Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Articles avec #resistance politique tag

Philippe Val arrive à Inter... une radio va crever.

2 Avril 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

En plus d'un G20 où chacun est content... l'addition des vides pouvant faire croire à certains que cela remplisse un puit sans fond.  On apprend que Phillipe Val arriverait dans les valises de Jean-Luc Hess oint par notre altesse Nicolas Sarkozy.

Alors Val c'est l'archétype de l'ancien gauchiste reconverti en néocon ; de l'humoriste passé aux chroniques néomoralistes même pas drôles.

Ah bien sûr, il ne manquera pas de s'enflammer pour je ne sais quelle croisade où il aura eu une nouvelle hallucination d'antisémitisme... (zut, j'ai mis un texte cosigné par E. Morin).
Bon ben les Guillon, Porte, il ne faut pas se leurrer... c'est mort... restera le web... normalement, si en plus des violences policières en augmentation (enfin d'après les gauchistes d'Amnestie International). Il faut qu'ils se sentent comme des poisons dans l'eau avec les nervis qui sévissent à l'Elysée et dans les ministères), nous échappons à un truc à la chinoise... Fort heureusement, on peut espérer que l'Union Européenne veillera à nos libertés numériques.
Lire la suite

Eric Le Boucher... la tête au bout d'un pic ?

26 Mars 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

Ce tartufe libéral qui sévissait au Monde est désormais scribouillard sur le site d'infos Slate.fr de ses potes Colombani et Attali.

Aujourd'hui, j'ai lu sa dernière livraison et pour tout dire, je me suis arrêté après 4 lignes et ce jugement définitif, je cite : "Ce pays est menacé par l'égalitarisme, virus de la médiocrité, et par l'envie, cancer du socialisme".

Comment dire sans choquer...

"Pauv' con" où as tu vu une dérive égalitariste dans de ce pays depuis une trentaine d'années ? Où ? As tu déjà regardé une courbe de répartition des richesses dans ce pays ? Que montre-t-elle ? Un glissement très certain du travail, vers le capital, vers la rente. Ce n'est pas moi qui le dit, juste les études de l'OCDE, de l'INSEE, du FMI...

D'autre part, je veux juste ffair un rappel à ton misérable cerveau sans mémoire. En 1970, le rapport entre le salaire d'un ouvrier et d'un patron était de combien ? Aujourd'hui, on en est où... quand je lis des rapports de 1 à 600... soit je dois retourner en cours de math, soit c'est toi, pour qu'on se fasse ré-expliquer la notion d'égalité sans rentrer dans le détail du "sensiblement égal". Sans parler des stocks-options, des golden parachutes, des hellos parachutes, des retraites dorées", les jetons de présence pour tel ou tel conseil d'administration.

Sans même évoquer non plus que ces"grands patrons" ressemblent de plus en plus à ces petits fonctionnaires parasites que tu vitupères à longueur de colonnes... en effet, réussite ou échéc, leurs pieds gras retomberont toujours au bon endroit et rarement désargentés.

Tiens, ce matin, je suis tombé sur le salaire de quelqu'un que tu dois bien connaître, dans ce cercle étriqué des bien-pensants et des biens-nantis... celui de M'Dame Christine qui émarge à plus de 300.00 euros/an pour un pseudo-boulot dont personne n'est dupe... je ne me plains pourtant je m'interroge, il me faudra près de 20 ans pour arriver à cette rémunération sans manger et... sans ménage

Alors Mon cher Eric... étant d'un naturel assez pacifiste, tu n'auras pas ta tête au bout d'un pic car je crains que ta tumeur cérébrale soit déjà à un stade bien avancé... au contraire du cancer socialiste...
Lire la suite

Que devient Pierre Larrouturou ?

25 Mars 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

Bien que misà l'écart de la direction et des européennes, Pierre Larrouturou n'en demeure pas moins actif.

