Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Articles récents

Où sont les militants ?

10 Novembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS

 

55%... le chiffre est tombé… après une interminable campagne interne pour déterminer la ligne politique du Parti Socialiste des trois prochaines années, une petite majorité de militants s’est déplacée pour donner son vote.

 

Au-delà du résultat des motions, c’est bien cette faible participation qui interpelle car elle ne fait que confirmer ce que certains pressentaient depuis plusieurs années : un intérêt très relatif aux joutes internes. Cette réalité s’était déjà manifestée lors du vote sur la Déclaration de principes. En effet, il est pratiquement impossible de trouver trace du nombre de militants qui se sont déplacés dans les sections, pour ratifier ou non un texte sensé être la colonne vertébrale du Parti Socialiste pour la prochaine décennie. Et surtout, tout au long de ces dernières semaines, des signes alarmants sont remontés de tout l’hexagone où les assemblées générales de présentation de motions rassemblaient des rangs clairsemés…

Dans ce marasme militant – quoi qu’on en dise – seules les  réunions publiques de Ségolène Royal ont montré une capacité à rassembler plus de cinq cents militants en quelque endroit du pays – ce dont on ne peut se satisfaire…

 

Néanmoins, il serait injuste de reporter les causes de ces désaffections citoyennes à la seule responsabilité du PS. C’est l’ensemble des structures démocratiques qui sont aujourd’hui peu ou proue remises en cause. A cet égard, la faible abstention pour la Présidentielle apparaît comme anachronique, et il convient de s’arrêter plus longuement sur les résultats des dernières Municipales. Celles-ci ont enregistré un véritable déficit démocratique avec un taux de participation peinant à dépasser les 60%, sans même parler des grandes villes où dépasser les 55% relevait d’un authentique exploit !

 

Ce parallèle permet de mettre en lumière un comportement militant qui n’est donc pas si éloigné du comportement citoyen.

 

Un premier enseignement peut en être tiré : si le PS a la volonté de faire de la participation de ses adhérents un axe fort de sa rénovation alors il pourra espérer en tirer un bénéfice certain auprès de nos concitoyens.

 

Un deuxième enseignement semble se confirmer dans le vote interne du 6 novembre : une baisse sensible du poids des « baronnies ». En effet pour beaucoup d’observateurs, ce scrutin, du fait de la forte hémorragie de ces « fameux » cartés à 20€, devait se faire au détriment de la candidate Ségolène Royal. Or il apparaît que même auprès des « militants historiques », elle conserve un fort capital de sympathie. Les primaires socialistes de 2006 avaient déjà fait volé en éclat ce fameux vote au canon et si tous les vieux réflexes n’ont pas encore complètement disparu, loin s’en faut, ils sont néanmoins fortement fragilisés.

 

Si la future direction du PS, qui sortira du congrès de Reims, aura fort à faire pour redonner une cohérence et une nouvelle force au discours politique ; elle ne pourra néanmoins faire l’impasse d’une profonde réflexion sur la démocratie interne. Le risque est d’aggraver encore un peu plus le désarroi militant et donc des citoyens et de cantonner le PS au rôle d’opposant durable.

PS : oui, c'est une urne funéraire...

Lire la suite

Ma candidature est officialisée.

9 Novembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS

 

 

Voilà, c’est fait hier, lors de notre congrès fédéral, j’ai, du fond de la salle, annoncé ma candidature au poste de 1er fédéral du nord du parti socialiste.

J’avais bien prévu une bafouille pour expliquer le sens de ma démarche et je ne doute pas un instant que Gilles Pargneaux (1er fédéral sortant) m’aurait laissé m’exprimer mais très honnêtement à ce moment de la journée, je n’y tenais pas particulièrement.

 

Cependant, il a été convenu avec Gilles, mon challenger, que nous fassions parvenir une profession de foi à l’ensemble des militants et j’espère que la presse prendra un peu de temps pour relayer mes propositions et les siennes.

 

Néanmoins, je vous livre ce discours qui aurait pu marquer mon entrée officielle en campagne. Il me reste 15 jours pour convaincre 50% + 1voix des militants socialistes à me désigner comme le premier d’entre eux.

 

Le discours auquel vous avez échappé.

 

Mes chers camarades,

 

Ma candidature n’est pas celle d’une motion, c’est simplement celle d’un militant.

