Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Barack Obama… comme un trop plein ?

19 Janvier 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique




Depuis maintenant quelques jours, les médias ne perdent pas une minute pour nous rappeler l’imminence de l’investiture de Barack Obama.

 

Certes, c’est un moment important que l’arrivée du nouveau Président de la première puissance du monde.

Certes, ce moment est historique de part la couleur du nouveau locataire de la Maison Blanche.

Certes, on peut espérer une inflexion politique certaine par rapport aux mandats de Bush et d’un néoconservatisme fort prégnant depuis une bonne vingtaine d’années.

 

Mais, sinon pourquoi tant de battage médiatique, pourquoi donc cet unanimisme, de la presse, de l’opinion (80% des Français auraient voté Obama…). Il y a comme un arrière-goût de mauvaise conscience, typiquement français. On célèbre une démocratie, certes imparfaite mais qui permet à un nègre (référence à la période ségrégationniste pas si lointaine… je précise pour le lecteur peu habitué des lieux et par ailleurs, je suis un fan du romancier noir, militant des Blacks Panthers, Chester Himes), inconnu du public il y a encore 4 ans, d'accèder au "pouvoir ultime". Chose tout simplement impensable voire surréaliste en France.

 

Alors pour faire bonne figure, on recherche le BO français ou comme sur Inter on se fait une matinée diversité… mais comme on est république quasi bananière, la contrition sur la connivence monde politique, monde journalistique ne dépassera guère ce moment. On prendra soin, surtout de réinviter les mêmes qu’on voit et qu'on entend au minimum depuis 10 ans et on nous fera réingurgiter la même logorrhée sans jamais évoquer les sujets trop politiques ou trop sensibles.

 

Ce matin, j’écoutais notre Haut Commissaire à l’intégration Yazid Sabeg… ah comme c’était émouvant ce vibrant appel à plus de solidarité entre territoires riches et territoires pauvres… sauf que depuis que la droite et Sarkozy sont au pouvoir, la notion de péréquation disparaît peu à peu.


Je passe sur le fait qu’il y ait un quelconque conflit d’intérêt entre sa fonction et son boulot de patron d’une boite de communication qui bénéficie de contrats avec l’Etat… Enfin, c’est comme pour d’autres, à commencer par Nathalie Kosciusko-Morizet …

 

Non tout cela est à oublier dans notre pays… tout cela ne vaut que pour les estrades, nos grands journalistes trop contents d’être prêt du soleil. D’ailleurs malheur à ceux qui ont osé faire leur boulot. Je pense à Grégoire Deniau et Ulysse Gosset qui lors d’une interview avaient osée mettre en avant la collusion entre les activités de ministre d’un certain Kouchner et de sa femme Ockrent… Ceux-là ont été gentiment noyés dans le béton sans que quiconque ne s’en émeuve plus que de raison.

 

Alors ce trop plein, ce n’est pas Barack Obama… c’est juste vis-à-vis de notre médiacratie et de son zèle si particulier à se satisfaire d’un Etat démocratique en déliquescence accélérée.

 

PS : demain à partir de 15h, l’investiture de Barack Obama ici même en live.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

marc vasseur 20/01/2009 12:04

@AmeurafCe qui me navre ce n'est certainement pas l'arrivée d'Obama mais la façon dont est traité la chose ici... en France... où nos médias s'estasient sans limite pour ce qui se passe aux USA en continuant la même popotte ici comme depuis 30 ans...

AMEURAF 20/01/2009 11:39

Les socialistes n'ont jamais eté enthousiastes du parcours d'OBAMA. Les socialistes se croient rationnalistes  adeptes de la méritocra-tyie bien ancadrée et bien  contrôlée.  Ils vivent toujours sous  le sectarisme jospinien qui n'avait pas osé mettre dans son gouvernement aucun représentant des minorités, bien  que la majorité des membres de ces minorités votent socialiste.L'échec  présidentiel de Jospinc'était triste mais ce n'était  pas finalement  une mauvaise chose !
Un socialiste qui s'offusque de l'obamania ( qui m'indiffère en ce qui me concerne), ce n'est nullement une nouvelle. Les socialistes n'avaient même pas daigné envoyer un représentant à la Convention des démocrates qui consacrait OBAMA comme candidat des démocrates aux élections américaines, sous pretexte de leur Université d'été. Ils ne croyaient pas en ses chances et ils attendaient, après avoir perdu Hillary CLINTON,  l'élection de John MC CAIN.Sur l'attention qu'on peut apporter aux minorités en France, bien que je vais continuer peut-être à voter socialiste, mais je compte plus sur SARKOZY que sur les socialistes. D'ailleurs l'on en oublie un peu vite de nous souvenir que c'est le Conservateur Ronald REAGAN qui avait nommé  Colin POWELL comme son Conseiller de Sécurite et Chef d'Etat-Major des Armées américaines, signé le "Martin Luther KING Day" se déroulant le troisième lundu du mois de janvier, auxEtat-Unis, dont c'éatit hier 19 janvier cetet année 2009. Sans oublier les BUSH , père et fils, le même POWELL comme Secrétaire d'Etat ainsi que Condoleaza RICE. 

l'emmerdeuse 20/01/2009 11:30

Rafraîchissant et rassurant de lire ENFIN un billet un peu distancié sur cette "obamania" française qui commence sérieusement à me gonfler (pour rester polie).Merci Marc.

marc vasseur 20/01/2009 10:15

@antoinepar rapport à quoi ?

antoine 20/01/2009 10:02

Je te trouve un peu trop négatif pour être honnête, lapin.