Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

L’ombre de DSK planera-t-elle sur La Rochelle ?

28 Août 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Présidentielles 2012

C’est entendu, il y aura théoriquement des primaires ouvertes mais les modalités et les conditions sont loin d’être acquises et on peut parier qu’il faudra attendre encore de longs mois pour en connaître les modalités exactes… Histoire de noyer le bébé ?


Tous les prétendants virtuels ont désormais accepté cette idée sauf Un et ce n’est pas le moindre d’entre eux puisqu’il s’agit de Dominique Strauss-Kahn, le patron du Board comme on dit aussi.


Récemment encore, il disait clairement son aversion à toute méthode démocratique pour la désignation du candidat socialiste en vue des présidentielles de 2012. Pour rappel, il convient de se remémorer les propos du président du FMI : « Si l'on me demande de quitter Washington pour devenir président, je prends ; si c'est pour être investi par le PS, je viens aussi ; mais si c'est pour disputer une primaire, non merci, j'ai déjà donné.» (Source Le point -11 juin 2009-).


Dans ces conditions, on peut se demander si cette question des primaires judicieusement tranchée dans le plus grand flou à quelques heures de l’université d’été du PS, ne permet pas à l’ombre de DSK de planer sur La Rochelle tout au long du week-end.


D’autant plus que ses amis disposent d’arguments imparables… les derniers sondages comme celui commandé par le Nouvel Observateur, un modèle du genre.


En effet outre qu’on est en droit de s’interroger sur la partialité de cet hebdomadaire dirigé par un ami de « gauche » de Nicolas Sarkozy, une lecture attentive de ce sondage révèle de jolies surprises. Si, le titre ne souffrait d’aucune discussion genre « DSK, le préféré des Français pour le PS en 2012 », cette bien belle consécration montre également qu’il est avant tout le préféré de l’électorat UMPiste (58%). Dans ces conditions, on peut se demander si le panel observé est représentatif de quelque chose.


Nul besoin de revenir par ailleurs sur ces mêmes instituts « sondagiers » qui donnaient une victoire écrasante de Bertrand Delanoë au congrès du PS de novembre dernier.


Au fond, personne n’est dupe, La Rochelle sera bel et bien un théâtre d’ombres avec comme unique perspective QUI ?

Certains auront beau jeu de venir parler de projet, de programme… ceux sont les mêmes qui ont définitivement validé la présidentialisation définitive (en l’état) de la Vème République bien avant Nicolas Sarkozy avec l’inversion de calendrier (législatives après les présidentielles).


Qu’on s’en félicite, qu’on le regrette (j’en suis), la personnalisation du scrutin prime sur tout le reste.


Cette grand messe socialiste a-t-elle au final encore un intérêt, tout candidat socialiste ou pas devra de toute évidence compter avec d’autres si il veut l’emporter en 2012 face au Président sortant.


Dans cette optique, plus qu’un programme (dont on sait comment il finit en général  une fois au pouvoir), l’opposition républicaine a besoin d’un cadre, d’une plateforme respectant les sensibilités de chacun.


Pour l’heure, c’est le plus important et tous doivent faire un pas dans cette direction  parallèlement à la mise en place des primaires.


Nicolas Sarkozy veut étouffer la démocratie… aux oppositions de la faire revivre sans exclusive, sans diktat et d'en donner les moyens. On aura le temps pour décerner les brevets de vraie gauche...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

David CABAS 01/11/2009 00:10


Alors que la population d'Ukraine doit faire face à une grave crise sanitaire du à la grippe A H1N1 et à de graves maladies pulmonaires qui frappent quelques 40 000 Ukrainiens (30 morts et 1000
hospitalisations).

Vendredi 30 octobre 2009, Dominique Strauss-Kahn (DSK), actuel directeur général du Fond Monaitaire Internationnale (F.M.I.), se dit "inquiète" (non pas des maladies qui ravagent le pays) après la
promulgation par le président ukrainien, Viktor Iouchtchenko, d'une loi augmentant le salaire minimum de 11 % au 1er novembre. DSK prétend que "la nouvelle loi sur le salaire minimum, menaçaient
[la] stabilité" du pays.

