Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

A surveiller… on ne sait jamais...

20 Juillet 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

nullPendant que certains continuent dans la voie de l’aveuglement et de la mémoire à géométrie variable… c’est toujours utile pour perpétuer un appareil moribond.

 

D’autres vont tenter de prendre un peu le pouls des mauvais militants.

Alors dans les prochains jours, n’oubliez pas de surveiller
intox2007, Jon, Vogelsong, Frednetick, Mancioday et Hypos. Ils vont interviewer Manuel Valls et Julien Dray avec au menu : temps de travail, justice, ascenseur social, précarité… Vous pouvez laisser trainer des questions ici même et je me propose de les transmettre.

 

Sinon pour moi, pas grand-chose ou trop peut-être…

 

Comment les centrales syndicales peuvent repenser leur action, leurs liens avec les salariés avec ses syndiqués… je le suis moi-même et pourtant, je n’ai aucun signe tangible qui me relie à mon syndicat. Au fond, on retrouve peu ou proue la même problématique qu’au Parti Socialiste… et ce même sentiment de vide au niveau des réponses.

 

Parallèlement, outre des vacances qui se profilent, je réfléchis à l’opportunité d’un machin dans le Nord pouvant regrouper des gens d’Europe Ecologie, du Modem et des socialistes un peu "décalés"… Non que je veuille fermer la porte au Front de Gauche mais je n’ai pas envie de débattre pendant des heures si c’est « vraie gauche ou fausse gauche ». 

 

L’important, c’est de savoir si on peut avancer sur des éléments concrets, cohérents afin de proposer une alternative crédible à Nicolas Sarkozy pour 2012 sur les problématiques évoquées plus haut. Sachant que beaucoup sont déjà obnubilés par les régionales de 2010… Ah sur un CV c’est toujours sympa « Conseiller(e) Régional(e)…

 

Pourquoi si tôt, parce que je suis persuadé que si des accords devaient avoir lieu au soir d’un premier tour, pour les rendre crédibles, il faut un réel travail commun en amont. A qui veut bien se donner la peine de réfléchir, les épisodes d’Hénin-Beaumont et d’Aix en Provence semblent montrer que le temps des électorats captifs est définitivement terminé.

 

PS : à ce propos et à ceux qui pensent que des listes Verts-MoDem-PS n’ont pas d’avenir après l’échec d’Aix… Un chiffre… en 2005 lors du référendum européen, le Oui avait fait 55%, ce qui me fait dire qu’Aix n’est pas sociologiquement parlant un modèle dont on peut tirer un enseignement national… N’est ce pas Monsieur Filoche.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

CAPAS Action Solidarite 21/07/2009 08:18

Marc,
Plus je te lis et moins je comprend pourquoi tu restes au PS.
Espéres tu vraiment qu'il puisse se produire un changement à l'intérieur de ce parti avec des élus arqueboutés sur leur (petit ou grand) pouvoir local et des militants à la sociologie cadenassée et ringarde (en gros, vieux et fonctionnaires tendance enseignants)?

Une direction cimentée seulement par les deux TSS (Tous contre Ségoléne et Tous contre Sarkozy) ?

La seule solution me semble une explosion puis, effectivement une nébuleuse regroupant des membres d'Europe Ecologie, du Modem, des ex-du PS.Sans élus pour commencer.

Je ne crois pas que le grand écart "Filoche-Rocard" soit un vrai problème s'il y a une vraie volonté de discuter, de trouver des points d'accord et des points de compromis.

Europe Ecologie l'a bien montré en mettant ensemble des gens aussi différents que DCB et Bové.

J'appartiens à une petite association citoyenne à action locale où se côtoient aussi bien des sociaux libéraux (comme moi) que des anti-libéraux. La discussion y est vive mais le respect et la volonté de compromis constants. Bien sur, c'est plus facile sur des sujets locaux.

L'important c'est la volonté d'y arriver, une forme de désintéressement et une sociologie ouverte et variée

Ardèche 21/07/2009 00:12

Marc@ tu ne serais pas un tantinet sectaire,par hasard?

marc vasseur 20/07/2009 22:12

ardeche
ah oui... j'avais oublié.. et gueuler A gauche A gauche pour s'allier en bout du bout avec les DSK, Delanoê, Fabius... comment dire ça me faire marrer...

marc vasseur 20/07/2009 22:11

ardeche
je vais être clair... Filoche je m'en fous... simplement ses analyses politiques basées sur du vent, juste en regardant un rslt dans une dépêche AFP sans creuser ça me gave...

marc vasseur 20/07/2009 22:03

Anne
d'une part je fais le distinguo entre nos dirigeants et militants de base (j'exclue de cela les aspirants en tout genre.. asssistant, élus...).
Ensuite cette question de monde // dépasse la question des seules motions. Même si dans ce cadre, c'est assez gratiné... quand on a dans une même majorité Filoche et Rocard... désolé pour moi on dépasse la notion même de surréalisme.

Quand au lendemain d'une branlée mémorable du PS et de la social démocratie européenne c'est d'envoyer des lettres... je pense qu'il y a mieux à faire comme initiatives : se déplacer physiquement et mettre en suspend la question de la prochaine élection surtout pour des régionales... le feu est ailleurs... et peut être proposer un cadre de travail aux camarades européens... et ça par contre le rendre publique... enfin.. ... quant à Bartolone et autre si il incarnait une quelconque modernité ça se saurait depuis 30 ans. Pour rappel, il avait déjà bien œuvré au congrès de Rennes pour mettre le parti à feu et à sang... un orfèvre en la matière.

Maintenant, sur l'autre "camp"... je ne pense pas que les bouches du rhone ou Collomb incarne une quelconque modernité dans leurs pratiques loin de là... ils n'ont rien à envier au Nord Pas de Calais dans l'archaisme c'est juste moins rodé pour cause d'alternance plus régulière.

Sur Valls... si il peut apparaitre comme un moderne, j'ai cependant de vives interrogations ntt en matière d'économie ou de dvp durable. A ce stade, si il suffit de perpétuer ce que DSK, Aubry, Fabius et Jospin ont fait entre 97 et 2002... je pense qu'on peut parler d'archaisme... n'oublions pas qu'à cette époque nous gouvernions dans un souci de donner un visage plus humain au capitalisme... privatisation, réduction des impots, défiscalisation des stocks options et j'en passe.

Voilà, maintenant pour moi, et c'est pour la raison que je ne suis pas sur une ligne filoche ou mélenchon. Si le substrat marxiste reste intéressant sur les rouages du capitalisme pour le reste, il convient de le dépasser avec la prise en compte de l'environnement... le marxisme et (eux Filoche and co) en reste à une logique productiviste (avec un vernis écolo) dans un monde infini. Or à mes yeux, notre monde est fini (en terme de ressources naturels) dès lors cela replace le débat sur un autre terrain qui dépasse le seul champ du gauche/droite.

Désolé Anne c'est à la fois court et long et ça peut faire l'objet d'une quantité de billets mais je ne suis pas un idéologue et par conséquent je n'en ai pas les compétences et le temps... hélas.

Je t'épargne le couplet sur un monde plus horizontal (dans ces process de décisions et d'informations) avec la mise en réseau de nos sociétés et des citoyens qu'un sociologue comme castells a défini (cf la société en réseaux) ou un mec comme Rifkin.