 

Celle d’un militant qui aspire comme de nombreux militants à une profonde rénovation de notre parti. Rénovation de notre corpus idéologique mais peut être avant tout celle de notre mode de fonctionnement.

 

Quand près deux militants sur trois ne se déplacent pas pour s’exprimer sur notre déclaration de principe, véritable colonne vertébrale de notre parti. Quand près d’un militant sur deux ne prend pas le temps de se déplacer sur notre orientation politique pour les trois prochaines années, alors oui comme l’a dit Rémi Lefevre le malaise militant n’est plus seulement une figure de style.

 

Alors certes, on peut invoquer que 100% des militants ont voté comme on peut dire que 100% des gagnants du loto ont joué. Mais ce serait à mon sens une erreur de d’analyse notre part de faire cette lecture pour le moins biaisée.

 

Comme nous avions balayé d’un revers de main, le résultat des municipales de 2001 au prétexte de quelques arbres parisiens ou lyonnais… quelques mois plus tard, nous perdions les présidentielles et les législatives de 2002.

 

Aussi, le parti ne peut une fois encore faire l’économie d’un réel débat sur cette rénovation introuvable, et plus particulièrement sur nos pratiques nationales comme fédérales.

 

Le monde avec l’élection de Barack Obama est peut être définitivement entré dans le XXI sc marqué par la diversité, l’hétérogénéité, la complexité.

 

Plus que jamais, notre parti, notre fédération doivent appréhender ces nouvelles réalités qui se traduisent aussi par de nouvelles aspirations démocratiques pour nos concitoyens. C’est aussi le  bouleversement des hiérarchies, du rapport à l’information, à la communication.

 

De cela nous devons parler, débattre pour innover, inventer, pour continuer à faire de notre fédération un des modèles de fonctionnement pour le parti.

 

De même, c’est collectivement que nous devons réfléchir à adapter notre fédération aux modes de vie qui se sont profondément individualisés, fragmentés. Comment imaginer qu’on puisse continuer comme avant au risque de se couper un peu plus des Français.

 

On ne peut plus se contenter de se répéter comme à chaque congrès qu’il nous faut nous rénover… il faut le faire sur un objectif clair : certes faire revenir les militants dans nos débats mais surtout s’ouvrir aux citoyens en proposant des cadres clairs, décentralisés, des thématiques précises  où élus, citoyens, professionnels du terrain, intellectuels puissent confronter leurs idées et que celles-ci se traduisent dans nos politiques menées au niveau local, régional et national.

 

De même, il est impératif de s’interroger sur notre communication vis-à-vis des militants. Elle doit s’adapter considérablement aux nouveaux outils qui sont à notre disposition et ne plus être conçue comme une machine de seule promotion mais bien comme un instrument au service du débat et au service du débat, des sections, des militants.

 

Pour conclure, ma candidature n’est pas une candidature d’opposition contre Gilles Pargneaux mais  bien une candidature de propositions, celle d’un militant sans qui aspire à contribuer au changement  socialiste de demain.

Lire la suite

Congrès Fédéral : j’y serai pour être candidat.

7 Novembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS

 

Demain à 9h, je me rends à Loos pour le congrès fédéral de la fédé du Nord. Comme tout se passe un peu en catimini, j’avoue qu’à cette heure, je ne connais toujours pas les conditions pour que je puisse être candidat… j’espère que mon statut de militant suffira mais rien n’est moins sûr.

 

Il va de soi qu’il ne s’agit pas de gagner… surtout dans le cadre d’une belle motion de synthèse et qui a de grandes chances de nous mener à nouveau dans le mur en 2012 ; ni même de me présenter parce que c’est Gilles Pargneau, non c’est tout simplement parce que ce soir j’ai la conviction qu’il nous faut un débat en profondeur sur la rénovation des pratiques du parti et de nos fédération.

 

Au-delà, des scores de chacun ou chacune, et comme je l’ai dit ce matin, la participation me fait m’interroger sur la réalité de notre parti, du pourquoi les militants sont à ce point démobilisés.

 

Je reste persuadé que pour remettre ces militants dans le parti, pour en gagner durablement de nouveaux, il nous faut réfléchir collectivement à cette problématique du fonctionnement interne.

