Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

De l’intelligence en politique avec Alain Lipietz ?

27 Octobre 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

Hier, je suis tombé sur le gros débat entre la « traitrure » Eric Besson, Christine Boutin et Pierre Moscovici sur ce fameux débat à la con sur l’identité nationale.


A la con parce que franchement en ces temps de crise économique majeure. en ces temps d’un futur désastre écologique pour nos générations futurs, je me dis que cette question est quelque peu surannée… mais bon là n’est pas mon propos.


Et on peut aimer la France, se sentir apatride et détester ce gouvernement aux relents électoraux frontistes.


Non ce qui m’a interpellé c’est d’une part de voir une Christine Boutin moins à droite que le néoconverti mais surtout pourquoi envoyer pour le PS un Moscovici qui ne maitrise absolument pas le sujet… un Peillon ou un Boutih ok mais lui hormis qu’il fait désormais partie de la majorité de Martine Aubry, je ne vois pas.


En somme l’antithèse de l’intelligence en politique. A contrario, je suis tombé grâce à un Cap21iste plutôt de gauche (enfin c’est vrai je ne connais pas son véritable ADN politique) sur le blog d’Alain Lipietz… Et là…


Je suis tombé sur son papier qui revient sur l’élection de David Douillet ou encore appelé le touriste fiscal. Pour tout dire, Alain Lipietz résume fort bien l’état de ma propre réflexion, à savoir et je le cite :

« la position du Parti de gauche et de Politis témoigne d’un effarant dogmatisme. Accusation par contamination : le PS ne refuse pas le soutien du Modem (qui ne le lui apporte pas), lequel Modem a lui-même penché à droite puisque un élu Nouveau Centre (d’ailleurs immédiatement exclu) lui a apporté son soutien, il faut donc sanctionner ce manque de délimitation à gauche et faire gagner la droite ! »… C’est tout mon problème avec le parti de Mélenchon…


« S’agissant du Modem, il est clair que la ligne oppositionnelle, de plus en plus « alliance à gauche », de Bayrou n’entraîne pas tous ses cadres et que Bayrou hésite lui-même. »… Est c’est par un débat de fond que les ambigüités doivent être levées.


Et de continuer «par exemple, sur les projets autoroutiers : les seules discussions admissibles portent sur la fluidité relative des déplacements par RER ou autoroute, jamais sur la lutte contre l’effet de serre et l’urgence de Copenhague. Cette urgence, Cap 21 la sent bien, et je suis prêt à parier que la fracture Lepage/Bayrou apparue à Poissy va continuer à s’approfondir. »… et c’est pour cela que je regrette que Corinne Lepage se soit arrêtée au milieu du guet ce week-end.

 

Alors voilà où j’en suis, je regarde toutes les initiatives sortant des cadres habituels, osant sortir des discours lénifiants et convenus sur la soi-disante vraie gauche. Au passage, elle non plus n’a toujours pas commencé à rénover son socle idéologique… on ne raye pas d’un trait de plume ou à la tribune d’une salle acquise la matrice productiviste.

 

Pour moi-même cette mue n’est pas finie, loin de là mais ce qui me nourrit ce n’est plus les partis traditionnels, plutôt des machins tout bizarre comme Nouvelle Gauche (Pierre Larrouturou), Europe Ecologie ou Cap21 sans parler des essayistes un peu underground (Jorion, Lordon…) et même si je ne suis pas toujours d’accord avec eux comme sur la taxe carbone.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ulyssebiz.over-blog.com 17/07/2010 09:46


Pour améliorer vos pages de vente et sites. E-book gratuit: 15 Conseils simples de Pros pour votre site. Ici: http://ulysse.biz/15conseils


P.-Y. D. 30/10/2009 09:35


Merci. Je me retrouve tout à fait dans votre commentaire. Les noms que vous avez cités - Liepietz, Larrouturou, Jorion, Lordon, et il doit encore en avoir quelques autres --, sont l'avenir de la
gauche. Ces personnes réfléchissent, et, miracle, sont de gauche, et ont les idées bien en place, qui plus est en phase avec une crise qu'ils sont capables d'expliquer de façon pertinente, tout en
apportant des réponses convaincantes, qui vont au delà des antiennes de la social-démocratie et du social-libéralisme.

