Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Martin Hirsch n’est pas mort…

12 Février 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

 

Depuis quelques semaines avec cette crise qui n’en finit pas de s’étendre à tous les secteurs de l’économie, laissant quelques centaines de milliers de victimes expiatoires pour les prochains, je me demandais ce que faisait notre Haut Commissaires aux pauvres.

 

En effet avec ce cataclysme dont plus personne ne peut en prédire la sortie, je pensais le voir en première ligne, non pour fustiger le système… non… non, juste pour faire son triste boulot de cache misère…. Et bien non plus.

 

Très honnêtement, avec la multiplication des médiateurs chargés de faire le boulot des ministres… au passage, on ne sait désormais plus qui est responsable de quoi dans cette pétaudière élyséenne… on pouvait légitiment penser qu’un Haut Commissaire à rien ça n’a pas trop le temps d’avoir une utilité quelconque.

 

Bien m’en a pris… ce matin, une dépêche AFP est tombée, annonçant par la même la résurrection de Martin Hirsch, où ce dernier montait gaillardement au front pour demander… attention, c’est du lourd… que Total utilise son petit 14 milliards de profit pour créer du boulot. Je cite ce passage d’anthologie politique : « 14 milliards d'euros supplémentaires, combien d'emplois supplémentaires ça peut créer ? Je trouve que ce n'est pas grossier de mettre les pieds dans le plat comme ça sur ce sujet-là. Ce n'est pas de l'anticapitalisme primaire c'est simplement que la crise arrive. On doit tous adapter nos comportements et nos moyens ».

 

Oui… c’est bien lui qui a dit ça… juste au passage, la crise n’arrive pas… elle est là mais il est certain que de son bureau doré, on en est encore à entendre les murmures des manants.

 

A ce train là, il va bientôt faire un 180° et trouver le bouclier fiscal un brin dérangeant, je n’ai pas dit immoral… faut pas déconner non plus.

 

Enfin… c’est une belle déclaration, bien chrétienne, il faut la relever mais s’en trop s’avancer on peut penser qu’elle aura autant d’effet que de pisser dans un violon.

 

Vous en doutez… regardez, Nicolas Sarkozy annonce un plan à 7 milliards pour nos constructeurs automobiles moyennant un engagement de ne pas faire de plan social… en France… et le lendemain, un des patrons annonce 7.000 licenciements départs volontaires… Je rappelle ça pour mettre en perspective le poids du Martin Hirsch sur notre vie économique.

 

Allez Martin encore un effort.

 

J’aurais également pu noter les efforts d’Eric Besson pour relancer l’activité économique avec les tests ADN… effort louable de ce triste personnage…

 

PS : il y a quelques mois, j'avais cette photo à propos de la casse sociale mise en place par notre Etre Supérieur... elle est plus que jamais d'actualité.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pazmany jeune garde 87 13/02/2009 08:49

Ouha on dirait la Parisot qui s'étonne des méfaits des grands chefs d'entreprise et qui fait l'autruche, il est trop drôle ce Hirsh. Il va finir comme ça s'il continue comme ça !

mag 12/02/2009 20:29

Et Fadela, t'as des nouvelles. La délation, ça la grattait, les tests ADN, elle n'urticaire pas? Où alors elle a découvert que la droititude , c'est comme les OGM, ça fait pas de mal?Mag

superpado 12/02/2009 20:15

Depuis qu'il a repris le ministère de la honte il a eu droit à 7 agents de sécurité, il a peur de quoi?

superpado 12/02/2009 20:15

Depuis qu'il a repris le ministère de la honte il a eu droit à 7 agents de sécurité, il a peur de quoi?

BA 12/02/2009 14:32

Marc Vasseur écrit : " cette crise qui n’en finit pas de s’étendre à tous les secteurs de l’économie, laissant quelques centaines de milliers de victimes expiatoires pour les prochains mois "
Est-ce que les 27 Etats membres de l'Union Européenne ont tous la même économie ?
Est-ce que les 27 Etats membres ont tous la même structure économique ?
Est-ce que les 27 Etats membres ont tous les mêmes intérêts d'un point de vue économique ?
Est-ce que les 27 Etats membres ont tous les mêmes intérêts d'un point de vue commercial ?
A mon avis, non, non, non, non.
Il ne pourra jamais y avoir une politique économique commune aux 27 Etats membres.
Il ne pourra jamais y avoir une politique commerciale commune aux 27 Etats membres.
Il ne pourra jamais y avoir une politique monétaire commune aux 27 Etats membres.
Lisez le livre " Le bêtisier de Maastricht ", édition Arléa. Ce livre recopie des citations qui ont été prononcées en 1992, juste avant le référendum sur le traité de Maastricht. Pendant 145 pages, ce livre recopie des citations d'hommes politiques OUIstes. Pendant 145 pages, ce livre recopie des citations d'économistes OUIstes. TOUTES LES BELLES PROMESSES CONCERNANT LA MONNAIE UNIQUE ONT DONNE EXACTEMENT LE CONTRAIRE DANS LA REALITE.
En 1992, les hommes politiques OUIstes et les économistes OUIstes nous promettaient : " La monnaie unique nous protègera. "
En 1992, les hommes politiques OUIstes et les économistes OUIstes nous promettaient : " La monnaie unique, c'est plus d'exportations. "
En 1992, les hommes politiques OUIstes et les économistes OUIstes nous promettaient : " La monnaie unique, c'est plus d'emplois. "
En 1992, les hommes politiques OUIstes et les économistes OUIstes nous promettaient : " La monnaie unique, c'est moins de chômage. "
En 1992, les hommes politiques OUIstes et les économistes OUIstes nous promettaient : " La monnaie unique, c'est plus de progrès économique. "
En 1992, les hommes politiques OUIstes et les économistes OUIstes nous promettaient : " La monnaie unique, c'est moins de pauvreté. "
On a vu.
Maintenant, ça suffit.
La France a fait une expérience : construire une Europe supranationale. Le bilan de cette expérience est une catastrophe économique, financière, sociale. La France doit tirer les conséquences de cette expérience.
La France doit reprendre le contrôle de ses frontières. La France doit reprendre le contrôle de ses lois. La France doit reprendre le contrôle de sa monnaie. La France doit reprendre le contrôle de son destin.