Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Articles avec #archiveseuropeennes 2009 tag

Pour le PS… les enjeux sont ailleurs.

4 Juin 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #ArchivesEuropéennes 2009

nullOn aurait pu penser que le meeting de Rezé allait enfin permettre de donner un second souffle au Parti Socialise et permettre à ce dernier de renouer avec un certain allant européen comme avait su le faire François Mitterand.


(Tiens, en parlant de Ségolène Royal, je me demande ce que Martine va lui proposer au lendemain du 7 juin, si elle lui propose quelque chose...)

 

Suite au discours fort de Ségolène Royal offrant des perspectives autre qu’une nouvelle cogestion avec le PPE, on aurait aimé que la direction du parti et ses têtes de liste reprennent à leur compte cette construction d’une Europe Politique, des Etats-Unis d’Europe.

 

Elle seule, dotée d’outils institutionnels adéquates, pourra faire face aux défis colossaux des cinquante prochaines années tant au niveau environnemental, social et économique.

 

Non, le PS a des choses plus sérieuses à proposer… pensez-donc, ça cogite sévère maintenant à Solférino. Un exemple de cette intense réflexion à cerveaux ouverts, notre Jean-Christophe Cambadélis a eu une poussée neuronale forte en souhaitant la reconstitution d’un nouveau Front Populaire… si ça ce n’est pas de la pensée novatrice… hein mon camarade…

 

Je pense cependant qu’on aurait pu être encore plus novateur en appelant à une nouvelle union de la gauche et un programme commun comme en 77/78… ça aurait vraiment eu de la gueule… Quoi le monde a changé, une crise majeure est passée par là, "les écolos nous emmerdent", les rapports de forces politiques n’ont absolument pas bougés…

 

Merci Jean-Christophe… on sent que la reconquête n’est pas loin.

 

En plus comme Martine nous promet de faire toutes les fêtes de la Rose

 à défaut d’avoir été très présente dans cette campagne…  d’après ces méchants observateurs… avec en prime comme seule ambition de limiter la casse alors que le le gouvernement en place est dans l’incapacité la plus totale de faire face à cette crise. C’est ce qu’on pourrait appeler une gestion en bon père de famille sauf que ça ne suffit pas et qu’en général c’est la droite qui nous sort ce type d’argument.

 

Enfin heureusement, on sait déjà qu’on pourra compter sur François Hollande dès le 8 juin (enfin même depuis le 3… oui ça urgeait…) et  surtout…. pour les présidentielles de 2012.

 

C’est vrai qu’une telle annonce tout le monde l’attendait qui plus est à 4 jours d’un scrutin… Mais bon l’Europe à part y placer quelques incompétent(e)s et remercier quelques copains ou copines à quoi ça peut bien servir, je vous le demande. Enfin pour dissiper tout malentendu, il fallait bien nous ressortir les Jospin, Schroëder, Delors pour nous dire que « Si on peut changer les choses en Europe », ben mince ils ont oublié Tony ; à n’en pas douter l’effet sera grand chez le citoyen lambda (pas de lien, pour l’heure c’est dans un newsletter du PS… c’est vous dire si on doit y croire).

 

Enfin, le 7 juin, je vais voter pour mes convictions.

Lire la suite

Européennes : sondage en région nord... des surprises

2 Juin 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #ArchivesEuropéennes 2009

Grace au quotidien Paris Normandie, on a enfin un indicateur pour le scrutin des européennes en région Nord.

Au niveau National, on note l'UMP à 26, le PS à 21,5 ; Modem et Europe Ecolo dans un mouchoir de poche, des deux formations sont créditées à 11%.

Bon plus intéressant est la déclinaison de son sondage au niveau régional :

Gros boulerversement, l'UMP se voit créditer de 23% devant le PS à 22% ... on verra le résultat dimanche mais ça semble être une tendance constatée depuis plusieurs années, l'érosion socialiste dans les bastions du Nord et du Pas de Calais.

Une seule liste parvient à franchir une autre barre symbolique 10% et surement synomine d'un élu, le Modem à 11%

Dans ce sondage Hélène Flautre perdrait sont poste avec un petit 8%. Le FN et le NPA font un bon 9%.

