Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Brice Hortefeux ... non je ne buzze pas...

10 Septembre 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

Enfin, en même temps, c'est comme pour le gouvernement, "un con ça va, c'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes"...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

BA 13/09/2009 14:49

Décidément, la décontraction - clic clic clic - de nos ministres, le week-end dernier, à Seignosse, au Campus de l'UMP, fait plaisir à voir !

Après la bonne blague auvergnate de Brice Hortefeux, voici le doigt d'honneur d'Éric Besson...

http://www.lepost.fr/article/2009/09/13/1694350_seignosse-apres-la-blague-auvergnate-d-hortefeux-le-doigt-d-honneur-d-eric-besson.html

BA 13/09/2009 08:00

Les 3 censures.

- 5 septembre : un cameraman de la chaîne PUBLIC SENAT filme Brice Hortefeux en flagrant délit de racisme anti-arabe. Gilles Leclerc, le patron de la chaîne PUBLIC SENAT, visionne la séquence. Gilles Leclerc comprend que cette vidéo est un scandale d'Etat. Gilles Leclerc ordonne de ne pas diffuser le séquence à l'antenne. C'est le premier acte de censure dans cette affaire.

- 10 septembre : un membre anonyme de PUBLIC SENAT fait fuiter la vidéo censurée en direction du site Le Monde.fr qui la met aussitôt en ligne. La censure de Gilles Leclerc a été contournée grâce à internet. Des centaines de milliers d'internautes regardent la vidéo.

- 11 septembre : la vidéo a été vue par 700 000 internautes. Gilles Leclerc comprend que le scandale ne pourra plus être étouffé. Gilles Leclerc accepte finalement de diffuser la vidéo sur sa chaîne PUBLIC SENAT le 11 septembre à 18 heures (soit 6 jours après les faits !).

Toujours le 11 septembre : alors que toutes les télévisions parlent de la vidéo diffusée sur internet, un vaillant petit village sarkozyste résiste. Dans son journal de 13 heures sur TF1, le sarkozyste Jean-Pierre Pernaut ne dit pas un mot sur la vidéo. C'est le deuxième acte de censure dans cette affaire. Des téléspectateurs de TF1 écrivent à la chaîne pour se plaindre. Le médiateur de TF1 leur répond qu'il va demander à Jean-Pierre Pernaut de parler de la vidéo dans son journal de lundi 14 septembre. On verra si Jean-Pierre Pernaut obéit.

- 12 septembre : la chaîne de l'Assemblée Nationale (LCP) est présidée par un autre Leclerc, Gérard Leclerc. Lui-aussi est sarkozyste. Lui-aussi muselle l'information sur sa chaîne. Lui-aussi ordonne de ne pas diffuser la vidéo sur sa chaîne. Aujourd'hui, la chaîne LCP n'a toujours pas diffusé la vidéo. C'est le troisième acte de censure dans cette affaire.

A lire :

http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/medias/medias__pouvoirs/20090912.OBS0903/video_dhortefeux__les_journalistes_de_la_chaine_parleme.html

BA 12/09/2009 15:06

En fait, il y a deux scandales.

1- Premier scandale : Brice Hortefeux est filmé en flagrant délit de racisme anti-arabe. Le cameraman qui filme ce flagrant délit travaille pour la chaîne de télévision PUBLIC SENAT.

2- Second scandale : le patron de la chaîne PUBLIC SENAT Gilles Leclerc visionne la séquence le 5 septembre. Gilles Leclerc comprend aussitôt que cette séquence est explosive. Gilles Leclerc ordonne de ne pas diffuser cette séquence à l’antenne. C’est un cas de censure caractérisé.

Heureusement, un membre anonyme de PUBLIC SENAT fait fuiter la séquence vers le site Le Monde.fr le jeudi 10 septembre.

Face au scandale qui ne peut plus être étouffé, Gilles Leclerc accepte que la séquence soit enfin diffusée sur PUBLIC SENAT, le vendredi 11 septembre à 18 heures. La séquence a donc été diffusée par PUBLIC SENAT six jours après avoir été filmée !

Si la séquence n’avait pas été transmise au site Le Monde.fr, cette information aurait été définitivement enterrée.

Gilles Leclerc est un sarkozyste qui muselle l’information sur PUBLIC SENAT.

BA 12/09/2009 14:12

Le patron de la chaîne « Public Sénat » a voulu enterrer la vidéo de Hortefeux.

La chaîne Public Sénat, chargée d’une « mission de service public, d’information et de formation des citoyens », aura mis 6 jours pour diffuser les images de Brice Hortefeux, ministre de l’Intérieur, pris en flagrant délit de blague « lepéniste » dans les coulisses de l’université d’été de l’UMP, samedi 5 septembre à Seignosse.

Alors que cette vidéo avait été filmée par un journaliste « maison », Thomas Raguet (envoyé spécial dans les Landes), il aura fallu qu’elle « fuite » jeudi 10 septembre sur le site internet du Monde et déclenche une polémique nationale pour que le PDG de la chaîne, Gilles Leclerc, donne son feu vert à sa programmation, vendredi 11 septembre, dans le JT de 18 heures de la chaîne.

« On a enfin fait notre travail ! », soufflait dans la foulée un membre de la rédaction, soulagé. Tandis qu’un second lançait : « On aura évité la censure totale... »

Car jusqu’à l’exfiltration jeudi des images vers le site du Monde, l’équipe de Public Sénat s’était heurtée au veto du « patron », Gilles Leclerc, nommé par le bureau du Sénat, l’actionnaire unique de la chaîne, en avril.

http://fr.news.yahoo.com/70/20090912/tfr-le-patron-de-public-snat-a-voulu-ent-0b4fd8a.html

BA 12/09/2009 06:40

Maintenant, la version intégrale de la vidéo de Brice Hortefeux est disponible, dans son intégralité.

http://www.20minutes.fr/article/346855/Politique-Hortefeux-Public-Senat-sort-ses-images-du-placard.php


Maintenant, nous pouvons la voir et l'entendre, dans son intégralité.

La ligne de défense de Brice Hortefeux est pulvérisée par cette vidéo.

Brice Hortefeux ne parle pas des Auvergnats lorsqu'il dit : " Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes. "

Brice Hortefeux ne parle pas des clichés, des photographies, lorsqu'il dit : " Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes. "

Brice Hortefeux parle des Arabes.

Brice Hortefeux, démission.