DSK Vous avez dit " Socialiste préféré des Français pour 2012 ?"

Il est temps que toutes les révoltes particulières donnent naissance à un projet d'intérêt commun révolutionnaire!

David C.
david.cabas.over-blog.fr


Pierre 30/08/2009 14:58

Adhérent socialiste de 1973 à 1986, puis depuis 2002. J'en ai vu...
Présidentialisation et personnalisation de la vie politique, oui, bien sûr, c'est un fait, et pas seulement depuis l'inversion des calendriers. Depuis la réforme constitutionnelle de 1962.
Cela étant, je n'accroche pas à cette idée selon laquelle le plus urgent serait d'organiser des primaires. Et maintenant, en plus, un référendum. Pourquoi pas un référendum sur l'idée de faire un référendum?
Je ne crois pas que l'opinion publique soit si impatiente de connaître le candidat du PS. Après tout, les Verts font un bon score aux européennes avec des leaders ouvertement non-candidats aux présidentielles (Cohn-Bendit, Eva Joly...).
Pendant encore des mois et des mois, le PS va tourner autour de son nombril. Et je ne parle pas de l'état dans lequel le candidat ou la candidate issu(e) du processus se retrouvera après avoir été laminé(e) par ses concurrent(e)s.
Peut-être le terme de "programme" n'est-il plus adéquat. Peut-être y a-t-il des arrière-pensées chez ceux qui prônent sa réalisation prioritaire (comme s'il n'y avait pas d'arrière-pensées chez les autres...).
Ce dont je suis persuadé, c'est que, à défaut de traiter tout de suite d'un certain nombre de questions de fond (disons-le comme ça), nous aurons sûrement un candidat un de ces jours mais... il ou elle n'aura rien à dire et les électeurs se demanderont pourquoi.

BA 29/08/2009 13:46

Grippe A : la directrice de l'OMS préoccupée par les décès de jeunes adultes.

Margaret Chan, directrice générale de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), estime que le fait "le plus préoccupant" de la grippe H1N1 est que " 40 % des décès concernent des jeunes adultes en bonne santé ".

"Ce virus voyage à une vitesse incroyable, inédite, et en six semaines il parcourt la même distance que d'autres virus en six mois", souligne la directrice de l'OMS dans une interview au quotidien français Le Monde paraissant samedi 29 août.

Elle insiste aussi sur le nombre "sans précédent" de personnes infectées, estimant que "jusqu'à 30 % des habitants des pays à forte densité de population risquent d'être infectés".

"60 % des décès surviennent chez des personnes ayant des problèmes de santé sous-jacents", relève aussi le Dr Chan.

"Ce qui signifie que 40 % des décès concernent des jeunes adultes - en bonne santé - qui meurent en cinq à sept jours d'une pneumonie virale".

"C'est le fait le plus préoccupant", dit-elle, estimant que "soigner ces patients est très lourd et difficile".

http://www.romandie.com/ats/news/090829112558.5kp7syzv.asp

richard56 29/08/2009 10:28

Oui Marc, mais dans le Point du 18 juin :

Dominique Strauss-Kahn nous fait préciser qu'il n'a jamais prononcé les propos qui lui sont prêtés dans l'article publié dans l'édition du Point du 11 juin : « Si l'on me demande de quitter Washington pour devenir président, je prends ; si c'est pour être investi par le PS, je viens aussi ; mais si c'est pour disputer une primaire, non merci, j'ai déjà donné... »

Bâtir, oui, mais sur du solide...

Catherine 29/08/2009 06:33

De toute façon si le/la candidat/e désigné/e par les militants lors des primaires ne convient pas aux éléphants ils le/la descendront en flèche. N'est ce pas ce qui s'est passé en 2007 ?