Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Où sont les militants ?

10 Novembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS

 

55%... le chiffre est tombé… après une interminable campagne interne pour déterminer la ligne politique du Parti Socialiste des trois prochaines années, une petite majorité de militants s’est déplacée pour donner son vote.

 

Au-delà du résultat des motions, c’est bien cette faible participation qui interpelle car elle ne fait que confirmer ce que certains pressentaient depuis plusieurs années : un intérêt très relatif aux joutes internes. Cette réalité s’était déjà manifestée lors du vote sur la Déclaration de principes. En effet, il est pratiquement impossible de trouver trace du nombre de militants qui se sont déplacés dans les sections, pour ratifier ou non un texte sensé être la colonne vertébrale du Parti Socialiste pour la prochaine décennie. Et surtout, tout au long de ces dernières semaines, des signes alarmants sont remontés de tout l’hexagone où les assemblées générales de présentation de motions rassemblaient des rangs clairsemés…

Dans ce marasme militant – quoi qu’on en dise – seules les  réunions publiques de Ségolène Royal ont montré une capacité à rassembler plus de cinq cents militants en quelque endroit du pays – ce dont on ne peut se satisfaire…

 

Néanmoins, il serait injuste de reporter les causes de ces désaffections citoyennes à la seule responsabilité du PS. C’est l’ensemble des structures démocratiques qui sont aujourd’hui peu ou proue remises en cause. A cet égard, la faible abstention pour la Présidentielle apparaît comme anachronique, et il convient de s’arrêter plus longuement sur les résultats des dernières Municipales. Celles-ci ont enregistré un véritable déficit démocratique avec un taux de participation peinant à dépasser les 60%, sans même parler des grandes villes où dépasser les 55% relevait d’un authentique exploit !

 

Ce parallèle permet de mettre en lumière un comportement militant qui n’est donc pas si éloigné du comportement citoyen.

 

Un premier enseignement peut en être tiré : si le PS a la volonté de faire de la participation de ses adhérents un axe fort de sa rénovation alors il pourra espérer en tirer un bénéfice certain auprès de nos concitoyens.

 

Un deuxième enseignement semble se confirmer dans le vote interne du 6 novembre : une baisse sensible du poids des « baronnies ». En effet pour beaucoup d’observateurs, ce scrutin, du fait de la forte hémorragie de ces « fameux » cartés à 20€, devait se faire au détriment de la candidate Ségolène Royal. Or il apparaît que même auprès des « militants historiques », elle conserve un fort capital de sympathie. Les primaires socialistes de 2006 avaient déjà fait volé en éclat ce fameux vote au canon et si tous les vieux réflexes n’ont pas encore complètement disparu, loin s’en faut, ils sont néanmoins fortement fragilisés.

 

Si la future direction du PS, qui sortira du congrès de Reims, aura fort à faire pour redonner une cohérence et une nouvelle force au discours politique ; elle ne pourra néanmoins faire l’impasse d’une profonde réflexion sur la démocratie interne. Le risque est d’aggraver encore un peu plus le désarroi militant et donc des citoyens et de cantonner le PS au rôle d’opposant durable.

PS : oui, c'est une urne funéraire...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

ciboulette 13/11/2008 12:57

On aura compris que je pense exactement le contraire de l'affirmation première de PeutMieuxFaire.29,6% des "suffrages exprimés" avec des votes massifs en faveur de....(complétez la phrase)Chapeau la Royal !

ciboulette 13/11/2008 01:10

Ce chiffre de 55% est faux.Car "on" maintient le brouillard givrant à Solférino, en ne donnant pas le chiffres des COTISANTS au 6 novembre, donc EN FAIT DES ADHERENTS.Il y a moins de 150 000 adhérents et le 6/11, 130 000 ont voté donc taux de participation 87%."on" nous donne un taux calculé sur les ADHERENTS POTENTIELS AU 6/11, ie ceux qui pouvaient encore régler leur cotisation juste avant de voter.POURQUOI ? = question à 2€ !

PeutMieuxFaire 10/11/2008 11:14

Les taux d'abstention prouvent 1) qu'on a pas bourré les urnes, du moins globalement !2) qu'il y a un problème de "démocratie interne" : hormis la "primo-adhésion" via Internet dont le montant est clairement fixé à 20€ le coût du renouvellement de l'adhésion est à la fois des plus opaques et vite prohibitif pour un service rendu nul (sauf pour les élus, évidemment).Est-ce utile d'ajouter que l'espoir de voir triompher la gauche en 2007 (et surtout de battre la droite) avait suscité un certain élan et que cet élan est brisé pour un bout de temps ?  C'est pas à vous que j'apprendrai que le calcul des votants potentiels est largement surestimé par Solférino puisque sont cumulés les adhérents 2008 et ceux de 2007 (qui pouvaient encore se mettre à jour de leur cotisation jusqu'à la dernière minute). Faut être fortement désintéressé (ou naif ?) pour choisir de payer pour voter ! C'est une incohérence de plus du PS qui claironne de belles phrases sur la baisse du pouvoir d'achat et qui n'en tire pas les conséquences. Vous me direz : "seul Ségolène l'a compris, elle a envisagé de rembourser les militants en difficulté financière" ; OK, mais dans une proposition de dernière minute qui apparait alors comme une manoeuvre.         PS : curieux d'avoir de nouvelles du "congrès fédéral du Nord.

David75 10/11/2008 10:29

La liste des adhérents est à Solférino dans un coffre et la clef est au fond du puit. C'est top secret... Vous vous rendez compte dès fois qu'ils seraient contactés pour voter Royal.La transparence est un mot qu'ils ont oublié depuis longtemps à Solférino et en plus ilmentent comme des aracheurs de dents.Pour le 20 novembre toujours pas de liste disponible ...

Kévin 10/11/2008 10:29

C'est clair que si le PS veut reconquérir le PS de manière durable, il est obligé de replacer les militants au coeur de son organisation. De toutes façons, dans ce partis, les seules personnes de confiance sont les militants. Pourquoi les laisser de cotés dans ce cas?