Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Cherche vaseline - usage : salariés - cause triple…

4 Mai 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

Je sais vous êtes nombreux à penser que je m’égare dans le salace et le graveleux mais pourtant vous avez échappé au pire…

 

Donc, ce titre m’est venu en lisant la dernière livraison de l’économiste Paul Krugman ayant pour thème la baisse des salaires pour les travailleurs américains qui semble s’enclencher inexorablement outre atlantique. Cette misérable réalité semble comme à chaque fois au seul bénéfice des entreprises puisqu’en période de forte hausse du chômage, le rapport de force est loin, très loin d’être égalitaire entre les deux acteurs (petit salut aux libéraux en goguette).

 

Petit explication de texte pour ces derniers, mes potos libéraux - je précise le bisournours est parfois dur de la feuille - : grosso modo, soit le gars accepte cette baisse… qui forcément sera bénéfique pour tout le monde (ça va de soi…)… sinon la porte est grande ouverte pour aller vendre sa force de travail ballante sur un marché du travail anémique.

 

Ca, c’est la première…  le premier effet pas kiss cool du tout…

 

La chose « rigolote » c’est que ces salariés sont aussi contribuables… par conséquent, à travers leur impôts, ils vont également cracher au bassinet au nom du redressement économique, de la croissance et tous ces machins où on peut dire sans détour qu’ils payent la gabegie de ces fat cats (banquiers, traders et j’en passe) qui se sont gavés comme des porcs durant ces dernières années.

 

Ca, c’est la deuxième…  le deuxième effet toujours pas kiss cool du tout…

 

Et, ben oui on ne va pas s’arrêter en si bon chemin de croix pour les salariés, et donc… l’effet ciseaux sur l’endettement… Du fait de ma bonne humeur, je vous épargne le couplet sur le fait que durant plus de 20 ans, on nous a fait croire que l’endettement privé pouvait combler la stagnation salariale. Enfin, en même temps, il faut bien rembourser car pour les salariés, il serait inconcevable de penser qu’on puisse nationaliser les pertes et encore moins privatiser les profits même sur le seul principe d’un revenu d’existence vitale… Faudrait pas déconner, je vous vois venir les bolcheviques assoiffés du sang de nos enfants.

Donc, ton gentil banquier va tout de même te demander de rembourser tes prêts – tu ne voudrais pas faire écrouler le système en plus – et là avec la baisse de ton salaire, comme par miracle ton taux d’endettement augmente… sympatoche non ? Ah oui, vous pensez bien que je n’ai absolument rien inventé, je me permets juste de reprendre un propos d’un gars nommé Keynes qui en son temps disait : « l’effet d’une attente d’une baisse des salaires de par exemple 2% au cours des prochaines années sera à peu près équivalent à celui d’une augmentation de 2% du montant des intérêts à payer pour la même période. ».

 

Ca, c’est la troisième…  le troisième  effet toujours vraiment pas kiss cool du tout…

 

Le tout entraînant fatalement une consommation atone et donc une reprise – pas une stabilisation – somme toute assez hypothétique pour les deux prochaines années. Bien entendu, on peut se dire que ce phénomène ne touchera pas la France… comme pour Tchernobyl, la crise (si Sarkozy et Lagarde nous l’avaient dit) mais bon il y a malgré tout quelques signes… le surendettement explose.

 

Mais on sait qui va payer le prix fort mais ça on le savait déjà depuis le début de la crise… c’est vous, nous mais certainement pas ceux qui en sont à l’origine ou à ceux qui ont conforté ce système.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

alexandre 05/05/2009 10:57

en tout cas ce tableau est magnifique!

marc vasseur 05/05/2009 10:35

test vu que Overblog merde

Petitmaje 05/05/2009 07:55

Je confirme et çà touche la France.
Suite au rachat de la société EDS (2eme société de services informatique mondiale ou j'ai travaillé) par HP, tous les salaires de HP sont baissés de 5%.
Y compris en France. Les salariés ont reçu une lettre.

BA 05/05/2009 06:42

Juncker pronostique une "crise sociale" en Europe avec le chômage de masse.

Le chef de file des ministres des Finances de la zone euro, Jean-Claude Juncker, a pronostiqué lundi 4 mai "une crise sociale" en Europe du fait de la forte hausse attendue du chômage, et exhorté les entreprises à éviter les "licenciements massifs".

"Nous allons vers une crise sociale puisque crise de l'emploi il y aura" cette année et l'an prochain en Europe, a-t-il déclaré à la presse à l'issue d'une réunion des ministres des Finances de la zone euro à Bruxelles.

"Tous les efforts doivent être orientés vers l'encadrement social et économique de cette situation", a-t-il ajouté, en invitant les gouvernements à amortir le choc pour les salariés appelés à perdre leur emploi.

Il a dans ce contexte appelé les chefs d'entreprise européens à éviter "les licenciements massifs et prématurés", en ayant recours en priorité au chômage partiel en cas de difficulté, et à faire preuve "de responsabilité sociale".

Dans ses dernières prévisions publiées lundi 4 mai, la Commission Européenne a indiqué s'attendre à une perte de 8,5 millions d'emplois en 2009 et en 2010 dans l'Union Européenne.

Elle table sur une forte hausse du taux de chômage à 9,9 % en zone euro cette année, puis à 11,5 % en 2010, avec des pointes à 20,5 % en Espagne l'an prochain, et 12,1 % en Irlande.

http://www.romandie.com/ats/news/090504192602.33cz61hf.asp