Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Le rapport singulier de Sarkozy à la réalité...

28 Octobre 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

Ce matin grosse polémique sur les propos d'un Nicolas Sarkozy en roue libre... donc la France entretiendrait un rapport singulier à la terre... Comme son fils Jean Jean, il semble que le Président devait rarement se rendre en cours, ç'est fort dommage, ça lui aurait permis de faire un peu de démographie...

Nico, faut arrêter avec le mythe de la France rurale... sans même parler de la paysannerie... c'est loin tout ça... Belle plongée dans le passé... Un petit graphe de la documentation française pour rafraîchir la mémoire.

Au XXIème siècle, on semble bien loin de ce rapport singulier à la terre et ça fait près d'un demi siècle...

Bon, petit gars, si on revenait à des trucs un peu plus terre à terre... chômage, précarité, pouvoir d'achat, environnement... Non parce que tes machins à la con pour te refaire l'électorat frontiste, c'est un peu gros voire carrément attendu... du prévisible en somme.


Cadeau après un rappel à l'ordre salutaire de Ronald... le discours de l'Autre.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

impots utiles 29/10/2009 17:43


Il faut que Sarkozy rembourse sa douche à 245 572 euros, douche jamais utilisée, construite à l'occasion du sommet de l'Union pour la Méditerrannée, à 500 mètres de son logement de fonction.

Pour signer la pétition pour le remboursement de la douche de Sarkozy

http://www.impots-utiles.com/petition-pour-le-remboursement-de-la-douche-de-sarkozy-a-245-572-euros.php


BA 28/10/2009 21:35


Sur le site internet du Figaro, mercredi 28 octobre, Charles Pasqua jette quelques bombes. En tout, Charles Pasqua balance huit hommes politiques :

- Pour la période 1993-1995 : François Mitterrand, Edouard Balladur (Balladur est littéralement flingué par Pasqua dans cet interview), Edmond Alphandéry, François Léotard.

- Pour la période 1995-1998 : Jacques Chirac, Alain Juppé, Jean Arthuis, Charles Millon.

Dans cet interview extraordinaire, Charles Pasqua ne prend plus de gants, il flingue, il balance, il dénonce, il donne les noms, il ne correctionne plus, il dynamite, il disperse, il ventile.

LE FIGARO. - Vous n'étiez pas mardi à l'audience pour la lecture du verdict sur l'Angolagate. Aviez-vous peur d'un mandat de dépôt à l'audience ?

Charles PASQUA. - Pas du tout. Je n'ai pas eu peur de la prison. Je vous rappelle que je suis parlementaire et que l'immunité ça existe. Personne ne savait d'ailleurs ce que le tribunal allait
dire. Mes avocats, qui m'avaient conseillé de m'y rendre, étaient plutôt optimistes : ils pensaient même à une relaxe ! Lorsqu'on est venu m'annoncer la décision, dans l'après-midi, je me suis dit
qu'il s'agissait d'un jugement aberrant.

LE FIGARO. - Le porte-parole du gouvernement laisse entendre que votre demande de levée du secret-défense pourrait être examinée. Qu'en attendez-vous ?

Charles PASQUA. - Je vois que cela progresse… Tant mieux ! Dans l'affaire de l'Angolagate, de nombreux documents ont été classifiés secret-défense, et le tribunal n'a pas pu y avoir accès. Or, avec
ces documents, on aura la preuve que tout le monde était au courant des ventes d'armes à l'Angola.

LE FIGARO. - Tout le monde ? Qui visez-vous ?

Charles PASQUA. - Le président de la République, le premier ministre, le ministre des Finances et le ministre de la Défense. Tous les quatre étaient forcément au courant.

LE FIGARO. - De quelle période parlez-vous ?

Charles PASQUA. - Sous le mandat de François Mitterrand de 1993 à 1995, puis sous la présidence Chirac de 1995 à 1998. Plus, les deux premiers ministres concernés que sont Édouard Balladur et Alain
Juppé.

LE FIGARO. - Édouard Balladur a pourtant affirmé hier « ne pas avoir eu d'information » au sujet de ce trafic d'armes…

Charles PASQUA. - Balladur peut dire ce qu'il veut. Malheureusement pour lui, un document a été présenté au tribunal montrant que son directeur de cabinet lui avait fait remonter une note. M.
Balladur n'a plus de mémoire, cela peut arriver.

http://www.lefigaro.fr/politique/2009/10/29/01002-20091029ARTFIG00007-charles-pasqua-que-chirac-prenne-ses-responsabilites-.php


BA 28/10/2009 19:02


Edouard Balladur s'est déclaré favorable mercredi à la levée au moins partielle du secret défense dans l'affaire de l'Angolagate, tout en démentant avoir eu connaissance de ces ventes d'armes à
l'époque où il était Premier ministre.
Interrogé lors de l'émission "Questions d'info" sur la chaîne LCP sur l'affaire de l'Angolagate et les affirmations de Charles Pasqua sur le fait que l'Elysée et Matignon avaient été au courant des
ventes d'armes à l'Angola de 1993 à 2000, M. Balladur a répondu: "Non, je n'en ai pas été spécialement informé", avant de préciser "pas du tout".
A la question de savoir si aucune information à ce sujet n'était arrivée sur son bureau, l'ancien Premier ministre de 1993 à 1995 sous la présidence de François Mitterrand a déclaré: "Pas que je me
souvienne, non".
Cependant, "les ventes d'armes, elles ont commencé bien avant" 1993, a-t-il remarqué, et "le problème des ventes d'armes en France est un problème récurrent depuis que la France fabrique des
armes".
"Je ne sais pas dans quelles conditions le procès s'est déroulé, mais si véritablement (Charles Pasqua) n'a rien à se reprocher, je comprends qu'il soit en colère", a-t-il ajouté, refusant de
mettre en cause "de façon brutale et injurieuse" son ancien ministre de l'Intérieur.
"Plus on fera apparaître la vérité dans ce genre d'affaires, mieux ce sera", pas seulement concernant "les ventes d'armes", a-t-il souhaité, mais "il faut savoir où mettre la ligne de partage"
entre les "intérêts de l'Etat" et ceux "des citoyens".

http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/societe/20091028.FAP0504/ventes_darmes_a_langola_balladur_favorable_a_la_levee_d.html

Que signifie cette dernière phrase d'Edouard Balladur ?

"il faut savoir où mettre la ligne de partage entre les intérêts de l'Etat et ceux des citoyens".

Edouard Balladur veut dire ceci :

1- Les intérêts des citoyens français :

les citoyens français veulent savoir la vérité à propos de toutes les ventes d'armes, à propos des commissions, et à propos des rétro-commissions qui revenaient en France remplir les caisses des
partis politiques.

2- Les intérêts de l'Etat :

si les citoyens français apprennent la vérité à propos de l'Angolagate, à propos du Karachigate, etc. la Vème République explose car des anciens premiers ministres et des présidents de la
République sont mouillés.


Rera 28/10/2009 17:14


@ victorias,

J'ai fait un copié-collé d'un post d'internaute sur un autre forum ,pour relayer l'info du canard enchainé !!!


victorias 28/10/2009 15:01


@ rera

Je ne comprends pas pourquoi vous citer Moscovici pour "réagir à l'approche des élections régionales"... D'ailleurs face à Besson l'autre jour il s'est fait laminer malheureusement, pas nécessaire
de l'envoyer parler encore!