Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Hadopi… un combat de bobos et de geeks* ?

31 Mars 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

Désolé d’être un brin polémique ce matin mais cette question je me la pose depuis quelques temps (pour preuve, peu de billets sur ce sujet porteur de ma part). En effet, je ne compte plus les billets sur ce thème et l’emballement de la toile sur ce sujet.

 

Non que cette loi ne soit pas liberticide à minima cependant à partir du moment où le Parlement Européen a statué sur une forme de droit fondamental à l’accès Internet, l’importance de ce combat me paraît quelque peu disproportionné. Sans même parler de la réalité technique pour l’effectivité de cette loi…  surfer, télécharger anonyme est possible et le sera aussi dans le futur.

 

Donc, que le gouvernement s’entête et se ridiculise grand bien lui fasse, que ce dernier passe pour une bande de vieux rétrogrades au yeux d’une partie de la jeunesse… c’est son problème mais le combat contre Hadopi même si je peux y adhérer sur le principe, ne peut constituer pour moi une quelconque identification « générationnelle ».

 

A la vérité, j’aimerais qu’autant de lignes soient noircies sur des sujets autrement plus symptomatique d’un monde en perte de répètes, en quête de perspectives.

 

Ce billet peut passer pour un papier de vieux con… mais pour tout dire, chaque jour qui passe accroît une certaine forme de pessimisme collectif à l’égard de la planète, de ses résidants et un avenir pour le moins encombré pour mes petits bonhommes.

 

Hadopi ne sera qu’un vague souvenir pour eux à l’âge de leur maturité, à contratrio je doute fortement sur notre capacité à construire une société durable et donc leur « livrer » un environnement, au sens de sa globalité, soutenable.

 

Alors oui, d’une certaine façon, la loi Hadopi est pour un moi un combat de bobos (et j’en suis), de geeks (et j’en suis), une certain forme de lutte d’arrière garde d’enfants trop gâtés (et j’en suis) même si j’en comprends et soutiens les grands principes.

(*) Geek : Le plus souvent le terme "geek" est employé dans le domaine de l'informatique. L'archétype le plus célèbre du geek est celui du jeune (ou de l'adulte resté jeune) féru de sciences, de nouvelles technologies et de super-héros.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Denis 08/04/2009 09:30

Vu le nombre de gens concernés, je doute, pour ma part, qu'il s'agisse d'un combat de bobos et de geeks.Cette loi au même titre qu'Edvige et bientôt Hérisson s'inscrit, à mon sens, dans une volonté politique d'organiser le contrôle social sur Internet comme ailleurs. Je pense également à la vidéosurveillance.

Oaz 02/04/2009 14:47

Accessoirement, ce projet de loi participe lui aussi à l'engraissement d'une infime partie de la population (en l'occurrence les vendeurs de bouts de plastique contenant des sons) avec l'argent de la collectivité. Il n'y a quand même pas que les bobos et les geeks qui payent des impots, non ?

Leftway 31/03/2009 21:57

La lutte contre Hadopi n'est pas qu'une histoire de geek : elle concerne la liberté de s'informer et d'échanger sur le Net. Si elle est un combat d'arrière-garde, c'est pour le gouvernement qui légifère en se croyant 10 ans en arrière et qui ne comprend pas l'évolution du web. J'avais écrit un truc là-dessus : http://leftway.free.fr/index.php?post/2009/03/09/La-loi-Hadopi-%3A-une-aberration-%C3%A0-contre-courant-de-l-%C3%A9volution.

Getch 31/03/2009 20:04

Marc Vasseur semble sous-estimer l'importance des libertés sur le Net et dans la vie réelle. Je ne comprends pas........Non ce n'est pas une histoire de geeks, cela concerne tous les citoyens, jeunes et grand-mères compris. Couper l'accès internet, c'est grave, c'est couper le téléphone  et l'accès à la culture, entre autres....

Daud 31/03/2009 19:11

Non, Marc, tu n'es pas un vieux con.A la réponse pourquoi ? Les précédents commentaires sont explicites, je dirai simplement ce que tu connais bien : parce que la liberté ne s'use que lorsqu'on ne s'en sert pas. Mon propos n'étant bien sûr pas d'être en faveur du piratage.