Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Supprimons la TVA !

21 Mars 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

Le débat sur l’impôt a repris quelques couleurs, non avec les propos de Gad Elmaleh, avec la réduction de la TVA pour la restauration, le bouclier fiscal, la proposition des démocrates américains de taxer à hauteur de 90% les bonus des dirigeants d’AIG.

 

A vrai dire, je n’ai pas envie de me battre pour la baisse d’un point de la TVA, mais je fais une proposition simple : instaurons une TVA unique à 5,5% et réhabilitons la logique de la progressivité de l’impôt sur le revenu avant que ce dernier ne transforme en une flat taxe non avouée.

 

A mon sens, l’enjeu de la gauche sur le terrain de la fiscalité se situe à cet endroit… du courage et de l’audace camarades ! N’oublions pas que la fiscalité conditionne une la redistribution des revenus.

 

En bonus, le papier de Karl Zéro paru dans le 20 minutes de ce mercredi qui rappelle quelques vérités sur la TVA.

 

La TVA est-elle un impôt juste ?

 

« Non, car elle est payée de la même manière par tous les Français, quel que soit leur niveau de vie. Comme cette taxe s’applique à tous les produits et services, personne n’y échappe.

Elle est due au premier euro consommé. Et elle est très efficace : à elle seule, la TVA rapporte à l’Etat 130 milliards d’euros, soit la moitié de ses recettes fiscales. Mais elle est aussi inégalitaire : les 10 % des ménages les plus pauvres concèdent 8 % de leurs ressources au paiement de la TVA. Les 10 % des ménages les plus riches ne lui consacrent que 3 % de leurs revenus. Pour corriger les inégalités sociales, il faudrait compter davantage sur l’impôt sur le revenu qui, lui,
  est « progressif » : plus on gagne, plus on paie. Le problème, c’est qu’au fil des réformes, son poids dans la fiscalité française diminue (20 % des recettes fiscales). Une diminution de TVA devrait, en principe, être une bonne nouvelle pour les Français les plus modestes. Mais les expériences passées montrent qu’elle n’est pas entièrement répercutée par les commerçants sur le prix final.

Il faudrait aussi que la baisse s’applique à des biens que tout le monde achète. Or les restaurants, qui vont bénéficier d’un taux réduit à 5,5 %, ciblent une clientèle qui a déjà un certain niveau de revenus. La faveur qui leur est accordée est donc une mesure de soutien économique, pas un geste social pour atténuer l’« injustice » de la TVA. »

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

emachedé 22/03/2009 20:30

Enfin déjà le diminuer de quelques points et ça sera déjà un soulagement.En contrepartie, toutes les amendes devraient être en fonction du salaire à partir d'un certain seuil, comme dans les pays scandinaves

BA 21/03/2009 14:39

Samedi 21 mars, dans le journal Marianne, page 29 : un tableau concernant le scandale de l’année 2008, le bouclier fiscal.
 
Dans ce tableau, nous pouvons lire que l’Etat a distribué à certains contribuables français la somme de 458 139 154 euros.
 
Question : à qui l’Etat a-t-il distribué ces 458 139 154 euros ?
 
Réponse : l’Etat a distribué ces 458 139 154 euros aux Français les plus riches.
 
L’Etat a distribué 307 129 984 euros aux Français ayant un patrimoine supérieur à 15 581 000 euros. Ces millionnaires sont très peu nombreux. Ils ne sont que 834. Mais l’Etat a donné en moyenne 368 261 euros à chacun de ces millionnaires, c’est-à-dire l’équivalent de ce que gagne un smicard pendant toute sa vie.
 
Sarkozy et son gouvernement expliquent que c’est pour empêcher les riches de fuir à l’étranger : chaque année, les riches qui fuient à l’étranger font perdre 17,6 millions d’euros à l’Etat.
 
Le président de la Commission des Finances de l’Assemblée Nationale, le socialiste Didier Migaud, leur répond :
 
« Le Conseil des Prélèvements Obligatoires (CPO) a évalué à 17,6 millions d’euros la perte de produit d'impôt sur la fortune (ISF) liée aux départs de contribuables, alors que le bouclier fiscal, censé éviter des exils fiscaux, coûte 458 millions d’euros. Où est l'efficacité ? »
 
http://www.lemonde.fr/politique/article/2009/03/18/didier-migaud-834-contribuables-ont-recu-un-cheque-moyen-de-368-000-euros_1169360_823448.html
 
Conclusion : le bouclier fiscal est scandaleux. Et en plus, il est inefficace.