Si la structuration de
Nouvelle Gaucheavance, on peut en dire autant au plan des idées défendues puisqu'un bon nombre de "cadres" toutes motions confondues ont signé l'appel.

D'autre part, à l'occasion des européenne, il a fait paraître un tribune "Appel pour un sursaut de la Gauche Européenne" dans Le Monde daté du 24 Mars... Il serait grand temps effectivement.

D'autre part, son livre "La crise, solution interdite" sortira d'ici le mois d'avril. J'espère en avoir quelques extraits d'ici là...

Sa tribune du 24 mars :

"Comme en 1930, nous sommes engagée dans une course de vitesse."

Nous sommes en 1930. La crise a éclaté quelques mois plus tôt. Partout le chômage augmente mais rien d'irréversible ne s'est encore produit. Nulle part la crise sociale n'a encore débouché sur la barbarie. En 1930, dans son premier livre, Contribution aux Etats-Unis d'Europe, Pierre Mendès France écrit que, pour éviter le chaos, "une course de vitesse est engagée", et pour gagner cette course de vitesse, Mendès France affirme qu'il faut créer une monnaie unique européenne dotée d'une vraie gestion politique et investir sur le plan social les marges de manoeuvre créées par cette monnaie unique.

Monnaie unique. Gouvernement politique. Projet social. En 1930, un sursaut européen est possible car l'Allemagne est un pays démocratique. Hélas, Mendès n'est pas écouté et, trois ans plus tard, après l'arrivée au pouvoir de Hitler, plus personne ne propose un sursaut européen... En 1930, il était possible d'agir. Trois ans plus tard, il est trop tard.

Aujourd'hui, nous sommes en 1930. La bulle a éclaté. Partout la courbe du chômage s'affole. Nul ne peut plus nier l'extrême gravité de la crise, mais rien d'irréversible ne s'est encore produit. Comme en 1930, la cause profonde de la crise est avant tout sociale : dans tous les pays occidentaux, depuis le début des années 1980, chômage et précarité ont provoqué des déséquilibres sans précédent.

La suite

Lire la suite

Imposons un sursaut !

18 Mars 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

 

Nous vivons la crise sociale la plus grave depuis 1929

 

• Partout les plans de licenciements s’accumulent

• Des millions de salariés dans le monde perdent leur emploi (50 millions en 2009 d’après le FMI).

• En France les heures supplémentaires défiscalisées amplifient le mouvement.

• La dérégulation des marchés organise la disparition des services publics et creuse les inégalités sociales.

• La compétition entre les États conduit au nivellement par le bas du droit du travail et au développement de la précarité.

• Le plan de relance du gouvernement mobilise tous les moyens pour les banques au détriment des salariés et des jeunes.

 

“Le chômage de masse met la pression sur les salaires.”

(graphique part des salaires dans le PIB) 

depuis 25 ans :

• Les salaires ont augmenté 7 fois moins que les revenus tirés des dividendes.

• 11 points de PIB soit 200 milliards d’euros sont allés au capital alors qu’ils seraient allés aux salariés si l’on avait gardé l’équilibre de répartition du début des années 1980.

Ces 200 milliards manquent pour la consommation, le budget de l’État et la sécurité sociale.

 

"Si tu n’es pas content, tu peux aller voir ailleurs."

Dans tous les pays occidentaux, la peur du chômage déséquilibre la négociation sur les salaires. Pour garantir aux actionnaires des bénéfices colossaux tout en assurant un haut niveau de consommation à l’ensemble de la population, le néo-libéralisme a structurellement besoin chaque année d’un endettement privé plus élevé !

Si la consommation a continué d’augmenter, c’est uniquement parce qu’on a poussé les classes moyennes et les plus démunis à s’endetter chaque année un peu plus.

A s’endetter au-delà du raisonnable, c’est-à-dire jusqu’à la crise actuelle.

 

“Deux tiers des emplois créés sont des emplois intérimaires ou des temps partiels subis et mal payés.”