Nul doute que ce sondage, à manier avec précaution, sera décortiqué dans les moindres détails. Mais la nuit du 7 juin risque d'être longue...

Et les régionales risquent de débuter rapidement... pour les accord entre le PS, le Modem, les Verts et Front de Gauche... ah oui, le PS a dit pas d'accord avec le Modem... à suivre...


Autre risque, une déflagartion au PS si d'aventure Benoit Hamon n'était pas reconduit comme Député Européen, avec un PS à 18%... c'est loin d'être acquis pour lui..

Lire la suite

Gilles Pargneaux : complémentarité et cumul des mandats.

29 Mai 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #ArchivesEuropéennes 2009

nullCe matin en compagnie de Pascal Cobert (avocat et éminent chroniqueur à sur Europe 1) et du MJS nord, j’ai interviewé Gilles Pargneaux, tête de liste des socialiste par la région Nord.

Si certains pouvaient s’inquiéter d’une rencontre avec entre moi et mon Premier Fédéral, cet entretien s’est déroulé dans une atmosphère détendue. D’autre part, ce billet n’est qu’une note au fil de l’eau, l’heure d’interview sur le fond devrait être fait pour lundi ou mardi.

 

Oui, si je peux avoir quelques divergences et griefs à l’égard de l’homme politique, Gilles n’en demeure pas moins quelqu’un de courtois voir sympa… enfin, là n’est pas le propos.

 

Donc vis-à-vis de sa candidature et conformément aux engagements pris Martine Aubry, outre la parité, le PS devait faire preuve d’une certaine vaillance dans la lutte contre le cumul des mandats. Militant basique voire primaire, c’est forcément une question que je n’ai pas manqué de soulever très rapidement. Premier Secrétaire de la fédé du Nord mais également Maire d’Hellemmes mais aussi Vice Président à Lille Métropole Communauté Urbaine  mais par ailleurs Vice-Président de l’Eurométropole Lille-Courtrai-Tournai et enfin proche conseiller de la Première Secrétaire du PS ; cette interrogation n’est pas anodine quand au soir du 7 juin il sera en sus Député Européen. Pour lui, la réponse tient en un mot complémentarité avec bien sur ce souci d’être proche du terrain.

 

Sur ce point, je ne lui en veux pas… c’est hélas un refrain connu que rien n’étaye dans les faits et servi par les politiques de tous bords en pareille situation.

 

Concernant son travail de futur parlementaire, il compte s’impliquer dans sur les questions de l’environnement (comme titulaire) et sur les politiques régionales. Au jeu des pronostiques, Gilles Pargneaux table sur un étiage de 25-27% (pour rappel en 99 en projetant sur la région on 19,98% et en 2004 30%) avec 3 ou 4 élus.

 

Sinon, pour le reste, et ce ne doit pas être le fait de Gilles Pargneaux, je sens comme une limite à ce type d’interview par des blogueurs. En effet, la difficulté réside dans le fait que ces responsables aguerries restent dans les sentiers rebattus de leur formation respective ; sans nul doute, je pense qu’il en sera ainsi lundi avec Dominique Riquet.

 

Donc au cours de cette discussion, peu d’altérité, peu de risque dans le discours. Au mieux Gilles Pargneaux admet une part de responsabilité au PS sur la personnalisation de la vie politique avec l’inversion du calendrier (Présidentielles-législatives) et le quinquennat ou encore que le PS ait pu ce « compromettre» avec le libéralisme sur le dossier de l’énergie quand il évoque la « malhonnêteté » politique du MoDem ex-UDF qu’on lui oppose certains ratés de la part des socialistes dans un passé encore récent.

 

Rendez-vous mardi pour les problématiques européennes.

Lire la suite

Meeting de Rezé, un tournant dans les Européennes…

28 Mai 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #ArchivesEuropéennes 2009

nullHier soir, le PS jouait gros, très gros et il est inutile de tourner autour du pot trop longtemps, les sondages sont pourris pour les socialistes. Le dernier en date, le place même en dessous des 20%... alors que nous traversons une crise économique sans précédent qui aurait pu laisser penser que nous en tirions un léger « profit », ne serait qu’électoralement parlant.

