Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Un dimanche à rien…

30 Novembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

 

 

9 heures, vaisselle faite, lave-vaisselle déchargé, maison rangée si on fait abstraction des jouets des enfants, après une soirée où on parlait du futur chapon qui tient ce blog… billet en gestation.

 

Un dimanche normal, un dimanche à rien, ça faisait quelques semaines que cela ne m’était pas arrivé… juste le temps de prendre du temps avec un cerveau plus disponible pour toute la maisonnée.

 

Ici aussi, on revient à la normale loin des pics d’audience des jours précédents (jusqu’à 2.000 visiteurs jour si j’en crois Google Analytics).

 

On survole l’actualité, on apprend qu’hier on a participé à la journée sans achat, on se désole qu’un employé de Wallmart soit décédé (associé comme dit la direction… esclave me parait mieux convenir à la philosophie de cette société), piétiné par quelques sombres crétins avides d’un GPS à 99 $... pauvre monde, pauvres connards…. Serait ce les mêmes qui défendent le dimanche travaillé, j’en suis certain. A ce propos, vous pouvez aller lire ce très bon blog d’un privilégié enfin selon certains critères.

 

Plus drôle, je m’étonne que les Aubry, Hamon et Delanoë travaillent à un texte ; naïvement je pensais que celui-ci était prêt depuis l’annonce faite un certain dimanche matin à la tribune d’un congrès.

 

Dans le même ordre d’idée, un certain Lefebvre, Frédéric de son prénom, olibrius de son état, se joint aux cris des journalistes après l’arrestation hallucinante de Vittorio de Filippis… On croit rêver alors que les états généraux de la presse tourne à la farce en matière de pluralisme.

 

Ivan est mort de rire avec notre concours de vocalises pendant que j’écris ce non article… un engagement est un engagement, un A4 par jour.

 

Marianne s’est intéressé aux Verts… le temps de découvrir le montant de l’adhésion…          dans une prochaine vie peut-être… Faut vraiment que les partis se penchent sur cette question… surtout quand on met en parallèle le bénéfice intellectuel retiré. J’avoue, avec l’hebdo (titre de  cette semaine « les socialistes sont de retour », triste aveu d’une direction plus ou moins reconduite…), et le Nord Demain… le PS devrait donner de l’argent… Dans le même ordre idée, sans esprit de polémique, j’ai un peu l’impression qu’un Monde d’Avance, c’est surtout le Monde de Benoît Hamon… sinon, il parait qu’il est contre la présidentialisation mais manifestement pas contre la personnalisation, c’est aussi Marianne qui me glisse ça dans l’oreille après avoir reçu la newsletter.

 

Je lis aussi que Jean-Luc Mélenchon et Marc Dolez ont lancé ce week-end leur parti de vieux… « Et puis, il ne faut pas oublier que la moitié des électeurs en 2012 auront 60 ans et plus… », Robert Hue annonce qu’il prend du recul vis d’un PCF incapable de se rénover.  La Gauche existe-t-elle encore en ce mois de novembre 2008 ?

 

Sinon, ce samedi, Nouvelle Gauche se réunissait à Paris, pour moi l’équation est simple : soit NG s’émancipe de la motion C, soit NG périclite. Dans le premier cas, j’y participerai, dans le second...

 

Dimanche pluvieux, ça va être compliqué de sortir… Gabriel fait un méga puzzle de 45 pièces, Colin vient se faire un petit 240 ml… je suis fier de mes petits gars.

 

Moi… je suis serein, zen… vache ça fait du bien.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

marc d Here 02/12/2008 23:29

Il y avait aussi ce dimanche le Congrès fondateur de La Gauche Moderne, à Suresnes.




MESSAGE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
AU CONGRES FONDATEUR DE LA GAUCHE MODERNE
29-30 NOVEMBRE 2008
SURESNES
Chers Amis,
 
C’est avec grande joie que je m’associe à la fondation de votre parti et que je salue tout particulièrement Jean-Marie Bockel qui l’a voulu avec force et ténacité.
 