 

Alors que la durée légale du travail est passée de 80h à 40h par semaine au cours de la première partie du XXème siècle, elle n’a pas suivi l’évolution de la productivité qui a quintuplé depuis 1960. Aux USA, en 2005, avant même que n’éclate la crise des “subprimes”, la durée réelle moyenne du travail (sans compter les chômeurs) est tombée à 33,7 heures par semaine car des millions de salariés ne font que 10 ou 15 heures par semaine. La gestion de la productivité à coup de CDD et de temps partiels sont les racines de la crise financière.

Selon l’INSEE, le passage à la semaine de 4 jours en mobilisant les ressources de l’UNEDIC créerait 1 700 000 emplois à temps plein sans impacter le budget de l’État.

 

Nous proposons :

 

LA DIMINUTION DE LA DURÉE LÉGALE DU TEMPS DE TRAVAIL

L’INDEXATION DES SALAIRES SUR L’INFLATION

LA NÉGOCIATION D’UN TRAITÉ SOCIAL EUROPÉEN

LA CRÉATION D’UN IMPOT EUROPÉEN SUR LES BÉNÉFICES

LA RENÉGOCIATION DES RÈGLES DES ÉCHANGES FINANCIERS

 

Les membres de Nouvelle Gauche sont issus de plusieurs partis de gauche dont le Parti Socialiste.

L’association n’est l’émanation d’aucun parti. Son objectif est de mettre au coeur du débat politique ses analyses et ses propositions. Nouvelle Gauche est un lieu de débat et d’action citoyenne au profit d’un projet humaniste et durable.

 

REJOIGNEZ NOUVELLE GAUCHE SUR www.nouvellegauche.fr

Les blogs qui en parlent : Expat-Prague, detoutderien,

 

Lire la suite

Heures supplémentaires : ça suffit les conneries !!

17 Mars 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

Alors que l'Elysée se refuse à mettre en cause la TEPA... il persiste également dans cette absurdité économique que constitue l'exonération des heures supplémentaires. Alternatives économiques et Marianne ont mis en ligne une pétition pour que cesse cette hérésie.

Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis mais avec l'équipe en place ce n'est pas gagné.

Texte :

Au moment où la crise provoque une vive remontée du chômage, en particulier chez les jeunes, il faut revenir sur les exonérations sociales et fiscales accordées aux heures supplémentaires. En effet, dans le contexte actuel, l’emploi doit être la priorité absolue de l’action des pouvoirs publics. Or, les exonérations fiscales et sociales décidées en 2007 ne visaient qu’à accroître le nombre des heures supplémentaires effectuées par les salariés déjà en activité. Et, en dépit de la récession, le nombre des heures supplémentaires déclarées a en effet progressé de près de 40 millions entre le quatrième trimestre de 2007 et la même période de 2008, soit l’équivalent de 90 000 emplois à plein temps. Ces mesures contribuent donc manifestement à dissuader les entreprises qui en auraient la possibilité d’embaucher des jeunes ou des chômeurs alors que les quelques trois à quatre milliards d’euros qui leur ont été consacrés en 2008 pourraient avantageusement être mis au service de la création d’emplois. C’est pourquoi nous demandons au gouvernement et au parlement d’abroger sans délai les mesures défiscalisant les heures supplémentaires et les exonérant de cotisations sociales.

Pétition en ligne.

Lire la suite

Orbor, un artiste contre Hadopi...

17 Mars 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

Orbor m'a fait parvenir sa chanson...

J'aime bien, de la belle chanson française avec un montage très pédagogique.


Lire la suite

Jean-Claude Trichet insulte les salariés…

11 Mars 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique


 Il n’est pas rare avec le directeur de la Banque Centrale Européen d’avoir quelques haut-le-cœur et ses dernières saillies ne dérogent pas à la règle.

