Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Ségolène Royal, une mauvaise stratégie oui... et alors?

20 Avril 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

Pour le coup, je et je l’ai dit ce week-end, je ne suis pas certain que la stratégie de repentence ait été adapté pour cette fois. Autant concernant son discours de Dakar, je pense que le propos était bienvenue, autant sur les sarkonneries, il n’était pas nécessaire de renouveler le procédé.

 

Aujourd’hui, la presse française, se lance dans une nouvelle saillie anti-royaliste avec ce gros avantage, éviter de parler de l’Autre et des dommages qu’il a fait subir à la France à travers le monde. On peut d’ailleurs se poser la question de savoir si l’UMP n’a pas cornaqué certaines rédactions.

 

Il convient de rappeler la chronologie des faits, c’est bien les déclarations irresponsables de ce qui fait office de Président qui ont déclenché cette vague de protestations (hors territoire français). Où d’ailleurs, les amabilités vis-à-vis de Zapatero ne sont que l’arbre qui cache cette forêt d’arrogance sarkozienne.

 

Il est dommage qu’une fois encore le Parti Socialiste n’ait servi à rien dans cette affaire et constater que nous avons bien un bon à rien à la tête du Pays… car loin de cette autosatisfaction, Sarkozy a une nouvelle fois démontré qu’il n’est bon qu’à une chose, une autoévaluation perpétuelle et  flatteuse de sa petite personne.

 

Donner des leçons de développement durable à Obama alors que dans le même temps, le grenelle de l’environnement n’en finit pas de se transformer en serpent de mer… d’ailleurs, ils ont créé un grenelle de la mer pour noyer à nouveau le poisson.

 

Je n’ose même pas aborder  la question économique et sociale quand on voit des conflits sociaux toujours dans l’impasse (Caterpillard, Toyota), des centaines de milliers de nouveaux chômeurs en fin d’année. Pour une crise qui devait épargner la France suite à des déclarations d’août 2007, c’est effectivement une confirmation de sa hauteur de vue.

 

Alors, Ségolène Royal, si pour le coup, elle n’a pas été dès plus inspirée, il n’en demeure pas moins qu’elle pointe avec une justesse les errements chroniques de Sarkozy… Et, car il faut le rappeler, ce qui fait scandale au plan international, ce n'est pas les déclarations de Ségolène Royal, ce sont celles de Nicolas Sarkozy... certains ayant tendance à l'oublier un peu vite.

 

Cependant et à la décharge de cette dernière, elle doit tout à la fois jouer le rôle d’opposante mais aussi… d’organe de presse…

 

A lire, la presse de ce jour, cette dernière ne sort pas grandie de cette triste histoire qui risque d’avoir des conséquences néfastes et durables pour la diplomatie française et l’image de la France dans le monde… mais pour nos médias, c’est sans intérêt manifestement…

 

Si l’UMP tente d’allumer à un contre-feu, grâce à des journaux bienveillants, en traînant une fois de plus Royal dans la boue ; cette violence ne saurait pourtant masquer un certain désarroi au sein de cette formation, désarroi qui confine à la haine vis-à-vis d’elle.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Ardèche 22/04/2009 10:58

Je ne sais pas si la sratégie de SR est mauvaise,car le dernier sondage CSA fait remonter le ps de 2 points et le NPA de Besancenot chute à 7 % des intentions de vote.Par ailleurs l'ump perd un point à 27% et De Villiers remonte à 5%.
Ségolène en s'opposant vigoureusement à ns,a coupé l'herbe sous les pieds à Besancenot.Il faudrait que Martine fasse de même et le ps gagnera les européennes.

Petitmaje 22/04/2009 09:25

Je partage l'avis de Marc (Vasseur, pas l'autre).

Ségolène a pas été inspirée sur ce coup là. Il faudrait aussi qu'elle arrête d'agir en solo, sur son intuition, qui peut-être bonne ou mauvaise. Qu'elle décide de ses interventions médiatiques collectivement. En réfléchissant à plusieurs, on évite de faire des conneries majeures.

Par ailleurs, c'est la seule à réagir et le silence du PS officiel est véritablement sidérant. Pour le coup je partage l'avis de Marc (l'autre) : le PS est sur une pente déclinante. Que "la bête meure", vite, qu'on puisse reconstruire.

marc d'HERE 21/04/2009 23:33

Pierre a raison. 2 ans après sa défaite de 2007, le PS ne fait qu'essayer de détruire (sans y parvenir d'ailleurs!)Mais il n'a pas encore commencé le moindre travail de rénovation ou de début de construction d'un projet.
Et il ne le pourra pas: ses déchirements internes, le refus de remettre en cause ses dogmes, l'archaïsme de ses militants qui ne se renouvellent plus, ses alliances qui lui interdisent toute avancée vers le réalisme et le modernisme, le rendent tout à fait incapable d'élaborer le moindre projet sensé, réaliste et répondant à la situation.

Il faut vous y faire, le PS est en déclin et c'est inéluctable, même si ce sera relativement lent....Première vérification: les européenne.

Pierre 21/04/2009 23:19

Je pense en effet que Ségolène joue, avec plus ou moins de bonheur, un rôle qu'elle est la seule à remplir, celui de la désacralisation de ce qui nous sert de Président.
C'est une partie du job d'opposant.
Une autre partie n'est elle, pour le coup, plus assumée par quiconque, et même pas elle (en tout cas pour l'instant): la reconstruction d'un socle et d'une pensée politiques amorçant une offre alternative. Et c'est sur ce vide sidéral là que Sarkozy surfe à l'aise.

David 21/04/2009 10:07

Elle répond à pas mal de questions chez leParisien.fr:
http://www.leparisien.fr/politique/segolene-royal-persiste-et-signe-21-04-2009-486430.php