Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Alors hier soir ?

20 Février 2007 , Rédigé par MarcoV Publié dans #Archives- Présidentielles 2007 -

Et bien comme chaque lundi soir…je suis en cours jusque 21h30 donc je ne pouvais suivre le grand oral de Ségolène Royal et de toutes les façons je n’aurais pas regardé l’émission pour une simple raison… je déteste le format et le concept fumeux de panel représentatif.
Ce machin a un défaut rédhibitoire, c’est que quelque soit le candidat ou la candidate, on a forcément droit à une liste à la Prévert… car il serait impensable qu’une question forcément personnelle n’appelle pas une réponse personnelle… c’est La limite et l’écueil de l’exercice imposé.
Non que ce type de « débat » ne présente pas d’intérêt mais j’ai la faiblesse de penser que la forme l’emporte sur le fond… et à écouter les commentaires de ce matin… je ne pense pas me tromper de beaucoup. A ce propos, il semble que sa prestation a été plutôt convaincante ou tout au moins réussi… comme dirait Guy Carlier « la cruche ne s’est pas cassée ». Sur le fond… diantre… « rien de nouveau »… encore heureux… il me semble qu’elle a déjà décliné ses propositions… ben heureusement sinon que n’aurions nous pas entendu…  
Sans surprise, le discours déjà préparé de l’UMP… « pas de propositions, pas de projet »… c’est assez étonnant de refuser le débat de la sorte… Sarkozy a des propositions, un projet…. Seulement je suis en complet désaccord… là, dans le genre langue en béton armé… difficile de faire mieux… mais le plus drôle, c’est ce matin sur Inter lors du visionnage de l’émission par le staff de sarko « elle n’écoute pas »… venant de la part d’experts dans la négociation sociale et de la non prise en compte des partenaires sociaux (j’exagère l’UMP entend mieux le medef et les médecins…), ça ne manque pas de sel…
A vrai dire, ce qui m’inquiète davantage aujourd’hui, c’est un sondage de ce matin qui place l’ensemble de la gauche à un petit 38%... il sera grand temps que le PS et le reste de la gauche s’attaque au bilan de la droite… une réalité désastreuse… je prends juste un chiffre (j’y reviendrai plus longuement dans quelques jours) celui du nombre de rmistes… de 2002 à 2005, il a augmenté de près de 20%... (passant de 950.700 à 1.134.500 source INSEE) mais de ça… il n’en est jamais question… car dans le même temps il parait que le chômage baisse… comprenne qui pourra. Ces résultats « époustouflants » existent à la pelle… il faudrait peut être le dire aux Français !!
A Ségolène Royal de convaincre les citoyens de la pertinence et du sérieux de son pacte présidentiel.

Au fait, vous qui avez regardé quelles sont vos impressions ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Vinckier Denis 21/02/2007 07:15

Bayrou ce n'est pas une tentation mais un espoir non ? L'espoir d'une France républicaine rassemblée non ? Enfin c'est mon avis. Mais contrairement à ce que on entend ici et là, son discours n'est pas une façade. Comment expliquer dans de telles conditions sa lente et constante progression quand les deux autres candidats entament une lente et constante déperdition. Je ne compte pas les points, je suis au dessus de cela. Mais il faut être objectif, il y a une vague de fond, un mouvement que personne n'avait prévu mais qui était prévisible. Le centrisme existe depuis aussi longtemps que le socialisme et il s'est notamment forgé contre une certaine idée du libéralisme. Le centrisme est un combat contre les idéologies depuis ses origines. Pas étonnant qu'au moment où elles montrent leurs limites, le centrisme renaisse à travers un caractère: Bayrou. J'ajoute qu'historiquement cette famille politique du centre a réussi à réconcilier les catholiques et la République. Oui Bayrou est un pur produit de la République. Son combat c'est la République. Et la République, n'est-ce pas chercher à dépasser les camps de la "vieille politiqie" ? 

opium 20/02/2007 22:55

Hier soir c'était bien, comme tu pourras le voir sur mon blog où un petit message t'est adressé.
En toute subjectivité, elle a évité le piège de ce genre d'emission et a réunit jusqu'à 10 millions de personnes.
Rien n'est perdu Marc, il ne faut pas avoir la tentation Bayrou, comme je l'entend parfois dans mon entourage...

