Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Vais-je rendre ma carte du PS ?

23 Juillet 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Rénovation Progressiste

nullJusqu’à  ce matin avec le passage de Martine Aubry sur RTL, j’espérais encore des annonces précises en espérant que pour une fois, les militants soient associés à une démarche forte de rénovation.

 

Et la première secrétaire n’a rien dit si ce n’est que cette situation nous la devons  au fait qu'avant elle rien n’a été fait ou presque mais qu’elle, Martine Aubry, travaille… en somme, le couplet « c’est pas moi, c’est les autres »…

 

Au fond, son degré de compréhension du monde qui l’entoure est très proche très proche de Marie Antoinette… « il n’y a plus de pain, donnez des brioches »… A tel point, qu’elle s’est enorgueillie du bilan des années Jospin (1997-2002)… nous sommes en 2009… de l’eau a passé sous les ponts, il me semble.

 

A ce propos, si il y a eu de bonnes choses cela n’empêche certainement pas un droit d’inventaire, désolé de paraphraser ce même Lionel. D’autant que, et même si ma mémoire peut-être défaillante, j’ai souvenir d’un candidat en 2002 qui n’a pas passé la barre du 1er tour des Présidentielles mais je peux me tromper et j’avais crû noter que certains observateurs avaient analysé un décrochage fort entre l’électorat populaire et le PS…. En fait, non rien de tout cela n’est arrivé, nous parlons d’un monde parallèle…

 

Symptôme criant, la seule préoccupation de certains… les fameuses régionales… en gros d’après Harlem Désir, on se tait et il n’y a rien à débattre : «On ne va pas se lancer dans un congrès extraordinaire en pleine période de préparation des élections régionales ».

 

Cela a au moins le mérite de la franchise et pourquoi un congrès… une convention sur la rénovation c’est trop demander ? Se faisant et en refusant de remettre le parti sur pied, on fait une croix sur les présidentielles de 2012… A moins de parier sur le retour d’un messie descendant d’un avion en provenance d’Outre-atlantique qui renouera avec notre électorat d’un simple claquement de doigt.

 

Et sur la question du poste de Premier Secrétaire… à ce jour qui veut de ce bâton foireux tenu à un bout par Claude Bartolone et à l’autre par Jean-Christophe Cambadélis… deux spécialistes des arrière-cuisines plus que tout autre chose.

 

Ce n’est pas cela le poste qui importe mais sur l’évolution du parti, dans sa gouvernance, ses pratiques… c’est de cela dont il s’agit et rien d’autre.

 

Martine Aubry a donc fermé la porte à toute idée de rénovation… Pourquoi ?

 

Cependant, aujourd’hui, je me pose cette unique question : vais-je rester dans le Parti de la Sclérose ? Pourquoi devrais-je continuer à être dans un parti pour la seule sauvegarde de quelques caciques, le 7 juin n’a donc pas suffit, le cas d’Hénin-Beaumont n’a eu aucune incidence, n’a donné lieu à aucune interrogation sur le fait qu’on en est arrivé là.

 

20 ans de militantisme dont près de 15 au Parti Socialiste. Déjà quand j’ai adhéré en 93, j’avais espérer que la déroute électorale de cette année-là allait changer la donne, obliger à la réforme… Non, on a préféré tuer Michel Rocard (et même si il s’est perdu dans les sables mouvants du sarkozysme, je ne regrette rien de mon engagement d’alors).

 

Aujourd’hui, je me sens orphelin et désabusé… en me laissant le temps de la réflexion jusqu’à la rentrée. Je ne doute pas que certains s’en réjouissent, avant cela interrogez vous sur ceux qui partent en silence… Mais non, vous avez la réponse, les « Vingt euros »… suis-je bête (au fait, j’ai une analyse d’un universitaire sérieux sur cette question… c’est un peu moins simple que ça mais ce n’est pas grave…)

 

PS : tiens, Bernard Poignant m’a piqué mon titre  « quatre défaites et un enterrement »… la classe…

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

des pas perdus 28/07/2009 18:57

C'est une décision difficile à prendre tant on s'est investi... A la fin, vers 1995, la lassitude l'a emporté... ainsi que le sentiment de perdre mon temps en réunion de section ou de conseil fédéral... Un temps qu'il valait mieux passer aux côtés des miens... Quelques temps après le non renouvellement de ma cotisation, je me suis demandé si ce n'était pas la haine, le ressentissement à l'encontre des "adversaires" et l'orgueil de ne pas baisser les bras qui me faisaient rester, bien plus que les convictions...

idefix 27/07/2009 12:49

Rejoindre le Parti de Gauche est une bonne idée.

Il faut donner du sens à ses aspirations.

Quant aux caciques, faute d'adhérents, ils pourront toujours battre le pavé pour distribuer des tracts et coller des affiches.

Une façon d'aller à la rencontre des citoyens pour bâtir un programme.

Petit 27/07/2009 10:45

Masseret, n'est pas fabusien....il est ségoléniste...Je le connais bien

Petit 27/07/2009 10:43

Allez collègue rendre votre carte ne servira à rien sinon à faire plaisir aux caciques...Moins il y a de militants pour gueule plus ils s'en réjouissent...Et puis le parti c'esdt nous...ce sont les militants qui ont encore de l'idéal...

la fourmi rouge 26/07/2009 16:57

@ Marc (post n°2)

Rémi Lefebvre, de Gauche Avenir avec MNL et Paul Quiliès, donne des analyses fortement entâchées de ses propres options politiques.
Je ne considères ses écrits qu'avec beaucoup de recul.

Ceci étant dit, sans tenir compte d'une quelconque enquète, nous voyons tous autour da nous, un nombre impressionnant de "vieux militants" partis du PS pour étoffer les rangs du PG ( tu comprends mieux, la sollicitude soudaine de JLM pour le 3ième âge...) ou
grossir les bataillons des abstentionnistes...