Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

DSK… je l’aime bien.

29 Mai 2007 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

C’est vrai je suis rarement tendre avec Dominique Strauss Khan et pourtant je l’aime bien le DSK (il s’en fout mais c’est pas grave…). Hier encore, je lisais un compte rendu d’un meeting durant lequel il a dit que les socialistes devront réfléchir à des désistements en faveur du modem… bien, bien. A titre personnel, c’est tout réfléchi… on doit le faire et je pense même que dans certains cas comme à Lyon, on doit tout faire pour que Madame Camparini soit réélu députée.
Non sur le fond, je suis très souvent en phase avec ses propositions… mon problème c’est comment dire… son comportement et celui de ses proches à l’interne… dans ce cadre, on est à des années lumières d’une pratique renouvelée. En effet, si j’apprécie la démarche intellectuelle de Cambadélis, ce dernier ne me fait jamais oublié son passé à l’OCI et son art consommé de la manœuvre purement politicienne dans le parti.
L’autre chose qui me chagrine chez DSK, à tord ou à raison, c’est son incapacité à comprendre le quotidien des gens et donc de les traduire dans les faits. On peut trouver démagogique la posture de Ségolène Royal sur la délinquance, la sécurité mais combien nous faudra-t-il encore de défaites électorales pour comprendre que c’est un enjeu important pour notre électorat « populaire ». Les résultats électoraux nous on montré qu’on avait regagné un peu de terrain dans ses quartiers parce que SR s’est affranchie du discours attendu du PS dans ce domaine.

Il en est de même des forums participatifs… les gens ont besoin de s’exprimer, ils n’ont plus envie d’être considéré comme de simples colleurs d’affiches. Comme je l’ai déjà dit, il est nécessaire de les organiser et de donner en amont des « outils » qui aident à la réflexion des militants. Sur ce point, je ne suis pas certain que DSK soit convaincu de la démarche… c’est une erreur…
J’en ai fini avec mes « griefs » vis-à-vis de DSK. Là où je me sens le plus en phase c’est sur sa capacité à penser l’économie, cet homme est un think tank à lui tout seul. Et très honnêtement, je vois mal comment un « nouveau » parti socialiste pourrait se passer de sa compétence,  il a un rôle majeur à jouer pour redéfinir le rapport du PS à l’économie de marché. Merde, j’ai dû lâcher un gros mot là…
Oui, à l’instar du papier de Jean Marie Bockel (le maire de Mulhouse… coucou Franck) dans un numéro du JDD, j’espère que la raison l’emportera sur l’ego avec la mise en place d’une ligne claire Royal/DSK et faire mentir certains échos parlant d’un rapprochement Fabius/DSK. Si tel était le cas, c’est que l’appareil aura pris le pas sur tout autre considération et principalement sur la notion de cohérence politique… ce qui nous a fait défaut depuis quelques années.
Oui, je suis en faute, les législatives ne me concernent pas ; pour moi le curseur de la refondation n’est pas tributaire du nombre de députés envoyés à l’assemblée nationale à contrario de DSK… comme Ségolène, le logiciel socialiste doit être complètement revu, c’est tout et le plus tôt sera le mieux… Novembre 2008 et pourquoi pas Novembre 3008.
Dominique déconne pas (ouais vous vous souvenez de la chanson de Renaud « déconne pas Manu, tu vas pas te tailler les veines… »), les enjeux sont trop importants pour laisser place à une bataille de personnes… que de toutes les façons tu as déjà perdu… (20% ; 20% ; 60%).

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Triple R™ 30/05/2007 10:57

Le problème, c'est qu'entre avoir un rôle (important) à jouer comme économiste et assurer la fonction de leader et de présidentiable, il y a une barrière qu'il faut savoir ne pas franchir.
Ceci dit, je partage l'analyse intéressante de cette note :-)