 

 On a bien sûr l’habitude de l’entendre fustiger les citoyens/salariés trop gourmands, responsables de la crise que de nous traversons avec autant d’aplomb que ses vérités sur une crise qui devait être un simple trou d’air… Oui, notre homme possède la vision à long terme… celle qui lui permet de dire que nous sommes déjà en passe de sortir de la crise… on verra dans un an…

 

Notre gars, gardien du temple de la bonne pensance économique, est à ses heures perdues mais pas à moindre frais, un oracle. Cependant pour que ses prophéties se réalisent, il y a une condition… et non des moindres… car toi, salarié égoïste, forcément coupable de la situation à laquelle il doit faire face avec toute sa maestria, tu vas devoir te sacrifier.

 

Comment ça encore… tu as déjà oublié les dividendes de tes plantureuses augmentations de salaire. Bon pour être précis, il s’agit plus particulièrement de ces salauds de fonctionnaires : « des augmentations de salaires importantes dans le secteur public pendant les périodes favorables ou normales ont fourni des signaux erronés aux négociations salariales dans les autres secteurs. ». Non que je veuille faire œuvre d’un mauvais esprit déplacé mais étant moi-même un de ces tristes personnages, je me demande si Jean Claude Trichet ne confond pas un peu vite ses augmentations personnels avec une réalité moins généreuse.

 

Sachant que depuis une bonne décennie, l’inflation est toujours supérieure à l’augmentation de mon point d’indice… Mais bon, je m’égare. Et je ne suis pas tout à fait persuadé que la tendance ait été différente pour les salariés du privé notamment pour les bas et moyens salaires.

 

Enfin, fort heureusement, le 26 février, notre Jean-Claude… ben merde ça fait JC… un messie… veut nous remettre dans le droit chemin et ça passe forcément par une baisse des salaires… c’est vrai qu’après s’être goinfré, un bon régime s’impose. Bon ok dans son langage châtié, c’est beaucoup plus joli : « « Pour que le canal de la compétitivité fonctionne il faut un degré élevé de flexibilité à la baisse des salaires et des prix, qui faciliterait l’ajustement des marchés nationaux du travail aux chocs économiques, ainsi que l’allocation efficiente du facteur travail et des autres ressource »… Vache c’est beau…

 

Alors c’est vrai on peut se sentir insulter à chaque fois que le Jean-Claude s’exprime mais n’oublions pas qu’il fait que reprendre le fantasme récurrent de certains de nos dirigeants

 

Et à ceux qui feraient un honteux parallèle avec Total qui du haut de ses 14 milliards de bénéfice annonce candidement un petit plan social… (Comme nous le rappelait un gentil libéral, ça ne fait que 0.64% des effectifs… vu sous cet angle)… Je réponds Halte à la démagogie gauchisante… n’est-ce pas Laurent Wauquiez (obscur sous ministre si je ne me trompe pas ?)

 

PS : je vous recommande la lecture du blog Déchiffrages.

Lire la suite

Rappel à l’ordre pour Jack Lang ?

10 Mars 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

 

 

Bon… en moins de 10 jours, Jack Lang aura eu le devant de la scène (l'UMP salue son soutien), elle-même fournie par l’UMP.

 

Une première fois comme missionnaire de Nicolas Sarkozy en terre cubaine avec la bénédiction de la direction de Solferino.

 

Et aujourd’hui en annonçant son soutien à cette loi liberticide « nommé » Hadopi.  

 

Aussi, j’avoue ma perplexité face à notre Première sScrétaire qui semble davantage gênée par les récriminations d’élus et surtout de militants sur les méthodes d’un autre âge pour constituer les listes aux européennes de Juin. Mais de cela, je reparlerai Jeudi… à quelques heures du vote.

 

Dois-je par ailleurs me replonger dans les textes de la motion D pour ressortir le couplet sur la nécessaire discipline ?

