Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

DSK, nouvelle madone de la gauche ?

31 Juillet 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Rénovation Progressiste

Depuis quelques jours, c’est la nouvelle qui fait frétiller dans les chaumières d’une partie de la gauche, enfin plutôt celle d’une petite partie du PS, celle qui se presse au garden-party privée du patron du FMI (dans ce revival 97, il ne manque Lionel… ah que de bons souvenirs, 12 ans… 2002… la même équipe de winners).


Cette grande nouvelle, c’est les sondages qui le propulsent en pôle position auprès des Français, à égalité avec un retraité de la politique, Jacques Chirac. A se demander, si il est vraiment nécessaire de faire des primaires socialistes alors vous pensez des primaires ouvertes… Quand on a un candidat comme ça, on peut vraiment s’en passer.


DSK l’a lui même dit «Si l'on me demande de quitter Washington pour devenir président, je prends ; si c'est pour être investi par le PS, je viens aussi ; mais si c'est pour disputer une primaire, non merci, j'ai déjà donné… »… Une telle déclaration montre le grand cas dont il fait preuve à l’égard de la démocratie… à la vérité ça ressemble assez à un « ils ne me méritent pas ».


Au fond, il n’a pas complètement tort car si j’en crois certains résultats d’élections, on ne peut pas dire qu’il soit attendu avec la même fougue par les quartiers populaires que par une certaine classe dirigeante.


Souvenez-vous, en 2007 après une abstention record sur sa circonscription (près de 50%, je n’invente pas ça vient du ministère de l’intérieur), on avait dû sonner le tocsin pour sauver le soldat DSK face à une hystérique… Qu’on le veuille ou non ça augure assez mal d’une reconquête de ces quartiers par la gauche et le PS en particulier.


D’autre part, j’avoue avoir un peu de mal à discerner la nature de l’alternative qu’il offre à Nicolas Sarkozy car je doute qu’il fasse une campagne en rupture complète avec celui qui l’a nommé au FMI.


A ce propos, si le FMI semble faire un geste en direction des pays pauvres en accordant des prêts à taux zéro. Je persiste néanmoins à m’interroger sur les recommandations en matière de restriction budgétaire pour les services publiques et plus encore quand il s’agit de préconiser des baisses de salaires pour les fonctionnaires dans les pays ainsi sommés de se plier à ces exigences pour bénéficier d’aides… Je ne savais pas que la déflation salariale constituée la nouvelle doxa social-démocrate… Je sais la social-démocratie paumée mais à ce point…


Je me permets juste de rappeler les constats faits par un modeste économiste, Joseph Stiglitz qui en 2002 parlait en ces termes du FMI « « Le FMI a sous-estimé les risques de ses stratégies de développement pour les pauvres. Mais il a aussi sous-estimé le coût politique et social à long terme des mesures qui ont ravagé la classe moyenne pour enrichir une toute petite élite, et surestimé les bénéfices de ses mesures néolibérales ». Or je suis assez dubitatif sur les changements radicaux qui seraient intervenus depuis 2007 ; je ne demande qu’à être convaincu mais à cette heure, les signaux envoyés sont encore bien modestes.


Enfin, quand j’entends Jean-François Copé nous conseiller de prendre DSK seul capable de proposer une ligne sociale-démocrate claire… heu… je suis un peu inquiet sur ce contenu… Ah oui, c’est vrai d’après Michel Rocard, Sarkozy prend des mesures sociale-démocrates… Tiens, ben on se demande pourquoi changer de Président… On est bien après tout ou alors espérer un duo magique Sarko/DSK... au nom de l'unité nationale et de je ne sais quelle foutaise du même tonneau...


Petite précision tout de même… Si nos dirigeants (au PS) pensent nous fourguer DSK comme candidat pour 2012 par l’opération des « saints d’esprit » ou à coups de fumée rose en provenance de Solférino… et donc sans primaires… qu’ils le sachent dès à présent… le 1er tour me servira de primaires… et je pense que je ne serais pas le seul dans ce cas là…


Vous vivez dans la nostalgie de cette glorieuse époque 97/02… souvenez-vous aussi de mai 2002…

Edit : petit bonus... "Dominique Strauss-Kahn a précisé que les idées de Nicolas Sarkozy pour tenter de conjurer ces risques et les siennes "sont assez convergentes... Je crois qu'il voit bien les difficultés de l'économie mondiale, qu'il a décidé de s'en occuper quelles que soient les difficultés et quand il dit 'il y a des risques à bouger, à faire des choses, mais il y a encore plus de risques à ne rien faire', je crois qu'il a raison", a-t-il déclaré, sans plus de précision." source.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

axix 03/08/2009 11:26

ok

nanou 02/08/2009 16:03

Marc, toujours très interessée par vos analyses, je reste dubitative quant à certaines réflexions d'internautes: le ps traverse on le sait une grande crise d'ego dans tous les sens, mais on occulte la mouise qui existe (et qui va perpétuer)au sein de la majorité.Pour ma part exit dsk (trop facile pour l'ump) on voit le joker npa besancenot du début 2009, je suis plus à gauche que le ps, mais je reconnais bcp de talent à certains du ps particulièrement pour fabius que je ne porte pas dans mon coeur, reconnaissons lui sa position au non de la constitution de 2005(je ne suis pas idiote, je sais que c'est de la politique politicienne qu'il faisait (faut pas deconner quand meme!!!!)mais pour moi il reste un politique intelligent, grand tribun , mais essayer de vendre DSK au secours!!!!! tout ces magouilles restent à écarter un pion qui les "emmerde" il s'appelle Ségolène, et meme si je ne suis pas "encartée" ps, je fais confiance à ce personnage politique .....c'est pas gagné, il y a du boulot à faire d'une part pour les régionales!!!!et peut-etre au vu des résultats le rest d'ici 2012 sera plus aisé!!!!! à suivre

thibaut 02/08/2009 11:41

"le 1er tour me servira de primaires" : c'est là exactement ce qui me gêne avec le concept de primaires ... en france ça n'est pas le 1er tour d'une élection qui tient rôle de primaire ?

Ardèche 01/08/2009 17:15

Sans revenir sur le fait que dsk est là où il est, grâce au leader de l'ump,il faut regarder les réalités en face:la politique prônée par le FMI est la même qui est faite en France par le gouvernement actuel(diminution du nombre des fonctionnaires,diminution des retraites,privatisation des profits et socialisation des pertes,en ce qui concerne la politique bancaire,etc.).Vous ne pouvez pas dire que dsk est quelqu'un de gauche et les électeurs de gauche ne voteront pas pour lui,s'il est désigné candidat,par la direction actuel du PS.

Marc 01/08/2009 16:36

Romain
sur le fait qu'il soit populaire dans les classes populaires ah ? t'as des chiffres ? ah oui les sondages, les mm qui donnait BD écrasant la concurrence en son temps... Et aussi sur quoi ? là j"attends des réponses, des faits, des propos, pas des trucs genre "ils" le trouvent compétent... enfin bref pas ce qu'on vendu les jospinos en 2002...
Deuxio... si il est désigné par l'opération du saint esprit... c'est clair il n'aura pas ma voix. Si il est investi par des primaires oui... tu vois c'est simple.
Et concernant DSK et ses idées heu pareil faut voir.. mais bon...