Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Le PS sera-t-il au 2ème tour de 2012 ?

1 Octobre 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

Ce soir le PS vote sa refondation dans un climat épouvantable. Dans mes échanges avec des amis qui sont dans l’appareil, ces derniers évoquent des mots durs parfois plus que les miens…


Hélas, ce matin par le Figaro, on apprend que Martine Aubry reporte la convention économique et sociale de janvier à l’après régionales… Non que celle-ci verrouillée pilotée par un Moscovici aurait été révolutionnaire mais elle aurait au moins permis l’esquisse d’un débat chez les militants et pourquoi pas avec l’ensemble de l’opposition.

Ce report sera pris pour les éternels optimistes comme un temps supplémentaire donné à la réflexion… sortez les violons et les mouchoirs.


Je crains qu’au contraire, ce soit l’absence de projet qui vient d’être actée pour la prochaine présidentielle.


Car à moins d’être particulièrement crédule, on sait qu’après les régionales, c’est bien la question du candidat socialiste pour 2012 qui sera au centre dans le cadre de primaires ouvertes ou pas. Et ce d’autant plus, qu’il y a normalement une convention « rénovation » déjà prévu pour juin 2010…

Alors pensez si décembre 2010, ou janvier 2011 sera propice à une réflexion de fond…


Alors et même si 2102 est encore loin, on peut légitimement se demander si un remake de 2002 n’est pas en préparation du coté de Solférino.


Certains m’objecteront qu’en 81 VGE était donné gagnant, qu’en 95 chirac n’avait aucune chance, certes mais avec une différence de taille… Le PS et le RPR étaient en ordre de marche… là, on en est loin.


D’autre part, on ne peut pas dire que la dynamique soit du coté du PS.


Reste qu’au final, cette décomposition du PS est tragique pour l’ensemble de l’opposition. Espérons qu’avec les régionales, on puisse y voir plus clair et que des initiatives voient le jour autour d’idées et de propositions.


C’est sur ce seul terrain que peut être battu Nicolas Sarkozy, 2002 nous a montré qu’on ne gagnait pas une Présidentielle par défaut.

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Eric 02/10/2009 20:45


Est-il encore possible rêver à gauche, c'est franchement de plus en plus diificile. Je me rends progressivement compte qu'aucun, et je pèse mes mots: aucun candidat de gauche (à l'exception sans
doute du plus improbable) n'a mes faveurs pour 2012.De là à voter écolo, c'est un pas que je refuse d'effectuer.Faut-il se résoudre à huit ans de néolibéralisme autoritaire? Tout dépend de notre
capacité à renverser le socialisme du flore qui ronge le PS comme un ténia, tant qu'on aura pas nettoyé cette direction au karcher,ce ne sera pas possible.j'ai allègrement boycotté la
pseudo-consultation d'hier qui est bien du niveau du débat du PS d'Aubry et surtout de l'absence totale de sens politique;Quand un type aussi inconstant et inconsistant que Montebourg est à la
maneouvre d'une initiative engageant l'ensemble du PS, c'est qu'on touche vraiment le fond.


Marc 02/10/2009 17:59


je pense pareil Chloé et j'ai l'impression que près de 55% des adhérents aussi...


Chloé 02/10/2009 17:52


Selon Julien Dray, le vote sur la rénovation du PS est un "artifice mis en place dans l'urgence pour laisser passer l'orage".

http://www.20minutes.fr/article/351733/Politique-Selon-Julien-Dray-le-vote-sur-la-renovation-du-PS-est-un-artifice-mis-en-place-dans-l-urgence-pour-laisser-passer-l-orage.php


Laurent K 02/10/2009 04:45


J'en viens à espérer une lourde défaite du PS aux régionales. Très lourde.

Les conseils régionaux sont en effet les vaches à lait du PS et une défaite nous débarrasserait de nombre de ces "notables" qui se découvriront alors des convictions Modem voire UMP (cf Jack Lang
pour ceux qui ont encore des illusions).

Le véritable scrutin, c'est 2012 avec les présidentielles et surtout les législatives. Là, il nous faudra une gauche avec un projet qui tienne la route: humaniste, audacieux ET crédible. Le PS
actuel y fait obstacle.


JeanMichel13 01/10/2009 22:39


Les régionales? C'est mal barré! Si le PS refait les 16% de Jospin aux présidentielles ou les 16% de Aubry aux européennes, c'est le bout du monde!

Ecoutez autour de vous... Les citoyennes, les citoyens ne pardonnent guère aux éléphants d'avoir fait bourrer les urnes pour pouvoir nommer Aubry à la place de celle qui avait vraiment gagné le
suffrage militant, Ségolène Royal...

Surtout que Martine Aubry dirige Lille avec le MoDem et la Communauté Urbaine avec un apparenté UMP!!!