jld 20/02/2007 15:05

OUI ! j'ai écouté !
Pauvre France…
J’ai peur ! Pas tellement pour moi, mais pour les générations à venir ! J’ai effectué plus de la moitié de mon parcours ici bas et j’ai peur pour ceux qui ne font que débuter. L’avenir n’est pas brillant. Nous en sommes tous un peu responsables, à des degrés différents, mais nous avons tous notre part de responsabilité. N’en déplaise à certains, ceux qui ne souhaitent pas prendre part, prendre partie, se refusent à un acte responsable et préfèrent vivre et commenter sans avoir exprimé leur choix. Je ne leur en veux pas mais ils sont tout aussi responsable que moi. Pourquoi leur en voudrais-je ? Ils sont libres, n’est-ce pas ? Libre de leur choix comme l’exprime la constitution. Je comprends leur refus de responsabilité mais d’un autre côté, je comprends leur insatisfaction. Promesses, promesses et encore promesses. Cela fait plus de cinquante ans que j’entends les politiques faire des promesses sans qu’aucun ne fasse de vraies propositions concrètes, réalistes, solides, basées sur les fondements de notre constitution, l’égalité. En France, il n’y a plus d’égalité, ni  de légalité.

J’ai écouté une candidate. Mademoiselle ROYAL. A ce que je sache, elle n’est pas la première femme à se présenter. D’autres avant elle ont essayé. Je n’ai rien contre, non, rien contre elle. Seulement je suis effaré par cette personne qui se propose de devenir chef d’état et nous demande de lui faire confiance. Alors, pour ce faire, je l’ai écoutée. Et j’ai appris beaucoup.
Hormis quelques mensonges, des incohérences, des contradictions, il y a quelque chose qui me choque.
Mademoiselle ROYAL cherche à séduire. Le charme est-il suffisant pour prétendre gouverner et diriger l’avenir de notre pays, l’engager au sein de l’Europe, au sein de la Planète. Il en faut un petit plus, je pense. La dialectique dont elle use et abuse n’est pas un outil spécifique à elle. Les autres aussi s’en servent. Les beaux parleurs sont de sortie, ces derniers temps.
Il me semble déjà que tout candidat, ou toute candidate, doit faire preuve d’honnêteté, de probité. Oh, elle n’est pas la seule, me direz-vous ! C’est vrai ! Mais quand on est une femme et que l’on annonce vouloir faire de la nouvelle politique, on devrait commencer par là.
« Issue d’une classe moyenne ». Un officier de l’armée de terre, c’est un cadre. Un cadre qui inévitablement par son avancement devient cadre supérieur. Dans la société française, à ce que je sache, les cadres supérieurs font partie des personnes ayant des revenus qui dépassent la MOYENNE. Ce manque de franchise est déplaisant et vous dessert, mademoiselle. Pourquoi mentir ? Il n’y a rien de déshonorant à être issu d’une famille aisée. Mais pourquoi renier sa famille et ses origines ? Pour tenter de séduire une catégorie de françaises et de français en voulant leur faire croire : « je suis comme vous ! je suis des vôtres !… »
Non ! Mademoiselle ROYAL, vous ne pouvez vous affranchir de vos origines. Ce que vous faites est irrespectueux, tant pour ceux qui sont votre famille que pour ceux que vous espérez convaincre par ce mensonge. Mais c’est un petit détail… J’aurais tout autant apprécié que vous acceptiez vos origines et que vous parliez franchement, en exposant vos convictions, vos valeurs.

Comme l’a souligné une personne, vous ne prenez pas de risque. Comment ? Mais vous prétendez dans votre pacte solennel vouloir abolir le cumul des mandats. Pourquoi ne pas montrer l’exemple et nous le démontrer ? Vous êtes député (indemnités, avantages, mais quelles contraintes ?….) et vous avez été élue présidente de région non par un scrutin uninominal mais par un scrutin de liste. Vous cumulez deux mandats électifs et vous osez promettre de supprimer cet état de fait. Pourquoi ne pas démissionner d’un de vos mandats ? Vous seriez plus crédible, plus vraie, plus honnête avec nous et avec vous-même. L’argent vous fait-il si cruellement défaut ? L’argent des contribuables, notre argent ?
Mais vous êtes aussi fonctionnaire puisque vous toucherez d’ici quelques années une retraite de fonctionnaire en plus de vos retraites d’élus. Ce n’est pas par jalousie que j’énonce ceci. Mais je ne peux vous faire confiance. Vous voulez faire une autre politique en gardant les mêmes principes que les autres. Sécurité oblige. Vous auriez été plus crédible en démissionnant. Cela aurait fait plus vrai. Vous auriez séduit nombre de personnes en prenant un risque.

