Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Frédéric Mitterrand... les cons ça ose tout...

14 Juillet 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

Mais là il faut bien reconnaître que c'est un feu d'artifice... Il fallait oser comparer le fameux chanteur à l'avortement à l'opinel à Arthur Rimbaud.

Le neveu de Mitterrand l'a fait.... "Je ne trouve rien de choquant ni de répréhensibleà la manière dont [Orelsan] chante" le dépit amoureux, renchérit Frédéric Mitterrand, en ajoutant que "Rimbaud a écrit des choses bien plus violentes et qui sont devenues des classiques".

Enfin... maintenant on sait que Orelsan écrit de la poésie...  Sinon, Ségolène Royal a répondu à cette non affaire par un communiqué de presse limpide. En gros, non elle n'a pas fait de chantage, oui elle assume le fait que les propos d'Orelsan l'ont choquée. Tiens, en passant, comme ça, il y a quelques mois Valérie Liétard... de mémoire sous ministre... avait envisagé de porter plainte contre ce nouvel humaniste pour incitation à la violence...

Et Fadela Amara n'a rien trouvé de plus drôle qu'un Grenelle du Rap... on s'ennuyait un peu sans grenelle...

Le titre, c'est bien sur de l'art  à prendre au 2eme degrès.... Le premier qui me dit que je suis vulgaire, je lui envoie le pitbull de la liberté d'expression, par ailleurs porte parole de l'UMP.

Bon... on va tout de même comparer nos deux Rimbaud...

Orelsan "Rambo" :

Sale Pute :

J déteste les petites putes genre Paris Hilton les meuf qui suce des queues de la taille de celle de ”Lexington”
Tes juste bonne a te faire Peter le rectum même si tu disait des truc intelligent t aurai l air conne
J te déteste j veut que tu crevé lentement j veut qu tombe enceinte et qu tu perde l enfant
Les histoires d amour ça commence bien ça fini mal
Avant j t aimais maintenant j rêve de voir imprimer de mes empreinte digital
Tu es juste une putain d avaleuse de sabre un sale catin
Un sale tapin tout ces mots doux c était que du baratin
On s tenait par la main on s enlaçais on s embrassait
On verra comment tu fais la belle avec une jambe casser
On verra comment tu suces quand j te boiterais la mâchoire
Tes juste une truie tu mérite ta place a l abattoir
T es juste un démon déguise en femme j veut te voir briser en larme
J veut t voir rendre l âme j veut te voir retourner brûler dans le flammes.

Je vous épargne aussi son truc assez sympa sur la Saint Valentin????


Arthur Rimbaud... donc pareil que l'autre d'après le con du jour... :


Le bateau ivre.

Comme je descendais des Fleuves impassibles,
Je ne me sentis plus guidé par les haleurs :
Des Peaux-Rouges criards les avaient pris pour cibles,
Les ayant cloués nus aux poteaux de couleurs.

J'étais insoucieux de tous les équipages,
Porteur de blés flamands ou de cotons anglais.
Quand avec mes haleurs ont fini ces tapages,
Les Fleuves m'ont laissé descendre où je voulais.

Dans les clapotements furieux des marées,
Moi, l'autre hiver, plus sourd que les cerveaux d'enfants,
Je courus ! Et les Péninsules démarrées
N'ont pas subi tohu-bohus plus triomphants.



Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

le blaireau commun 21/03/2010 18:51


Journal virtuel bête et méchant, dessins satiriques et d'humour noir,
sans haine, sans langue de bois, qui aime son prochain
qui dit tout haut ce que d'autres pensent tout bas
http://danygold.ton-business.ws/le-blaireau-commun.html
100% laïque - républicain - agnostique - mais d'obédience judéo chrétienne - ni pour ni contre bien au contraire et sans complexe.
C'est pas parce qu'on n'a rien à dire, qu'il faut fermer sa gueule


BA 16/07/2009 10:54

Octobre 2009 : en France, ce sera le bordel généralisé !

Le plan de bataille a été dévoilé en détails mercredi 15 juillet par la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot. Le gouvernement a monté d'un cran supplémentaire son dispositif de lutte contre la grippe A/H1N1, dans la crainte d'une épidémie à l'automne ou même avant.

94 millions de doses de vaccins ont été commandées auprès de Sanofi-Pasteur, GSK et Novartis. Ces contrats, qui représentent 1 milliard d'euros, comportent une pré-réservation pour 36 autres millions de doses.

1. Les populations à risques vaccinées en priorité.

Dans un premier temps, il faudra sélectionner qui sera vacciné avec ces doses, et qui ne le sera pas. Le gouvernent est en train de définir la stratégie vaccinale et les personnes "particulièrement exposées" ou à "risques". Ainsi, ce sont les personnes de moins de 65 ans qui souffrent d'une affection de longue durée, les femmes enceintes, les enfants de moins de un an - sachant que le vaccin aurait une autorisation de mise sur le marché à partir de 3 ans -, et les jeunes de moins de 18 ans qui devraient bénéficier des premières doses. Mais la ministre a répété que l'objectif était "de proposer la vaccination à l'ensemble de la population".