Vous le savez, la France, l’Europe et le monde traversent une crise financière et économique sans précédent, historique dans les bouleversements qu’elle génère. Le rassemblement de toutes les énergies de notre pays est donc plus que jamais nécessaire.
 
Au moment de créer votre parti, vous vous placez dans une continuité, dans une tradition de gauche qui ne sont pas les miennes. Mais je respecte votre identité. Lorsque j’ai été élu Président de la République, j’ai souhaité l’ouverture. Je veux continuer dans cette voie. Et même aller plus loin aujourd’hui.
 
Pour répondre à la crise, les Français ne veulent pas qu’on arrête le mouvement des réformes que nous avons engagé. Ils refusent l’immobilisme. Ils veulent le changement. Pour cela, il nous faut être rassemblés. J’ai dialogué avec les responsables de la gauche européenne. J’ai trouvé auprès d’eux la même volonté de transformer la société que je trouve aujourd’hui auprès de vous.
 
Ce que vous appelez « la réforme juste » c’est le besoin de modernisation et d’équité que ressentent les Français. Je le ressens comme vous. Je sais que je peux compter sur vous. Vous savez que vous trouverez dans la majorité, écoute et respect.
 
Je souhaite que la gauche moderne rassemble tous ces Français de gauche -éloignés et las des querelles subalternes et dépassées- qui veulent refonder la politique et construire la France du 21ème siècle.
 
Je vous remercie. Nicolas Sarkozy




romain blachier 01/12/2008 10:10

@BA:ben visiblement votre non en 2005 n'a pas arrangé les choses qui j'en juge vos chiffres

ardèche 01/12/2008 00:37

J'ai entendu ce soir, sur BFM , Peillon répeter à nouveau le mot croissance,"si on crée de la croissance tout ira,comme avec Jospin entre 2007 et 2002".Je parie que Peillon n'a jamais vu les fameux graphiques de PL ,qui montrent une diminution de la croissance, de plus en plus marquée,dans tous les pays développés depuis 30 ans(sans parler du fait ,que certains pays comme l'Angleterre seraient déjà en récession depuis 2002 ,sans l'endettement massif des ménages).Peillon est un apôtre de la pensée unique.
Sur  Hamon je suis 100 % d'accord avec Marc et pour Mélenchon,je pense que tu te trompes,il y a pas mal de jeunes avec lui,les retraités c'est plutôt du côté de Dolez.Maintenant,Mélenchon se trompe t-il?ça dépendra du ps,si le parti prend une ligne résolument social-libérale,plein des militants quitteront le ps et beaucoup d'anciens adhérents le rejoindront ,mais je pense que la direction du ps va continuer avec une ligne politique schyzophrénique(depuis 1983),discours de gauche et dans les faits conduite politique social-libérale,ce qui fait que les électeurs ne voient pas de différence entre la gauche et la droite,et c'est NS qui va gagner en 2012.Pour le modem,c'est pareil,pas d'alliances avec le centre et en pratique les dirigeants socialistes seront les premiers à s'allier avec le centre,s'ils ont besoin de leurs voix.
 

romain blachier 30/11/2008 20:00

c'est vrai que le PG fait vraiment parti de retraités grincheux.

VANO 30/11/2008 19:30

Preuve que le Parti Socialiste change :D'habitude (lors des congfrès précédents) on discutaillait longuement pour pondre une "résolution" de fin de congrès ... que l'on s'empressait d'oublier au fond d'un tiroir. Cette fois si on a même oublié de rédiger la motion finale ! Mais c'est pas grave, Martine et ses copains vont vous en bricoler une fissa. La prochaine fois on se contentera de faire une bouffe entre Bartolone et Cambadelis, ça évitera les déplacements inutiles !