Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Le Cac 40 toujours plus bas…

23 Janvier 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

 

 

C’est passé inaperçu dans les infos, comme une vieille maîtresse ridée on n’en parle plus, à peine ose-t-on encore prononcer son nom… L’indice boursier de référence, le CAC40, est au plus mal, il est descendu en dessous des 3.000 points et sans fioriture, franchement.

 

Et aujourd’hui, ça ne s’annonce pas super pour nos traders, anciens rois d’un monde fini… je m’emballe un peu, je vous l’accorde.

Mais hier encore, son compère, influent en chef de la planète, a encore dévissé… -2,76%... Merde, l’arrivée de notre nouveau messie n’a pas réussi à inverser la tendance.

 

Combien de pendus ce soir, combien de veuves à consoler… souvenons-nous, il y encore quelques mois ces apprentis sorciers d’une économie virtuelle, n’avaient de cesse de faire péter le champagne à chaque annonce de restructuration, de plan de licenciements pour assouvir la sacro-sainte productivité et améliorer ses bondieuseries dividendes.

 

Cynique… oui… mais je ne pleurerai pas la mort d’un madoff… je n’en oublie pas moins que malgré tout, ceux sont encore les mêmes qui prennent cette crise en pleine gueule… le petit ne va toujours pas mieux, il lui faudra accepter de nouveaux sacrifice, pour cela on pourra compter sur la CFDT, mort-vivant d’un syndicalisme qui se voulait réformateur.

 

Tenez, il suffit de regarder les profits de nos banques francaises… Alléluia… Elles engranges des bénéfices… alors, pour faire croire à leur nouvelle morale, ces dirigeants exhorté par un Président presque aussi virtuel si il ne s’agitait pas autant, on fait contre mauvaise fortune bon cœur… en acceptant de renoncer à leur bonus. La belle affaire et les dividendes ?

 

C’est moi, c’est vous qui les payez ? Combien de milliards publics injectés pour asseoir ces bénéfices ?

 

La vraie morale serait que cette année, « nos » actionnaires petits ou gros se passent de leurs plus-values… Je n’ai définitivement pas envie de leur payer leurs extras.

 

Alors aujourd’hui, ça va encore dévisser sévère sur les places boursières pour ne pas céder à la panique on vous dira que ça ira mieux fin 2009… Je crois que c’est faux, nous serons dans la même situation si celle-ci n’a pas empiré.

 

Rassurons-nous une dernière fois… Obama a repris les conseillers de Clinton… ce qui n’est pas vraiment un signe rassurant d’autant que ceux qui ont fait leur mea-culpa de cette fausse prospérité et de la déréglementation forcenée sont restés à quai. Chez nous, on continue à colmater soit sur la demande, soit sur l’offre… mais en évitant soigneusement de se projeter à moyen/long terme car c’est difficile de changer de matrice…

 

C’est fort dommage car pour une fois Nicolas Sarkozy avait raison en nous parlant de politique de civilisation…

 

C’était il y a un an… depuis il a épousé Carla Bruni… que de chemin parcouru.


Edit : suite à cet article en forme de pamphlet que j'assume complètement, le blogueur libéral CaRéagit a jugé bon de faire un article sur ce paradoxe. Je cite la conclusion de son billet : "En réalité, pour ces banques comme pour d'autres entreprises, le Résultat Net de l'année 2008 est au rendez vous, en d'autres termes, l'entreprise à gagné de l'argent. Seulement la crise est passée par là et l'effort général pour soutenir les erreurs de certains mériterait au moins la suspension de toutes les primes et bonus de l'année."

Commentaire : Heu... même si je n'ai pas tout compris au mécaniseme, une chose "simple" que les banques appurent leur dette, passif, pertes (m'en fous du terme) avec leur bénéfice... Ensuite on fait les comptes et on voit si elles ont besoin de jouer les pleureuses en demandant des sous aux contribuables. Mais désolé, si des banques distribuent des dividendes alors qu'elles sont bénéficiaires sur leur exercice et touche en prime des aides publiques... pour moi, il y a vol carctérisé d'un point de vue morale.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

ardèche 01/02/2009 22:31

Complètement d'accord avec Marc,Etiam Rides et Cochise.Je vous recommande de lire les écrits de Maurice Allais(prix nobel d'économie 1988),qui dit que le crédit(qui est donné grâce à la création ,ex-nihilo, de monnaie scripturale par les banques) doit devenir un bien public,alors que Allais est un libéral convaincu.

Cochise_fr 27/01/2009 00:06

Bonjour,Seriez vous tous devenus aveugles ?? Auriez vous planté votre tête dans le sable au delà des oreilles pour n'être plus capable de discernement ??Les acteurs, auteurs, réalisateurs et interprêtes de la crise en cours sont toujours en poste à quelques exceptions près.....à la tête des états, des banques, des entreprises, comment voulez vous que cela change.??.... D'ailleurs, leurs revenus à eux n'ont pas changés et beaucoup vont avoir des primes de bonne gestion sous une forme ou une autre.Retirons demain, tous ensemble nos fonds des banques.... en même temps, et chacun sait que le système s'écroule.... partout , puisque les banques créent de l'argent virtuel et ne disposent que de 8 à 10% des dépots des clients..... elle est là la magouille, pas ailleurs.!!!Quand aux traders, ils sont toujours en poste aussi, et font toujours les mêmes opérations, pour les mêmes motifs, et dans les mêmes conditions, .... que ce soit à la hausse ou à la baisse les indifèrent.... ce sont les écarts qui les intéressent.... et des écarts, il continue à y en avoir.Alors, les baratins des besoins de soutien.... c'est du vent, rien que du vent, il eut été mieux de les laisser crever la gueule ouverte pour que l'état les reprennent à 1 euro symbolique en garantissant les petits épargnants.C'est pour quand l'avènement du capitalisme social.??

Eman 26/01/2009 21:11


Vous pensez bien vous connaître ?
Eh bien détrompez-vous, les gens nous voient généralement tous d'une autre façon qu'on ne le pense.

http://www.myrevealing.com/

Etiam Rides 23/01/2009 13:12

On parle de l'indécence des banquiers, mais faut-il les blâmer? L'intervention de l'Etat s'est faite sous forme de titres subordonnés, qui ne donnent pas le droit de vote au CA. Si la France avait voulu se donner des moyens de pression réels sur les banques, elle aurait fait comme la Grande-Bretagne.Et, tant qu'on y est, plutôt que d'aller gaver les actionnaires, on ferait mieux de créer un service bancaire d'Etat.

Seb 23/01/2009 11:48

Ton Edit est bon oui. Je suis d'accord avec ce que tu dis. Seulement au plus violent de la crise l'on ne pouvait attendre de voir si l'année allait être bénéficiaire pour reconstituer les capitaux éparpillés par la crise. Donc il a fallu agir.Je te rappelle que le plan de sauvetage des banques c'était juste des garanties. Or, il est fort possible que ceux qui ont utilisé les aides effectivemment ne soient pas en bonne situation. Mais cela demande un peu d'attention je suis plutôt d'accord.