Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Parti Socialiste : rien à dire... tu cries "Primaires"...

12 Juin 2009 , Rédigé par Marc

nullVoilà, le nouveau jeu du PS au lendemain de sa déroute... n'en déplaisent à certains... savoir qui sera le plus rapide sur le front des primaires pour les Présidentielles 2012.

A ce jeu de "cons", Arnaud Montebourg et Pierre Moscovici rivalisent de subtilités...

Et forcément, Mosco a trouvé la parade pour revendiquer la paternité de ce nouveau saint graal de la gauche... Une bonne vieille pétition...

Ce talisman qui, c'est certain, redonnera des couleurs au PS et une victoire assurée pour 2012... telle est la mission des primaires.

Bon, n'étant ni énarque, ni avocat, mon avis se veut modeste et sans aucune portée mais je vais malgré tout vous le donner...

Avant de faire des primaires et que cela dégénère en guerre d'égos et si on se posait les bonnes questions : Projet, militants, partenaires, calendrier.

C'est à mon sens, le principal oubli de Martine Aubry... il n'y a pas d'échéance hormis une date à 6 mois et un séminaire d'une journée des cadres en juillet... pour le reste on voit ça en septembre... ce qui fera fin septembre... il restera 3 mois... c'est court, d'autant plus qu'il y a urgence.

Petite précision, je suis pour des primaires ouvertes mais à mon sens, ce n'est vraiment pas la priorité pour jeter les bases d'une rénovation profonde

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Pat 15/06/2009 10:58

Décidément ils sont ridicules, minables et bougent au gré du vent.Il n'y a guère que S.Royal qui ne dit rien pour le moment qui a de la tenue, comme toujours.

Jean+Rambert 14/06/2009 22:32

1.000 jours pour préparer le combat qui marquera la victoire ou la disparition de la gauche de gouvernement ? Du fait du retard pris, ce n’est pas trop long.
Sur le chemin, vont naître les obstacles causés par les mots mille fois utilisés, sans que leurs définitions ne soient précisées.
Le PS ne passera pas à côté d’une clarification générale. Quels Services Publics doivent être rénovés ou supprimés ? Comment accepter le marché des entreprises et accentuer les droits des salariés ? Quel plan a le PS pour éliminer l’extrême pauvreté et effacer sa reconduction? Quelle vision sur la dette et les retraites ? Quelle ligne de conduite sur l’UE ? le FMI ?, l’OMC ? et l’UNO ?

Myosotis 14/06/2009 15:29

Bien d'accord sur ce qui doit être fait avant de réclamer des primaires mais balayons devant notre porte pour la querelle des égos car nous avons réclamé des primaires bien avant eux sans se préoccuper, à ce moment-là, de ce qu'il faudrait travailler auparavant. Tout est écrit à l'aune de Ségolène. Si elle n'avait rien obtenu, on serait en train de réclamer, à nouveau, haut et fort, des primaires.
Ah, tactique, très chère tactique, quand tu nous tiens ;-) Pourquoi pas mais aller jusqu'à jouer les outragés quand d'autres font ce qui nous tenait tant à coeur ....
"Même si elle est très demandeuse de l’organisation de primaires ouvertes, la « dame en blanc » n’a pas l’intention de les réclamer à cor et à cris. Elle ne veut pas prêter le flanc aux critiques de ceux qui – on se demande bien pourquoi… - y verraient des arrières pensées présidentielles. Mieux vaut laisser ces chers « quadras » monter au créneau."
http://partisocialiste.blog.lemonde.fr/2009/06/12/segolene-royal-un-pied-dedans-un-pied-dehors

elisa 14/06/2009 01:08

En cas de primaire au PS, Dominique Strauss-Kahn ne reviendrait pas pour la présidentielle 2012:Dans cette course à la présidentielle, Dominique Strauss-Kahn occupe une place à part. Nommé à la direction du Fonds Monétaire International en 2007, il est censé rester à la tête de cette institution jusqu'à la fin 2012. DSK avait accepté ce poste prestigieux pour parfaire sa stature internationale et prendre ses distances avec les querelles d'appareil au PS tout en se mettant en réserve pour la présidentielle de 2012.


--------------------------------------------------------------------------------



Mais en cas de candidature à la présidentielle, DSK devra démissionner de son poste de directeur du FMI. A 500 000 dollars par an et un mandat qui pourrait être reconductible, Strauss-Kahn hésiterait à revenir en France. Dans l'édition du 11 juin du Point, on apprend que DSK n'accepterait de revenir en France uniquement que s'il est assuré d'être le candidat du PS. En cas de primaire, ce serait sans lui :
.....
Revenir pour concourir dans la bataille pour l'Elysée exigerait quelques garanties difficiles à obtenir. C'est pourquoi l'ancien ministre des Finances, quand il est interrogé, résume son état d'esprit en plaisantant à peine : "Si l'on me demande de quitter Washington pour devenir président, je prends ; si c'est pour être investi par le PS, je viens aussi ; mais si c'est pour disputer une primaire, non merci, j'ai déjà donné...". Or, c'est bien cette dernière hypothèse qui se dessine". précise Le Point.
http://www.politique.net/2009061102-dsk-ne-veut-pas-participer-a-des-primaires-en-2012.htm

Pascal+Cobert 13/06/2009 16:00

"Bon, n'étant ni énarque, ni avocat, mon avis se veut modeste". Attention aux généralités... L'avis d'un avocat est forcément prétentieux ????