Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

La crise est joyeuse mais pas pour tout le monde…

12 Août 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

Depuis quelques jours, d’après nos oracles cette fois c’est sûr la reprise est là ; même si bien entendu sur les questions accessoires comme le chômage le tunnel est encore long.


Franchement, ce serait vraiment mesquin de s’arrêter à des considérations aussi puériles.


Des pousses vertes, aux signaux, au fond le seul débat qui compte est affaire de sémantique. Anticipant la liesse populaire, on peut déjà tirer un bilan de ces derniers mois des heureux bénéficiaires de cette crise si désormais on peut l’appeler comme tel,  d’un certain point de vue parler « d’épisode salvateur » paraît plus approprié.


On savait nos sympathiques traders largement épargnés et grassement payés par les contribuables via les plans de soutien aux banques mais certaines entreprises aussi...


Rassurez-vous, cette réalité ne sera que peu commentée avec notre presse en délire car elle pourrait conforter les oiseaux de mauvais augure gauchisants. En effet, des statistiques très intéressantes sont tombées hier aux Etats Unis… la productivité a bondi de 6,4% en rythme annuel, mieux les coûts unitaires du travail ont reculé de 5,8%.


En clair, et ce n’est pas moi qui le dit mais un éminent spécialiste d’une respectable institution « on peut produire plus avec moins de gens » ; cela signifie donc que l’économie dans son mode de fonctionnement actuel (et sa philosphie) va continuer à détruire de l’emplois (à noter qu’en France on atteint des records).


Au fait,  ces saignées n’avaient pas pour finalité de préserver l’outil économique seulement de maintenir le profit de quelques uns.


Si il y a encore des cons pour croire à la moralisation du capitalisme, les mêmes gogos croiront probablement aussi à la prise en compte des questions environnementales par les puissants.


La conférence climat de Copenhague ça rapportera combien ?

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

BA 17/08/2009 14:44

Etats-Unis : des nouvelles du secteur financier.

Les faillites bancaires s’accélèrent aux Etats-Unis.

Colonial Bank, dont les dépôts s’élèvent à 20 milliards de dollars, est la 77ème banque à disparaître cette année.

http://www.lefigaro.fr/societes/2009/08/17/04015-20090817ARTFIG00164-les-faillites-bancaires-s-accelerent-aux-etats-unis-.php

Etats-Unis : des nouvelles du secteur non-financier.

Hausse spectaculaire du nombre de faillites aux Etats-Unis.

Le nombre de faillites a bondi de 38 % d’avril à juin 2009 aux Etats-Unis, montrent des documents publiés par l’administration judiciaire, signe que les particuliers et les entreprises ont payé un lourd tribut à la hausse du chômage et au gel du marché du crédit.

Au total, 381.073 procédures de faillite ont été ouvertes au deuxième trimestre, 15 % de plus que lors des trois premiers mois de l’année, 38 % de plus que lors de la même période l’année dernière.

Plus de 16.000 entreprises ont déposé leur bilan d’avril à juin, un chiffre sans précédent depuis le deuxième trimestre de 1993.

La hausse des faillites de sociétés a grimpé de 64 % par rapport à l’année dernière et le placement sous la protection du "chapitre 11" a plus que doublé au cours des six premiers mois de 2009 par rapport au premier semestre 2008.

Parmi les procédures les plus retentissantes, figurent celles de Chrysler et General Motors. "Nous assistons à une hausse sensible des mises sous protection du chapitre 11 de la loi sur les faillites dans le secteur des petites entreprises, des sociétés traditionnellement à l’abri des tempêtes économiques", souligne Jack Williams, enseignant à la Georgia State University.

Il estime que fin 2009, 1,4 million de procédures de faillite auront été ouvertes, un chiffre inédit depuis 2005, année lors de laquelle un nombre record de particuliers s’étaient placés en faillite avant l’entrée en vigueur d’une nouvelle législation.

Les dépôts de bilan, explique-t-il, ont toujours un décalage d’un an par rapport au rebond de l’économie et il s’attend donc à une augmentation du nombre des procédures.

L’Etat le plus touché est celui du Tennessee où l’on recense 8,1 faillites pour 1.000 habitants, plus du double de la moyenne nationale qui s’inscrit à 3,9 pour 1.000.

http://www.zonebourse.com/informations/actualite-bourse/economie/Hausse-spectaculaire-du-nombre-de-faillites-aux-Etats-Unis-1-13228311/

Christine Lagarde réagit : « Ah ben … voilà voilà voilà … c’est-à-dire que … euh … toutes ces informations confirment que la crise est finie. »

Merci, Christine.

wildo 13/08/2009 10:11

un lien très intéréssant sur la notion de recyclage chez les financiers ...

http://lacrisepourlesnuls.blogspot.com/2009/07/lete-sera-chaud-grand-sursaut-creatif.html

BA 12/08/2009 21:55

Le SNCH est le Syndicat National des Cadres Hospitaliers.

Mercredi 12 août 2009, le SNCH interpelle le ministre de l’Education Nationale : si les écoles, collèges, lycées sont fermés en septembre, qui va garder les écoliers, les collégiens, les lycéens ?

Fermeture des écoles en cas d’épidémie de grippe : attention aux conséquences.

Luc Chatel, ministre de l’Education nationale, envisage une fermeture des écoles en cas de phase aiguë de l’épidémie grippale. Le snch alerte sur les conséquences d’une décision unilatérale.

Ne pas ajouter la pénurie à la pénurie.

Si l’épidémie grippale atteint un seuil critique, les hôpitaux seront confrontés à une double difficulté :

1. un afflux important de malades, nécessitant un renfort des équipes,

2. l’indisponibilité d’une partie de leur personnel, qui sera contaminé dans les mêmes proportions que le reste de la population.

La fermeture des écoles sans solution de substitution pour les parents participant aux soins aurait pour conséquence de créer un absentéisme forcé.

Il augmenterait la pénurie de soignants au moment même où ils sont le plus indispensable.

Penser aux établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux.

Les établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux pourraient être encore plus fragilisés par cette mesure. Leurs effectifs sont plus réduits que ceux des hôpitaux. Une partie de leurs résidents et de leur personnel sera également grippée. Toute absence supplémentaire sera très difficile à gérer.

Dans ces structures, les fonctions logistiques et socio-éducatives pourraient aussi être mises en péril.

Eviter les décisions précipitées et non concertées.

Le snch demande que les mesures envisagées face à la grippe A/H1N1 soient prises en concertation et que toutes leurs conséquences soient envisagées.

Les personnes indispensables à la sécurité des Français doivent pouvoir être à leur poste.

http://www.snch.fr/lactu/communiques-de-presse/en-cas-depidemie.html

Conclusion : en septembre et octobre 2009, la France va vivre un bordel généralisé.

Je n’ose imaginer l’état de désorganisation de la France cet automne.

Plancke 12/08/2009 12:45

Quel merveilleux système !!
Quand tout va bien la "puissance publique" est priée de rester à distance avec ses prélèvements qui nuisent à la compétitivité, mais quand ça va mal la même "puissance publique" est priée de bien vouloir mettre au pot...
C'est un jeu ou quand tu gagnes, tu gagnes, et quand tu perds, benh tu gagnes quand même !!

idefix 12/08/2009 10:40

Serais-tu naïf ? La finalité du capitalisme, c'est le profit.
Quant au couple amélioration de la productivité + baisse du coût du travail, ce sont les effets des 35 heures sur le moyen terme (+ 5ans)...