Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Sondage exclusif MonOpinionWay : Sarkozy n’entend rien à l’économie…

17 Juillet 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

J’ai fait un sondage et mon panel à moi est formel : il a répondu à 100% à la question est-ce Sarkozy est à l’économie, ce qu’est Orelsan à la poésie ? (J’aurai peut-être dû le faire financer par l’Elysée, pratique assez répandue d’après le gauchiste Philippe Seguin)

 

On se souvient des propositions du candidat de 2007  d’une stupidité abyssale avec notamment sa mesure phare des crédits hypothécaires. On sait que l’exonération de charges pour les heures supplémentaires n’a de sens qu’à l’aune d’une idéologie grégaire. Dans les faits hormis creuser un peu plus les déficits, elle ne joue qu’à l’extrême marge sur le pouvoir d’achat et que dire en période de crise et d’une remontée durable du chômage.

 

Difficile également de ne pas revenir sur la crise qui ne devait pas toucher la France, toujours d’après votre Président, et récemment encore, il a encore raconté n’importe quoi sur la réduction du temps de travail. Prenez le temps de regarder la vidéo (elle date du 12 juin), et jetez un œil sur les graphes de l’OCDE (ils viennent de l’indispensable Ronald).

 

Si je peux lui conseiller afin d’être moins vulgaire avec l’économie, je ne peux que lui conseiller le dernier livre de Pierre Larrouturou « La Crise » qui pour le coup vugarise cette « science » pour le profane qu’il est.

 


 

Bon, après les divagations présidentielles, les faits…



 

Et pour terminer, le témoignage d’un patron d’une boite de 200 personnes (malheureusement anonyme).

 

« Les 33 Heures en 4 jours je les ai mises en place. 10 % d'embauche. Certains (nes) ont pris le lundi, d'autres le mercredi (pour les enfants) d'autres le vendredi. Les réunions du personnel (information, formation) se faisaient le Mardi ou le Jeudi. L'encadrement parfois, si nécessaire, se réunissait un autre jour.

Certaines qui étaient en temps partiel ont sauté sur l'occasion pour prendre un temps plein avec le mercredi a la maison avec les enfants. Quelques rares (hommes) ont râlé car ils disaient s'ennuyer a la maison ... Sans doute avaient ils du mal a supporter leur femme ...

(là je suis moqueur, mais c'étaient les gens les plus " fermés ", pas les plus dynamiques).

Les salaires ont été bloqués 2 ans, mais avec les économies de frais de transport et de frais de garde des enfants la plupart des salariés s'y retrouvaient.

Moins d'arrêts maladie (bon pour la sécu). Et même moins de frais de téléphone : 1/5 en moins ...
Plus de productivité qui nous a fait gagner des parts de marché et améliorer les résultats et les salaires (2/3 des salariés syndiqués, cela motive un patron pour discuter). Les discussions étaient parfois dures, mais franches et cela finissait toujours par un pot. Je savais que quand il y avait accord, cela suivait derrière.
Alors je ne comprends pas ceux qui sont contre la semaine de 4 jours par principe.
Je comprends ceux qui restent dubitatifs, car il faut l'avoir vécu pour comprendre.

Je rajoute que l'on a écarté la semaine de 4 jours et demi car cela imposait des frais de déplacement correspondant a ceux d'une semaine de 5 jours, et cela aux dépens des salariés et aussi rendait plus difficile l'organisation de la vie de famille.

De plus chacun (e) pouvait rallonger (un peu) certaines journées de travail et raccourcir d'autres. De même si l'employé souhaitait pour des raisons d'organisation du boulôt (impératifs de date), travailler 5 jours une semaine par mois (exceptionnellement 2), il le pouvait, et il récupérait ensuite bien sur, et cela lui permettait de faire face a des imprévus tant au boulot qu'à la maison. Il y avait bien sur des limites, suivant les saisons, les réunions de
travail communes, mais le calendrier était prévu longtemps a l'avance, au mini 2 mois. »

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

BA 18/07/2009 14:49

A propos d'économie, un nouvel élément à prendre en compte :

Grippe porcine : le virus se propage si vite que l'OMS renonce à compter.

Au dernier pointage de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 94 512 personnes avaient été contaminées par la grippe A, dans 136 pays. Un chiffrage largement sous-estimé, des pays très touchés, comme les États-Unis, ayant déjà renoncé à compter les cas.

Vendredi 17 juillet, l'OMS a décidé à son tour de laisser tomber les statistiques.

Le virus « se répand au niveau international à une vitesse sans précédent », explique l'Organisation basée à Genève. Les premiers cas, au Mexique, ont été signalés par l'OMS le 24 avril 2009. L'alerte pandémique de niveau 6 (propagation mondiale) a été déclenchée le 11 juin 2009, voilà seulement six semaines.

« Le virus A/H1N1 ne peut plus être arrêté, rappelle Gregory Hartl, porte-parole de l’OMS. Tous les pays vont avoir besoin de vaccins. »

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDetFdj_-Le-virus-se-propage-si-vite-que-l-OMS-renonce-a-compter_39382-1008895_actu.Htm

Roselyne Bachelot a précisé que le gouvernement avait également passé des commandes "optionnelles" pour 44 millions de doses supplémentaires. Il tient à anticiper au mieux pour éviter une pandémie qui est, selon leurs propres termes, "presque inévitable."

Outre l'achat de 94 millions de vaccins, le gouvernement a tenu à avertir la population de ce qui pourrait se passer en cas de pandémie avérée. Le programme tient en cinq points :

1 - Mobiliser les généralistes pour suppléer les urgences ;

2 - Vacciner certaines populations en priorité (femmes enceintes,...) ;

3 - Fermer les écoles, les lieux publics, et organiser le rationnement pour éviter les déplacements et les contacts interhumains ;

4 - Prévoir un ralentissement économique ;

5 - Vacciner les populations dans des centres dédiés.

Le virus est présent sur le territoire français, mais le gouvernement ne parle pas de pandémie. 481 cas ont pour le moment été recensés selon l'Institut national de Veille Sanitaire (InVS).

http://news.doctissimo.fr/grippe-a-h1n1-94-millions-de-vaccins-commandes_article5535.html

Vous avez bien lu le point numéro 4 ?

« Prévoir un ralentissement économique. »

David75 18/07/2009 02:08

Ségolène Royal l'année dernière a dénoncé la connivence Opinion way/pouvoir. c'est également développé dans son livre.
On se rend compte au fur et à mesure du temps qui passe combien Royal avait raison sur toute la ligne.

Monzoeil 17/07/2009 21:57

va t-on retrouver ce sondage dans le Figaro ? hmmmm ?

Stef 17/07/2009 18:23

Oui, ça donne envie d'y être à l'heure du bilan, même si on l'entend déjà nous dire "vous comprenez c'était la crise.." on pourra confronter les politiques sur le temps de travail, les mesures sociales et l'économie. Cette fois SARKO ne pourra pas y échapper !

fladou 17/07/2009 16:47

Et il dit quoi Manuel VALLS sur ces turpitudes ....Ah non c'est de l'antisarkozisme primaire ...pas pour lui . Lui c'est la vrai opposition ...sur des vrais sujets .... quoi d'ailleurs?