Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Réforme Darcos… testé pour vous…

20 Février 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

 

 

Ce qu’il y a de bien avec ce président et ses ministres, c’est que désormais, on peut tester en avant première les réformes avant même qu’elles soient en application.

 

C’est soit le zèle, soit la terreur qui pousse les commis de l’Etat a appliqué avec méthodes et panaches, le travail de déstructuration de la fonction publique et par effet de contagion sur la société toute entière.

 

Donc, cette semaine j’ai déjà pu mesurer les futurs effets de la réforme de l’âne Darcos sur deux points : la fin annoncée des remplacements en cas de professeurs malades et le peu de considération pour les classes de maternelle.

 

Donc, notre grand Gabriel est désormais dans une école publique en petite section de maternelle. Ca se passe très bien et manifestement, il aime ça et n’en déplaise à notre abruti de ministre… Les instits ne passent pas leur temps à changer les couches… Il est « propre » comme tous ses petits camarades sinon il n’était pas pris.

 

Bref… tout va bien dans le meilleur des mondes sauf que… Lundi sur 6 instits, il en manquait 3 pour cause de maladie (ben oui c’est la saison…) et que croyez vous qu’il s’est passé ?

 

Ben rien, le recteur et l’académie n’ont pas daigné envoyer de remplaçants,  anticipant par là, une belle réforme de notre ministre, celle qui consiste à créer une fumeuse agence nationale du remplacement. Le tout avec des maîtres non formés et précarisés. Autant dire tout de suite que désormais un prof absent sera un prof non remplacé surtout sur des temps relativement courts, ce qualificatif restant probablement à l’appréciation du recteur et des contraintes budgétaires.

 

Alors vous imaginez dans les « jardins d’éveil » de Darcos sans programme.  Au passage, c'est Joli nom pour vider la réalité pédagogique des maternelles actuelles. En prime, le financement sera dévolu aux communes et… aux parents.

 

De quoi accélérer la mise en place d’une société violemment inégalitaire… Projet qui rentre pleinement dans les desseins de ce président à la dangerosité déjà bien éprouvée.

 

Dans le même temps, il convient de rappeler quelques recommandations de l’OCDE dans ce seul domaine de l’éducation, suivies à la lettre par Sarkozy et sa bande, je cite « Si l’on diminue les dépenses de fonctionnement, il faut veiller à ne pas diminuer la quantité de service, quitte à ce que la qualité baisse. On peut réduire, par exemple, les crédits de fonctionnement aux écoles et aux universités, mais il serait dangereux de restreindre le nombre d’élèves ou d’étudiants. Les familles réagiront violemment à un refus d’inscription de leurs enfants, mais non à une baisse graduelle de la qualité de l’enseignement. 1996 »

 

C’est classe, ça se mange sans fin…

 

C’est du même tonneau que la politique de démembrement menée par Bachelot pour la sécurité sociale.

 

Alors, amis sarkozistes… tu ne manqueras certainement pas de trouver de bonnes raisons… mais définitivement nous ne somme plus du même monde… et je crains qu’un jour ça dégénère sévèrement…  

 

J’ai vraiment les boules pour Gabriel, Ivan et Colin, quelle société êtes vous entrain de préparer ?

Edit : trouvé chez le chafouin l'extrait d'une étude de la Commision Européenne relative à l'enseignement "pré-primaire" : Un enseignement préprimaire de qualité comporte de grands avantages : il offre à tous les enfants une bonne base pour l’enseignement et la formation tout au long de la vie et il contribue à réduire le fossé éducatif pour les enfants à risque." Je ne savais pas que ce haut lieu était un répère de gauchistes. Je vous recommand par ailleurs l'article de la Croix sur ce sujet.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

BA 20/02/2009 22:17

Christine Lagarde en faveur de la nationalisation des banques en faillite.
 
« Il est tout à fait normal de nationaliser des établissement financiers qui ont fait faillite, même s'il n'est guère idéal que des banques soient gérées par des Etats », déclare Christine Lagarde.
 
S'exprimant à l'école de journalisme de l'université de Columbia, à New York, la ministre de l'Economie a également dit que les dirigeants de tous les pays étaient désormais résolus à ne pas se laisser se reproduire une faillite de type Lehman, dont la chute, en septembre dernier, est largement tenue pour responsable d'une accélération de la crise financière qui a plongé le monde développé dans la récession.
 
« Si des établissements financiers font faillite, alors il ne fait aucun doute que l'Etat doit intervenir », a dit Christine Lagarde.
 
http://www.lesechos.fr/info/finance/reuters_00122894-lagarde-en-faveur-de-la-nationalisation-des-banques-en-faillite.htm
 
Pronostic : la première banque française qui sera nationalisée après avoir fait faillite sera la BNP.

BA 20/02/2009 16:33

2007 : en France, 730 millions d’heures supplémentaires.
 
2008 : en France, 725 millions d’heures supplémentaires, soit une baisse de 5 millions d’heures supplémentaires.
 
http://www.acoss.urssaf.fr/index.php?option=com_docman&task=docclick&bid=1397

Ant. 20/02/2009 13:52

Pareil chez Lili (maternelle aussi), même constat.

la fourmi rouge 20/02/2009 13:46

aaaaaaaaaaaahhhhhh ! wouarf !Les profs et instits malades non remplacés, mais le service minimum imposé aux chefs d'établissements les jours de grève ! ah mais !!!