 

Donc, demain, j’y serai pour être candidat… sans aucune garantie de pourvoir l’être…

Lire la suite

Ségolène Royal, même pas morte mais…

7 Novembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS

 

Les militants ont envoyé un message clair, Ségolène Royal n’est pas morte, pis c’est sa motion qui vire nettement en tête à l’issue de ce premier round. Son cas ne pourra être passé par pertes et profits, si son leadership n’est pas incontestable, il ne peut pour autant être contesté.

 

Pour moi c’est une bonne nouvelle, non parce que je la vois comme un messie simplement parce qu’elle porte des valeurs dans lesquelles je me reconnais et aussi parce qu’elle a eu cette intuition importante à mes yeux… celle de la démocratie participative et de l’intelligence collective et ce même si on est encore loin de la perfection.

 

Autre point de satisfaction, avec le score de la motion Hamon, Pierre (Larrouturou) devrait intégrer le Conseil National. Au regard du résultat enregistré par le Pôle Ecologique, je dois l’avouer, il a eu raison de faire ce choix. Comme je l’ai dit en septembre, je suis toujours disponible pour lui et pour Nouvelle Gauche.

 

A ce stade, je vois un autre probable gagnant, Julien Dray… dans la configuration issue des urnes, il m’apparaît plus que jamais comme le plus petit dénominateur commun entre les différentes motions. Je pense qu’il lui revient de prendre la tête du parti et d’impulser la dynamique de changement portée par Ségolène Royal.

 

Voilà pour les points positifs car hélas de nombreux points noirs subsistent.

 

Au premier rang… le Parti Socialiste n’a plus d’adhérents ou si peu.  Certains pourront toujours dirent que 100% des adhérents ont voté ;  pour ma part, je vois un Parti qui peine à mobiliser ses militants. Le vote sur la déclaration de principes avait déjà révélé ce phénomène, au  point qu’il est quasiment impossible de connaître le taux de participation pour ce vote. Hier malgré un enjeu fort, un médiatisation forte et un rappel des troupes conséquent, nous ne dépassons de justesse les 55% de participation… c’est inquiétant, cela donne l’image d’un parti en mal d’adhérents et une implication fort relative qui traduit sans nul doute que le PS va mal et plus mal que le discours officiel…. Moins de 130.000 adhérents ce qui est fort peu pour le principal parti d’opposition.

 

Deuxième source d’inquiétude pour moi, la balkanisation du PS. En effet, j’ai énormément de mal à comprendre, ou trop bien, les écarts à la moyenne des différentes motions dans certaines fédérations… Bouches du Rhône, Nord, Pas de Calais, la liste est longue où ces écarts sont supérieurs à 30%... pour moi ce n’est pas une bizarrerie ou la faute à pas de chance ;  c’est le signe d’une démocratie interne qui va mal très mal et la trop grande prégnance des élus et des potentats locaux. Si j’ai un peu de temps et si on me fait parvenir les résultats de toutes fédérations, je suis en mesure de faire une jolie carte mettant en avant ce phénomène de balkanisation.

 

Voilà rapidement, mon sentiment après ce 6 novembre et dans l’attente d’informations supplémentaires.

 

Un Espoir mais le Parti Socialiste est loin d’être guéri… et j’espère que nos leaders auront la sagesse de tirer les enseignements de ce scrutin en évitant de transformer le congrès de Reims en une tragédie dont nous aurions beaucoup de mal à nous remettre.

 

Les alliances doivent se faire mais dans la plus grande clarté en respectant les militants.

PS : désolé, j'ai fait vite... 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Congrès PS : ce soir on vote.

6 Novembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS

 

 

Donc ce jeudi soir 6 novembre,  nous sommes appelés à voter pour les motions, pour l’heure, personne n’est en mesure de donner une tendance. D’autant qu’une question lancinante se pose, les militants des grosses fédérations voteront-ils au canon… c'est-à-dire en suivant, les consignes données par les poids lourds de celles-ci.

 

Pour ma part, si tel était le cas, j’en serai fort déçu mais dans le même temps peut-il en être autrement dans un parti où la proportion des élus et des obligés est surdéterminante.

 

Donc nous avons exactement trois votes à faire, celui des motions, le rapport d’activité national et le rapport d’activité fédéral.

 

Mon choix est fait depuis longtemps, sans enthousiasme particulier, juste avec l’espoir qu’effectivement on rénove enfin en profondeur les pratiques et le fonctionnement archaïque du PS.

