Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

20 ANS lutte contre la crise.

15 Mai 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

Il y a quelques semaines, le magazine 20 ans avait connu une gloire blogosphérique dont il se serait bien passé… Pour résumer cette histoire, il s’était servi de blogueuses pour sortir un numéro pour pas trop cher.

 

Aussi, quelle ne fut pas ma surprise quand hier soir, j’ai reçu de ce magazine un mail me disant qu’il avait procédé à une embauche… ouais, ouais… une vrai en CDI et tout et tout… pas un(e) stagiaire, un CDD… du vrai emploi, bon c’est vrai je ne connais pas le montant de rémunération de la demoiselle.

 

Je suis juste content que 20 Ans lutte contre la crise et le travail précaire.

 

Un peu comme Hertz qui demande à ses salariés de baisser leur montant de rémunération et d’avoir les félicitations du jury. Notre âne bâté, Laurent Wauquiez multirécidiviste dans les déclarations à la con, n’a rien trouvé de mieux de sortir que ce n’était pas bien le chantage mais que si c’était pour sauver de l’emploi, c’était cool… T’as raison, mon gars et si tu faisais ton boulot de ministre gratuitement aussi ?

 

Copie du mail :

 

Contact[at]ftmedias.fr

 

A

 

vasseur-marc[at]orange.fr  [14/05/2009 18:47]

 

Faisant suite à votre article du 14 avril 2009 concernant le magazine 20 ans, nous souhaitions vous informer que l'équipe de rédaction vient d'accueillir en CDI la journaliste Anne-Lise xxxxxx, 24 ans, au poste de Rédactrice en Chef.

Anne-Lise xxxxxx possède une Licence de Lettres Modernes spécialisées en information et communication. Elle est sortie major de la promotion 2007 de l’EFAP COM, spécialité communication publique.

Nous souhaitions aussi vous annoncer, ainsi qu'à vos lecteurs, que le magazine publiera une interview de Christophe Willem dans son prochain numéro à sortir mi-juin.

Bonne journée,

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

MonsieurPoireau 17/05/2009 12:45

C'est quoi l'EFAP Com, une école privée ?
C'est pas bien, l'université pour former les rédacs-chefs ?
:-))

Dominik 15/05/2009 14:49

Et pas un mot sur l'interview de Christophe Wilhelm du prochain numéro ?
Un peu de hiérarchie dans ta critique de ce mag ! ;o))

BA 15/05/2009 11:20

Il est prêt à donner son rein contre un emploi en CDI.

Alain Canovaro, 43 ans, est loin d'être un illuminé. Au contraire. Il a un sens aigu des réalités. « Je suis RMiste, et je n'ai aucune envie de le rester », dit-il d'entrée. Toulousain de naissance, Alain travaille quinze ans comme agent hospitalier à Purpan, puis une dizaine d'années comme conducteur de bus à la Semvat. Il est licencié en 2002. « J'ai fait une dépression nerveuse suite à mon divorce, et j'ai perdu mon emploi. » Jusqu'en 2008, il vit à l'étranger, en Thaïlande, au Maroc, où il devient entraîneur de chevaux de course, puis au Sénégal, mais la crise le ramène en France. « Je n'ai jamais dépendu de personne, dit-il. Je veux faire les choses par moi-même. » Comment, après quelque six mois de recherche d'emploi, cet enfant de la DDASS a-t-il eu l'idée d'échanger un rein contre un emploi ? « Pourquoi le rein ? C'est venu peut-être de mon père adoptif, qui avait dû subir une ablation d'un rein, et à qui j'avais promis de lui donner l'un des miens, s'il avait un problème avec celui qui lui restait. »

Alors avec l'aide d'une amie (il n'a pas internet), Alain dépose hier une dizaine d'annonces sur des sites de recherche d'emploi. « Je sais ce que je risque médicalement, mais mon père adoptif vit bien avec un seul rein, alors pourquoi pas moi ? Et surtout, j'assurerai mes arrières. Il ne faudrait pas que je donne un rein, et qu'on me vire au bout de trois mois. Je veux un emploi stable. Je vais m'entourer d'avocats », dit-il très sérieusement.

« Beaucoup de gens sont à la recherche d'un rein, pour soi ou pour un proche, peut-être un chef d'entreprise, qui aura le pouvoir de me donner un emploi. De toute façon, personne n'engage, j'ai envoyé déjà des centaines de CV, et personne ne veut de moi. J'aimerais bien travailler de nouveau dans le domaine hospitalier. Et je m'engage à me faire opérer dans l'établissement qui voudra bien me recruter. Dans la crise, il faut chercher des issues. Moi, j'ai trouvé celle-là. En plus, je ferai quelque chose de bien. »


http://www.ladepeche.fr/article/2009/05/15/607038-Il-est-pret-a-donner-son-rein-contre-un-emploi.html

olympe 15/05/2009 09:39

"une gloire blogosphérique dont il se serait bien passé"

à mon avis c'est l'inverse ça leur a fait ube grosse pub, sinon qui se serait aoerçu que 20 ans ressortait ?