 

Car au-delà des intentions de vote, qui permettent des débats allant jusqu’au bout de l’inutile, c’est bien la tendance qu’il convient d’observer, et c’est bien le plus inquiétant, la tendance, depuis 3 mois, est inexorablement à la baisse.

 

Ce qui en dit beaucoup sur la crédibilité retrouvée du PS.

 

Je ne doute pas que certains mettent ça sur le compte de la division, pour ma part, je ne fais pas mienne cette analyse. Le mal est plus profond et le congrès de Reims n’a rien changé aux problèmes.

 

Alors, une fois encore, mes petits camarades risquent de me reprocher de faire le jeu de la droite.

 

Car si on pense que l’unité sur du vide peut mener à quelque chose… soit… pour ma part, je n’en crois rien.


Vous serez certainement encore plus nombreux à me rappeler ce grand manifeste signé par les 27 partis sociaux démocrates… j’ose cette remarque sans même rappeler les réels problèmes de traduction du texte (certaines changent quelque peu le contenu…), déjà qu’on se mette d’accord sur le cas Barroso. On pourra me dire oui mais, ça changera quand le PSE aura gagné les élections… sans vouloir jouer l’oiseaux de mauvais augure, je crains que ce ne soit pas pour cette fois-ci, faut juste me donner un pays où la social démocratie n’est pas en crise idéologiquement ou/et électoralement (peut être les espagnols).

 

Dernière chose, et je rejoins Ségolène Royal dans son discours de Rezé (sur la constituante européenne), qu’on arrête de faire culpabiliser l’électeur sur sa possible abstention. Aujourd’hui, il n’y a pas d’enjeu sur la couleur du Parlement Européen… la cogestion PPE/PSE a de grande chance de ce poursuivre à moins d’un ras de marée de dernière seconde… Si il y a abstention, les premiers responsables sont peut-être les partis politiques eux-mêmes…

 

Je vais faire dans le rabâchage, mais le citoyen/militant en a assez d’être pris pour un pion… il lit, il pense, il a des idées or les partis sont dans l’incapacité de prendre en compte son avis, si ils en ont d’ailleurs la volonté, ce dont je doute par ailleurs.

 

Prenez ce papier comme vous voulez, un coup de gueule, un coup d’épée dans l’eau plus certainement, « l’œuvre » d’un militant aigri, que sais je encore…

 

En tout cas et d’un point de vue de petite politique, les suites du meeting de Rezé seront, à n’en pas douter, examinées à la loupe dans certains états-majors… et pour une majorité de ses membres, c’est bien la seule chose qui les préoccupe.

 

Arff, j’allais oublier demain je rencontre Gilles Pargneaux, proche conseiller de Martine Aubry et tête de liste dans la région Nord… ben oui, il y aura ces questions, pourquoi c’est gênant ?


Extrait du discours de Ségolène Royal (bon par ailleurs) :


"Je voudrais m’adresser à nos candidats, dont je souhaite qu’ils soient demain tous nos députés européens.
Je voudrais leur dire combien grande est la mission d’un élu du peuple. Mais la vôtre, la leur, est particulière. Elle est unique.

Demain à Strasbourg et à Bruxelles, vous serez les peuples de l’Union européenne ; vous serez les peuples d’Europe.
Vous serez porteurs  de nos espérances. Alors ne les décevez pas.

Vous travaillerez, vous assisterez aux séances, vous ferez des lois, vous ferez tout cela et nous le savons.

Mais vous devez faire plus, vous devez faire l’Europe unie, l’Europe unie des peuples d’Europe.

Votre mandat sera peut être historique, il dépend de  vous qu’il le soit.
La crise arase les statuts, les salaires dévalent la pente, l’insécurité sociale grandit, le climat malade bouleverse nos équilibres, l’environnement est pollué par la cupidité.

Il y a urgence.

Et comme toujours, dans ces moments là, les mauvais démons de la  xénophobie, du nationalisme revanchard, ou de la haine communautariste sont à l’affût.