Bref, elles ont le coeur à gauche mais aussi une tête pour penser à autre chose que les prochaines échéances électorales.
C'est en affirmant une réelle identité -- de gauche -- que la gauche pourra redevenir une force de transformation sociale.

Au PS les idées de ces personnalités devraient être mises en avant, or elles y sont marginalisées, tout juste écoutées avec un sourire condescendant. C'est affligeant de voir un parti, alors que le
sarkozysme ne fait même plus recette à droite, et a donc un boulevard devant lui, ne pas se servir de ce qu'il y a de plus précieux : l'intelligence.


Idefix 28/10/2009 11:01


@ David 75 et @ Francis

Retour au pays de réfugiés climatiques : 25 à 3

Avantage Martine + les Verts


francis 28/10/2009 09:46


à david: le retour des afghans sous jospin est un élément mineur du débat , mais reconnaître une erreur sur ce point aurait immédiatement valu la riposte: "ceci est la preuve que vous n'avez pas de
politique en matière d'immigration, que vous changez d'avis que vous êtes au pouvoir ou dans l'opposition"
pas d'angélisme non plus sur ce thème


BA 27/10/2009 23:09


Charles Pasqua vient d’être condamné à un an de prison ferme. Charles Pasqua n’a pas été sauvé par Nicolas Sarkozy. Du coup, Charles Pasqua veut entraîner dans sa chute tout le clan
Balladur-Sarkozy !

Sur France 2, mardi 27 octobre dans le journal de 20 heures, Charles Pasqua balance en direct tout le clan Balladur-Sarkozy :

- Charles Pasqua : Je demande au président de la République de lever le secret-défense sur TOUTES les ventes d'armes, sur toutes ces opérations qui ont été réalisées à l'étranger afin que l'on
sache s'il y a eu DES RETOURS DE COMMISSIONS en France et qui en a bénéficié.

- Marie Drucker : Vous pensez auxquels par ailleurs ?

- Charles Pasqua : Moi, je ne pense à personne, moi. Moi, je suis très serein. »

http://jt.france2.fr/player/20h/index-fr.php?jt=20091027&timeStamp=186


1- Alors que Marie Drucker l’interroge seulement sur la vente d’armes à l’Angola, Charles Pasqua prononce soudain l’expression : « TOUTES les ventes d’armes ».

Charles Pasqua élargit brutalement le sujet : il commence à parler de TOUTES les ventes d’armes, c’est-à-dire des ventes d’armes à d’autres pays que l’Angola : Charles Pasqua fait allusion à la
vente des sous-marins au Pakistan en 1994.

2- Charles Pasqua parle ensuite de « retours de commissions en France ». C’est un coup de tonnerre !

Là encore, Marie Drucker ne l’a pas du tout interrogé une seule seconde sur cette possibilité de « retours de commissions en France ».

C’est Charles Pasqua lui-même qui aborde brutalement ce nouveau sujet : il commence soudain à parler de rétro-commissions !

Charles Pasqua fait allusion aux rétro-commissions liées à la vente des sous-marins au Pakistan.

En 1994-1995, quand le clan Balladur-Sarkozy vendait des sous-marins au Pakistan, des commissions occultes partaient de France et elles étaient versées à des Pakistanais. En échange, les
Pakistanais reversaient des rétro-commissions au clan Balladur-Sarkozy.

3- Sur France 2, devant des millions de téléspectateurs, Charles Pasqua vient d’envoyer un message à Balladur et à Sarkozy. Ce message est le suivant : « Bon, d’accord, je viens d’être condamné à
un an de prison ferme. Vous ne m’avez pas sauvé. Alors écoutez-moi bien : si je tombe, vous tomberez avec moi. »