Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Julien Coupat… on emprisonne bien l’intelligence.

25 Mai 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

nullCe matin, on m’a envoyé un lien vers l’interview de Julien Coupat par Le Monde. Admirable moment de lecture d’un homme incarcéré pour délit d’opinion…

 

En deux ans, Nicolas Sarkozy a déjà rayé du fronton de la République  les mots : Liberté, Egalité, Fraternité…. Place aux clans, aux copains, aux…

 

Serait-il possible que le PS se saisisse pleinement et sans relâche de ce scandale d’Etat ?

 

Quelques extraits :


Les sabotages sur les caténaires SNCF en France ont été revendiqués en Allemagne. Qu'en dites-vous?

Au moment de notre arrestation, la police française est déjà en possession du communiqué qui revendique, outre les sabotages qu'elle voudrait nous attribuer, d'autres attaques survenues simultanément en Allemagne. Ce tract présente de nombreux inconvénients : il est posté depuis Hanovre, rédigé en allemand et envoyé à des journaux d'outre-Rhin exclusivement, mais surtout il ne cadre pas avec la fable médiatique sur notre compte...

Vous reconnaissez-vous dans les qualifications de "mouvance anarcho-autonome" et d'"ultragauche"?

…. depuis quatre ans, la clique sarkozyste, est d'avoir pris l'initiative, unilatéralement, de rompre ce pacte en renouant "sans complexe" avec les classiques de la réaction pure – sur les fous, la religion, l'Occident, l'Afrique, le travail, l'histoire de France, ou l'identité nationale…
...Quant à l'extrême gauche à-la-Besancenot, quels que soient ses scores électoraux, et même sortie de l'état groupusculaire où elle végète depuis toujours, elle n'a pas de perspective plus désirable à offrir que la grisaille soviétique à peine retouchée sur Photoshop. Son destin est de décevoir...

Que signifie pour vous le mot terrorisme?

Rien ne permet d'expliquer non plus la soudaine transmutation du "terroriste" en héros à la Libération, en partenaire fréquentable pour les accords d'Evian, en policier irakien ou en "taliban modéré" de nos jours, au gré des derniers revirements de la doctrine stratégique américaine. Rien, sinon la souveraineté. Est souverain, en ce monde, qui désigne le terroriste…

…L'essentiel, dans la guerre moderne, est cette "bataille des cœurs et des esprits" où tous les coups sont permis. Le procédé élémentaire, ici, est invariable : individuer l'ennemi afin de le couper du peuple et de la raison commune, l'exposer sous les atours du monstre, le diffamer, l'humilier publiquement, inciter les plus vils à l'accabler de leurs crachats, les encourager à la haine…

Etes-vous l'auteur du livre
L'insurrection qui vient ?

Ce qui fonde l'accusation de terrorisme, nous concernant, c'est le soupçon de la coïncidence d'une pensée et d'une vie; ce qui fait l'association de malfaiteurs, c'est le soupçon que cette coïncidence ne serait pas laissée à l'héroïsme individuel, mais serait l'objet d'une attention commune…

Vous lisez
"Surveiller et punir" de Michel Foucault. Cette analyse vous paraît-elle encore pertinente?
… Mais la plus remarquable imposture du système judiciaro-pénitentiaire consiste certainement à prétendre qu'il serait là pour punir les criminels quand il ne fait que gérer les illégalismes. N'importe quel patron – et pas seulement celui de Total –, n'importe quel président de conseil général – et pas seulement celui des Hauts-de-Seine–, n'importe quel flic sait ce qu'il faut d'illégalismes pour exercer correctement son métier. Le chaos des lois est tel, de nos jours, que l'on fait bien de ne pas trop chercher à les faire respecter et les stups, eux aussi, font bien de seulement réguler le trafic, et non de le réprimer, ce qui serait socialement et politiquement suicidaire…

Comment analysez-vous ce qui vous arrive?

Mais il n'y a pas d'"affaire de Tarnac" pas plus que d'"affaire Coupat", ou d'"affaire Hazan" [éditeur de L'insurrection qui vient]. Ce qu'il y a, c'est une oligarchie vacillante sous tous rapports, et qui devient féroce comme tout pouvoir devient féroce lorsqu'il se sent réellement menacé. Le Prince n'a plus d'autre soutien que la peur qu'il inspire quand sa vue n'excite plus dans le peuple que la haine et le mépris…

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Luc Nemeth 08/06/2009 10:18

Nico 93 se moque du monde en écrivant (le 27/05/2009 à 17 h 23) que le "secrétariat national aux Droits de l'Homme du PS" évoque le sujet dans sa... lettre hebdomadaire : le fait ici marquant aura été le grand silence des partis-de-gôche, qui pétaient de trouille à la seule perspective de perdre une seule voix du côté de l'électorat dit sécuritaire.
Il y a d'ailleurs un lointain précédent, qui n'est pas sans similitudes : c'est celui de l'affaire Dreyfus.
Quoi qu'en dise en effet le milieu des "études jaurèssiennes", qui depuis longtemps a mis la main sur l'histoire de cette affaire : la priorité du Parti socialiste, jusqu'aux élections législatives de mai 1898, avait été de ne pas perdre les voix des antisémites (seule la courageuse minorité dite allemaniste avait fait exception).

Monsieur Poireau 27/05/2009 18:59

J'ai quand même lu qu'on avait trouvé des preuves chez lui et de la plus haute importance : un escabot et de la ficelle !
Quand même, quel ddangereux gredin !
:-))

Nico 93 27/05/2009 17:23

Le secrétariat national aux Droits de l'Homme du PS évoque le sujet dans sa lettre hebdomadaire:
http://droitsdelhomme.parti-socialiste.fr/files/2009/05/la-lettre-des-droits-de-lhomme-13.pdf

mtislav 27/05/2009 14:53

Nick a bien a coeur de démontrer ce personne n'avance cela ici. Une Aung San Suu Kyi (et non pas Sang...), c'est Kouchner qui te fait penser à la Birmanie ?

Marc, ton titre est courageux.

Plancke 26/05/2009 11:54

On en prend insidieusement le chemin de la corée du nord...
Par petites touches, par des petits rien insignifiants pris séparément, mais qui mis bout à bout prennent tout leur sens.