Alors il faut que les peuples s’unissent. Et pour cela il faut que les élus, les députés, donnent l’exemple de l’union, le signal de la marche en avant."

 

Lire la suite

17 listes pour le 7 juin dans la région Nord Ouest

27 Mai 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #ArchivesEuropéennes 2009

LISTE GAULLISTE DEBOUT LA RÉPUBLIQUE AVEC NICOLAS DUPONT-AIGNAN M.  Thierry  GREGOIRE
ALLIANCE ECOLOGISTE INDÉPENDANTE M.  Bernard  FRAU
FRONT DE GAUCHE POUR CHANGER D'EUROPE - LISTE CONDUITE PAR JACKY HÉNIN, DÉPUTÉ EUROPÉEN - SOUTENUE PAR LE PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS, LE PARTI DE GAUCHE, LA GAUCHE UNITAIRE ET DE NOMBREUX ACTEURS DU MOUVEMENT SOCIAL ET ASSOCIATIF M.  Jacky  HENIN
EUROPE ECOLOGIE AVEC DANIEL COHN-BENDIT, EVA JOLY ET JOSÉ BOVÉ Mme  Hélène  FLAUTRE
COMMUNISTES M.  Louis-Daniel  GOURMELEN
LISTE FRONT NATIONAL Mme  Marine  LE PEN
CHANGER L'EUROPE MAINTENANT AVEC LES SOCIALISTES M.  Gilles  PARGNEAUX
PROTÉGER NOS EMPLOIS DÉFENDRE NOS VALEURS AVEC LA LISTE NIHOUS ET DE VILLIERS AVEC LIBERTAS, CPNT ET LE MPF M.  Frédéric  NIHOUS
EUROPE DÉCROISSANCE Mme  Virginie  VERHASSEL
UNION DES GENS-CIRCONSCRIPTION NORD-OUEST Mme  Martine  AUDO
"PAS QUESTION DE PAYER LEUR CRISE" LISTE PRÉSENTÉE PAR LE NPA ET SOUTENUE PAR OLIVIER BESANCENOT Mme  Christine  POUPIN
QUAND L'EUROPE VEUT, L'EUROPE PEUT - MAJORITÉ PRÉSIDENTIELLE - UMP - NOUVEAU CENTRE - LA GAUCHE MODERNE CONDUITE PAR DOMINIQUE RIQUET M.  Dominique  RIQUET
LISTE LUTTE OUVRIÈRE SOUTENUE PAR ARLETTE LAGUILLER M.  Eric  PECQUEUR
LE PARTI DE LA FRANCE. LISTE DE RÉSISTANCE NATIONALE POUR DÉFENDRE NOS DROITS ET LES INTÉRÊTS DE LA FRANCE FACE AUX BUREAUCRATES DE BRUXELLES. CONTRE LA DESTRUCTION DE NOTRE ÉCONOMIE, LE DÉFERLEMENT DE L'IMMIGRATION ET L'EXPLOSION DE L'INSÉCURITÉ. POUR L'EUROPE AUX EUROPÉENS SANS LA TURQUIE. M.  Carl  LANG
EUROPE ET DÉMOCRATIE - RASSEMBLEMENT POUR L'INITIATIVE CITOYENNE (RIC) M.  Jean-Michel  VERNOCHET
EUROPE DÉMOCRATIE ESPÉRANTO M.  Jacques  BORIE
DÉMOCRATES POUR L'EUROPE LISTE SOUTENUE PAR FRANÇOIS BAYROU Mme  Corinne  LEPAGE
Lire la suite

Abstention avant recomposition ? (1/ ?)

27 Mai 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #ArchivesEuropéennes 2009

C’est entendu et largement prévisible, les élections européennes risque de connaître un taux d’abstention record ; comme je l’ai déjà dit ici même, cette tendance n’a rien d’anecdotique. On l’observe depuis près de 20 ans toutes élections confondues, les Présidentielles de 2007 ont été, en ce sens, un « accident démocratique ».

