Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Que devient Pierre Larrouturou ?

25 Mars 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

Bien que misà l'écart de la direction et des européennes, Pierre Larrouturou n'en demeure pas moins actif.

Si la structuration de
Nouvelle Gaucheavance, on peut en dire autant au plan des idées défendues puisqu'un bon nombre de "cadres" toutes motions confondues ont signé l'appel.

D'autre part, à l'occasion des européenne, il a fait paraître un tribune "Appel pour un sursaut de la Gauche Européenne" dans Le Monde daté du 24 Mars... Il serait grand temps effectivement.

D'autre part, son livre "La crise, solution interdite" sortira d'ici le mois d'avril. J'espère en avoir quelques extraits d'ici là...

Sa tribune du 24 mars :

"Comme en 1930, nous sommes engagée dans une course de vitesse."

Nous sommes en 1930. La crise a éclaté quelques mois plus tôt. Partout le chômage augmente mais rien d'irréversible ne s'est encore produit. Nulle part la crise sociale n'a encore débouché sur la barbarie. En 1930, dans son premier livre, Contribution aux Etats-Unis d'Europe, Pierre Mendès France écrit que, pour éviter le chaos, "une course de vitesse est engagée", et pour gagner cette course de vitesse, Mendès France affirme qu'il faut créer une monnaie unique européenne dotée d'une vraie gestion politique et investir sur le plan social les marges de manoeuvre créées par cette monnaie unique.

Monnaie unique. Gouvernement politique. Projet social. En 1930, un sursaut européen est possible car l'Allemagne est un pays démocratique. Hélas, Mendès n'est pas écouté et, trois ans plus tard, après l'arrivée au pouvoir de Hitler, plus personne ne propose un sursaut européen... En 1930, il était possible d'agir. Trois ans plus tard, il est trop tard.

Aujourd'hui, nous sommes en 1930. La bulle a éclaté. Partout la courbe du chômage s'affole. Nul ne peut plus nier l'extrême gravité de la crise, mais rien d'irréversible ne s'est encore produit. Comme en 1930, la cause profonde de la crise est avant tout sociale : dans tous les pays occidentaux, depuis le début des années 1980, chômage et précarité ont provoqué des déséquilibres sans précédent.

La suite

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

marc vasseur 01/04/2009 08:12

@FPNben oui je sais et j'essaye modetement d'y travailler

FP NICOLAS 01/04/2009 07:56

Marc,Je pense que Pierre devrais accepter qu il faut faire converger les reformismes au PS et rester sur un petit groupe d elite eclairees. Je pense qu il apporterait bcp dans un reseau plus large si il acceptait aussi de se nourrir des experiences des autres (cf. Desirs d Entreprendre entre autre).

marc vasseur 26/03/2009 21:22

@Web NGt'es un peu comme chez toi ici :)

Webmaster NG 26/03/2009 20:20

Bonjour,Adonf2toi, peux tu me contacter, je n'ai pas ton email !=> webmaster [at] nouvellegauche.frDésolé Marc pour le squat de commentaire ;)

BA 25/03/2009 21:59

La Nouvelle Gauche pourrait donner son opinion sur le scandale GDF Suez par exemple (entre autres). GDF Suez a versé 1,1 million de stock-options à ses deux dirigeants. Coût estimé : 10,5 millions d'euros.
Lisez cet article :
Le groupe d'énergie GDF Suez a confirmé mercredi 25 mars le versement de 1,1 million de stock-options à ses deux principaux dirigeants, à la suite d'une information dévoilée par le site internet Médiapart.
Le conseil d'administration du groupe gazier a accordé, le 12 novembre 2008, 830.000 stock-options au PDG du groupe, Gérard Mestrallet, et 300.000 stock-options à son vice-président, Jean-François Cirelli.
Ces stock-options sont exerçables à partir de 2012 au cours de 32,75 euros par titre, soit plus que le cours actuel de l'action (27,79 euros mercredi 25 mars à la clôture de la Bourse de Paris).
Lors de leur attribution en novembre 2008, les stock-options accordées à M. Mestrallet avaient été estimées à 7,7 millions d'euros, et celles accordées à M. Cirelli à 2,8 millions d'euros, selon Médiapart.
GDF Suez n'a pas contesté ces chiffres mais a souligné qu'ils étaient purement "indicatifs", calculés en fonction des prévisions d'évolution du cours à moyen et long terme.
 
http://www.romandie.com/ats/news/090325180136.jmi9lj4w.asp