 28% (correspondant au plus mauvais score obtenu par le SPD en 1953) avec un paradoxe même au-dessus, les lendemains seront particulièrement délicats.


Au sein de cette formation, le clivage porte sur les alliances ou  non avec Die Linke le parti d’Oscar Lafontaine, cependant, on aurait tort de croire à un simple décalque de notre propre situation.


Si incontestablement, Die Linke est plus « à gauche » que la tendance dominante du SPD, social-libéral depuis les années Schröder, faire de du Front de Gauche son équivalent français me paraît aller un peu vite en besogne.


Où Mélenchon regarde à sa gauche dans la perspective de 2012, Lafontaine tend plutôt à regarder sur sa droite pour la mise en place de coalition Die Linke/SPD. Et il n’est pas certain qu’en allant dans le détail des propositions (oui, j’avoue mon scepticisme sur les effets de tribune), cette proximité revendiquée par JLM soit aussi évidente.


On est forcément tenté de voir un SPD faire un Bad-Godesberg à l’envers (congrès qui marqua l’acceptation de l’économie de marché) mais son aile gauche n’est pas non plus une succursale inavouée de NPA.


En somme, et au contraire d’un Joschka Fischer (ancien ministre emblématique des Grünens) qui estime que la social-démocratie a triomphé en oubliant un peu rapidement qu’on est plutôt en présence d’une abdication totale face aux néo-conservateurs depuis une vingtaine d’années… la tendance naturelle des vieillissants on dirait, ça m’inquiète… Le SPD reviendra vers une social-démocratie plus combattive peut être même osant revendiquer une social-démocratie révolutionnaire.


Article dans le cadre d’un partenariat avec Courrier International.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Petitmaje 28/09/2009 10:37


Le pire c'est que personne n'indique en France, comment réduire ce déficit abyssal


BA 28/09/2009 10:08


A 140 milliards d'euros, le déficit budgétaire représente la moitié des dépenses de l'Etat.

http://www.lesechos.fr/info/france/020151342928-a-140-milliards-d-euros-le-deficit-budgetaire-represente-la-moitie-des-depenses-de-l-etat.htm

Cet article nous rappelle l’incompétence du gouvernement en matière de prévision.

Le gouvernement avait dit que le déficit budgétaire serait de 52,1 milliards d’euros.

En juillet, le gouvernement a avoué que le déficit budgétaire serait entre 125 et 130 milliards d’euros.

Aujourd’hui, le gouvernement reconnaît que le déficit budgétaire sera de 140 milliards d’euros !


Petitmaje 28/09/2009 09:18


Relativisons.
Si l'on additionne SPD + Verts + Die Linke, la gauche était aux portes du pouvoir en Allemagne.
Elle n'a pas gagné parce qu'il lui manquait un petit chouia et que le SPD ne voulait pas de Die Linke.
En Allemagne l'avenir de la gauche passe par un compromis de gouvernement entre ces trois tendances. Difficile mais possible.

Aux dernières présidentielles françaises l'équivalent (PS + Verts + PCF) a fait 30%. Même si on lui ajoute les troskystes, qui ne veulent pas gouverner, on arrive à 36%. On est loin du compte.

En France l'avenir de la gauche passe par une alliance avec le modem (à peu près équivalent au FDP en moins libéral, pensée unique française oblige).

Notons aussi qu'en France, libéral est un gros mot et qu'en Allemagne il fait 14,5% des voix.

Que l'Allemagne va sortir rapidement de la crise et a programmé la réduction de ses déficits et pas nous.


Marc 28/09/2009 01:01


GdC
et encore moins quand je lis ton article... tu vois mon blogue est tellement pourri que CI m'a demandé un petit partenariat


Marc 28/09/2009 00:59


je viens de voir les résultats Claude... effectivement...

Gauche de combat, non je ne te pique rien...