Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

L’infâme Eric Besson récidive…

11 Mai 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

Il y a quelques semaines, j'avais alerté sur la question de l’aide juridique dans les centres de rétention administrative et la volonté de l’ancien ministre Hortefeux de diviser l’aide pour mieux régner, en tronçonnant l’appel d’offre en plusieurs lots « régionaux ».

 

De facto, c’est bien l’état de droit qui était dépouillé de toute réalité, l’intention gouvernementale étant de virer la CIMADE et d’annihiler toute cohérence nationale dans l’aide juridique aux immigrés en situation irrégulière.

 

Son successeur n’a pas dérogé à la règle et à la volonté sarkozienne puisque Eric Besson a même poussé le vice de donner à une association satellite de l’UMP un lot, l’association Respect (tant qu’à faire… autant se marrer un peu sur le nom)… pourquoi s’emmerder avec les formes, la République Bananière étant désormais bien en place.

 

Cependant, la CIMADE avait déposé un recours et la magistrate chargé du dossier avait ordonné une suspension de la procédure pour 20 jours, le temps de démêler ce sac de merde.

 

Oui, outre Respect, les joyeux drilles de l’Ordre de Malte ont également eu un lot alors même qu’ils contrecarrent comme de leur dernier étendart de l’aspect juridique de la chose… leur truc c’est juste qu’on mette les gars dans les avions sans trop de coups… Bref la dimension  strictement « humaniste » de la chose.

 

Manque de pot, la justice manque de personnel donc l’affaire a un peu traîné pour entendre toutes les parties du dossier… de fait, la suspension courrait jusqu’au 7 mai or à cette date, la magistrate n’avait pu se consacrer au audition avant le 6. Dans ce cas on peut comprendre que certaines associations se soient plaintes du délai trop court entre le reçu de la convocation et la date du 6. Donc, l’audition a été remise au 13 mai…

 

Et c’est là que notre infâme Eric Besson passe à l’action au nom du droit, cela s’entend…

 

Notre homme a signé ce week-end les documents officialisant les associations « lauréates » avant même les résultats de l’audition… certes, il est dans son droit mais avouons tout de même qu’on est loin mais très loin de l’esprit de la loi… surtout à 48 heures…

 

C’est le même Besson qui ment sciemment à longueurs d’ondes sur le fait qu’en France on ne condamne pas pour l’aide humanitaire apportée aux clandestins… fort heureusement le parjure n’existe pas pour les ministres et le Président.

 

Eric Besson est définitivement un misérable doté d’une servilité sans borne…

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Portail des développeurs 12/05/2009 20:45

Ils ont vu pire.

Vano 12/05/2009 14:05

Un reportage à la télé il y a quelques jours - sur FR3 - indiquait, sans rire, que cette association "Respect" n'avait ni permanents, ni locaux spécifiques. Mais omettait d'indiquer ses liens avec le parti du Président.

PeutMieuxFaire 11/05/2009 15:58

C'est accablant et déplacé de faire semblant de croire que ce serait au nom des "vertus" non dévalorisées du libéralisme, d'une "libre concurrence" exemplaire et sacro-sainte que le gouvernement s'agite [appels d'offres ! un marché comme un autre !] pour substituer à la CIMADE d'autres ONG...

La Cimade : "Comité Inter Mouvements Auprès Des Evacués" était pourtant historiquement un regroupement de mouvements qui avait fait ses preuves. Trop bien probablement.

Demain une seconde "Halde" ou un seconde "Hadopi" jusqu'à un second "Conseil Constitutionnel" au nom de la fibre libérale qui tel le ténia parasite et perturbe encore certaines entrailles...

Julien Lecaille 11/05/2009 14:07

Effectivement, on peut dire, si on ne craint pas le ridicule, qu'une association sans bénévoles, sans expérience, sans réseau national, sans activité est tout aussi respectable que la CIMADE.

Car il y avait un critère important dans l'appel d'offre (critère sur lequel la CIMADE a été mauvaise) : compréhension des enjeux (c'est à dire de la politique du ministère)

Critère étonnant si on considère que les assos n'ont pas à être les auxiliaires du ministère. Critère déterminant sinon !

marc d'HERE 11/05/2009 13:26

Un communiqué de l'AFP, qui écmlaicit bien les choses, vis à vis de la Cimade!
Le ministre de l'Immigration, Eric Besson, a affirmé lundi qu'il étudiait la possibilité de porter plainte en diffamation contre le secrétaire général de la Cimade, Laurent Giovannoni, qui l'a accusé d'employer "des méthodes de voyou".

"On ne peut pas dire - ou alors il faut le prouver - qu'un ministre a utilisé "des méthodes de voyou". De deux choses l'une : soit ce que j'ai fait est légal, auquel cas il ne peut pas utiliser ces propos, soit c'est illégal et il va falloir qu'il le prouve", a expliqué M. Besson à des journalistes dans son ministère.

"En tout cas, pour ma part, je suis décidé à ne pas accepter ces propos et j'ai demandé à l'avocat du ministère d'étudier si les propos incriminés relèvent bien, comme je le pense, de la diffamation... "C'est quand même une conception assez particulière de mordre et de cracher en permanence sur la main qui vous nourrit. La Cimade, comme d'autres associations, reçoit des subventions publiques à un niveau très élevé", a ajouté le ministre. Et de poursuivre : "Le président de la Cimade m'a déclaré un jour dans ce bureau que l'aide aux étrangers en rétention représentait 25 % de ses activités et 75 % de ses revenus financiers, ce qui explique probablement une bonne partie de la tension actuelle".