Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Guillon... c'est trop bon...

9 Février 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses


Quelle délice que cette chronique de Stéphane Guillon à propos non pas de Kouchner mais sur ce climat délétère où toute critique devient une manifestation d'antisémitisme ou presque...

Merci à toi, ça fait le plus grand bien !

Et merde, je n'ai pas eu le temps de faire un billet.... demain, je reviens avec cette ineptie présidentielle qu'est la suppression de la Taxe Professionnelle.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Timothée 09/02/2009 22:00

Très bon ce ptit clin d'oeil à Guillon.Pour ton billet sur la Taxe Pro:http://renovationetpragmatisme.blogspot.com/2009/02/valls-propose-une-alternative-la.htmlethttp://progres.typepad.fr/valls/2009/02/la-déception-sarkozy.htmlgood luck!!!

BA 09/02/2009 21:13

En avril 2004, Daniel Cohn-Bendit et son ami Bernard Kouchner avaient écrit un livre ensemble. Leur livre s’appelait « Quand tu seras président », édition Robert Laffont. Dimanche 8 février 2009, Daniel Cohn-Bendit parle de l’affaire Kouchner : Bernard Kouchner "a foiré" et "il doit s'expliquer" sur ses activités de consultant en Afrique, a déclaré dimanche 8 février Daniel Cohn-Bendit (Verts), estimant que le ministre des Affaires Etrangères avait agi "aux frontières de la morale". "Ce n'est pas le problème légal ou illégal, je crois que dans le discours de Bernard, entre son honnêteté, les causes qu'il a défendues et cette pratique économique personnelle, il y a une contradiction", a déclaré le co-président du groupe Vert au Parlement européen. "Les sommes en jeu sont quand même phénoménales : 2 millions d’euros, 3 millions d’euros, pourquoi ? Comment ? ". Bernard Kouchner a "foiré". Ses activités en Afrique étaient "aux frontières de la morale" et "je crois qu'il doit s'expliquer". Daniel Cohn-Bendit a aussi jugé sévèrement l'entrée de l'ex-socialiste Bernard Kouchner dans le gouvernement Fillon, affirmant que "si vous passez chez Sarkozy, vous êtes contaminés par Sarkozy". Il a également considéré que la nomination de Christine Ockrent, l'épouse de Bernard Kouchner, comme numéro deux de Radio France internationale (RFI), avait "quelque chose de foireux". Avec Nicolas Sarkozy, "c'est un peu : « le monde nous appartient, on fait ce qu'on veut ». Je crois que Bernard est un peu dans cet entonnoir".

ciboulette 09/02/2009 19:35

Puisque l'on en est à proposer à lire et voir :
Lettre de Guy Bedos ( un bijou ! ) à Philippe Val, le 16/7/8 :http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/medias/medias__pouvoirs/20080718.OBS3428/ce_quen_pense_guy_bedos.html
Chronique de Claude Weill ( un diamant ! ) dans le Nouvel Obs de cette semaine :http://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p2309/articles/a393953-.html

David P 09/02/2009 19:00

Je le trouve souvent meilleur en radio qu'en télé, où il la joue un peu vieille France, trop facile dans ses dézinguages.Pas simple de commenter l'actualité tous les jours ou presque.Là il faut croire qu'il a bossé durant le week-end sur sa chronique. Mais attention, je ne vais pas critiquer, au risque de...Tout celà me fait repenser aux Desproges, Coluche et même Bedos en son temps auxquels la société civile dans son ensemble accordait plus de liberté dans l'expression.Nous vivons de plus en plus sous une châpe de bien-pensants, une sorte de censure latente. Les propos quelqu'ils soient dépendent toujours de la personne qui les prononce. Pour cela je conseille à chacun le film d'Edouart Baer "La Bostella".