Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Hadopi : le summum de la bargitude...

11 Mai 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

On croyait avoir tout vu avec la loi Hadopi pour laquelle je suis de plus en plus persuadé qu'elle ne constitue qu'un galop d'essai pour un contrôle sévère de l'espace Internet...

Cependant, la manière dont s'accroche le gouvernement montre déjà que nous avons à faire à un gouvernement de barges...

Exemple par
Pc Impact :

"D'une part, la Commission pourra imposer à l’abonné qui n’a pas sécurisé son accès d’installer ce surveillant numérique, en tant que sanction d’un défaut de sécurisation (son adresse IP a été repérée sur les réseaux, en phase de téléchargement de contenu illicite).

D’autre part, le « bon père de famille » comprendra vite que la preuve de l’installation et de l’usage du logiciel de sécurisation sera la seule voie pour échapper à la sanction de coupure jusqu’à un an. Puisque c'est la loi qui le dit ! Avant la coupure, l'abonné pourra dire "j'ai bien sécurisé mon accès internet puisque à l'instant du flashage sur les réseaux P2P, j'avais utilisé le logiciel de sécurisation". Sans cela, aucune chance."

et surtout ce mouchard ne sera pas interopérable... une hérésie à notre époque...

"L’Assemblée a également repoussé une brochette d’amendements qui visaient à exonérer l’abonné si son système informatique n’est pas interopérable avec le logiciel de sécurisation, avec pour hypothèse première qu’il utilise un système trop ancien. Un « vieux » Windows avec des progiciels couteux installés dessus, par exemple. Ou un logiciel libre...

Un amendement visait ainsi à tuer dans l’œuf le risque de discrimination technologique ou financière sur fond d’interopérabilité (« « les moyens de sécurisation, mis gratuitement à la disposition des consommateurs, sont interopérables »). Mais là encore, il a été rejeté implacablement par le rapporteur Franck Riester et la ministre de la Culture, Christine Albanel."

Rien que pour cela, je me reproduis la lettre d'Irène Delse : "Le mouchard d’Hadopi, non merci !"

Je tiens à informer les député(e)s qui se prononceront mardi 12 mai en vote solennel sur le projet de loi dit “Création et Internet”, plus connu par l’acronyme Hadopi (Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres(1) et la Protection des droits sur Internet), que quelle que soit l’issue du vote, je n’ai aucunement l’intention d’installer chez moi le prétendu “dispositif de sécurisation”, en clair: le mouchard électronique.

Même chose pour les sénateurs et sénatrices à qui l’on refilera ensuite le bébé.

Cette mesure est tellement disproportionnée par rapport à l’objectif visé, tellement porteuse de dérives liberticides, tellement contraire à l’esprit de notre constitution (qui reprend en préambule, ne l’oublions pas, la Déclaration universelle des droits de l’homme), que je m’étonne qu’il se soit trouvé une majorité de députés pour préférer suivre les mots d’ordre du parti sur ce sujet.

Ce qui prouve, encore une fois, que l’on n’a jamais tout vu. Merci à M. Sarkozy, dernier défenseur d’Hadopi – si l’on excepte quelques lobbyistes largués, accrochés au statu quo – pour en avoir fait la démonstration par l’absurde.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

mathieu 13/05/2009 16:32

Un blog très instructif pour être tranquille sur Hadopi & consors...
http://linuxmanua.blogspot.com/2009/05/plan-de-resistance-anti-hadopi.html

ps: je sais que ce n'est pas forcément de ta faute, Marc, mais je vois là mon adresse IP qui sera "archivée". je me doute que ce n'est pas du flicage, mais pourquoi l'archiver?? pour les infos que l'on rentre pour ajouter un commentaire? pour savoir combien de personnes visitent ton blog? merci de me rassurer un tchô peu...

Portails développeurs internet 12/05/2009 20:39

Infâme !

Abraham Soubrie 11/05/2009 14:56

Bonjour ,

Merci pour votre article , j'aime beaucoup la photo - montage sur Nico

çA Phot ' Aux Yeux ...!

A+ de vous relire , Sincère Salutations ...

Abraham Soubrie