 

L’autre absence tient au peu de place laissée aux problématiques européennes, alors oui les médias, nous-même blogueurs avons notre part de responsabilité mais elle doit être partagée avec les partis politiques eux-mêmes.

 

Subie ou voulue, la présidentielle de 2012 est déjà dans toutes les têtes (au moins pour les principaux protagonistes)  et j’ai bien peur qu’une fois de plus, les causes de l’abstention soient mises sous le boisseau car au fond, les politiques s’en accommodent puisqu’elle n’a aucune incidence sur leurs mandats.

 

La politique d’en haut parle de démocratie sans jamais plus la questionner, elle vit sans elle  comme elle commence à vivre sans militants autre que ses obligés en attente d’un mandat, d’un travail (cf Michel Rocard « si la gauche savait »).

 

Et nombreux sont les militants, les citoyens soucieux de comprendre un monde déboussolé, en mal de partis, de structures aux codes trop rigides hérités d’un âge où les systèmes en ne souffraient d’aucune remise en cause fondamentale, à vouloir s’affranchir de pesanteurs qui forcent à l’immobilisme partisan.

 

 Il ne s’agit pas de se « lover » confortablement dans une posture apolitique où il y aurait de bonnes choses dans chaque camp, non, il s’agit de poser les bases d’un débat où les idées reçues, le prêt à penser éclatent sur les murs d’une crise qui tient à la logique du système dans lequel nous sommes encore prisonniers.

 

Cependant et malgré la « déprégnance » graduelle des partis politique sur l’espace des débats et son cortège de petites phrases assassines à la veille d’un scrutin ; de nouveaux clivages se font jour. Ici une pétition signée par Royal, Bayrou et Villepin ; là un appel avec Larrouturou, Lepage ou Bové ; quoique encore épisodique, cela traduit néanmoins une réalité où le citoyen se fait moins attentif au consigne des appareils.

 

Aussi, je suis convaincu que nous, petites mains de la Politique, avons notre rôle à jouer dans cette recomposition des idées et des acteurs. Sous quelle forme, il est encore difficile de le dire, le renouveau militant et sa traduction dans l’action sont encore à inventer. Bloguer, et c’est une idée que je défends de longue date, en est une de ses traductions, ça ne peut être la seule.

 

Car au fond, la finalité de ce militantisme n’est-elle pas d’inventer, de créer, d’organiser de nouveaux modes de circulation du débat, ouvert mais partisan ;  tranché mais respectueux.

 

Pour ma part, c’est ce que j’ai voulu faire en couvrant le congrès du PS avec d’autres blogueurs, c’est ce que j’ai tenté avec cette expérience mitigée sur les européennes, c’est demain ce je veux faire avec cette rencontre entre Pierre Larrouturou et Corinne Lepage (le 15 juin).

 

Demain, c’est aux citoyens, aux militants en rupture de multiplier de telles expériences pour tenter de donner corps à une recomposition que tout le monde sent sans jamais oser la provoquer ouvertement.

 

Lire la suite

François Bayrou… ou le « désir d’alternative ».

25 Mai 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #ArchivesEuropéennes 2009

nullA 15 jours des européennes, je crois qu’on peut déjà pronostiquer un grand vainqueur, François Bayrou alors que paradoxalement lui-même n’est pas candidat pour le Parlement Européen.

 

Et on aurait tort de croire qu’il s’agit d’un nouveau feu de paille, je pense qu’on est dans la continuité des présidentielles de 2007. Celui-ci a intégré un élément déjà expliqué ici : toute notre vie politique tourne désormais autour de la seule présidentielle, le reste est accessoire.

 

Si les municipales avaient pu laisser penser à la mort politique du leader centriste,  on peut avancer sans trop de risque que ce dernier savait parfaitement qu’il y aurait un trou d’air sur cette période. Ces élections se font sur un registre où la réalité locale prime sur l’enjeu national.

