Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Kouchner confirme "Zapatero n'est pas intelligent"

19 Avril 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

Après les démentis de l'Elysée, la confirmation des propos de Sarkozy par Kouchner avec un détail qui a son importance... il fallait comprendre le contraire de ce qu'a dit l'Autre...

Ah ben voilà... bon les journalistes étrangers si vous êtes abrutis, ce n'est pas notre problème... hein.

Allez donc lire, la traduction d'un papier du Times chez Antoine... ami sarkoziziste, c'est assez violent, je reconnais bien là le brûlot gauchiste.

Sinon, normalement dans certains états, le Président pourrait être trainé devant une juridiction pour parjure (de mémoire c'est le terme utilisé)... Rassurez vous nous sommes encore dans une République bananière, Sarkozy peut encore sévir quelques années avec la bénédiction de Jack Lang (encore) et d'autres...

Parfois, j'ai un peu l'impression d'être dans un espace spatiotemporel différent de ces... de ces... de ces sarkocompatibles.

J'aime bien le Nouvel Observateur qui nous parle d'une mise au point par Kouchner... ben non... c'est de l'extrapolation de propos, ou mieux d'un don de voyance de la pensée...

Donc désormais quand l'Autre cause... il ne faut pas s'en tenir à ce qu'il dit, non
: en fait sarko l'a dit mais il fallait comprendre l'inverse ce qu'il a dit parce qu'en fait ce n'est pas ce qu'il a dit mais le contraire de ce qu'il a dit...

Simple quoi... après on dira qu'il n'est pas intelligent l'Autre...

Bon on se marre sur des sarkonneries... mais la situation désatreuse du pays après 2 ans n'a pas changé et ne changera pas dans les prochaines années.

pfouff.... j'ai failli oublier... et même si les sarkozystes ont un peu de mal avec la génétique...


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Hern 21/04/2009 20:15

N'oublions pas les propos de celui qui était à l’époque ministre de l’intérieur a eu lors d’un discours devant la Fondation franco-américaine en septembre 2006.

En voyage aux USA alors qu'il était numéro 2 du gouvernement, Nicolas Sarkozy a tout simplement remis en cause la politique menée par Chirac et de Villepin sur le conflit avec l'Irak.

Pour l’actuel locataire de l’Elysée : "La menace de l’utilisation de notre droit de veto était inutile". Celui-ci critiquait ainsi le discours prononcé par le Ministre de affaire étrangère de l’époque, Dominique de Villepin, le 14 février 2003, à l’ONU, tout en dénonçant "l'arrogance française", les "mises en scène" et la "grandiloquence stérile".

Il ajoutait par ailleurs, devant un auditoire américain, que "la France n’est pas exempte de reproches, car il n’est pas convenable de chercher à mettre ses alliés dans l’embarras, ou de donner l’impression de se réjouir de leurs difficultés".

Alors que le porte-parole de l'UMP Frédéric Lefebvre, s'interroge sur la santé mentale de Ségolène Royal ou que le secrétaire d'Etat à l'Outre-mer Yves Jégo, l'accuse de "déshonorer la France", pensent ils la même choses des propos tenus à l’époque par Nicolas Sarkozy ?

Arnaud MOUILLARD - http://hern.over-blog.com/

marc d'HERE 20/04/2009 09:52

Si on est de bonne foi, on peut facilement comprendre ce qu'a expliqué Kouchner. En reprenant l'article de Libération, on voit bien que Sarkozy répond, sans doute à Emmanuelli, qui lui disait quelque chose comme "Zapatero n'est pas très intelligent" et à cela Sarkozy répond, "je ne sais pas s'il est intelligent mais je constate qu'il a été réélu quand des très  intelligents n'ont même pas figuré au 2ème tour"...On doit reconnaître que s'exprimant ainsi, de manière libre et rapide, c'est bien au contraire l'intelligence réelle de Zapatero face à celle - supposée et affirmée - de Jospin qu'il veut mettre en évidence. Bien entendu, certains "commentateurs" habituels de votre blog n'admettront pas cela ou ne le comprendront pas, je vous crois d'assez bonne foi pour le reconnaître.

Mancioday 20/04/2009 02:20

Assez d'accord avec l'analyse d'Anna. Il n'y a vraiment pas de quoi se réjouir de cette nouvelle déconfiture française...Sinon très bonne analyse d'Axel Kahn, que je partage totalement pour le coup.

FP NICOLAS 20/04/2009 02:16

Le souci est que Sarkozy gaffe une fois de plus apres Khadafi et que, au lieu de s excuser, l UMP attaque bille en tete Liberation et Segolene Royal qui pointent ce derapage.

Anna S. 19/04/2009 23:23

Honnêtement je pense que quel que soit la vérité dans cette affaire, c'est avant tout un désastre de plus pour la France... Nous n'avions vraiment pas besoin de ça en ce moment !