Golden politique, comme l’a si bien dit un des participants. Vous méprisez les parachutes des grands patrons mais vous en faites tout autant. Lorsqu’un ministre perd son portefeuille (de gauche comme de droite), il retrouve très facilement un poste. C’est l’assurance chômage des énarques, la solidarité quelle que soit l’origine partisane. Oh ! Vous n’êtes pas la seule, vos adversaires dans cette « bataille » en font tout autant. Mais alors pourquoi vouloir prétendre faire une nouvelle politique si l’on garde les mêmes principes ? Expliquez-moi, je n’ai pas compris… Pourquoi nous dire que vous voulez faire de la politique autrement… autrement comment ?… en faisant comme tous les autres ? … mais alors, il n’y a pas d’autrement puisque vous faites comme eux !

Dommage, la jeune fille qui vous a posé si gentiment une question, elle, elle aurait pu vous croire, mais elle attend encore votre réponse. Vous n’avez pas eu le courage de lui répondre alors qu’elle a eu la force de vous dire qu’elle ne voterait pas pour vous. Quand elle vous a posé cette question, pourquoi n’avez-vous pas répondu ? Parce qu’il n’y a pas de réponse ? Possible ?
« Vous êtes vous posé la question de savoir pourquoi je ne voterai pas pour vous ? »

Voilà pourtant une très bonne question ! Que chaque candidat devrait se poser. « Pourquoi cette personne ne m’accordera pas sa confiance ? ». Il eut été fort intéressant de connaître le fond de votre pensée. Soit il n’y a pas réponse, parce que vous ne vous êtes pas posé la question, soit votre réponse ne la regarde pas. Serait-ce : « Comme elle ne votera pas pour vous, elle ne m’intéresse pas ». Voilà ce que j’ai ressenti dans votre non-réponse.

J’eusse aimé vous entendre lui poser en retour cette question : « Et pourquoi ne voterez-vous pas pour moi ? ». C’eut été une excellente réponse. Une réponse qui vous aurait permis de connaître ses raisons et d’aller à la rencontre d’un débat participatif… Cette jeune fille n’est-elle pas de celles auxquelles vous promettez tant et tant ?… mais il est vrai que le temps des débats est terminé. Vous SAVEZ maintenant ! Vous SAVEZ ce que les français veulent !

Expérimentation audacieuse… ai-je lu dans un blog. Ségolène ROYAL ose une expérimentation audacieuse. La France et les français méritent-ils une nouvelle expérimentation ?

Depuis plus de 30 ans, économistes, politiques, politiciens et politicards s’essayent à des expérimentations. Des expérimentations qui nous ruinent. Il est temps de prendre une autre tournure, un autre cap. Vos études à l’ENA vous auraient-elles fait oublier  la nécessité d’un équilibre budgétaire ? A aucun moment dans vos discours, je n’ai entendu ce mot. Qu’à cela ne tienne ! L’équilibre, c’est pour les autres ! Moi, je séduis. « chaque euro dépensé est une victoire »… une victoire sur quoi ? …
Depuis plus de 30 ans, la fuite en avant se poursuit, inexorablement, sans aucun respect des engagements pris. Même l’Europe admet cette fuite devant l’endettement croissant en repoussant les limites…

Nous n’avons pas les moyens, Mademoiselle. Vous n’avez pas les moyens de votre politique. Comment allez-vous faire ? Vous n’avez pas répondu ? Parce que vous ne savez pas et que ce n’est pas votre problème. Ce qu’il vous faut, c’est avoir le POUVOIR.

J’eusse aimé trouver dans la présidentielle, une femme ou un homme qui me dise. Voilà. Notre bilan est mauvais. Nous allons devoir faire des efforts, nous restreindre, cherche des solutions, travaillez plus pour rétablir l’équilibre. Mais non ! Ces mots déplaisent. Pourtant ce serait la bonne parole. Mais cette parole n’est pas à votre image : séductrice…

Vous l’avez dit vous-même. Chaque français a une dette. 18 000 €. C’est énorme. Vous vous rendez compte ? Pour un smigard, c’est 18 mois de salaires nets. CADEAU ! A raison de 30€ de remboursement par mois et par personne, (ce que vous proposez pour mieux vivre…), cela fait 50 ans… Pardonnez-moi, mais je ne pourrai rembourser la dette car je n’ai pas cette espérance de vie !