 

Nicolas Sarkozy, face à une crise qui ne résoudra probablement pas avant 2 ou 3 ans (si on en sort véritablement cf l’article de Pierre Larrouturou de ce week-end) avec des effets qui tarderont à se faire sentir pour l’écrasante majorité de Français, semble avoir pris la mesure de cette menace pour 2012. Et il y a fort à parier que dans les prochains mois, l’UMP consacre une partie de son temps, non plus à poser le NPA en nouvel opposant mais au contraire tenter de replacer le PS dans le jeu. N’en déplaise à mes camarades, il est évident qu’actuellement, il serait moins hasardeux pour le Président sortant d’affronter un(e)(e) Théodule socialiste au second tour.

 

Et je crains que le PS ne se tire une balle dans le pied à embrayer sur la perche tendue par l’UMP en criant haro sur Bayrou… Cela permettrait à ce dernier d’asseoir encore un peu plus son image d’homme politique un peu en dehors du système.

J’ajoute que le calendrier ubuesque du PS avec une désignation socialiste pour 2011 doit satisfaire pleinement François Bayrou. D’ici là, le Parti dirigé par Martine Aubry ressemblera à une gigantesque planche à savon pour tout candidat putatif où la question du Qui prendra irrémédiablement le pas sur le Pourquoi faire.

 

Autre élément pour que l’alerte Bayrou soit prise au sérieux par « mes » hiérarques (rassurez vous, ça n’aura aucune espèce d’incidence), arpenter les estrades sur le thème du Bayrou n’a pas de programme ne sert à rien et pour cause, existe-t-il un citoyen normalement constitué capable de donner l’axe fort du PS actuellement ?

Car à défaut d’avoir un programme politique fort (on attend encore ses réponses face à la crise…), François Bayrou incarne aux yeux d’une partie de l’opinion un recourt possible à défaut d’être forcément souhaité. Et même si on peut légitimement douter de la pertinence d’un slogan qui se résume à « vous avez essayé l’UMP et le PS… essayez moi… » .


Comme dirait Jean Louis Bianco "Soyons de Gauche, soyons innovants !" mais ça urge vraiment maintenant !

Ce week-end aura donc été particulièrement fécond pour François Bayrou… désormais vilipendé par l’UMP, le PS et Daniel Cohn-Bendit. 

Lire la suite

Corinne Lepage : « Avec Nicolas Sarkozy nous entrons dans un système pré-totalitaire »

20 Mai 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #ArchivesEuropéennes 2009

L’objet de cette note n’est pas de faire un compte rendu exhaustif de l’entretien que Corinne Lepage nous accordait hier soir (il arrivera dans les prochains jours, il y a près de 2 heures d’audio à réécouter… je dors aussi).

En préalable, je peux simplement dire que j’ai passé un excellent moment tant par la disponibilité de madame Lepage mais surtout du fait de la qualité des échanges (complexité dirait
Pascal).

Alors, il serait faux de tirer une conclusion hâtive de la nature de l’entretien d’après le titre du billet… ben oui… car sur ces 2 heures, les ¾ ont été consacrés aux problématiques européennes et mondiales et c’est dans la dernière demi-heure que nous sommes revenus à la petite politique française.

Une autre chose m’a frappé dans l’attitude de Corinne Lepage c’est sa conviction ferme et étayée qui émane de son propos. On sent également qu’elle est consciente que son parcours un peu atypique pour une femme politique ne doit rien à personne ce qui n’est probablement pas étranger au ressenti initial.

Au final, j’ai ressenti une forme de déception… 2 heures, c’est bien trop court et j’en suis ressorti un peu frustré mais je sais déjà qu’une prochaine occasion me sera offerte de prolonger et d’approfondir la discussion. En effet,
certains à la même heure étaient avec Pierre Larrouturou dans un exercice similaire. Quel rapport me direz-vous… Tout deux ont signé l’appel du 2 mai et je peux déjà vous annoncer que dans le courant du mois de juin, une discussion croisée sera organisée entre ces deux personnalités.

Voilà pour ce petit résumé d’hier soir. Sachant que vous restez sur votre faim et en attendant quelque chose de plus complet, vous pouvez vous rendre
chez un des blogueurs présents hier qui a mis en ligne une vidéo de madame Lepage au Furet du Nord.