 

Autre point sur cette fameuse loi… comment peut-on prendre au sérieux un parti qui s’est parait-il remis au travail avec un groupe au Sénat qui aura voté pour cette loi contrairement à leurs collègues à l’Assemblée Nationale (hormis Lang donc)…

 

Oui, il faut qu’on m’explique, Hadopi n’est pas apparue au décollage de l’avion élyséen pour Panam (les vacances au Mexique de Nico et Carlitta)…

 

On doit une explication aux militants.

 

De même, je ne comprendrais pas que Monsieur Lang ne puisse pas faire l’objet d’un désaveu public… en neuf mois (temps de gestation pour le sarkozisme ?), il se sera mis 3 fois en porte à faux vis-à-vis de son parti.

 

Sinon, le PS n’est pas divisé… tu m’étonnes et ce sera encore de la faute des mauvais militants.

 

Au fait, plutôt que de sauver le soldat Lang, je préfèrerais que le PS soutienne la proposition de Nadine Morano sur la reconnaissance à minima des couples homosexuels dans leur statut de « parents »… en allant un peu plus loin.

(je me souviens du texte commun des Left Blogs suite à son vote positif sur la réforme des institutions...)

Lire la suite

"Le viol est moins grave que l'avortement"...

9 Mars 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique


Mes flux m'ont délivré ces propos tenus  par  par un certain Benoit XVI à propos de l'excommunication de la mère d'une fillette de neuf ans violée par son beau-père...

Il y a bien un grand malade à la tête de l'Église Catholique doublé d'un pervers manifestement...

Hier, c'était la journée internationale aux droits des femmes... manifestement, elles en ont trop pour cet "homme"...

Étant agnostique, il n'y a ni pardon, ni charité pour ce pauvre type.

J'ose espérer que les croyants sauront lui manifester leur colère...

PS : précision, c'est le préfet du Vatican qui a tenu ces propos abjectes... enfin comme ce n'est pas la dame pipi... on peut penser que sa "Sainteté" ne trouve rien à redire et que ce dernier est bien responsable de ceux-ci.
Lire la suite

Colonna innocent, Sarkozy coupable ?

5 Mars 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique


 

Lors du premier procès Ivan Colonna, j’avais déjà exprimé mes doutes sur une instruction bâclée et uniquement à charge, une enquête laissant apparaître des zones d’ombre sans précédent.

 

Ce procès en appel réserve une fois encore son lot de surprises qui n’est ni à l’avantage de la justice, ni à celui de la police et encore moins pour Nicolas Sarkozy.

 

On ne rappelera pas l’évidence, à l’époque, le ministre de l’intérieur avait un besoin de lumière et de reconnaissance avec l’objectif qu’il s’était assigné où la fin justifie les moyens, tous les moyens.

 

Transformant un présumé innocent en coupable avéré avant même les résultats d’une enquête sérieuse. Toute cette mascarade judiciaire trouverait donc sa racine au nom de la culture du résultat ?

 

C’est ce que la novlangue sarkozienne veut nous faire croire en omettant de préciser que le sens initial des mots est détourné, malaxé, régurgité. Aussi cette soi-disant culture du résultat recouvre une réalité bien différente, il s’agit d’une culture du résultat pour lui et les siens, le reste importe peu.

 

Et chaque jour qui passe renforce un peu plus ce sentiment d’un « Président » où la parole de ce dernier vaut pour nouveau dogme et les détournements des moyens de l’Etat au profit de son clan commit au yeux de tous (dernier exemple en date le fils Devedjian).

 

Alors si le doute de sur la culpabilité d’Yvan Colonna se fait toujours un peu plus grand ; la certitude de la culpabilité de Nicolas Sarkozy dans la confiscation de la République à son seul profit est avérée.

 

La problématique n’est plus de savoir si nous sommes dans une République bananière mais comment nous la dénonçons au quotidien avec ce défit immense… Comment faire quand les médias dominants sont déjà aux mains de cette clique et de ses obligés?

Lire la suite
<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 30 > >>