Chaque enfant qui naît a déjà une dette. Quel bonheur ! Il n’a rien demandé mais vous lui offrez une belle tirelire…

J’eusse aimé vous entendre dire alors, que chaque personne qui souhaite immigrer en France s’acquitte aussi de cette dette. Non ? et pourquoi ? L’enfant qui vient de naître y est soumis mais pas celui qui choisit de venir ici… Belle contradiction égalitaire.

Vous le savez fort bien. Un jour ou l’autre, il faudra prendre des mesures draconiennes. Pourquoi pas maintenant. Pourquoi vous refusez-vous à être celle qui nous sauve du désastre, de la faillite ? Quelle courage, mademoiselle ROYAL ! Il est plus facile de promettre de donner, plus séduisant que de promettre de prendre. Et pourtant, il vous faudra le faire, car les seules ressources sont les taxes. Nous n’avons pas de richesses naturelles… Nous n’avons que le fruit de notre travail… qui lui est taxé… toujours ET ENCORE plus. Comment pouvez vous faire croire que vous allez pouvoir donner sans reprendre. Personne ne vous croit. Il ne suffit pas de VOULOIR, il faut POUVOIR… (excusez-moi, j’avais oublié… POUVOIR ? c’est bien ce que vous voulez… LE POUVOIR). Pourtant, vous le dites si bien ! Vous êtes la seule à SAVOIR …

Parmi les problèmes qui hantent autant les jeunes, les adultes que les retraités. Le problème de la retraite.

Aucun candidat n’ose affronter EN FACE ce problème. Comme tous et toutes les autres, vous n’ignorez pas la disparité qu’il y a entre le secteur privé et le secteur public. Sur le fronton de nos mairies n’y est-il pas marqué en toutes lettres. EGALITE…
Qu’en est-il de l’égalité en matière de rémunération, de cotisation et de retraite. Pourquoi certains doivent-ils travailler 37 ans et d’autres 42. Pourquoi certains cotisent moins et d’autres perçoivent-ils moins. Ce qui est surprenant c’est que ce ne sont pas les mêmes. Ceux qui donnent plus, reçoivent moins. Est-cela votre notion de l’égalité ?
Quelle personne aura le courage d’annoncer que les retraites exploseront dans quelques années.

Je ne suis pas un oiseau de mauvaise augure. Je suis réaliste. Je crois que la majorité de ceux qui ne s’expriment pas par le vote, n’ont aucune confiance, ni en vous, ni dans les autres. Pourtant, c’est une source importante de suffrage ; mais pour inciter ces gens à voter, il faut du courage, de la franchise, de l’honnêteté, de la fermeté… pas des paroles, de la dialectique, de la séduction.

PAUVRE France… car nous somme devenus pauvres !
Salutations JLD
 
 

david 20/02/2007 12:55

Moi aussi je suis arrivé à 21 h 30 après une réunion rondement menée dans mon petit village de Liessies.
J'ai trouvé l'intervention de Ségolène rassurante sur le fond. Pourtant les journalistes continuent de s'attacher à la forme, prenant plusieurs lignes pour décrire sa tenue et son allure, ou pour nous parler de François et de sa place. COmme si on allait voir si Sarko était slip ou caleçon.
ALors sur le fond, je la trouve excellente, proche du peuple et de toutes les catégories. AVec elle pas d'amalgame et d'exacerbération des peurs.
J'ai la même réflexion que toi sur l'emission. En toute objectivité, quelque soit l'invité il 'y a pas de contradicteur. L'exemple flagrant c'est avec Le Pen qui annonce tout haut 14 millions de travailleurs pauvres. Et l'info passe comme ça, comme une fleur et ça continue d'enflammer les électeurs. En fait d'aprés l'emission Arrêt su Image, ce chiffre n'est basé que sur les chiffres du FN, càd est travailleur pauvre toute personne gagant moins de 2000 euros par mois. Je suis fier de dire que je suis un travailleur pauvre...