Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Pour le PS… les enjeux sont ailleurs.

4 Juin 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #ArchivesEuropéennes 2009

nullOn aurait pu penser que le meeting de Rezé allait enfin permettre de donner un second souffle au Parti Socialise et permettre à ce dernier de renouer avec un certain allant européen comme avait su le faire François Mitterand.


(Tiens, en parlant de Ségolène Royal, je me demande ce que Martine va lui proposer au lendemain du 7 juin, si elle lui propose quelque chose...)

 

Suite au discours fort de Ségolène Royal offrant des perspectives autre qu’une nouvelle cogestion avec le PPE, on aurait aimé que la direction du parti et ses têtes de liste reprennent à leur compte cette construction d’une Europe Politique, des Etats-Unis d’Europe.

 

Elle seule, dotée d’outils institutionnels adéquates, pourra faire face aux défis colossaux des cinquante prochaines années tant au niveau environnemental, social et économique.

 

Non, le PS a des choses plus sérieuses à proposer… pensez-donc, ça cogite sévère maintenant à Solférino. Un exemple de cette intense réflexion à cerveaux ouverts, notre Jean-Christophe Cambadélis a eu une poussée neuronale forte en souhaitant la reconstitution d’un nouveau Front Populaire… si ça ce n’est pas de la pensée novatrice… hein mon camarade…

 

Je pense cependant qu’on aurait pu être encore plus novateur en appelant à une nouvelle union de la gauche et un programme commun comme en 77/78… ça aurait vraiment eu de la gueule… Quoi le monde a changé, une crise majeure est passée par là, "les écolos nous emmerdent", les rapports de forces politiques n’ont absolument pas bougés…

 

Merci Jean-Christophe… on sent que la reconquête n’est pas loin.

 

En plus comme Martine nous promet de faire toutes les fêtes de la Rose

 à défaut d’avoir été très présente dans cette campagne…  d’après ces méchants observateurs… avec en prime comme seule ambition de limiter la casse alors que le le gouvernement en place est dans l’incapacité la plus totale de faire face à cette crise. C’est ce qu’on pourrait appeler une gestion en bon père de famille sauf que ça ne suffit pas et qu’en général c’est la droite qui nous sort ce type d’argument.

 

Enfin heureusement, on sait déjà qu’on pourra compter sur François Hollande dès le 8 juin (enfin même depuis le 3… oui ça urgeait…) et  surtout…. pour les présidentielles de 2012.

 

C’est vrai qu’une telle annonce tout le monde l’attendait qui plus est à 4 jours d’un scrutin… Mais bon l’Europe à part y placer quelques incompétent(e)s et remercier quelques copains ou copines à quoi ça peut bien servir, je vous le demande. Enfin pour dissiper tout malentendu, il fallait bien nous ressortir les Jospin, Schroëder, Delors pour nous dire que « Si on peut changer les choses en Europe », ben mince ils ont oublié Tony ; à n’en pas douter l’effet sera grand chez le citoyen lambda (pas de lien, pour l’heure c’est dans un newsletter du PS… c’est vous dire si on doit y croire).

 

Enfin, le 7 juin, je vais voter pour mes convictions.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

kawouede 04/06/2009 14:55

Mais si le PS fait un score minable comme en 1994 ce sera peut-être très bénéfique à une vraie alternance en 2012... (la gauche plurielle est arrivée au pouvoir en 1997 !)

http://www.lepost.fr/article/2009/06/04/1563580_europe-ecologie-devant-le-modem-une-bonne-nouvelle-pour-la-gauche-plurielle_1_0_1.html

superpado 04/06/2009 13:03

Il suffit de jeter un oeil sur l'affiche du meeting de Lille, même pas capable d'avoir un élu de la motion E pour prouver aux militants que Rezé n'était pas qu'une opération de com.
Qu'elle bande d'amateurs!

BA 04/06/2009 11:56

L'Insee a publié jeudi 4 juin ses chiffres du chômage, pour le premier trimestre 2009, au sens du BIT.

Résultat : le taux de chômage a progressé à 8,7 % de la population active (soit une progression de 1,1 point). Quelque 2,5 millions de personnes souhaitant travailler sont ainsi sans emploi.

Avec les Départements d'Outre-Mer, le taux de chômage grimpe à 9,1 % de la population active, en moyenne sur le trimestre, également en hausse de 1,1 point.