 

A ce propos, j’avoue ma surprise d’entendre certaine parler d’ouvrir les portes et les fenêtres  quand on s’appuie sur les fédérations du Nord et du Pas de Calais avec en prime un appel de 450 maires… je me dis que le chemin de la rénovation est encore long. Alors, c’est vrai la motion E a comme soutien la fédé des Bouches du Rhône, mais il y a pour moi une différence, la contribution de initiale de SR n’avait pas dans ses signataires et contributeurs le patron de cette Fédération.

 

Ma certitude est que la rénovation viendra des militants ou ne viendra pas.

 

Donc sans surprise, je voterai contre les rapports d’activité national et fédéral.

 

 Depuis 97, nous n’avons pas gagné une seule élection nationale, rien n’a été fait pour remettre le militant dans l’appareil, depuis l’élection de Sarkozy, la direction nationale n’a jamais été en mesure de faire la moindre contre-proposition crédible et sur la crise…

 

Alors, si certains sont contents de masquer ces échecs patents avec des élections locales, moi ce n’est pas le cas. Le parti socialiste est là pour impulser une transformation sociale non pour se satisfaire de gérer des mairies, des départements, des régions.


Ce matin, je décrouvre que l'écrivaine et blogueuse Irene Delse soutient la Motion E 
" chers camarades, si vous tenez absolument à voir un jour chez nous un effet Obama, votez pour la motion E. ".

Sinon, j’ai un autre vote, celui des élections paritaire où je suis en deuxième position sur la liste de Force Ouvrière.

Lire la suite

C’est fait… pouvons nous y croire ?

5 Novembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

 

 

Par 52% contre 47, par 338 délégués contre 156, Barack Obama est le 44ème Président des Etats-Unis ; mieux la chambre des représentants et le congrès sont Démocrates.

 

Oui, je crois que nous entrons peut être enfin dans le XXIeme siècle, qu’on le veuille ou non, le fait de porter à la tête de la première puissance du monde un Noir ne peut être passé par pertes et profits.

 

Enfin, les américains ont refermé cette parenthèse où le mensonge, la peur et la médiocrité étaient élevés au rang de valeurs morales, est-ce la fin également de longue, trop  longue, réaction conservatrice initiée par Ronald Reagan, c'est aussi une quesion cruciale.


Non que les problèmes des Etats-Unis, les problèmes du monde se soient évaporés vers les 5 heures du matin, avec le résultat de cette élection ; Barack Obama et les Démocrates ont désormais à assumer ce moment historique.

 

Je veux y croire mais je garde en mémoire le livre de John Stiglitz, ce prix Nobel d’économie et conseiller de Bill Clinton, où il faisait part de ses aveuglements sur ce toujours plus de dérégulations dans le système américain tant ils étaient éblouis par ce cycle de croissance qui a présidé cette présidence, tant ils ont cédé aux sirènes de certains lobbys.

 

Barack Obama est aujourd’hui face aux urgences d’un monde poly-fracturé, et nul doute que notre village planétaire observera avec une attention extrême sa politique tant intérieure qu’extérieure.

 

Il sera tant de « juger » le moment venu, alors pour l’heure, je veux y croire et comme en écho venant de l’histoire ségrégationniste, j’ai en tête ce morceau de John Coltrane « Alabama ». En 1963, quatre fillettes noires sont tuées dans un attentat à la bombe sur l'église baptiste de la 16e rue à Birmingham (Alabama). Suite à cette tragédie, Coltrane enregistre ce morceau.

 

Alors l’élection de Barack Obama, c’est aussi ça pour moi…

En France aussi, pourrions nous y croire ?


Découvrez John Coltrane!
Lire la suite

Barack Obama Elu !!!

5 Novembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses


D'après le Figaro, les démocrates préparent une fête... donc il a gagné.

Je révise mon score à 51, 35... un peu optimiste ce matin

A 0h40 (insomnie) : l'Indiana semble se donner à Obama avec 51%. C'était un Etat indécis... c'est plié avec en prime une forte participation. On va réfléchir à tout ça demain.

PS : ceci est un test Google.

Lire la suite

Barack Obama est élu à 53,34%...

4 Novembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

Il est le nouveau président des Etats-Unis mais la vraie victoire de Barack Obama résidera dans le fait de savoir si les Démocrates parviennent à être majoritaires à la chambre des représentants et au Sénat… et aussi dans la participation des citoyens américains.

