Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Un congrès pour rien ?

23 Octobre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS

 

 

Nous sommes à trois semaines du dénouement d’un congrès que je qualifie volontiers de farces et attrapes. Au fond tout semble désormais en place pour un résultat sans résultat alors que chacun appelait de ses vœux à une profonde rénovation.

 

A lire, à écouter, un constat… le militant est désespérément absent de ce théâtre tragi-comique et heureusement que la crise est arrivée sinon je ne vous dit pas l’ambiance maison de retraite dans lequel nous serions.

 

Alors chacun essaye bien de se persuader de la fameuse dynamique qui sied à toutes les motions, la vérité me parait hélas beaucoup moins rose (désolé pour le jeu de mots à deux balles). Ce soir, à Lille on a la présentation des motions… on devrait atteindre les 300/400 militants… waouhhh…sauf que l’arrondissement de lille c’est combien de division 2500/3000 adhérents ? Ca ne fait pas lourd sachant qu’en plus il y aura eu pas mal de retape pour le faire venir le camarade (toutes motions confondues). En prime, on ne peut pas dire que le débat fasse un carton dans les sections.

 

Ce scénario revient désormais régulièrement : il y a la scène où nos dirigeants/acteurs s’essayent à différents registres devant des tribunes de plus en en plus clairsemés… nos spectateurs sont las, absents d’un parti où ils se demandent si ils comptent encore.

 

Pour une partie d’entre-deux, machinalement renouvelle sa carte jusqu’au jour où on oublie car ce lieu de convivialité, de fraternité, de chamaillerie a disparu au profit des quelques uns, toujours prompts à être candidat à tout à rien.

 

Ce nouveau congrès sera-t-il alors l’occasion d’une nouvelle hémorragie d’adhérents/militants où simplement de départs sur la pointe des pieds avec juste ce qu’il faut de résignation et de déception.

 

En même temps, nos cadres savent gérer cela puisque enfermés dans leur tour de Solférino, ils continuent tranquillement comme avant, avec cette force d’inertie qui leur est propre. Loin de nos doutes, de nos interrogations, encore plus loin du citoyen qui lui ira grossir le flot grandissant de l’abstentionnisme, ils gèrent car comme chacun le sait celui qui s’absente à toujours tort.

 

J’en viens à me demander si cette crise n’a pas eu un coté salvateur, permettant de masquer la vacuité dans lequel s’enlise le PS… Grâce à elle, « on » a trouvé un motif pour s’empailler mais on sent bien que le cœur n’y est pas, car parallèlement elle montre toute l’étendue du marasme interne dans lequel nous sommes. Suis-je un mauvais socialiste en disant que loin de l’avoir réellement anticipé, cette profonde crise du libéralisme, nos dirigeants l’ont subie.

 

En 1981, nos parents espéraient changer la vie, aujourd’hui nous espérons juste changer un peu le PS… splendeurs et misères du militant.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Eric 23/10/2008 22:29

Il faut garder l'espoir de changer la vie. C'est essentiel. Et il ne faut pas perdre de vue que nous sommes dans une phase 2 d'un cycle de Kondratieff et que donc tout va repartir dans le bon sens...http://fr.wikipedia.org/wiki/Cycle_Kondratieff

Vano 23/10/2008 15:10

EN écho à ce post : la réunion de présentation des motions à la section de Villeneuve d'Ascq. Calme plat, discours convenus, ronron bien sympathique et clins d'oeuils complices en veux tu en voilà. Avec, quand même, la fraicheur des propositions d'UTOPIA pour permettre de penser au delà de la liste des signataires des motions. Et, sur un autre plan, les envolées indignées contre ces "adhérents à 20 €" (qu'est ce que c'est un parti socialiste où la qualité de l'adhésion est proportionnelle au prix de celle-ci ?) et les refus offusqués de "primaires" où on inviterait d'autres que les "vrais" membres du parti, par définition peu nombreux, à décider. COment la plus médiocre des social-démocratie peut parfois en appeler aux réflexes les plus léninistes de "l'avant garde éclairée" Encore que dans une réunion à laquelle asistait le 1er secrétiare fédéral cette expression prète à rire !

ciboulette 23/10/2008 13:58

Très bon papier Marc, même si noir.Il reflète bien la réalité, je trouve.Cela fait un moment, n'est-ce pas ? (mai 2007) que l'on a saisi que l'appareil freine des 4 fers pour éviter tout bouleversement qui le gènerait dans son train train et sa gourvernance sans les adhérents, en vase clos.Nous connaîtrons le 6 novembre, le nombre exact des cotisants pouvant voter. Mais je reste persuadée que les effectifs du PS ont fondu au moins de moitié depuis les primaires où des militants pourtant chevronnés, partaient déjà, écoeurés par les coups bas et insultes minables au mépris des intérêts des classes populaires et moyennes.Dans ce domaine, les malfaisants de la rue de Solférino ont su réussir leur coup !*Aussi, comme beaucoup de militants qui s'accrochent, personnellement, depuis 1 an, je n'espère qu'une seule chose :une équipe nouvelle (- les "malfaisants") qui tranformerait le fonctionnement du parti, pour qu'enfin démarre un vrai débat de fond avec la base !!!Ce n'est pas rien Marc, de changer ce parti, si l'on arrive justement par ce biais à changer la vie.Il faut impérativement et prioritairement faire sauter un verrou.*@ MarieJ'ai eu l'occasion de te critiquer il y a quelques temps (Lyon, Collomb...). Mais tu avais raison. Je retire mes propos d'alors.Tu as raison itou pour souligner dans ton post 4, combien le fait de n'avoir pas fait "le bilan des années Jospin and co", pour ne pas géner tous ces pontifes prétentieux, pèse encore lourdement sur ce Congrès.Mais pouvait-il en être autrement avec cette engeance qui sqatte le PS, rue de Solférino ?Mais ... là où je ne te suis pas, c'est pour le renvoi des cartes. Tu sais bien que c'est non seulement irréalisable, mais contre-productif. Trop de purs sont déjà dans la nature et ne pourront du coup changer quoique ce soit lors de ce Congrès.1) Il faut voter et vider les pachydermes.2) Après seulement, les militants et élus, de bonne volonté, avec la nouvelle Direction, au travers d'une Convention par exemple, s'attaqueront à changer le fonctionnement pour permettre qu'émerge in fine un peu de démocratie ce qui peut mobiliser les militants.3) alors le PS pourra faire son bilan analytique, et peaufiner une vision tout autant que proposer aux Français des solutions concrètes à la crise.

David75 23/10/2008 13:55

Moi je pense que ce congrès sera le dernier qui va enfin tourner la page de Solferino qui était un paradis pour jeune et vieux qui coulait des jours heureux en faisant semblant de s'interesser aux perblèmes des gens(il fallait bien justifier les salaires conséquents).Comment cette junte de barbouzes spécialistes de coups tordus en tout genres qui a osé défier et s'assoir sur le vote des 60% de militants osent-ils parler de democratie et donner des leçon ! Ce fût un déni de democratie digne des plus sales républiques bananières ... Les militants et les adhérents s'en souviendront dans l'isoloir ...Pour moi ce sera la motion Royal qui elle au moins respecte les militans, elle a toute ma confiance pour faire changer le PS.

marie laure 23/10/2008 13:17

C'est marrant (enfin, si on veut..), à deux encablures de là, j'ai les mêmes coups de sang que toi et les mêmes remarques de mes lecteurs :)..Et, je reste orange pour les mêmes raisons qui te font rester rose...