En dessous, je vous ai mis ce que j’ai « twitté » (ouais le machin web 2.0 de microbloging qui limite à 140 caractères) en direct en reprenant les propos de Corinne Lepage :

« je passe la 1/2 de mon temps sur des conférences en qualité d’experte, cette activité prendra fin. »

«  J’arrêterai beaucoup de chose pour me consacrer à mon mandat »

« ma campagne eut été plus difficile avec Vincent Peillon »

«  j’ai un peu de mal à comprendre la cohérence entre Dany et Bové sachant que je me sens moins libéral que Daniel Cohn-Bendit »

«  je suis à front opposé sur la laïcité vis à vis du n°2 des verts » 

« il faut repenser le co-développement avec la question des importations fort demandeuses en eau »

«  création d'une statut asile climatique assuré par les états au prorata de l'émission de CO2 »

« je parlerai d'une révolution douce »

 «  c'est le modèle actuel qui en crise on ne peut rester sur des valeurs molles »

«  nous sortons du cadre républicain c'est une agression »

 «  ce qui se fait actuellement en France pousse à la réalité »

«  nous sommes dans un tel état de dégradation du monde, d'une hyprocrisie ambiante avec le marketing vert en décalage complet avec la réalité »

«  oui on peut parler d'une certaine radicalité »

 

 

Lire la suite

Européennes 2009 : des surprises dans le grand Nord ?

19 Mai 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #ArchivesEuropéennes 2009

Ce matin, je suis tombé sur un sondage de notoriété publié par le Figaro (il n’y a de sottes  lectures, il n’y a que de sots lecteurs…) sur la région Grand Nord et demie surprise, c’est Corinne Lepage qui arrive en tête avec 44% de personnes qui disent la connaître (dont 57% qui en ont une bonne opinion).

 

Vis-à-vis des représentants des deux grosses écuries, Gilles Pargneaux (PS) et Dominique Riquet (UMP) avec , 80 % pour le premier des personnes interrogées qui  ne le « connaissent pas assez », et 81 % pour le second.

 

Sans constituer une préfiguration du vote du 7 juin, à n’en pas douter ces chiffres (à manier avec toute la prudence qu’il se doit) risquent de donner quelques sueurs froides dans les états- majors susnommés.

 

Sans vouloir trop m’avancer, je crois malgré tout à une petite surprise pour ces élections d’autant plus que le Parti Socialiste, au cours de la dernière décennie, n’est certainement pas dans une phase électorale ascendante sur le Nord et le Pas de Calais notamment dans les scrutins qui ont une dimension plus nationale.

 

Non que je pense que le PS sera derrière le MoDem pour cette grande région mais la perspective d’un résultat plus resserré n’est pas à exclure. Ce qui ne manquera pas d’avoir une incidence certaine pour les Régionales de 2010. 


Vous pouvez aller lire l'excellente analyse électorale de Laure Leforestier pour juin.
 
Message personnel : Gilles y a du boulot... maintenant mais surtout pour l'avenir.

Lire la suite

Européennes 2009 : Corinne Lepage à la rencontre des blogueurs lillois.

19 Mai 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #ArchivesEuropéennes 2009

nullComme annoncé, ce soir les blogueurs lillois recevront Corinne Lepage dans le cadre des élections européennes.

Ca se passera à partir de 19h30 au Café Citoyen.

Sans vouloir m'avancer, je pense pouvoir dire que ce sera un moment intéressant. Pour vous mettre en appétit, je ne peux que vous conseiller sa tribune "
La révolution néoconservatrice à la Française".

Si vous souhaitez lui poser des questions : deux solutions en commentaire ou par mail vasseur-marc[at]orange.fr

Autre information. J'ai eu un accord de principe de Corinne Lepage et de
Pierre Larrouturou pour une discussion croisée. La date reste à déterminer mais il y a de fortes chances que cela se passe dans les locaux de l'hedomadaire Vendredi (j'espère caler ça en Juin).

Enfin, à noter que l'UMP, malgré un accord de principe et des relances, ne m'a pas communiqué de date pour rencontrer Dominique Riquet (tête de liste pour les européennes).
Lire la suite
<< < 1 2 3 4 > >>