 

Alors on pourra peut-être parler de révolution, de « Révobama »…

Lire la suite

Jacques Attali et la retraite à 70 ans…

3 Novembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

 

 


Ce matin sur France Inter, nous avions droit à notre économiste, tendance « Riches, soyez altruistes », Jacques Attali.

Bon, c’est vrai on a peu l’impression, avec son concept, de replonger en plein moyen age et l’aumône aux pauvres. Tant il est vrai qu’on ne voit pas bien la nouveauté dans ce truc de la piécette lancée aux gueux. Si il s'agit de remettre au goùt du jour un machin dont le but avoué est d’éviter qu’ils fassent trop chier les riches du XXIème siècle, je ne vois pas bien la modernité intrinsèque de la chose. Admirons au passage la grandeur d’âme et la profondeur de la pensée.

 

C’est vrai je digresse de manière exagérée sur celui qui s’est trouvé la mission de faire gagner un gros point de croissance à la France… mais c’est pour vous dire que le gars est profondément attaché à la justice sociale.

 

Mais revenons en à nos retraités. Donc ce matin, notre gugus a manifesté son enthousiasme sur la retraite à 70, limite si il n’aurait pas fallu carrément mettre le curseur de l’indécence et de l’esclavage moderne à 80 ans… là, où il y a de la gène, il n’y a pas de plaisirs… hein mon con.

 

D’ailleurs pour bien montrer la hauteur de sa pensée, il a déjà reçu des lettres de profs et d’instits manifestement leur engouement pour une mesure votée… vendredi soir… et déflorée par la presse samedi soir…

 

Je n’ose, et d’ailleurs le grand journaliste d’Inter n’a pas relevé…, signaler à Jacques Attali la dose de perversité qu’il a fallu à ces personnes pour lui envoyer derechef une telle lettre.

 

Perversité parce qu’ils ont dû trouver l’adresse du Jacques… je sais que les pages jaunes existent… l’adresse qu’on me donne est 133 av A. Peretti à Neuilly (beurk, une ville de banlieue défavorisée)… écrire la bafouille un samedi soir, je ne vous dis pas le dégrè de motivation entre la poire et le café… trouver la poste qui prend le courrier après une soirée chargée et qu’en plus Olivier Besancenot la livre assez tôt pour que le Jacques puisse nous en parler ce matin à 8h30.

 

Franchement, je ne crois plus au Père Noèl ni aux fables libérales de la main imbécile invisible… En prime, pour gueuler en cœur « Vive la retraite à 70 ans »… hormis dans un HP psychiatrique, je doute de la santé mentale de nos écrivains anonymes.

 

Vous allez me dire qu’en fait, il a reçu des mails… Je tiens à vous signaler que Monsieur Jacques, du haut de ses 150 de QI, fait parfaitement la différence entre un mail et une lettre.

 

Enfin, c’était encore une bonne séance de marrade… c’est déjà ça… c’est con, la prochaine fois à Inter, ils peuvent nous faire une doublette avec Jean-Marc Sylvestre venant nous expliquer les bienfaits du code du travail après avoir été viré par cette même station en ayant enchaîné des CDD.

Lire la suite

Charles Milhaud… c’est vraiment trop dur…

2 Novembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

 

Sacré Sarkozy toujours à l’affût de belles paroles… souvenons nous avec l’ex-patron de la Caisse d’Epargne… on allait voir ce qu’on allait voir.

 

C’est vite vu… Le Charles a été nommé à la présidence du conseil de surveillance de l'une des filiales les plus importantes du groupe bancaire, Océor, qui contrôle de très nombreux établissements bancaires outre-mer et à l'étranger…. Il semble d’ailleurs que notre président ne soit pas étranger à cette infamie.

 

Y a pas dire, la réforme du système capitaliste est sur de bons rails…

 

Pour la bonne bouche : « 600 millions de perdu, c'est suffisant pour que les responsables sachent en tirer les conséquences", avait déclaré Nicolas Sarkozy ».

 

Sarkozizistes arrêtez de nous prendre pour des cons.

Edit : donc aujourd"hui, Nord Eclair m'a fait l"honneur de consacré une page en Région. Je les en remercie. Au passage, je veux également remercier le journaliste, Nicolas Camier qui a bien résumé mes propos. Petite précision pour le lecteur de NE qui passerait par ici, je ne suis candidat à aucun mandat. Vous pouvez retrouver cet article ici.

Lire la suite