2. Mobilisation des généralistes.

Avant même la livraison des premiers vaccins, le dispositif de prise en charge des malades va mobiliser les médecins libéraux à partir du 23 juillet. "Les médecins généralistes seront au centre du dispositif", a souligné Roselyne Bachelot. Le SAMU-centre 15 reste en place, mais il sera destiné à prendre en charge les cas graves et les enfants de moins d'un an. A cette même date, les pharmacies délivreront sur prescriptions médicales des masques anti-projections gratuitement. Elles délivreront également les médicaments antiviraux (type Tamiflu), toujours sur prescription médicale, et qui seront remboursés par l'Assurance maladie.

3. Fermeture des écoles, des lieux publics et rationnement.

En cas d'épidémie, plusieurs mesures drastiques pourraient ensuite être mises en place. Les écoles seraient fermées si des élèves sont touchés et des cours seraient diffusés sur France 5 ou France Culture ou par le CNED si le nombre de fermeture d'établissements devenait important, écrit Le Parisien.

Dans les magasins, des vigiles pourraient être déployés pour éviter les pillages et organiser un éventuel rationnement. La livraison à domicile pour éviter les contaminations en magasins est aussi envisagée, peut-on lire dans Le Parisien.

Les salles de concerts, cinéma et les restaurants attendent les décisions gouvernementales, mais la plupart des patrons ont déjà mis en place un plan d'action, distribué des masques et décideraient d'une fermeture au public en cas d'explosion du nombre de cas.

Dans les stades, les matchs pourraient se dérouler à huis-clos. La Ligue de Football prévoit même de reporter plusieurs journées de championnat en cas de besoin.

4. Les transports, les entreprises et le courrier au ralenti.

La circulation dans les transports en commun de la RATP devrait rester normale, même en cas de forte épidémie, écrit Le Parisien. En revanche, la SNCF réduirait son trafic en cas de passage au niveau maximum d'alerte, avec une priorité pour les grandes lignes et les transports de marchandises essentiels (énergie et nourriture). A La Poste, le courrier ne serait plus remis en main propre mais simplement déposé dans les boites aux lettres. Sa distribution pourrait être limitée voire suspendue lors du pic de l'épidémie, poursuit le quotidien. Dans les entreprises, des missions prioritaires ont été définies et continueront d'être assurées. Le télétravail sera développé.

5. Vaccination dans des centres dédiés.

La livraison des vaccins va s'échelonner du mois d'octobre au mois de janvier si les rendements de production "sont satisfaisants", a ensuite précisé la ministre de la Santé. La vaccination sera prise en charge par le système d'assurance maladie, mais sera réalisée dans "des centres de vaccination".

L'Institut de Veille Sanitaire recensait mercredi 15 juillet six cas de grippe nécessitant une hospitalisation, dont trois sont sortis de l'hôpital, concernant des patients âgés de 14 à 70 ans. Parmi eux une adolescente de la colonie de vacances de Megève hospitalisée mardi soir pour pneumopathie. "Elle va très bien", ont précisé ses médecins. Pour l'heure, la situation est "toujours en faveur d'une circulation existante mais encore limitée du virus sur notre territoire", mais elle "susceptible d'évoluer très rapidement" a conclu la ministre.

http://tf1.lci.fr/infos/sciences/sante/0,,4473192,00-tout-sur-le-plan-d-urgence-pour-la-france-.html

Pir 16/07/2009 09:26

Mais non Marc, ton article n'est pas vulgaire. Il est juste insultant ^^
Et tu simplifies tout pour que ça rentre dans un billet d'humeur.

cath37 16/07/2009 08:48

Le texte d'Orelsan n'est pas de la poésie et sous prétexte de liberté d'expression on veut nous imposer des écrits qui sont à vomir.

BA 16/07/2009 00:00

La France a décidé d'acheter 94 millions de doses de vaccin contre la grippe A(H1N1) pour un montant d'un milliard d'euros auprès de trois laboratoires et tente d'anticiper une pandémie "presque inévitable."

Le gouvernement a également décidé que les malades seraient pris en charge à partir du 23 juillet par le réseau de médecine libérale et non plus par les seuls hôpitaux.

A la même date, des masques anti-projections seront distribués gratuitement dans les pharmacies sur prescription médicale.

La France dénombre 481 cas confirmés de grippe A (et 628 identifiés) depuis le début de l'épidémie, a précisé la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, lors d'une conférence de presse.

Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a jugé "presque inévitable" qu'une pandémie liée au nouveau virus s'installe en France à l'automne.

"Si tel devait être le cas, les conséquences pourraient être considérables", a-t-il dit lors d'une réunion avec l'ensemble des préfets.

Il a cité, outre l'impact sanitaire, des difficultés aiguës dans certains secteurs d'activité d'importance vitale ou dans les services de l'Etat, ce qui pourrait entraîner "une désorganisation de la vie sociale et économique."

http://fr.news.yahoo.com/4/20090715/tts-france-grippe-vaccin-ca02f96.html

Concrètement, ça donne quoi, " une désorganisation de la vie sociale et économique " ?